AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352076862
Éditeur : Audie-Fluide glacial (18/05/2016)

Note moyenne : 2.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Comme une suite à Boboland qu'il aurait menée sans son compère Dupuy, afin, on le comprend à la lecture, de plonger plus profondément dans sa propre histoire (Berberian a grandi en Irak et au Liban). Charles se met en scène en auteur Bobo un peu désabusé, malmené par son éditeur qui lui demande de produire « mainstream ».
Il s'agit-là d'un patchwork ou plutôt d'une vue calidéoscopique alternant autofiction, illustrations pleines page totalement bluffantes, «... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Gwordia
  24 juillet 2016
Présenté comme la dénonciation humoristique et cynique d'une société en perte de valeurs et de repères, le bonheur occidental est davantage un portrait peu flatteur de l'auteur par le prisme duquel sous couvert de critiquer la société, il réduit le malaise social à des anecdotes très parisiennes.
Décousu, l'ensemble peine à convaincre, d'autant plus que le propos est loin d'être aussi incisif qu'on l'attend de ce genre de satire, pour un résultat ni drôle, ni choquant, au final très ennuyeux.
L'autofiction souffre aussi du style changeant de Berberian qui s'appuie en grande partie sur un dessin sans charme à la limite du disgracieux, alors qu'il fait preuve, dans de trop rares pages, d'un coup de pinceau absolument magnifique.
Bref, difficile d'accrocher avec cette BD qui déçoit tant sur le fond que sur la forme.
Commenter  J’apprécie          50
Accalia
  27 juin 2016
Je remercie les éditions Fluide Glacial et Babelio pour l'envoi de cette bande-dessinée lors du dernier masse critique.
Hélas, cette bande-dessinée fut une déception. Aussi bien dans le fond que dans la forme en plus...J'ai lu cette BD très rapidement et je n'en ai finalement pas tiré grand chose...Je n'ai pas été très sensible au dessin en plus.
C'est avant tout le titre qui m'a attiré dans cette BD, j'avais envie de savoir ce qui se cachait derrière ces deux mots.
Je sais que ces planches sont censées être drôles et ironiques...J'ai trouvé l'auteur plus...aigri que drôle en fait. Il y a eu peu de planches qui m'ont fait rire. Il y a beaucoup d'autodérision, certes, mais cela n'a pas fonctionné avec moi.
Il est surtout très amer avec le monde de l'édition et ses nouvelles méthodes -qui ne sont pas bonnes on est bien d'accord - ainsi qu'avec la vie politique française.

Et je dois dire que je ne m'attendais pas trop à tout ce chapitre sur la politique, où il tape sur certaines personnalités de notre scène politique. S'il n'a pas vraiment tort, je n'aime pas trop les BD politisées comme ça, ce n'est pas un thème qui m'intéresse. le fait qu'il n'y ait pas vraiment de fil conducteur, mais tout de même un certain suivi chronologique m'a un peu déstabilisé aussi.
Cette BD ne fut donc pas une réussite pour moi. Dommage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pilyen
  07 juillet 2016

Je suis un lecteur assidu de Charles Berbérian...enfin...surtout quand il est en duo avec Dupuy. Comme chacun semble dorénavant travailler en solo, la lecture du " Bonheur occidental" n'en restait pas moins un moment vraiment attendu.
Une fois refermé cet album composé de petites histoires (?) publiés dans différents magazines, je ne peux pas dire que je sois emballé. On retrouve pourtant au fil des pages cet humour à la fois discret mais corrosif qui faisait le charme de productions précédentes, mais dilué dans des morceaux de vie pas toujours convaincants. L'ensemble fait un peu disparate, même si ces petites nouvelles se relient entre elles par une même observation ironique d'un monde où la bêtise des nantis et leur envie de briller dominent dans un patchwork de thèmes, voire d'essais graphiques, allant du reportage dans un milieu de pouvoir à des chroniques plus intimistes. Des détails retiennent l'attention, piquent notre esprit, font sourire mais pour beaucoup d'autres qui laissent un peu indifférents. J'ai l'impression qu'à l'image de l'auteur régulièrement mis en scène au fil des pages, la sauce apparaît un peu tristouille, voire déprimée. Charles Berbérian se met en scène et apparaît comme vaguement agressif, pas fantastiquement attirant, un poil aigri aussi. Pas gagné de vendre une telle personnalité un peu décalée, mal dans peau, sorte de Woody Allen qui aurait oublié de prendre ses médicaments. L'album suinte de cette image, d'un auteur qui semble se chercher maintenant qu'il est seul devant sa table de dessin. La transition semble difficile pour lui. Ce " bonheur occidental" est l'expression de ce mal, de ces essais pas toujours concluant. Reste quand même une belle patte de dessinateur, un regard aigu. Maintenant à charge de se poser et de mettre cela dans une forme plus fouillée. A suivre donc...

Merci au site BABELIO et aux éditions Fluide Glacial de m'avoir fait découvrir cet album !

Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
BDGest   03 juin 2016
En dépit de quelques éclairs cinglants implacables et hilarants, Bonheur occidental peine à convaincre.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   03 juin 2016
Drôle, assurément grinçant, l’auteur complet Charles Berberian nous livre là une belle pépite dont on se délectera sans modération.
Lire la critique sur le site : Auracan
Lire un extrait
Videos de Charles Berbérian (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Berbérian
Découvrez? "À la dérive", l'animation dessinée et mise en scène par Charles Berberian, sur les voix de Lisa Mandel et Rupert Mullot.
autres livres classés : monde de l'éditionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3368 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre