AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1508607028
Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform (25/03/2015)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 46 notes)
Résumé :
Rattrapé par la crise de la quarantaine, Gabriel est au bord du gouffre.
Pour son anniversaire, Delphine, sa femme, organise une soirée en amoureux.
Une ultime tentative pour sauver leur couple en perdition.
Tout bascule, lorsque Delphine est assassinée sous les yeux de son mari.
Une exécution froide qui marque le début d'une magistrale descente aux enfers.
Gabriel va connaître les heures les plus sombres de sa vie.
A la recherche... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  06 juillet 2015
Les mots fusent, ils crépitent, l'action est entrainante, l'intrigue mène la danse.
Elle n'est pas parfaite, elle s'effondre assez vite. Les mots sont précipités et on ne s'y attarde pas, on peut même en sauter quelques uns.
Et c'est dommage car dans une lecture ce que j'aime, c'est m'attarder sur les mots, m'en imprégner. Là, finalement il suffit de quelques mots pour suivre l'action.
L'auteur n'a pas pris le temps de nous présenter la psychologie des personnages. On en aurait eu besoin pour comprendre leur façon d'agir, d'interpréter les faits. Cela rendrait le scénario plus crédible.
Avec une écriture plus approfondie, en creusant un peu plus, cela aurait pu me plaire.
Au moins cela se lit très vite, il n'y a pas vraiment de réflexion. Juste une suite d'images qui défilent, un peu de compassion, de blessures personnelles et le tour est joué.
Je n'ai trouvé aucune citation à part une qui n'est pas de l'auteur. Et pour moi, c'est ce qui manque, des mots qui percutent, qui bouleversent, qui nous font réfléchir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
gabrielleviszs
  01 août 2015
Je ne connaissais pas cet auteur, et encore moins ses écrits, mais grâce à Emilie, j'ai eut la chance de les découvrir. A savoir que l'auteur a une manière particulière de proposer ses livres d'abord en téléchargement gratuit, puis sous format papier sur son site. http://matthieubiasotto.com/
Déjà, j'adore la couverture et une fois la lecture terminée, j'ai compris certains détails plus facilement.
Gabriel est un homme de 40 ans qui ne sait plus où il va, à part au fin fond d'un gouffre. Sa femme, Delphine, tente de le réanimer, mais rien n'y fait. Elle fait ce qu'elle peut et tente le tout pour le tout pour qu'il revienne comme avant : un homme plein de vie. Qu'a-t-il bien pu se passer ? Aucune idée, mais il se trouve que les personnages sont déjà en plein tourbillon dépressif lorsque nous arrivons à leurs côtés. Tout s'enchaîne rapidement, un peu trop rapidement. Alors que Delphine comptait le quitter, des personnes entrent chez eux, et la tuent, froidement, mécaniquement, sans l'ombre d'un regret. Pour Gabriel, ce n'est qu'un cauchemar qui va débuter. le premier coup de feu va le plonger dans une détresse bien plus profonde que tout ce qu'il a connu et l'entrainer dans un engrenage des plus malsain.
L'histoire est tordue, tout comme certains personnages. J'ai beaucoup aimé par ailleurs la manière de faire de l'un d'entre eux pour arriver à ses fins. Cette enveloppe kraft, que contient-elle ? Pourquoi est-elle en plein milieu de tout ce bordel ? Autant utiliser les mots qu'il faut et c'est un vrai bordel organisé. Trop de personnes veulent récupérer cette satanée enveloppe. Un trophée, voila ce à quoi elle me fait penser, un véritable trophée à accrocher, à mettre en vitrine. A croire qu'il y a une pièce unique, et c'est ce qu'il y a en quelque sorte. Mais cela, il faut le lire pour le découvrir.
Beaucoup d'indices sont lachés de ci de là, qui amènent le grand final. Des retours en arrières, avant la mort de Delphine sont montrés, tandis que Gabriel se doit d'avancer pour comprendre ce qui se passe. Plus nous avançons dans la lecture et plus les éléments arrivent, tel un puzzle dont les pièces seraient dispersées. Il se met en place et bien avant la fin, j'ai découvert ce qui c'était réellement produit. Cela n'est pas compliqué lorsque l'on arrive à un certain point de l'histoire, mais c'est agréable et éprouvant de voir comment l'auteur nous fait arriver à son but ultime.
Concernant les personnages, Delphine est pleine de vie, mais la détresse de son mari la rend plus vulnérable, plus agressive aussi. Elle ne sait plus quoi faire. Des morceaux de son passé reviennent pour la montrer las de cette vie. Quant à Gabriel, cet homme a un passé lourd, mais peu décrit. Son père est évoqué, une certaine rancoeur existe, mais pas assez développé à mon gout. C'est un peu la sensation que j'ai eut sur certains points et à d'autres beaucoup trop de détails. D'autres personnages sont présents, donnant une sensation d'angoisse aux lecteurs. Entre le meilleur ami de Gabriel et sa petite amie Sophia, il y a beaucoup de points à éclaircir par contre. Pas concernant leur relation, mais concernant ce qui se passe dans leurs têtes. Certaines questions restent sans réponses, malheureusement.
Comme je l'ai dit plus haut, l'histoire est tordue, je dirais même machiavélique. Un enfer pour les personnages restant, une course contre la montre avant le fameux "grand final". L'intrigue est sombre, palpitante avec une psychologie humaine déroutante. Une des questions que je me suis posé fut : comment une personne sensée être saine d'esprit peut faire cela ? J'ai admiré le personnage de Delphine, me disant qu'elle a eut du cran de faire ce qu'elle a fait, malgré les conséquences dramatiques. J'ai même eut l'impression de lire une partie de ma propre vie, ce qui fait peur, je l'admet et je me suis posée la question de savoir si je ferais pareil qu'elle ou non. La réponse ne sera pas donnée ici.
J'ai beaucoup aimé la morale de cette histoire : qu'il faut savoir profiter de l'instant présent avant qu'il ne soit trop tard. L'auteur donne matière à réflexion de ce que nous vivons nous-mêmes, savoir se poser des questions au moment opportun. Sans oublier que le récit se laisse lire tout seul. Plus j'avançais et plus j'avais envie de connaître la fin, même si a un moment donné, je me doutais de ce qui s'était produit. le savoir réellement est encore meilleur. Il a suffit d'un claquement, d'un coup de feu pour que Gabriel comprenne que sa vie devrait être différente. Se serait bien que nous aussi nous nous en rendions compte plus facilement, sans user d'armes.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/kraft-matthieu-biasotto-a118358842

Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
QueLire
  05 juillet 2015
« Kraft », c'est simple, j'ai adoré ! Il faut dire qu'il combine plusieurs critères qui sont à l'origine de la création de ce blog : un jeune auteur, un bon (parfois premier) roman, et une folle envie de faire découvrir tout ça à d'autres lecteurs.
En plus des qualités précitées, Matthieu Biasotto a un sens de la communication époustouflant. D'ailleurs je vous recommande de vous rendre sur son site, extrêmement bien fait, où vous pourrez y trouver des extraits de ses romans, télécharger « kraft », vous inscrire à sa Newsletter ou encore en apprendre plus sur le personnage de MB, auteur carburant au café.
http://matthieubiasotto.com/
« Kraft » c'est l'histoire d'une enveloppe, source de bouleversement dans la vie de Gabriel, jeune quadra sur la pente douce mais constante de la dépression. Désirs, motivation, rêves, projets ne font plus partie de sa vie qu'il partage avec Delphine son extrême opposé. Passionnée, drôle, créative, elle tente de raviver la flamme qui se consume en organisant pour Gabriel, une soirée d'anniversaire romantique. C'est alors que deux hommes pénètrent dans la maison et exécutent froidement Delphine sous les yeux horrifiés de son mari.
Dès cet instant, Gabriel fera tout pour retrouver les assassins et l'enveloppe kraft qu'ils recherchent. La descente aux enfers, ne fera alors que commencer pour lui....
Un thriller qui débute sur les chapeaux de roues et qui ne perd pas en rythme. Un personnage principal obligé de repousser ses limites pour mener à bien son enquête. Une énigme qu'on peine à élucider et la fin, surprenante, digne d'un twist de Michel Bussi.
Je vous conseille cette lecture, pour le plaisir que vous prendrez à lire ce petit roman et pour la découverte d'un jeune auteur prometteur qui l'air de rien s'est classé dans le top 100 Kindle !


Lien : http://que-lire.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
dam59fr
  11 mai 2016
Un auteur de plus que je découvre grâce aux « Mordus de Thrillers » !
Je me suis d'abord plongé dans son univers artistique (dessins, peintures...). Une première révélation car je suis fan !
Maintenant, place au livre, à l'auteur et son univers !
Un peu plus de 200 pages ! J'ai failli me dire « hey ! 200 pages, ce n'est pas assez pour nous lecteurs, nous en voulons plus ! » Mais, j'ai préféré me laisser porter !
Dès les premières pages, une écriture fluide, des phrases qui font « mouche » ! Une ambiance particulière ! Des personnages pour le moins énigmatiques ! Une enveloppe Kraft !
On se met rapidement dans la peau de Gabriel et de Delphine. Dans leur détresse quotidienne !
Plus les chapitres passent, plus les émotions sont fortes et déchirées. Plus les personnages prennent du sens, plus les évènements paraissent « puissants » et plus les actes sont lourds de conséquence !
La fin parait vite évidente, ce qui est vrai d'un point de vue de l'histoire mais pas du tout en ce qui concerne la « prise de conscience ».
Une fois le livre refermé… bouleversement de sentiments !
Une grosse envie de dire : « MERCI Matthieu » !
Je ne peux pas spoiler le livre, donc je dois me contenter ici de laisser planer le doute et la confusion sur le « Merci », les lecteurs de « Kraft » s'en feront leur propre avis !
Pour le reste… je verrais cela avec Matthieu en direct !
Toujours est-il qu'il doit absolument faire partie de votre liste de livre à DE-VO-RER !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orchidee2022
  14 octobre 2016
Je suis devenue fan de Matthieu BIASOTTO!!!!
Cet auteur indépendant est hors norme, hors du commun...
Jamais ressenti un tel engouement en lisant d'autres romans!!!! On vit à 100% l'histoire, on la ressent, on se reconnait dans ses mots (ou maux) ou on reconnait des personnes rencontrées : encore là ou disparues... En fait, on réalise que ses romans peuvent être vécus et c'est cela qui fait toute la beauté et la fluidité de notre lecture... 4,5/5
Allez faire un tour sur son site : Matthieubiasotto.com
et rejoignez-nous dans le groupe "fans de Matthieu Biasotto"
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ClaforianeClaforiane   20 mai 2015
Le téléphone est sur haut-parleur. Mais ce n’est pas une conversation. Plutôt le monologue d’un fichier MP3. "Treat Me Like Your Mother", que les Dead Weather jouent en live. Les rifts de guitares résonnent dans la pièce. Elle bouge en rythme. Les éclats de batterie frappent contre les murs. Elle marque le tempo en tapant du pied. Le refrain arrive. Elle se trémousse en cadence. Elle balance la tête en savourant la cigarette du travail bien fait. Une punaise sur le dernier cliché. Un nouveau pan de mur terminé. Sur la photo qu’elle admire avec satisfaction, on y voit Gabriel qui regarde dans le vide. Les traits marqués. L’air renfrogné. Elle porte le bout de la cigarette contre le papier et brûle le visage du cliché volé. La matière se consume. Dévorée par les bords. La figure angoissée disparaît dans un trou fumant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszsgabrielleviszs   01 août 2015
Il recule lentement. Un pas en arrière. Puis un autre. Il dispose seulement de deux tout petits mètres pour prendre de l’élan. Est-ce qu’il a ce qu’il faut dans le ventre pour le faire ? Il n’en sait rien. Il sera vite fixé. Il prend une profonde inspiration en fermant les yeux. Et s’il se rate ? S’il n’y a pas assez de fond ? S’il se brise les jambes sur les récifs ? Au moins, il rejoindra Delphine. De toute manière, sans elle la vie n’aura plus aucun intérêt…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
gabrielleviszsgabrielleviszs   01 août 2015
La fibre usée du parquet en chêne. Témoin d’une partie qui vient de s’achever. Mais pas exactement comme elle l’espérait. Une nuisette froissée en satin noir erre sur le plancher. Sa tenue légère, ornée de dentelles exquises. Celle achetée spécialement pour le faire craquer. Celle qui devait faire son effet. Juste à côté, se trouve une petite carte imprimée. Abandonnée à terre il y a quelques minutes. Le recto dévoile un cliché d’une plage sauvage. L’horizon, la vue depuis la Grande Côte. Le charme discret de la Charente-Maritime. Elle l’a fait imprimer quelques heures auparavant sur du papier glacé. Une sorte d’hommage à un amour ayant vu le jour il y a dix ans déjà. En mémoire aux bourrasques iodées face à l’océan démonté. Le souvenir suave d’un baiser sur le littoral. Leur innocence au bout d’un sentier. Les cœurs emplis d’espoir au crépuscule. L’élan candide qui les portait au-dessus de tout. Le désir ardent qui les dévorait et leur destin commun ouvert au champ des possibles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gouelangouelan   06 juillet 2015
La porte du bonheur est la possession d'un trésor,
la voie qui mène au trésor est la peine qu'on y prend.

Abu Shakour (Xè siècle)
Commenter  J’apprécie          150
VibrationLitteraireVibrationLitteraire   11 mai 2015
J'ai besoin de rire, de complicité, qu'on m'aime, oui, juste un petit peu. Qu'on me le montre. J'ai besoin de vibrer, d'avancer, de me sentir en mouvement et en sécurité. De bâtir, de rêver, de respirer. De voir en grand. D'avoir une épaule pour me soutenir quand je trébuche.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Matthieu Biasotto (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matthieu Biasotto
Découvrez trois sorties littéraires immanquables d'août dans notre nouvelle vidéo !
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - L'Unité Alphabet de Jussi Adler-Olsen : http://bit.ly/2KorquD - le supplément d'âme de Matthieu Biasotto : http://bit.ly/2OE0wlG - La tête sous l'eau d'Olivier Adam : http://bit.ly/2MdjMot
Rejoignez notre Bookclub Bookeen : http://bit.ly/2ASauI7 et ne manquez pas notre article sur les 10 immanquables d'août : http://bit.ly/2LZAfjn
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1757 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..