AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2822213127
Éditeur : Jungle ! (23/09/2015)

Note moyenne : 4/5 (sur 238 notes)
Résumé :
Quand Enola Holmes, soeur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu le jour de son anniversaire, en ne lui laissant pour mot qu'un recueil sur les fleurs, et un carnet de messages codés, elle se met rapidement à sa recherche.
Elle va devoir recourir à son sens de la débrouille, ainsi qu'à d'ingénieuses techniques de déguisement afin de fuir le manoir familial alors que ses deux frères se sont mis en tête de l'envoyer en pen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (199) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  21 décembre 2015
Enola Holmes, soeur cadette du célèbre détective, enquête sur la disparition de sa mère.
Enola, tout comme sa mère, est avide de liberté et ne se plie pas facilement aux convenances de la bonne société. Aquarelliste de fleurs, sa mère s'est sentie corsetée dans cet univers. Dans sa fuite, elle laisse des messages codés pour sa fille. le livre du langage des fleurs et le carnet de messages codés sont subtils. Enola a une longueur d'avance sur son frère Sherlock. le monde des messages cryptés des femmes, leur envie de rébellion, lui sont inconnus. Il reste donc une place à prendre pour la jeune Enola…
Une enquête, mais aussi une grande complicité entre la maman et la fille. Toutes les deux sont Chardon, Camomille et Rose grimpante ; elles savent se défendre, elles sont énergiques dans l'adversité et elles aspirent à une vie libre et vagabonde.
Les dessins sont d'une grande finesse et les couleurs resplendissantes. On a l'impression que le coffret d'aquarelles et les pinceaux sont tout près de nous et nous invitent au voyage au fil des cases.
Le carnet secret d'Enola Holmes, inséré à la fin de l'album est magique. Un herbier, des croquis, le secret des codes et le langage des fleurs, ont de quoi enthousiasmer le lecteur. On retrouve l'univers des Carnets de Cerise. Cela donne envie de découvrir le roman de Nancy Springer dont est tiré cet album.
Fin de l'épisode ! À suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          305
claireo
  16 janvier 2018
Cette jolie bande dessinée est une bonne adaptation du roman jeunesse. J'ai bien aimé l'histoire, les dessins rythmés et plein de poésie. Une bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          310
Colibrille
  07 janvier 2016
Quand j'ai appris que les enquêtes d'Enola Holmes allaient être adaptées en bande dessinée, j'ai sauté de joie ! Rien d'étonnant à ça, étant donné que je suis une grande fan de la série de Nancy Springer. C'est d'ailleurs une de mes séries favorites en jeunesse. J'ai saisi l'occasion de découvrir le premier tome de l'adaptation grâce à une masse critique BD.
Adapter une oeuvre sous une autre forme que celle d'origine est toujours un pari risqué. Dans le cas d'Enola Holmes, j'ai trouvé que c'était malheureusement un pari perdu... Qui dit adaptation, dit forcément transformation, c'est logique. Après, on adhère, ou on n'adhère pas : d'un lecteur à l'autre, les impressions varient du tout au tout. Personnellement, cette adaptation m'a semblé bien fade comparée au roman. Mon avis est d'autant plus tranché que j'apprécie énormément l'univers des enquêtes d'Enola Holmes et que je ne l'ai pas retrouvé dans la BD.
Le problème est que je n'ai pas du tout adhéré au graphisme ainsi qu'à la colorisation. Quand je dit que je n'ai pas adhéré au graphisme, cela ne veut pas dire que je ne l'ai pas aimé. Bien au contraire, je trouve les dessins à l'aquarelle de Serena Blasco très beaux, élégants et expressifs. Mais le style de ces dessins, très girly, ne correspondent pas du tout, pour moi, à l'univers du roman.
Même si la série des Enola Holmes est plutôt destiné à un public jeunesse, elle possède tout de même un côté sombre. le personnage même d'Enola, condamnée à fuir et vivre seule pour être libre, témoigne de l'aspect "sérieux" du roman. Nancy Springer décrit aussi avec beaucoup de réalisme la misère des quartiers pauvres de Londres durant l'époque victorienne. Ce réalisme historique est complètement absent de la BD. le décor et les personnages donnent l'impression d'être totalement édulcorés. Les Sherlock et Mycroft de la BD n'ont rien des Sherlock et Mycroft des romans, pas plus qu'Enola, trop enfantine, pas assez rebelle.
En bref, je dirais qu'en lisant cette BD, il ne faut pas s'attendre à une adaptation fidèle de la série originale. Certes, dans ce tome on retrouve bien la même intrigue que dans le premier volume de la série, mais la manière dont elle est traitée est rigoureusement différente. Il s'agit là d'une adaptation résolument jeunesse. Je doute que les fans (adultes) de la série de Nancy Springer apprécieront cette BD, à moins de la lire comme une tout autre histoire, une revisite totale, destinée aux enfants. Malgré tout, je tiens à répéter combien les aquarelles colorées de Serena Blasco sont élégantes. J'espère redécouvrir cette auteure à travers une histoire bien à elle !
Merci à Babelio et Jungle de m'avoir permis de lire cette BD !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
MassLunar
  19 mai 2019
Enola Holmes est un personnage créé par la romancière Nancy Springer. Enola n'est autre que la soeur cadette du fameux détective que nous ne présentons plus.
N'ayant pas lu le roman, je ne peux juger de la bonne qualité de l'adaptation. Toujours est t-il que la comparaison n'est sans doute pas à faire car l'autrice Serena Blasco illustre parfaitement une ambiance aventureuse, très féminine , intelligente à travers ce premier tome de la série Enola Holmes.
Avant toute chose, c'est une bd qui est assez " girly". Nous sommes vraiment dans la thématique d'un penchant féminin de Sherlock Holmes, même davantage car l'idée du scénario ( et par extension du roman), c'est d'introduire un personnage féminin cachée dans l'ombre de Sherlock Holmes et qui devra en quelque sorte faire ses preuves.
Le ton est donné : Enola Holmes est intrépide et n'a aucune intention de devenir une bonne fille de la société à coups de corset trop resserré et de bonne tenue. Derrière la simple enquête ( résoudre la disparition de sa mère) se cache un récit d'émancipation, une sorte de roman d'apprentissage plutôt moderne.
De plus, le fait que Sherlock et Mycrof Holmes sont limite présentés comme des machos sous estimant leur petite soeur renforce le trait engagé de cette adaptation BD. J'ai bien aimé ce coté-là du scénario qui allie donc une aventure typiquement "Sherlockienne" avec une certain regard contre la phallocratie.
La bd est très " féminine " dans le graphisme employé avec beaucoup de luminosité et d'aquarelles sur des couleurs fraîches ( fushia, violet, rose clair) . Même le noir se met briller dans cette bd. Honnêtement, ça m'a un peu rebuter au départ. J'ai trouvé ce graphisme justement trop girly. Après Serena Blasco a également réalisé Lili Chantilly , autre bd adressée au jeune public féminin. Personnellement, j'ai parfois un peu de mal quand les bd sont trop axés sur le genre masculin et féminin. J'ai l'impression de voir des mauvaises pubs pour action man et barbie à travers les premières de couvertures. Une bonne bd jeunesse est aussi une bd qui fait fi de la notion de genre ou qui dépasse cette notion-là, c'est d'autant plus important de nos jours.
Après, il faut préciser qu'Enola Holmes fait partie de la collection Miss Jungle chez les éditions Jungle, une collection avant tout adressée aux jeunes lectrices. En quelque part, le coté girly est donc commercialement assumé.
Passé ce premier regard sur un coloriage très édulcoré, j'avoue m'être attardé avec ravissement sur certains regards, certains portraits très réussies. Enola Holmes est juste remarquable dans ces moments de contemplations, il y a vraiment un très beau jeu de lumière très expressif au niveau des yeux. Cela donne énormément de vie aux personnages.
De même, la maîtrise de l'aquarelle très présente, finit par enchanter le regard, notamment lors de certains plans sur Londres. C'est très beau.
Bien sûr, nous ne sommes pas dans un Londres sordide même si au détour d'une page , on peut apercevoir une ruelle obscure.
Dans ce premier tome des aventures d'Enola Holmes, tout est lumineux. Après pour le degrè de maturité autour du personnage et du propos implicite qui est traité dans cette série, cette bd parlera plus aux pré-ados plutôt qu'au moins de 10 ans. Après, pour l'ensemble des jeunes lectrices, l'adaptation écrite et dessinée par Serena Blasco reste très abordable.
En somme , Les enquêtes d'Enola Holmes est une bd jeunesse féminine de référence. le scénario est assez moderne avec un petit regard critique sur le comportement de la gente masculine dans une Londres phallocrate. de plus, l'intrigue n'éclipse pas le roman policier . L'histoire se suit sans peine, notamment grâce à au riche charisme de la rebelle Enola.
Objectivement, il faut quand même traverser un graphisme un peu trop lumineux, un peu trop "girly" pour pouvoir apprécier ce titre. le contenu est beau mais, esthétiquement, c'est aussi très genrée ( logique de collection éditoriale) donc il est clair que cela reste un titre adressée à des jeunes lectrices fans de cette patte graphique riche en glucose coloré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Korrigan
  21 décembre 2015
Enola Holmes est une lady de 14 ans qui vit dans un manoir. le jour de ses 14 ans, sa mère ne revient pas au manoir. Mais le lendemain, pas de nouvelles de sa mère. D'habitude, elle envoie toujours un message pour s'excuser de son retard. Enola demande à ses deux frères, Mycroft Holmes et le célèbre détective Sherlock Homes de venir au manoir pour rechercher leur mère.
Pas de trace. Rien.
Sherlock repart pour Londres, tandis que Mycroft reste un peu plus longtemps au manoir. C'est à ce moment-là que Mycroft dit à sa petite soeur qu'elle va aller en pension. Alors Enola s'enfuit et se déguise en veuve, pour qu'on ne la reconnaisse pas. Elle va bientôt découvrir que le lord Tewky s'est fait enlevé. Est-ce qu'Enola va réussir à élucider ces enlèvements ? Est-ce qu'elle va être reconnue dans ses déguisements ?
Je mets volontiers 5 étoiles à cette BD. L'histoire est prenante; on est pris dans le mystère. Les illustrations sont très bien réussies et je crois que les dessins sont faits à l'aquarelle. Cette histoire se passe en 1888, on le voit bien, à la façon d'ont ils se parlent !
Je remercie les Éditions Jungle et la Masse Critique de Babelio pour cette belle BD !


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161

critiques presse (1)
ActuaBD   10 novembre 2015
Excellent et captivant pour tout âge.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
claireoclaireo   19 janvier 2018
La plupart des jeunes filles qui fuguent se déguisent en garçons des rues, seulement, Sherlock semble très au courant de ce monde-là..
Commenter  J’apprécie          370
les6Booksles6Books   08 février 2018
L’histoire représente une jeune fille appelé Enola Holmes, la sœur de Sherlock Holmes dont la mère a disparu. Elle va donc mener l’enquête pour la retrouver. Elle en vient même à se déguiser en veuve. Mais même son frère ne la retrouve pas.

J’ai bien aimé ce livre car il y a de l’action Ce livre peut plaire à toute sorte de lecteur, l’histoire est bien écrite, il y a du suspens mais la fin est un peut décevante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
gouelangouelan   21 décembre 2015
Enola se lit Alone à l'envers. Et ça veut dire "seul" en anglais.

Mère et sa passion des codes secrets.

Coïncidence?

Commenter  J’apprécie          200
EthellitEthellit   25 mai 2016
-Osons le dire elle nous a roulés dans la farine.
-Sans oublier, pour Enola, professeurs de musique, de danse, et gouvernante. Tout pour l'éducation d'une lady !
-Mais j'ai lu Shekespeare, Aristote, et Locke ! En ce moment, je lis Mary Wollstonecraft.
-...
-Tout est de ma faute. On ne devrait jamais faire confiance à une femme, encore moins à notre mère...
-Non c'est ma faute, j'ai négligé mon devoir d'aîné...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
marmitolivresmarmitolivres   07 février 2018
"Tu te débrouilleras bien tout seule, Enola ? N'est-ce pas ?"
Combien de fois ai-je entendu Mère me répéter ces mots ? Chaque jour de ma vie je crois ! Mais le ton était tellement léger et évasif, que je ne pensais pas vraiment me retrouver seule. Ce fut pourtant le cas ce soir-là.
Le jour de mes quatorze ans, ma mère n'est pas rentrée
Commenter  J’apprécie          60
Lire un extrait
Video de Serena Blasco (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serena Blasco
Payot - Marque Page - Serena Blasco - L'affaire Lady Alistair
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les enquêtes d' Enola Holmes (Marine CS)

Quels sont les prénoms de ses frères?

Sherlock et Mr Lanes
Mycroft et Enola
Sherlock et Mycroft

8 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : Les enquêtes d'Enola Holmes, tome 1 : La double disparition de Serena BlascoCréer un quiz sur ce livre
.. ..