AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Guillaume Deneufbourg (Traducteur)
EAN : 9782848768052
Éditeur : Philippe Rey (11/06/2020)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :
L'histoire saisissante et vraie de Geertje Dircx, maîtresse désavouée du peintre Rembrandt, ici réhabilitée. Un jour de juillet 1650, Geertje Dircx est arrêtée par la ville d'Amsterdam, poussée de force dans une voiture et conduite à la Spinhuis de Gouda, maison de correction pour femmes où elle restera enfermée douze ans. A l'origine de cette arrestation aussi brutale qu'inattendue, Rembrandt van Rijn, l'amant de Geertje.
Jugée par contumace, elle revient de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Fantine
  06 août 2020
Une évocation totalement méconnue de tout un pan de la vie du peintre Rembrandt van Rijn c'est à dire celle où ce dernier vécut pendant plusieurs années avec le gouvernante de son fils Titus - Geertje Dircx - peu de temps après le décès de son épouse Saskia Uylenburgh.
Cette liaison entre Rembrandt et Geertje Dircx durera jusqu'à l'arrestation puis l'emprisonnement de celle-ci en maison de correction à la demande du peintre lui-même.
De nombreuses recherches historiques ont été effectuées par l'auteur afin de brosser le portrait d'un homme - celui de Rembrandt - au plus près de la réalité, de la vérité : celui d'un homme sombre, manipulateur, et, cela même s'il reste et restera un peintre de génie tout en donnant vie, et, raison à une femme - Geertje Dircx - réduite au silence (comme toutes les femmes ayant vécu au XVII e siècle d'ailleurs) ainsi que soumise:
Un excellent roman tout en pudeur autour d'un récit, une histoire dramatique, émouvante et pathétique.

.
Commenter  J’apprécie          100
Agneslitdansonlit
  12 septembre 2020
Simone van der Vlug s'est ici livrée à un travail historique conséquent puisqu'elle a éclairé une période particulière de l'artiste peintre Rembrandt. Tout l'intérêt de ce roman réside dans le fait que l'auteur s'est autorisé à greffer sur un "squelette historique" une "chair de fiction".
C'est tout l'intérêt de ce roman, mais c'est aussi son talon d'Achille. Sur des faits réels vérifiés par l'auteur, devenue historienne de fait, Simone van der Vlugt a calqué une psychologie à ses protagonistes, inventant leur dialogue, se projettant dans leur relation. Et bien sûr, le risque ici est d'interpréter les faits d'une façon erronée et de supputer les psychologies respectives qui sous-tendent les actes.
C' est un exercice de style pourtant très intéressant qui mérite de retenir notre attention. Mais à prendre avec des pincettes, car lors d'une écoute récente d'un replay de l'émission historique de Franck Ferrand sur Europe 1, ayant pour sujet Rembrandt, je me suis aperçue que l'historien avait une vision toute autre du peintre, qui ne coïncide pas avec celle exposée dans le roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
biribi
  02 septembre 2020
Un aspect de Rembrandt qui nous est inconnu et je l'avoue, me le rend un peu moins sympathique.
Geertje, petite paysanne quitte sa ville natale d'Edam pour essayer de vivre décemment, ailleurs. Elle se fait engager dans une famille pour s'occuper des enfants. Très appréciée par ses employeurs auxquels elle s'attache, ceux-ci devront malheureusement se séparer d'elle, les enfants ayant grandi. Geertje va alors à Amsterdam, apprend que Rembrandt, un peintre qu'elle ne connaît pas, cherche une nourrice "sèche" pour son fils Titus âgé de quelques mois. Saskia est fort malade et décède peu de temps après que Geertje se soit mise au service de Rembrandt. Une affection particulière les lie, ils vivent maritalement, dans le péché, une situation d'adultère hautement réprouvée par la religion. Geertje reçoit de Rembrandt les beaux bijoux de Saskia. Rembrandt lui fait espérer le mariage mais finalement la remplace par une nouvelle servante, plus jeune. Geertje réclame une pension décente. Il lui interdit de vendre les bijoux. Or elle les a mis en gage. Sous ce prétexte il fait enfermer Geertje dans une maison de correction où elle est supposée rester 12 ans. Sans nouvelles de ses amis, de sa famille, une amie essaiera pourtant de la faire sortir et réussira. Geertje est libérée au bout de 6 ans d'emprisonnement.
Ce 3e roman de Simone van der Vlugt se lit très agréablement, comme les précédents, "Bleu de Delft" et "Neige rouge". Sa plume est vivante, attachante, les personnages s'animent sous la lecture.
L'auteur s'est une nouvelle fois fort bien documentée dans les archives. Elle a bien sûr dû broder et inventer puisque certaines pièces du puzzle sont manquantes.
Très connue et appréciée aux Pays-Bas, l'auteur semble ne pas encore l'être en Belgique ni en France. Dommage. Un livre à recommander.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Zoile
  23 juillet 2020
La maîtresse du peintre, c'est Geertje Dircx, qui fut la servante de Rembrandt et devint sa maîtresse après la mort de sa femme Saskia. Elle éleva leur fils Titus. Elle fut supplantée par Hendrickje et disparut de la vie de Rembrandt dans des conditions qui ne font pas honneur au grand peintre. L'auteure a procédé à une enquête approfondie, utilisé des documents peu connus et voulut rendre justice à Geertje, souvent oubliée et même vilipendée par les historiens de l'art. A ce point de vue, le texte est très intéressant.
S'agissant d'un roman, cependant, on peut regretter que l'analyse psychologique de la relation entre Rembrandt et Geertje reste assez superficielle. La langue de l'auteure ( à moins qu'il ne s'agisse de la maladresse du traducteur) est aussi plate que le pays qui l'a produite.
Commenter  J’apprécie          10
Cribabel
  12 septembre 2020
Excepté le premier, c'est le moins Intéressant des livres de l'auteur, certainement car elle a voulu rester au plus près de la vérité historique de son héroïne. du coup, elle a perdu son lyrisme. L'écriture reste intéressante, comme l'histoire, mais bien trop plate. Une biographie banale.
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : peinture flamandeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2055 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre