AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364450764
Éditeur : Pierre de Taillac (14/05/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Désert libyen : un dépôt d'armes secret est attaqué. Les gardes sont tous sauvagement assassinés et des mortiers lourds sont volés. Soigneusement camouflés, des commandos des forces spéciales françaises observent la scène… À Paris, Aymar de Milandre, agent de la DGSE enquête. Rapidement, tous les services de l'État sont mobilisés. Mais personne ne comprend ce qui relie les anciens réseaux secrets de l'OTAN, les spécialistes des armes chimiques du régime syrien et le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
cathy13600
  10 novembre 2017
Je remercie Babelio pour l'organisation de cette opération spéciale « mauvais genres » sans laquelle je n'aurais certainement jamais lu « Djihad à Paris » de Marc Bowman puisque je n'en connaissais pas l'existence.
J'exprime ma plus profonde gratitude aux Editions Pierre de Taillac pour m'avoir permis, par l'envoi de ce bouquin, de me délecter de cette lecture proche du coup de coeur.
Amatrice de thrillers, c'est le synopsis, irrémédiablement attirant, qui m'a incitée à le choisir lors de ce concours.
Comme je m'y suis engagée, voici donc mon appréciation en espérant qu'elle vous donne envie, à votre tour, de vous immerger dans ce roman des plus captivants.
Nous rentrons de manière fulgurante dans l'histoire puisque nous nous retrouvons, à Fezzan, région désertique du Sud-Ouest de la Libye en compagnie d'un commando des forces spéciales françaises en mission d'observation. Que scrute-t-il si soigneusement camouflé sous un soleil rasant ?
Simplement un campement de l'armée du pays d'hôte, si j'ose m'exprimer ainsi, centre d'un vaste trafic d'armes qui alimente les groupes djihadistes du Sahel. le terrain de jeu posé, nous nous rendons compte, dès les premières pages, que les tons de ce récit seront l'action, la tension, ou encore le frisson puisque les soldats assistent à des assassinats et au vol de mortiers lourds.
Suite à cette flagrance, une traque qui va nous emmener sur des pistes terroristes innombrables commence. Quels chemins tortueux va-t-on emprunter ? Quels pays traverserons-nous ?
Pour tenter d'éclaircir ces zones d'ombres, les services de l'Etat sont mobilisés à Paris. Ils font appel au professionnalisme d'un agent de la DGSE - Direction Générale de la Sécurité Extérieure – prénommé Aymar. Cet individu, ancien membre des forces spéciales, est mandaté pour démêler le vrai du faux. Il doit découvrir le pourquoi de cette attaque. Que mettra-t-il à jour ? Un attentat est-il envisagé ? Si oui, quelle est ou quelles sont les cibles ? le pire sera-t-il évité ?
Vous voulez des réponses ? Je vous invite à lire cette aventure palpitante…
Je ne dévoile rien en affirmant que ce texte est des plus crédibles puisque l'on nous précise au bas de la couverture qu'il est l'oeuvre, sous couvert d'anonymat, d'un ancien représentant de nos forces spéciales.
Sa force essentielle est donc son réalisme mais aussi le fait qu'il regorge de détails que seuls les spécialistes connaissent.
Je dirai que nous avons dans les mains une publication instructive, à la frontière entre un roman et un essai.
Scénario bien construit, complexe, qui tisse son emprise sur le lecteur.
Je l'ai trouvé additif avec quelques passages difficiles à comprendre mais néanmoins agréable à suivre.
Les personnages sont décrits finement. Dans l'ensemble, ils sont attachants, intéressants. Au fil du temps, nous devenons inquiets quant à leur devenir.
J'ai apprécié le commissaire Botini et son côté malicieux, vif. Il apparait beaucoup plus méchant qu'il ne l'est en réalité.
J'ai été charmée, conquise par Aymar, héros principal, qui garde sa part de mystère. J'aurais aimé le voir évoluer dans la sphère privée et je pense que l'auteur aurait davantage dû approfondir son aspect psychologique. Sans cela, cet ouvrage méritait cinq étoiles.
La plume est vivante, entraînante. L'écrit est subtil, accessible aux non-initiés de la diplomatie et de la géopolitique.
En définitive, nous sommes face à une bonne représentation, selon moi, de la lutte anti-terroriste, du milieu des renseignements et des services annexes. Nous plongeons avec finesse, sérieux dans un monde qui nous est habituellement fermé. Je dois admettre que, par moments, j'ai eu peur en imaginant certaines scènes transposées dans la vie réelle. Il est vrai que depuis notre territoire a été effroyablement frappé et ce n'est malheureusement plus de la fiction.
Si je n'avais qu'une seule expression pour vous donner mon avis personnel, je dirais : A lire d'urgence !
Les inconditionnels de la catégorie devraient y trouver du plaisir.
Pour une première concernant la collection actions clandestines, ce livre contemporain est un must. Un des meilleures que j'ai lu sur les renseignements ou autres services spéciaux.
Merci M. Bowman (ou qui que vous soyez) pour cet excellent moment de lecture. J'invite l'éditeur à envisager une suite car Je lirais si, possible, avec plaisir les nouvelles aventures d'Aymar et consorts. Un appel est lancé…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          44
Ogrimoire
  22 mai 2018
Cela faisait un moment que je n'avais pas lu un roman d'espionnage, mais je devrais m'y remettre !
Le sujet est évidemment d'une brûlante actualité, avec ce Djihad à Paris. Et compte-tenu du fait que l'auteur est présenté comme « un ancien membre des forces spéciales françaises », ayant occupé un poste important au sein du dispositif de défense nationale, il est intéressant d'avoir une vision de la façon dont les choses peuvent se dérouler « en vrai ». Naturellement, il n'y a pas de notice explicative pour distinguer ce qui est réel et ce qui relève, peut-être, de la fiction…
L'ensemble est efficace, avec un bon rythme, des rebondissements et des passages haletants. On suit avec plaisir Aymar de Milandre, ancien des forces spéciales versé à la DGSE : avec sa collègue – les relations ne sont pas totalement évidentes au démarrage -, ils sont les premiers à enquêter sur l'attaque du dépôt d'armes en plein désert lybien, et cela les emmène plus loin qu'ils ne l'auraient imaginé au départ.
On découvre des services dans lesquels les relations hiérarchiques ne sont pas si simples, dans lesquels, également, les affectations d'origine (policiers, agents de terrain…) influent fortement sur la considération et l'écoute que l'on peut espérer avoir. On découvre des relations difficiles entre services (DGSE, DGSI…). On découvre des collaborations internationales à géométrie variable. Bref, on découvre un milieu dans lequel il faut se méfier autant de ses amis que de ses ennemis… mais, ça, finalement, rien de nouveau dans les romans d'espionnage !
De Paris à Doha, de Naples à la Bavière, de la Drôme à Raqqah, de Djibouti à Agadez au Niger, on découvre les imbrications des petites et de la grande histoire. Cela n'est pas forcément très rassurant, d'autant plus si l'on accorde foi à la mention portée sur la cover, signalant qu'il s'agit du « plus réaliste des thrillers sur l'antiterrorisme ». Mais les événements récents donnent l'impression qu'en effet, l'histoire est crédible.
Amateurs de romans d'espionnage, n'hésitez pas : Aymar de Milandre vous attend. de pied ferme !
Lien : https://ogrimoire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
AlouquaLecture
  07 mai 2018
Moi je vous le dis, savoir que l'auteur, Marc Bowman, faisait partie de ce milieu, ça fait un peu peur. Pas dans le mauvais sens, non non, bien au contraire, c'est surtout que lors de ma lecture j'ai pris encore plus conscience de ce qui peut se passer et que nous, citoyens, ne savons même pas, et sommes tellement loin d'imaginer !
Si je n'ai pas donné la note maximale, c'est simplement parce que je trouve qu'il y a beaucoup de jargon du milieu militaire, bon ok c'est chaque fois expliqué, mais bon, malgré tout aux moments des longues explications, lors de certains des briefings, j'avais un peu de mal à suivre. C'est pourtant expliqué et très bien écrit, je ne dis pas le contraire, cela m'a un peu gênée par moments.
Tout ce livre a l'air tellement réel, que j'en suis arrivée à me demander si ce n'est pas certaines missions qu'a vécu l'auteur qu'il a voulu nous faire connaître, nous faire voir l'envers du décor, nous faire découvrir tout ce que l'on nous cache à nous simple citoyens. Il se peut que je sois loin du compte, mais c'est une impression qui m'est venue dès les premières pages et ne m'a plus quittée jusqu'à la fin. Surtout qu'il y a tellement de faits réels, dont au moins un que je peux certifier « Les tueurs fous du Brabant » vu que cela c'est passé chez moi en Belgique. A ce demander où se situe la fiction et le réel. Honnêtement, cela fait froid dans le dos, c'est impossible de ressortir de ce genre de livre totalement indemne, de ne pas se poser des tas de questions sur ce monde qui nous entoure.
Marc Bowman nous emmène de la Lybie en Allemagne, de France en Italie, de scènes d'actions en briefings, d'interrogatoires à des prises de conscience. le tout dans un décor qui fait frissonner. Certains passages sont plus lourds que d'autres, surtout les parties briefings et réunions en tout genre, en même temps je suis certaine que cela se passe également de cette manière dans la réalité, et franchement, je ne voudrais pas faire ce métier. Ne jamais être certain que l'on va revenir chez soi, revoir les personnes que l'on connaît, que l'on aime, chapeau bas aux militaires, aux policiers, et autres personnes qui font ce genre de boulot qui ne sont pas sans dangers.
Mon seul regret est que je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, il y a toujours eu une certaine distance entre eux et moi en tant que lectrice. Cela viendra peut-être avec le prochain roman, peut-être verrais-je Aymar d'une autre manière. Mais attention que cela ne m'a pas gênée, j'ai apprécié cette distance, cela peut paraître étrange parce que en règle générale, j'aime pouvoir m'attacher aux personnages, voir même m'identifier à eux. Mais nous sommes ici dans un contexte tellement différent, tellement dangereux, un contexte qui fait carrément peur lorsque l'on pense que c'est malheureusement la réalité (mélangée à de la fiction mais quand même de la réalité), que le fait de ne pas m'attacher à Aymar m'a un peu soulagée, j'aurais trop peur qu'il lui arrive quelque chose avant la fin, c'est pourtant parfois à un cheveu d'être le cas.
Pour lire ce genre de livre, il ne faut pas juste aimer les thrillers, il faut oser lire et apprendre de ce monde qui nous entoure, de tout ce que l'on ne sait pas. On dit souvent que ce que l'on ne sait pas ne nous tue pas, mais après avoir lu un livre de ce genre, croyez-moi que cette expression prend plus de sens. C'ets avec ce livre que je découvre Aymar et Marc Bowman, j'ai dans mes prochaines lectures « La bombe d'Alger » dont je vous parlerai dans la semaine, et j'ai franchement hâte de retrouver Aymar, même si je sais que je vais encore avoir quelques sueurs froides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TheEdenofBooks
  27 juillet 2016
« Djihad à Paris » est un thriller sur l'antiterrorisme écrit par un ancien des forces spéciales, qui a emprunté le pseudonyme de Marc Bowman. Ce livre est publié par les éditions Pierre de Taillac qui lancent par ce roman une nouvelle collection intitulée « Actions clandestines ».
L'intrigue débute dans le sud de la Libye, où une équipe des renseignements des forces spéciales françaises est envoyée en mission secrète de surveillance. Ils surprennent -de loin- le pillage d'un hangar avec un vol d'armes et l'assassinat des gardes par de mystérieux individus.
En fouillant soigneusement le lieu du vol, ils arrivent à trouver le nom du vendeur d'arme. de retour au quartier général, ils décident de demander au DGSE (direction générale de la sécurité extérieure) de prendre le relais. Aymar, un ancien des forces spéciales et Julie, diplômée en sciences politiques, sont convoqués par leur capitaine Botini sonnant ainsi le départ d'une enquête qui va vite se révéler être une course contre la montre car une menace d'attentat plane rapidement sur l'Europe…
Fin heureuse ou grosse catastrophe?
(pour le savoir, vous savez ce qu'il faut faire!)

MON AVIS:
Nous sommes tout de suite frappés par la page de couverture de ce roman ! le bandeau dans le bas du livre annonce que ce thriller a été écrit par une personne de référence. Cette information donne une véritable crédibilité au récit. le titre , à l'image des menaces récurrentes d'attentats de ces derniers temps attire également l'attention.
J'appréhendais d'aborder ce livre car je connais particulièrement mal les rouages de la lutte anti-terroriste et les divers réseaux existants (mon côté néophyte de la géopolitique…). J'ai malgré tout été très vite été rassurée, ce thriller étant tout à fait abordable pour un lecteur peu renseigné ! Il donne même envie d'aller plus loin et d'étoffer ses connaissances; j'ai souvent fait des recherches sur le net pour avoir plus de précisions sur certains événements ou organisations cités par l'auteur.
La plume de l'auteur est très agréable et distrayante (malgré le sujet sérieux). On rentre directement dans le roman. Les pages défilent et on ne s'arrête pas tant le suspens nous tient en haleine ! Sans compter sur la forte personnalité et le côté attachant des personnages (avec une mention particulière pour Aymar et l'inégalable Botini).
Je croise les doigts pour une suite à ce thriller en espérant retrouver le charismatique Aymar (ceci est un appel lancé à l'auteur😉 ).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chevalierortega33
  23 octobre 2016
Il est rare que le titre et la 4ème de couverture soient aussi pertinents. L'auteur nous entraîne dans une traque au contexte on ne peut plus actuel. Nous découvrons la complexité des enjeux qui plombent les relations avec le Moyen-Orient, les moyens au service de la lutte anti-terroriste et surtout le déroulement d'une enquête. Une traque qui perturbe la collaboration affichée entre les Etats occidentaux, englués qu'ils sont par les reliquats de la guerre froide et notamment les cellules « stay behind » véritable révélation pour moi. Je le sais on ne nous dit pas tout certes, et c'est bien heureux car il y a vraiment de quoi frémir au cours de ces 446 pages.
Sur le devant de la scène, un militaire, Aymar, au passé incertain, va se questionner, nous questionner sur l'éthique dans ce type de situation : dilemme existentiel … il va mener cette enquête d'un nouveau type en côtoyant voire en s'immergeant au coeur de milieux glauques et interlopes et en se confrontant aux rivalités des différents services de renseignements.
Espionnage, polar, thriller … en fait tout à la fois avec brio pour cet auteur issu du sérail qui nous offre un témoignage très explicite et tout autant inquiétant.
Une révélation, dont je remercie les éditions Pierre de Taillac et Babelio qui par son opération « masse critique » nous fait découvrir de nouvelles plumes et de nouveaux sujets.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
OgrimoireOgrimoire   22 mai 2018
Parler de faisceaux d’indices mis bout à bout était un crime contre l’esprit du renseignement. On n’en déduisait que des suppositions, et les suppositions ne menaient qu’aux grandes catastrophes. L’intuition d’un analyste provoquait souvent plus de dégâts que l’adversaire n’envisageait d’en faire.
Commenter  J’apprécie          90
Stephanie39Stephanie39   24 octobre 2017
Il est très surpris quand il en rencontre un qui pense différemment, et souvent son réflexe est de la faire rentrer de force dans le rang. N'oubliez pas leur syllogisme de base: le glaive cède à la toge. Vous vous souvenez de Cicéron, c'est à dire la force cède à l’esprit. Donc, celui qui a la force est forcément doté d'un esprit inférieur. Il ne peut en être autrement. Alors quand ils rencontrent un glaive intelligent, ils sont très perturbés. J'irais même jusqu'à dire que cela les inquiète: pour eux, c'est inconcevable, improbable et surtout insupportable. Mais comme ce ne sont pas des machines, alors il y a des exceptions: c'était votre tour ce soir. p167
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LalilideliliLalilidelili   19 octobre 2016
" Tous les jours , la police me parle d'un nouveau Merah à Toulouse ou d'un Abaaoud à Roubaix.Derniérement c'était à Toulou puis encore Lunel.Ca suffit.Nous ne pouvons pas les combattre sur le sol français c'est vrai.Parce que c'est trop tard.Mais je ne veux plus qu'un seul de ces types entre sur notre territoire.Eliminez-les avant qu'ils ne reviennent.C'est une guerre totale , j'ai été clair ? "
Commenter  J’apprécie          00
LalilideliliLalilidelili   19 octobre 2016
" Les Français ! Peuplede haute moralité , premier producteur mondial d'hommes politiques véreux , pornophiles , pédophiles , voleurs , vendus , achetés , corrompus , agités , stupides , bêtes à bouffer du foin , cul-terreux , niais et surtout d'une humilité sans pareille ! "
Commenter  J’apprécie          00
Stephanie39Stephanie39   24 octobre 2017
Un bon flic est un chef de bande: tout passe par le réseau, si t'as pas le réseau, tu sais rien et t'avances pas. Ni dans ton enquête ni dans ta carrière. Demande à ceux qui sont à la sécurité routière s'ils ont un réseau et tu comprendras pourquoi ils y sont. p109
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : terrorismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Marc Bowman (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
181 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre
. .