AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2847423788
Éditeur : PASSAGE (04/01/2018)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
(LIVRE RESERVE A UN PUBLIC AVERTI)

Spécialiste d'art contemporain, Olivia Lespert vivote en écrivant des articles pour le magazine Art Globe. Lors d'un dîner qui lui procure une dérangeante et inattendue fête des sens, elle croise la ministre de la Culture en compagnie d'un photographe célèbre. Peu de temps après, la ministre est assassinée. Olivia se retrouve soudain sollicitée par un correspondant anonyme : il la bombarde de messages cryptés à teneu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
vero35
  04 janvier 2018
Le roman commence très fort, par un chapitre qui donne le ton : mutin ! Très vite, un meurtre survient, celui de la ministre de la culture, croisée lors de ce premier chapitre fondateur, et l'héroïne, journaliste dans le milieu de l'art, se lance dans l'enquête, bientôt flanquée d'une acolyte inattendue, ce qui compose un très joli duo féminin, dont la complicité fait plaisir. L'écriture est fluide, élégante, d'une très grande précision dans la description des oeuvres d'art, réelles ou imaginaires. Quiconque a lu des romans reposant sur des descriptions d'oeuvres d'art sait à quel point c'est piégeux et difficile : ici, c'est totalement réussi, les oeuvres prennent vie pour notre grand plaisir, éveillant, s'il en était encore besoin après ce premier chapitre «  mutin », donc, notre sensualité. Dernier aspect savoureux : la satire malicieuse du milieu de l'art, parisien ou marseillais, qui peut faire lire aussi ce roman comme un roman à clé, pour ceux que cela intéresserait. Mais même si l'on n'est pas un spécialiste, ( ce qui est mon cas), certains portraits, dont le sujet se devine assez facilement, font sourire. le rythme est allègre,un vrai plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
vero35vero35   04 janvier 2018
Elle aborda le dernier coude de la dernière salle et tomba en arrêt devant un bloc de granit noir.
Il était immense et cubique. D'emblée, par la façon dont l'outil l'avait travaillé, il lui évoqua Rodin. Non pas la main de Dieu, mais aussi celle de du diable cette fois. (...).De la masse de pierre sombre et dure semblait s'extraire une figure fluide aux drapés souples. Elle était mal définie, féminine à coup sûr, à en juger par ses rondeurs, mais son visage disparaissait sous un linge qui prolongeait celui de la robe. La figure avait les pieds pris dans le socle de pierre, elle élevait un bras frêle qui émergeait de la matière à hauteur du coude, sa main esquissait un geste comme pour saisir l'air , son buste dont on devinait la poitrine superbe se détachait de la roche. Ou plutôt, se dit Olivia, il était comme repris, happé par elle. C'était une femme qui retournait à la pierre.En évoluant autour du bloc, elle découvrit, saisie, d'autres figures amoncelées, toujours les mêmes, des Niobés qui peu à peu perdaient la vie et se fondaient dans la roche, y abandonnant tout caractère humain. Le mouvement passait de la verticalité de la première figure, pathétiquement dressée dans sa tentative d'arrachement, à l'horizontalité finale de la dernière, comme enroulée dans un linceul et rendue à son tombeau qui l'engloutissait. Jamais on ne voyait les visages.Olivia, pourtant, savait qu'il s'agissait de femmes. Des silhouettes fantomatiques sorties de leur dureté minérale et tout aussitôt recapturées par elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Hélène Bonafous-Murat (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Bonafous-Murat
Envie de lire : L?Ombre au tableau d'Hélène Bonafous-Murat .Envie de lire : L?Ombre au tableau d'Hélène Bonafous-Murat
autres livres classés : sculptureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1232 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre