AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782745964250
452 pages
Éditeur : Milan (03/01/2013)
4.14/5   298 notes
Résumé :
Tobey est amoureux de Callie. Fou amoureux. Pour son anniversaire, il veut lui offrir un cadeau digne d'elle, un cadeau de valeur. Alors il va accepter le pire : effectuer une livraison pour le gang de McAuley. En échange d'un peu d'argent. Un peu d'argent qui le conduira directement en enfer...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 298 notes

Crazynath
  22 mars 2021
J'avais découvert Malorie Blackman grâce à sa série « Entre chiens et loups ». Apres avoir lu et apprécié les trois premiers tomes, j'ai cru un bon moment qu'il s ‘agissait d'une trilogie, mais en fait, il y a bien un quatrième tome…que je viens enfin de lire…
Disons le tout de suite, cette fois-ci, contrairement aux tomes précédents, la mayonnaise n'a pas pris… Cette lecture, même si je ne peux quand même pas parler de déception ne m'a pas apporté grand-chose par rapport aux trois premiers tomes et clairement, je n'ai pas eu plus de plaisir que cela à lire cette histoire qui ne m'a pas transportée…
Une des principales raisons de ce sentiment d'inachevé, c'est que les deux personnages clefs du dernier tome, Callie Rose et sa mère Sephy, ne sont pas très présente dans cet épisode. D'ailleurs Sephy est vraiment trop peu présente à mon gout alors que j'aurais bien aimé poursuivre et connaitre son histoire…. le héros, et donc le personnage principal est Tobey… Tobey, me direz-vous ? C'est qui celui-là ? le voisin, vous vous souvenez ? le voisin et amoureux transi de Callie….Car c'est surtout lui qui va prendre a parole et on va avoir droit à ses atermoiements tout au long du livre… Cette fois-ci, nous sommes loin du thème principal de la série, on s'en éloigne même beaucoup et on reste dans une bluette adolescente sur fond de guerre de gangs….
Mouaif…

Challenge Séries 2021
Challenge Mauvais Genres 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Saiwhisper
  03 août 2020
C'est non sans appréhension que j'ai entamé ce quatrième et ultime volet qui me semblait assez différent des autres. J'espérais que l'auteure traiterait certains sujets (métissage, autres cultures/couleurs de peaux, approfondissement de l'univers, aperçu d'autres villes, dystopie, etc.) tout en continuant de développer les différents protagonistes. Il y avait matière à faire… Finalement, je n'ai pas trouvé ce que je cherchais ! C'est regrettable toutefois, l'ouvrage n'est pas mauvais pour autant : il va toucher d'autres thématiques comme la famille, l'amour, l'amitié, la vengeance, le racisme, la ségrégation raciale, la drogue, la contrebande et la mafia. À ma grande surprise, on est complètement parti sur une ambiance de gangsters, avec de la contrebande, des drogués en manque, des colis menaçants avec des membres coupés à l'intérieur, des assassinats de petites frappes plus utiles, des filatures, du chantage, des grosses sommes d'argent, des menaces, des fusillades ou des combats à l'arme blanche. « le Parrain » dans un monde où les Blancs et les Noirs se vouent toujours une haine sans merci. Au milieu de tout ce chaos, deux gangs rivaux : les Dowd et McAuley. Honnêtement, je ne m'attendais pas à cela ! Au début, cela m'a assez déplu, puis je me suis laissé prendre au jeu, car on retrouve tous les codes du genre…
Une fois de plus, on est sur un roman choral où les personnages principaux prennent la parole. Cependant, il y a nettement moins de narrateurs qu'autrefois : on distingue Callie, Tobey et Sephy. Concernant cette dernière, j'ai d'ailleurs été frustrée que l'on stoppe net son développement, qu'on ne la voit pas davantage ou que l'on n'en sache pas plus sur son choix de conjoint ! Est-elle finalement heureuse ? Son emploi lui plaît-il toujours ? Comment est se relation avec sa famille restante ? Hélas, Sephy n'a fait que se dresser face à Tobey, incarnant simplement le rôle de la mère protectrice. Je suis déçue, surtout après l'avoir suivie sur trois tomes. En réalité, ce sera surtout Tobey le principal narrateur, notamment après le premier tiers où il devient alors le seul à s'exprimer. Un choix compréhensible, puisqu'il va devenir le seul acteur de son destin. Toutefois, cela m'a assez chagrinée, car j'appréciais les autres protagonistes… Comme indiqué dans le résumé, le jeune homme va donc mettre un pied dans l'univers de la contrebande, jusqu'à appartenir au système et se noyer dans les ennuis. Sûr de lui et de ses capacités à raisonner, il va jouer au plus malin en progressant sur deux tableaux. Même si les choses mettent du temps à démarrer en raison d'une première partie dédiée à la romance naissante entre les deux anciens amis d'enfance, il fut intéressant de voir son évolution. Tobey va radicalement devenir un autre homme. Certains de ses choix et sa naïveté (assez paradoxale pour un adolescent intelligent !) m'ont parfois étonnée.
Malheureusement, j'avoue que les personnages secondaires gravitant autour du jeune homme m'ont laissée de marbre. Que ce soit la douce Rebecca ou l'impétueux Dan, j'ai trouvé leur personnalité assez clichée. Ils manquaient clairement de profondeur et se contentaient de jouer leur rôle pour faire avancer l'intrigue. J'en attendais plus… Dommage ! Quant à Callie, j'ai réellement eu du mal à la supporter. Elle est toujours aussi agaçante, blessante et larmoyante. Elle prend sans cesse la mouche pour rien, interprète tout à sa manière et ne laisse pas les autres s'expliquer. Elle fut très pénible ! On notera aussi la fin trop rapide à mon goût… Malgré ces petites déceptions, j'ai trouvé la plume toujours aussi prenante, fluide et dynamique. de plus, j'ai aimé l'idée de montrer les bas quartiers où le racisme, la corruption et la fraude règnent en maître. D'une certaine manière, Tobey m'a rappelé Callum. La boucle est bouclée !
Je referme donc cette saga avec plaisir. Certes, tout ne fut pas parfait, l'histoire aurait pu se finir au troisième tome et il me manquera à jamais certains éléments cependant, la quadrilogie vaut le coup d'être lue !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
Gaoulette
  20 août 2018
Clap de fin pour cette magnifique saga! Un coup de coeur énormissime! Ce n'est pas la fin royale que j'attendais je dirais juste que la boucle est bouclée. Et franchement je n'aurais pas misé un copeck sur ce dernier opus. C'était mal engagé pour finir en apothéose.
Le retour de l'aube reprend quelques mois après le drame de l'hôtel Isis. Pourquoi continuer? Les ennemis sont morts et Callie Rose a retrouvé un semblant de paix et Séphy est enfin apaisée. Mais voilà, Malorie Blackman veut montrer ce qu'est devenu ce pays malmené par la ségrégation raciale. Les lois changent mais la réalité est tout autre. Les bas quartiers sont gérés par des gangsters Nihils et Primas. La police est encore corrompus. le racisme est omniprésent mais maintenant il n'est plus interdit d'avoir une relation mixte.
Qui se souvient de Tobey? le meilleur ami de Callie Rose. Celui qui faisait les 400 coups. Celui qui racontait beaucoup de bêtises pour épater Callie Rose. Celui qui était prêt à manger du caca pour lui redonner le sourire. Celui qui s'est toujours mis en retrait pour laisser Callie Rose libre de faire ses choix. Un Tobey que j'ai vu grandir, avoir de l'espoir, des désillusions. Je vous avouerais que j'étais perplexe au début du roman. Je voulais comprendre la direction de l'auteure. On commence par Callie et Tobey qui se tournent autour et qui n'arrivent pas à communiquer, ne se comprennent pas. Plus besoin de se cacher pour s'aimer, mais nos deux héros ont eu des casseroles et ne savent pas comment y faire face sans entrainer l'autre dans se déchéance. Ces erreurs de parcours ne les aident pas à avancer, à pardonner et entreprendre l'avenir sereinement. Il faudra une longue descente en enfer pour enfin apercevoir l'espoir tant attendu depuis le premier volet de la saga Entre Chiens et loups. Une suite et fin que j'ai eu du mal à appréhender car je cherchais le pourquoi du comment de cet opus. Qu'allait-il m'apporter de plus? Aurai-je mon happy end haut en couleur? Et voilà, après être restée perplexe un long moment, Tobey le héros de l'ombre va se révéler pour notre plus grand plaisir et nous offrir une fin digne de ce nom. Tobey qui en fait nous rappelle Callum du premier tome 16 ans auparavant. Tobey qui nous offre une boucle bien fermée. Tobey nous apporte le message d'espoir tant attendu et ce n'était pas gagné. Une dystopie exceptionnelle qui me marquera pendant très longtemps. Une saga que mon fils lira car elle intergénérationnelle. Un message puissant qui ouvre le chemin de l'espoir et d'un monde meilleur. Une grand merci à Malorie Balckman qui rentre à ce jour dans les auteures préférées!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
MadameRatou
  13 août 2020
Je tiens à signaler ce fait dès le début de ma chronique qui va suivre mais vous devez savoir une chose : ce quatrième tome n'a rien à voir avec les opus précédents. J'entends par là qu'il ne touche pas les thématiques que l'on a pu rencontrer précédemment. On parle toujours de racisme, de ségrégation et de haine de l'autre, cependant, ces points ont été mis en arrière-plan. À tel point qu'ils servent de plantes d'intérieur. Aussi, les injustices entre primas et nihils ne sont pas franchement abordées. À la place nous avons droit à des gangs rivaux, de la drogue, des activités illégales voire dangereuses, de la contrebande, de la corruption, des règlements de comptes et des guerres de territoires (bizarre, d'ailleurs, que ces histoires de clans et de mafia n'aient jamais été mentionnées auparavant alors que ça se passe dans le quartier où vivent Perséphone Hadley, sa fille et Margaret McGrégor). Bref, comme vous pouvez le constater, nous sommes loin de l'intrigue de base. Je dirais même plus : le retour de l'aube est un hors série.
Dans le premier tiers du roman, le rythme est assez calme.. pour ne pas dire « lent ». Nous suivons Callie Rose ainsi que son voisin et ami d'enfance, Tobias — autrement appelé « Tobey » — Durbridge, et ça s'arrête là. En fait, il ne se passe quasiment rien. Ils s'aiment mutuellement et se cherchent mais aucun n'ose avouer à l'autre ce qu'il ressent au plus profond de son être. Jusqu'à ce qu'un évènement bien précis ne les frappe de plein fouet et chamboule leurs vies pour toujours. Dès lors, il y a un changement d'ambiance et le livre prend un virage radical. On ne suit plus que le jeune homme (ce qui, entre nous, n'est pas plus mal).
Tobey, Tobey, Tobey. J'ai tant de choses à dire à son sujet que je ne sais même pas par où commencer. Clairement, j'ai eu un immense coup de coeur pour son personnage. Je ne m'en suis pas vraiment rendu compte dans les premiers chapitres mais à partir du moment où il était tout seul sur le devant de la scène, j'ai surkiffé. Il dégageait tellement de charisme que c'en était presque étourdissant. Au début on suit un adolescent classique et sans histoire qui travaille dur, fait de son mieux et se donne les moyens de réussir dans la vie parce qu'il veut un bel avenir, et plus les pages défilent, plus la réalité nous saute aux yeux. Si on regarde bien, on voit qu'il n'y a pas que ça. Derrière son apparence de garçon calme et tranquille se cache une tempête prête à éclater. Alors, quand il arrive quelque chose à la fille qu'il aime, le barrage cède pour laisser place à une unique chose : l'idée d'une vengeance. Armé de son intelligence, de son audace et de son courage, il va faire un choix qui ne sera pas sans conséquences. À plusieurs reprises je me suis dit qu'il devait arrêter de prendre des risques inconsidérés et de jouer au plus malin face à des personnes tellement puissantes qu'elles pourraient le détruire en un claquement de doigts. Pourtant, il s'est donné un objectif et rien ne pourra l'en détourner. Pire, s'il quelqu'un ose se mettre en travers de son chemin ou s'il se retrouve dos au mur, il n'hésitera pas à se montrer cruel voire impitoyable. J'ai adoré suivre ses pensées, ses inquiétudes, ses interrogations, ses incertitudes, ses doutes. J'ai adoré voir les choix qui s'imposaient à lui, les décisions qu'il prenait, les paroles qu'il exprimait, les plans qu'il échafaudait. J'ai adoré voir son assurance grandir au fur et à mesure de l'avancée du récit. Quelle incroyable évolution, je n'en reviens pas. Il m'a retournée, il m'a touchée, et la fin m'a broyé les entrailles. J'ai eu beaucoup de peine pour lui. Dans un certain sens, il m'a fait penser à Callum.. Callie Rose, quant à elle, n'est rien de plus qu'une fille pénible. Elle s'imagine des choses, reste campée sur ses positions et ne laisse jamais les autres s'expliquer. Une vraie gamine. Merci à l'autrice pour l'avoir laissée au placard sur les 2/3 de l'ouvrage ! McAuley, sinon, est arrogant, narcissique et sûr de lui. J'ai bien aimé les passages qui le concernaient, même si ça aurait pu être mieux. Pour ce qui est de la famille Dowd, de Dan, de Jessica et de Rebecca, je les ai trouvés intéressants mais sans plus. Ils n'ont pas été suffisamment travaillés et manquaient de profondeur. Perséphone, finalement, est une vaste blague. Elle a toujours eu un position capitale pour l'intrigue seulement, ici, un unique rôle lui a été attribué : celui de la mère protectrice qui défend sa progéniture et montre les crocs. Belle dégringolade. Dommage aussi que son choix (Sonny, Nathan ou aucun des deux, à vous de voir..) ne soit pas expliqué. On nous le balance comme ça au détour d'une phrase et basta.
À mon humble sens, ce tome est aussi bon (voire meilleur) que le premier mais dans un autre sens. Ils n'ont aucun point commun, l'autrice a pris un autre chemin et des personnages différents sont mis à l'honneur. On passe du duo Sephy / Callum au duo Callie Rose / Tobey, soit, la génération d'après, et c'était tellement chouette. La boucle est bouclée. Merci aux éditions Page Turners pour l'envoi de ce livre et pour la confiance qui m'a été accordée. ♥
Lien : http://madameratou.com/entre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nanali
  09 mai 2017
Ici s'achève la tétralogie de Malorie Blackman « Entre chiens et loups ». Si un saut dans le temps d'une quinzaine d'années séparait le tome 2 du tome 3, le tome 4 est la suite immédiate du 3.
On retrouve donc les personnages de Callie Rose, Sephy et Meggy, mais surtout on découvre davantage Tobey, l'ami d'enfance de Callie.
Ce tome est écrit selon le même mode narratif que les précédents : les chapitres sont racontés à la première personne par les différents personnages principaux et c'est ici principalement Tobey qui a la parole.
Le sujet récurrent est celui d'une société ségrégationniste que certains essaient de faire évoluer en douceur quand d'autres choisissent la solution de la violence. Entre les différents tomes, la situation a évolué, mais pas assez vite au goût de bon nombre de citoyens et les protagonistes des premiers tomes voient leurs enfants connaître les mêmes frustrations qu'eux au même âge.
Au final, je dois avouer que j'ai préféré les deux premiers tomes même si j'ai malgré tout beaucoup aimé les deux derniers. Je garderai vraiment un bon souvenir de cette saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
nuitet0ileenuitet0ilee   15 février 2012
Il n'y avait besoin de rien de plus - une averse, un claquement de porte, un coup de couteau ou un coup de feu - et une personne pouvait disparaître et ne plus exister que dans le souvenir de ceux qui restaient. La vie était trop fragile. (p.235)
Commenter  J’apprécie          80
steph59psteph59p   01 décembre 2012
Si je devais me bagarrer contre tous les débiles qui me regardaient de travers, je passerais ma vie entière les poings serrés. Je n'en avais aucune envie. Je refusais de considérer chaque personne que je croisais comme un ennemi potentiel. Je ne voulais pas à chaque fois cogner de peur d'être cogné. Je n'étais pas comme ça, point final.
Commenter  J’apprécie          40
marie-phmarie-ph   24 octobre 2014
Mon front sur son épaule, j'ai fait quelque chose que je n'avais pas fait depuis des années. La seule que je pensais ne plus jamais faire.
J'ai pleuré.
Commenter  J’apprécie          70
nuitet0ileenuitet0ilee   15 février 2012
La vie est trop précieuse pour être si fragile. A moins qu'elle ne soit précieuse parce qu'elle est fragile. (p. 406)
Commenter  J’apprécie          90
nuitet0ileenuitet0ilee   15 février 2012
La drogue n'avait pas de frontières, elle n'était pas réservée à un secteur particulier, ni même à un pays. C'était un des grands leviers de ce monde. (p.115)
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Malorie Blackman (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Malorie Blackman
Critique de « Les Insurgés » par Ninon B - Booktube ."Les Insurgés" de Malorie Blackman, par Ninon B. A l'occasion du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis à Montreuil, des participants enthousiastes âgés de 11 à 20 ans ont enregistré une critique littéraire vidéo pour défendre leur livre coup de coeur. Rendez-vous sur http://www.lecteurs.com/article/concours-booktube-power-a-vous-de-voter/2442840 pour découvrir toutes les vidéos ! Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWQQ-VlGEFs22XKdO15tQCg/videos Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
autres livres classés : racismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le choix d'aimer

Comment s'appelle l'enfant de Callum et Sephy ?

Callie
Meggie
Callie Rose
Rose

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thème : Le choix d'aimer de Malorie BlackmanCréer un quiz sur ce livre

.. ..