AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B01MTZBZKL
(09/12/2016)
3.89/5   49 notes
Résumé :
Quelqu'un ou quelque chose est revenu ? Sous la pluie incessante, contre le vent hurlant venu du large, dans la grisaille omniprésente, je compose avec ce qui est arrivé. Au cœur de la brume qui règne sur l'île et qui trouble ma mémoire, il y a nos larmes, il y a son sang. Et tout ce qu'on a vécu à Yell. Sur ces terres maudites, sont enterrés de douloureux souvenirs, ceux qu'il faut oublier à tout prix. Je ne dois pas y penser, je ne dois pas en parler, pour essayer... >Voir plus
Que lire après YellVoir plus
L'ombre par Tahtieazym

L'ombre

Luca Tahtieazym

4.01★ (127)

Une ex par Dimitri

Une ex

Gina Dimitri

4.11★ (101)

Abîme par Cetro

Abîme

Cetro

4.03★ (96)

Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 49 notes
5
12 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
4 avis
1
0 avis
Encore du très bon Biasotto !!! J'ai complétement été happé par ce récit... Il m'a pris dans son filet, et ne pas m'a pas lâcher jusqu'à la toute fin. Ici, on suit l'histoire de 2 soeurs orphelines... Elle retourne sur Yell, une petite île, pour aller acheter une planche de Ouija à une vieille dame aveugle... C'est qu'elles ont toutes deux vécu un drame, le genre qui marque... le petit ami de l'une des deux a été assassiné. Perrine, la plus endeuillé des deux veut entrer en contact avec son copain mort... elle a des choses à se faire pardonner... Mais est-ce vraiment à elle de se faire pardonner ? L'histoire nous le dira, mais ce qu'elle découvre au fil des pages n'est pas très beau... L'entourage se décime autour d'elles... Une bête semble s'être réveillée par la tentative de Perrine d'entrer en contact avec le mort... C'est bien noir comme je l'aime... et la montée en intensité du récit captive et étouffe... Aucun temps mort pour le lecteur... Bref, une très bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          160
Bonjour les babeliophiles aujourd'hui petit retour sur ma dernière lecture.
l'auteur nous livre un thriller,ou l'angoisse est omniprésente et tout ça dans une ambiance pesante. J'étais loin de la vérité de qui décimait "la clique" une bande de potes unis pour fumer beuh,et picoler. Bien sur un drame va se passer et l'écriture de Matthieu Biasotto va faire un miracle. Pas de sang a gogo (mais un peu quand meme)MAIS une peur bien présente,certaines scènes sont difficiles,font mal à l'esprit,aux corps et aux tripes.
Très sincèrement je ne me suis pas ennuyé un seul moment,les pages défilent tant on veut savoir la vérité sur ce qui s'est passé cette nuit là.
si vous aimez le genre je ne peux que vous conseillez Yell endroit ou je n'irais pas passer mes vacances mais comme je dis toujours ceci n'est que mon avis personnel.
Commenter  J’apprécie          140
Voilà comment débute ce livre :
Qu'est-ce qui m'a pris d'accepter ? Pourquoi suis-je ici ? Ce n'est pas une bonne idée. J'ai un mauvais pressentiment, un putain de frisson sordide qui me gagne, suivi d'une envie de me barrer et de ne jamais revenir. On m'a toujours dit qu'il fallait laisser les morts en paix.

Il n'aura suffi que de trois lignes pour planter le décor de ce qui nous attend durant 250 pages. Une angoisse palpable et grandissante, dans un décor taillé sur mesure.

Ce qui se cache derrière Yell ?
Les îles Shetland, l'Écosse et son climat détestable, l'histoire de Daphnée et Perrine, deux soeurs que tout rapproche… ou que tout éloigne !
Des souvenirs douloureux à porter pour l'une comme pour l'autre.
Nous avons une bande de potes soudés, des soirées alcoolisées, de la beuh à volonté, de la musique, de quoi planer et prendre du temps, un bon moyen d'oublier la galère quotidienne. Puis, LE drame, un soir, la mort d'Alister – le membre le plus influant de la troupe – dans des conditions étranges. Et là, tout éclate, la clique se sépare, les secrets s'accumulent et les culpabilités apparaissent.

Des questions sans réponses qui poussent Perrine à vouloir en découdre avec le passé, alors que Daphnée, elle, ne veut rien savoir. Et pourtant, tout va s'enchaîner et ne leur laisser aucune minute de répit.

La rencontre avec cette vieille aveugle, la présence d'un bélier noir mystérieux, des rituels troublants, la météo capricieuse à vous glacer le sang ! Et les réponses qui arrivent au compte-goutte pour surprendre les personnages… et le lecteur. Avec un final à couper le souffle !

Matthieu Biasotto signe ici son 8e livre et il va encore plus loin. Il aborde – comme toujours – des sujets sensibles, mais ici, il ajoute de nouveaux ingrédients : du fantastique envoûtant qui porte l'intrigue et de l'horreur pour servir certaines scènes dures et violentes sans pour autant tomber dans le gore. Des personnages qui ont de la profondeur et une intrigue qui n'épargne personne. Matthieu repousse ses propres limites dans la prise de risques et dans son besoin viscéral de mettre les bons mots sur les maux.

On y retrouve la patte « Biasotto » au service d'une histoire poignante, dans une ambiance pesante et oppressante, qui, au fil des pages, nous tient en haleine. le style d'écriture est toujours au top, avec des mots choisis, des tournures de phrases qui accentuent les effets souhaités, des références musicales qui plongent le lecteur dans une atmosphère angoissante, des dialogues toujours aussi incisifs. Un rythme soutenu, de qualité et sans temps morts. Bref, TOUT y est !

Ce livre m'a happé jusqu'au dernier mot couché sur la feuille. Autant vous dire que j'ai adoré YELL. Il arrive ex-æquo avec « le Supplément d'âme » et « Harper », juste derrière « Kraft ». Cela dit, ses 8 livres ont résonné en moi à des niveaux différents.

Un moment de lecture intense, des passages passionnants, dérangeants, perturbants tant l'ambiance est chargée en émotions, en suspens, en cruauté aussi, parfois. Si vous connaissez l'univers de Matthieu, mais pas encore ce nouvel opus, il ne faut pas hésiter, vous allez être une nouvelle fois, agréablement surpris.

à recommander ++++
Lien : http://www.chroniquesauscalp..
Commenter  J’apprécie          60
Entre thriller et fantastique mais résolument noir, ce roman est oppressant et angoissant.
On suit la bande d'amis, la "clique", que l'on voit souffrir à cause de non-dits. Poursuivie par l'ombre à la capuche et par le bélier noir...mais je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler.
J'ai malheureusement percuté pour Daphnée dès le début et du coup ce fût une surprise de moins pour moi, mais il en reste tellement d'autre à côté que je ne me suis pas ennuyée sur ce page-turner.
Par contre il est quand même assez violent et les personnes qui n'aiment pas ça peuvent passer leur chemin.

Commenter  J’apprécie          100
Quelqu'un ou quelque chose est revenu…

Sous la pluie incessante, contre le vent hurlant venu du large, dans la grisaille omniprésente, je compose avec ce qui est arrivé. Au coeur de la brume qui règne sur l'île et qui trouble ma mémoire, il y a nos larmes, il y a son sang. Et tout ce qu'on a vécu à Yell.

Sur ces terres maudites, sont enterrés de douloureux souvenirs, ceux qu'il faut oublier à tout prix. Je ne dois pas y penser, je ne dois pas en parler, pour essayer d'avancer, pour préserver ma soeur aussi. Parce que Perrine vit dans le passé, son deuil est insurmontable. Son mec est mort. Mort dans des circonstances étranges, c'est vrai. Elle voudrait comprendre. Elle voudrait pardonner. Elle voudrait, mais ce n'est pas une bonne idée. Quelqu'un ou quelque chose est revenu…

Autour du secret, il y a cette vieille aveugle. Il y a ce bélier noir, nos amis perdus de vue depuis le drame. Il y a ce froid installé entre ma frangine et moi. Et toutes ces choses qu'on ne perçoit pas à l'oeil nu mais qui mettent à mal nos convictions. Oui, quelqu'un ou quelque chose est revenu… Pour déterrer le passé, faire tomber des têtes et rien ne semble pouvoir l'arrêter.

UNE REVELATION....
Tout d'abord il y a les îles Shetland, et plus particulièrement Yell, battue par les vents polaires, par cette petite pluie fine et désagréable qui vous transperce le corps jusqu'aux os qu'elle dévore, cette nuit qui tombe comme un couperet vous laissant sur la lande désolée avec une envie d'être ailleurs, d'être loin, d'être mort..
Nous faisons connaissance avec Daphnée et Perrine deux êtres perdus, sans avenir , 2 gosses qui ont tellement souffert qu'elles semblent s'accorder avec les ténèbres qui s'abattent sur l'île.
Leur histoire est tragique, leur passé est entaché par la mort d'un être aimé, leur présent est condamné et leur futur.... très incertain.
Matthieu Biasotto nous livre là un thriller fantastique de toute beauté. Un roman puissant servi par une langue d'une musicalité incroyable. Chaque mot est pensé , choisi et sonne comme une chanson lancinante, tantôt aux accents celtes, tantôt aux rythmes rocks...
La beauté de ce texte repose sur une parfaite maîtrise des ressorts du genre fantastique étroitement uni à une histoire dramatique d'une justesse calculée à la virgule près.
Pas de débauche de sang dans ce roman mais une peur insidieuse qui contamine le récit petit à petit, certaines scènes sont insoutenables tant ce qu'elles évoquent font mal à l'esprit, mal au corps, mal aux tripes.
J'ai pris un plaisir incroyable à le lire et ne peux que vous encourager à le découvrir avant que ce ne soit lui qui vous happe et vous dévore...
Lien : http://matthieubiasotto.com
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Entre deux soufflettes, on se caresse, on se laisse aller. Il n’y a pas de limite. Jamais. On sent le sexe, le parfum d’interdit et la complicité. On n’est plus tout à fait nous-mêmes, c’est ce qu’on cherche après tout : s’échapper de nos existences foirées le temps d’une biture phénoménale.
Commenter  J’apprécie          20
Elle me dévisage avec ses pupilles noires, je découvre de grandes billes rondes sur un visage d’ange grimé dans un style gothique. Sa figure plutôt ronde et son joli minois pourraient presque la rendre sympathique si elle n’avait pas ce regard qui fait froid dans le dos et un style bien trop dark à mon goût. Elle est essoufflée, et à travers ses mèches brunes, on devine un front généreux perlant de sueur.
Commenter  J’apprécie          10
J’ai tendance à oublier pour me protéger… à moins que ce ne soit ma consommation d’herbe qui me fasse des trous dans les neurones… mais il me reste tout de même quelques flashes.
Commenter  J’apprécie          20
On ne pose jamais de questions sur la nature de la mort de l’esprit contacté. On ne demande jamais d'informations sur sa propre mort. On ne plaisante pas, les esprits n'aiment pas qu’on leur manque de respect.
Commenter  J’apprécie          10
On m'a toujours dit qu’il fallait laisser les morts en paix.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Matthieu Biasotto (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matthieu Biasotto
Découvrez trois sorties littéraires immanquables d'août dans notre nouvelle vidéo !
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - L'Unité Alphabet de Jussi Adler-Olsen : http://bit.ly/2KorquD - le supplément d'âme de Matthieu Biasotto : http://bit.ly/2OE0wlG - La tête sous l'eau d'Olivier Adam : http://bit.ly/2MdjMot
Rejoignez notre Bookclub Bookeen : http://bit.ly/2ASauI7 et ne manquez pas notre article sur les 10 immanquables d'août : http://bit.ly/2LZAfjn
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (181) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2789 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..