AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782822213127
80 pages
Jungle ! (23/09/2015)
4.07/5   382 notes
Résumé :
Quand Enola Holmes, soeur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu le jour de son anniversaire, en ne lui laissant pour mot qu'un recueil sur les fleurs, et un carnet de messages codés, elle se met rapidement à sa recherche.
Elle va devoir recourir à son sens de la débrouille, ainsi qu'à d'ingénieuses techniques de déguisement afin de fuir le manoir familial alors que ses deux frères se sont mis en tête de l'envoyer en pen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (220) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 382 notes

cicou45
  02 novembre 2021
Encore un ouvrage qui m'a été donné pour "ma" médiathèque et que je tenais, une fois encore, à lire avant de le mettre en rayonnage. Si mon désir de toujours mieux conseiller mes lecteurs reste primordial, cette fois-ci, c'est un peu plus par égoïsme que je l'ai lu. J'avais déjà entendu parler du roman de Nancy Springer puis de cette adaptation en bande-dessinée et c'est la couverture qui m'a tout de suite intriguée et attirée. En effet, extrêmement bien travaillé graphiquement, tout comme l'intérieur de l'ouvrage, ce dernier fait presque penser à un beau livre plus qu'à une bande dessinée pour la jeunesse et je suis pour ainsi dire plus que ravie de l'avoir récupéré en aussi bon état (je regrette presque de ne pas le garder pour moi) pour ma médiathèque.
Enola Holmes est une jeune adolescente de 14 ans, aussi futée que son frère Sherlock, bien qu'elle n'ait pas revu ce dernier depuis une bonne dizaine d'année. Aussi, lorsque leur mère disparaît le jour des 14 ans d'Enola, Sherlock et Mycroft se voient presque contraints de retourner au manoir pour décider ce qu'il conviendra de faire concernant leur cadette. Bien que cette dernière eut préféré de loin rester au manoir avec la gouvernante et le majordome, ce n'est pas l'avis de Mycroft qui tend bien l'envoyer dans un bon pensionnat afin qu'elle devienne une jeune fille respectable avec de bonnes manière...une jeune fille prête à marier quoi, en somme tout ce qu'exècre Enola et sur cette question, elle est certaine que sa mère aurait été d'accord avec elle. Aussi, est-ce sans scrupule qu'elle s'évade le jour où elle aurait dû être conduite au dit pensionnat. Sur sa route cependant, elle devra redoubler de prudence car elle sait que ses deux frères ne tarderont pas à se mettre à sa recherche mais elle n'a qu'une idée en tête : retrouver sa mère.
Y parviendra-t-elle et qui croisera-t-elle au cours de cette aventure passionnante ?
Un ouvrage que je ne peux que vous recommander (cette fois-ci, je ne peux pas me permettre de ne lire que le premier tome, aussi, m'empresserai-je de voir si dans les autres médiathèques du réseau auquel ma médiathèque est rattachée, les autres tomes sont disponibles afin non seulement d'assouvir ma curiosité mais celle de mes future jeunes lectrices et lecteurs mais pourquoi jeunes d'ailleurs ?) autant bien pour les jeunes lecteurs que pour les passionnés du 9e art et ceux du célèbre détective le lus connu d'Angleterre...et pour tous les autres d'ailleurs !
Un premier tome extrêmement prometteur, avec un scénario qui tient son public en haleine jusqu'à la dernière page et comme je l'ai dit en commençant cette critique, la première chose que j'ai remarqué, un graphisme extrêmement bien travaillé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          391
gouelan
  21 décembre 2015
Enola Holmes, soeur cadette du célèbre détective, enquête sur la disparition de sa mère.
Enola, tout comme sa mère, est avide de liberté et ne se plie pas facilement aux convenances de la bonne société. Aquarelliste de fleurs, sa mère s'est sentie corsetée dans cet univers. Dans sa fuite, elle laisse des messages codés pour sa fille. le livre du langage des fleurs et le carnet de messages codés sont subtils. Enola a une longueur d'avance sur son frère Sherlock. le monde des messages cryptés des femmes, leur envie de rébellion, lui sont inconnus. Il reste donc une place à prendre pour la jeune Enola…
Une enquête, mais aussi une grande complicité entre la maman et la fille. Toutes les deux sont Chardon, Camomille et Rose grimpante ; elles savent se défendre, elles sont énergiques dans l'adversité et elles aspirent à une vie libre et vagabonde.
Les dessins sont d'une grande finesse et les couleurs resplendissantes. On a l'impression que le coffret d'aquarelles et les pinceaux sont tout près de nous et nous invitent au voyage au fil des cases.
Le carnet secret d'Enola Holmes, inséré à la fin de l'album est magique. Un herbier, des croquis, le secret des codes et le langage des fleurs, ont de quoi enthousiasmer le lecteur. On retrouve l'univers des Carnets de Cerise. Cela donne envie de découvrir le roman de Nancy Springer dont est tiré cet album.
Fin de l'épisode ! À suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          396
claireo
  16 janvier 2018
Cette jolie bande dessinée est une bonne adaptation du roman jeunesse. J'ai bien aimé l'histoire, les dessins rythmés et plein de poésie. Une bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          350
Korrigan
  21 décembre 2015
Enola Holmes est une lady de 14 ans qui vit dans un manoir. le jour de ses 14 ans, sa mère ne revient pas au manoir. Mais le lendemain, pas de nouvelles de sa mère. D'habitude, elle envoie toujours un message pour s'excuser de son retard. Enola demande à ses deux frères, Mycroft Holmes et le célèbre détective Sherlock Homes de venir au manoir pour rechercher leur mère.
Pas de trace. Rien.
Sherlock repart pour Londres, tandis que Mycroft reste un peu plus longtemps au manoir. C'est à ce moment-là que Mycroft dit à sa petite soeur qu'elle va aller en pension. Alors Enola s'enfuit et se déguise en veuve, pour qu'on ne la reconnaisse pas. Elle va bientôt découvrir que le lord Tewky s'est fait enlevé. Est-ce qu'Enola va réussir à élucider ces enlèvements ? Est-ce qu'elle va être reconnue dans ses déguisements ?
Je mets volontiers 5 étoiles à cette BD. L'histoire est prenante; on est pris dans le mystère. Les illustrations sont très bien réussies et je crois que les dessins sont faits à l'aquarelle. Cette histoire se passe en 1888, on le voit bien, à la façon d'ont ils se parlent !
Je remercie les Éditions Jungle et la Masse Critique de Babelio pour cette belle BD !


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Colibrille
  07 janvier 2016
Quand j'ai appris que les enquêtes d'Enola Holmes allaient être adaptées en bande dessinée, j'ai sauté de joie ! Rien d'étonnant à ça, étant donné que je suis une grande fan de la série de Nancy Springer. C'est d'ailleurs une de mes séries favorites en jeunesse. J'ai saisi l'occasion de découvrir le premier tome de l'adaptation grâce à une masse critique BD.
Adapter une oeuvre sous une autre forme que celle d'origine est toujours un pari risqué. Dans le cas d'Enola Holmes, j'ai trouvé que c'était malheureusement un pari perdu... Qui dit adaptation, dit forcément transformation, c'est logique. Après, on adhère, ou on n'adhère pas : d'un lecteur à l'autre, les impressions varient du tout au tout. Personnellement, cette adaptation m'a semblé bien fade comparée au roman. Mon avis est d'autant plus tranché que j'apprécie énormément l'univers des enquêtes d'Enola Holmes et que je ne l'ai pas retrouvé dans la BD.
Le problème est que je n'ai pas du tout adhéré au graphisme ainsi qu'à la colorisation. Quand je dit que je n'ai pas adhéré au graphisme, cela ne veut pas dire que je ne l'ai pas aimé. Bien au contraire, je trouve les dessins à l'aquarelle de Serena Blasco très beaux, élégants et expressifs. Mais le style de ces dessins, très girly, ne correspondent pas du tout, pour moi, à l'univers du roman.
Même si la série des Enola Holmes est plutôt destiné à un public jeunesse, elle possède tout de même un côté sombre. le personnage même d'Enola, condamnée à fuir et vivre seule pour être libre, témoigne de l'aspect "sérieux" du roman. Nancy Springer décrit aussi avec beaucoup de réalisme la misère des quartiers pauvres de Londres durant l'époque victorienne. Ce réalisme historique est complètement absent de la BD. le décor et les personnages donnent l'impression d'être totalement édulcorés. Les Sherlock et Mycroft de la BD n'ont rien des Sherlock et Mycroft des romans, pas plus qu'Enola, trop enfantine, pas assez rebelle.
En bref, je dirais qu'en lisant cette BD, il ne faut pas s'attendre à une adaptation fidèle de la série originale. Certes, dans ce tome on retrouve bien la même intrigue que dans le premier volume de la série, mais la manière dont elle est traitée est rigoureusement différente. Il s'agit là d'une adaptation résolument jeunesse. Je doute que les fans (adultes) de la série de Nancy Springer apprécieront cette BD, à moins de la lire comme une tout autre histoire, une revisite totale, destinée aux enfants. Malgré tout, je tiens à répéter combien les aquarelles colorées de Serena Blasco sont élégantes. J'espère redécouvrir cette auteure à travers une histoire bien à elle !
Merci à Babelio et Jungle de m'avoir permis de lire cette BD !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (1)
ActuaBD   10 novembre 2015
Excellent et captivant pour tout âge.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   01 novembre 2021
'Parfaire mon éducation. Mère m'avait parlé de ces horribles établissements. Elle était contre.
Des heures de piano, des livres en équilibre sur la tête. Des corsets tellement serrés qu'ils provoquent des évanouissements - effet jugé "charmant" - et des frisettes à n'en plus finir. La parfaite éducation pour devenir une plante verte."
Commenter  J’apprécie          170
claireoclaireo   19 janvier 2018
La plupart des jeunes filles qui fuguent se déguisent en garçons des rues, seulement, Sherlock semble très au courant de ce monde-là..
Commenter  J’apprécie          380
les6Booksles6Books   08 février 2018
L’histoire représente une jeune fille appelé Enola Holmes, la sœur de Sherlock Holmes dont la mère a disparu. Elle va donc mener l’enquête pour la retrouver. Elle en vient même à se déguiser en veuve. Mais même son frère ne la retrouve pas.

J’ai bien aimé ce livre car il y a de l’action Ce livre peut plaire à toute sorte de lecteur, l’histoire est bien écrite, il y a du suspens mais la fin est un peut décevante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
gouelangouelan   21 décembre 2015
Enola se lit Alone à l'envers. Et ça veut dire "seul" en anglais.

Mère et sa passion des codes secrets.

Coïncidence?

Commenter  J’apprécie          230
EthellitEthellit   25 mai 2016
-Osons le dire elle nous a roulés dans la farine.
-Sans oublier, pour Enola, professeurs de musique, de danse, et gouvernante. Tout pour l'éducation d'une lady !
-Mais j'ai lu Shekespeare, Aristote, et Locke ! En ce moment, je lis Mary Wollstonecraft.
-...
-Tout est de ma faute. On ne devrait jamais faire confiance à une femme, encore moins à notre mère...
-Non c'est ma faute, j'ai négligé mon devoir d'aîné...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Video de Serena Blasco (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serena Blasco
Payot - Marque Page - Serena Blasco - L'affaire Lady Alistair
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les enquêtes d' Enola Holmes (Marine CS)

Quels sont les prénoms de ses frères?

Sherlock et Mr Lanes
Mycroft et Enola
Sherlock et Mycroft

8 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : Les enquêtes d'Enola Holmes, tome 1 : La double disparition de Serena BlascoCréer un quiz sur ce livre