AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

William Olivier Desmond (Traducteur)
EAN : 9782020837972
340 pages
Éditeur : Seuil (07/10/2005)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.62/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Un groupe extrémiste de droite, le Stockman's Trust, s'arroge le droit de faire disparaître des écolos qui militent pour protéger des régions entières du Wyoming. Le garde-chasse Joe Pickett se trouve mêlé à l'affaire quand une vache, en explosant, tue un activiste célèbre et sa femme (c'est du moins la version officielle...). Deux tueurs à gages s'en prennent ensuite à des défenseurs de l'environnement à divers endroits des USA. L'affaire se corse...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Kassuatheth
  24 mai 2014
Joe Pickett est l'anti héros idéal. Il n'est pas flamboyant, il est même discret et timide. Il rate souvent sa cible et il s'est déjà fait désarmer par un prévenu qu'il s'apprêtait à arrêter. C.est une personne intègre et un bon mari et un bon père de famille.

Il ne voit pas le mal et fait confiance aux personnes qu'il connait. Son attitude fait en sorte qu'il est souvent trahi par ces dernières. On aurait tendance à croire qu'il n'est pas futé.

Comment, avec un personnage aussi gentil peut-on faire un polar intéressant à lire et qui offre suffisamment de suspense pour nous encourager à continuer notre lecture jusqu'à la fin?

Contrairement à ce qu'il croit, Joe Pickett est intelligent. Quand quelque chose cloche il le réalise mais, comme il l'avoue à Marybeth, « Il se passe quelque chose de grave par ici, mais je n'arrive pas à faire le lien entre les éléments. Je sais qu'il y a un truc qui se trame et je n'arrête pas d'essayer de changer de perspective ou d'angle, en me disant que je vais peut-être finir par voir ce que c'est. Mais l'image reste brouillée. »

Mais comme il est persévérant, peu à peu, il se rapproche de la vérité. Dans le cas de cette histoire, sa ténacité l'a amené, droit dans les pattes du tueur. Pendant une bonne partie du roman, il tente de sauver sa peau et celle des victimes en fuyant ce tueur professionnel.

Ce ne sont pas ses connaissances de commando qui lui permettent de rétablir un certain équilibre face à son poursuivant, puisqu'il n'en a pas, mais ses connaissances de garde chasse. Ce qui fait son charme, c'est qu'il pourrait être presque n'importe qui d'entre nous si nous nous en donnions la peine.

Et, à la fin, c'est lui qui remporte la partie.

Les deux premiers romans m'ont suffisamment plu pour que je fasse ma réservation pour sa troisième aventure, Winterkil
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
Sylviegeo
  16 mai 2016
Cette enquête s'ouvre sur l'explosion d'une vache, rien de moins. Explosion d'une vache qui fera néanmoins 2 morts dont un réputé activiste/écologiste.
Puis, encore d'autres morts étranges elles aussi mais disons moins...loufoques. C'est une autre enquête de Joe Pickett. Joe Pickett, sympathique garde chasse, oeuvrant sur l'immense territoire des Bighorn, est marié, père de 3 petites filles, n'est pas alcoolique, n'est pas torturé par quelques noirs secrets, et n'est pas parfait . Cela nous change.
Bref, Pickett, en informant le propriétaire de la vache explosée, Jim Finotta, regarde de trop près une magnifique tête de wapiti naturalisée. Une véritable pièce de collection, un vrai trophée de chasse. Pickett y soupçonne un acte de braconnage. Et l'explosion de la vache de Finotta faisant 2 morts, ne cesse d'intriguer notre garde-chasse. Finotta, son bétail, la mort de cet écologiste, les autres morts au pays liées elles aussi à cet activiste...est-ce que tout ça....
Ce roman, nous plait surtout pour les magnifiques descriptions des paysages des Bighorn, des immenses étendues (encore) sauvages du Wyoming et de sa faune. Qu'est-ce que ça semble beau ce pays là !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Crazynath
  30 juin 2014
J'ai retrouvé avec plaisir Joe Pickett, garde chasse dans son magnifique environnement qu'est le Wyoming !! Ici la nature est décrite avec force détails et prend le pas par moments sur l'histoire, ce qui me convient parfaitement. D'ailleurs, parlons en de l'histoire ! La quatrième de couverture ne m'avait pas plus emballée que ça il faut l'avouer : une vache qui explose et qui tue un couple ! Ca ne me paraissait pas crédible pour un sou, et pourtant.....
Joe Pickett est un personnage des plus attachants, et tellement humain avec ses failles et ses questionnements , qui n'entachent d'ailleurs en rien son intégrité. Il va mener son enquête sans avoir l'air de trop y toucher et en faisant tout simplement ce qu'il fait de mieux : son travail....
Commenter  J’apprécie          150
vincent34380
  14 décembre 2014
Deuxième roman de C.J. Box, mettant en scène le garde-chasse Joe Pickett, ce roman commence fort : Dès le deuxième chapitre, on fait la connaissance de deux tueurs à gages, Charlie Tibbs et « le Vieux », qui sont chargés d'éliminer un militant écologique particulièrement actif, se signalant par des actions spectaculaires.
« Stewie Woods s'était dirigé droit sur la génisse, Annabel le suivant à quelques pas.
– Elle est bizarre, cette vache, avait-il dit en s'arrêtant pour comprendre ce qui n'allait pas.
Enfin assez près, il avait tout vu : la vache, de l'affolement dans ses yeux écarquillés, essayait bien de courir derrière les autres, mais était retenue par une solide corde de nylon ; son dos était déformé par un gros paquet carré attaché dessus et qui n'avait rien à faire là. Et une petite antenne qui dépassait du paquet et oscillait. »
L'assassinat à la vache piégée, ce n'est pas courant. Lors de cette explosion, Stewie Woods et sa femme se retrouvent « vaporisés », ainsi qu'une dizaine de vaches du troupeau. Lorsque Joe Pickett va annoncer la nouvelle au propriétaire du ranch, un déplaisant personnage du nom de Finotta, avocat et éleveur à temps partiel, il est intrigué par sa réaction à l'annonce de la perte d'une partie de son cheptel.
Lors de sa visite, il remarque un magnifique trophée de wapiti accroché au mur. Les explications de l'avocat sur la provenance de ce trophée ne sont pas claires. Joe est persuadé que ce richissime et puissant avocat s'est rendu coupable de braconnage. Il va donc tout mettre en oeuvre pour prouver le délit et le mettre en accusation.
Dans le même temps, un sénateur est étranglé à Washington dans une mise en scène scabreuse, un avocat trouve la mort dans l'incendie de sa maison.
A partir de ce moment, les choses se compliquent. Marybeth, l'épouse de Joe qui a connu Stewie dans sa jeunesse, commence à recevoir des coups de quelqu'un qui affirme être l'écologiste disparu, et partant à sa recherche, Joe va se trouver confronté aux deux tueurs qui, soupçonnant que Stewie n'est pas mort dans l'explosion, veulent finir le travail.
S'ensuit une traque dans des paysages majestueux de l'Ouest sauvage, par les tueurs dont l'un deux semble être la réincarnation du légendaire Tom Horn(1), à travers les montagnes, les ravines et le canyon de Savage Run.
L'écriture est simple, déliée, la construction en chapitres courts donne du rythme à l'ensemble et C.J. Box a un savoir-faire certain comme storyteller pour nous tenir en haleine, à partir d'une intrigue relativement simple, sans trop d'éléments de suspense sur le« qui a fait quoi ». L'identité des commanditaires des meurtres est transparente, la question est plutôt de savoir comment le héros va se tirer de toutes les embûches qui surgissent sur son chemin.
L'auteur ne prend pas parti, bien que son amour évident pour la terre et ses ressources naturelles soit très clair, et représenté par son héros Joe, partagé entre sa sympathie instinctive pour ceux qui dans sa communauté, de plus en plus nombreux, galèrent pour joindre les deux bouts et ces riches entreprises ou magnats qui s'accaparent toutes les terres.
Son héros, Joe Pickett est un homme paisible et assez ordinaire. Il aime la besogne bien faite et travaille dur en dépit de son salaire qui couvre à peine les besoins de sa famille.
« Écoute, Joe. Pour la première fois de notre vie, on est en passe d'avoir réglé toutes nos dettes. J'ai deux emplois à mi-temps. Tu trouves le moment bien choisi pour te mettre aux trousses d'un type comme Jim Finotta ? «
Tireur médiocre dans une région où chacun porte une arme à feu, il possède des qualités morales faites d'intégrité, d'honnêteté et d'une irréprochable droiture. Il ne se considère pas non plus comme quelqu'un de particulièrement intelligent, mais il est intuitif, il sent les choses.
« – Il se passe quelque chose de grave par ici, mais je n'arrive pas à faire le lien entre les éléments. Je sais qu'il y a un truc qui se trame et je n'arrête pas d'essayer de changer de perspective ou d'angle, en me disant que je vais peut-être finir par voir ce que c'est. Mais l'image reste brouillée. »
Les autres personnages sont aussi bien dessinés, parmi lesquels Marybeth Pickett son épouse et principal soutien, Stewie Woods activiste écologiste, agaçant au premier abord et qui nous devient vite sympathique, Charlie Tibbs, le tueur méthodique et le Vieux, acolyte du premier, aux remords tardifs.
S'il ne révolutionne pas le genre, ce roman de C.J. Box se laisse lire sans déplaisir, et donne l'occasion d'une belle randonnée au coeur du Wyoming sauvage.
Un agréable moment de lecture détente.
(1)Tom Horn : Hors la loi, mercenaire de l'Ouest et tireur d'élite. Sa spécialité était la traque des voleurs de bétail à raison de 600$ par voleur tué. C'est un de personnages de la légende de l'Ouest dont le nom suscite bien des controverses.
http://www.medarus.org/NM/NMPersonnages/NM_10_04_Biog_Outlaws/nm_10_04_tom_horn.htm
Lien : http://thebigblowdown.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
loreleirocks
  22 juillet 2012
Les avis sur cette série de polars entre parc national et ranching varient.
Je ne trouve pas l'absence d'atmosphère sombre et de sophistication problématique.
Au contraire: quoi de mieux que le rythme plus lent et ondulant de la narration pour accompagner les paysages spectaculaires du Grand Teton National Park, l'accent des cow-boys du Wyoming et le pas de leurs chevaux relayant leurs pick-ups...
J'aime aussi l'humour teintant le témoignage de Joe Pickett de l'opposition des ranchers, leur style de vie pas si doux menacé, et les activistes environnementaux tentant de protéger la faune et la flore de la nature américaine sans cesse menacées d'exploitation sans considération.
Un peu d'information sur le développement du ranching au Wyoming et d'histoire sur les Indiens dans cette région ne font pas non plus de mal. Et Joe Pickett reste un personnage douloureusement humain et droit, se précipitant dans les problèmes à force de mettre le doigt là où tout le monde le lui déconseille.
Une série que je compte bien poursuivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
cardabellecardabelle   09 septembre 2019
One Globe . Le groupe écolo d'activistes ayant pour insigne deux clefs à molette croisées , en hommage au livre de feu Edward Abbey ...
[...]

Le shérif Barnum :
— ... Encore une de leurs singeries pour bloquer la machine .C'est un écrivain qui a inventé ça pour faire la promo du sabotage au nom de l'environnement . L'est mort le type .

Joe :
— Edward Abbey dit Joe . Il s'appelait Edward Abbey. Il a écrit un bouquin qui s'appelait The Monkeywrench gang .
Barnum eut un regard vide .
—Si tu le dis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
cardabellecardabelle   14 septembre 2019
.
Je ne me prends pas pour un prophète .
Je suppose que le conflit entre conservation et développement va s'exacerber un peu plus chaque année avec la pression due à la croissance de la population et aux exigences de l'économie .
Je ne vois rien d'autre dans l'avenir : davantage de conflits .

Edward Abbey
auteur de The Monkeywrench Gang
interview pour la chaîne NPR ,1983 .
Commenter  J’apprécie          230
KassuathethKassuatheth   21 mai 2014
Il haussa les épaules. Comme la plupart des hommes, il avait du mal à accepter que sa femme ait pu avoir une vie intéressante avant de l'avoir rencontré.
Page 112
Commenter  J’apprécie          360
KassuathethKassuatheth   24 mai 2014
Marybeth plissa le nez en direction de Joe, puis revint à Toby, (son cheval).

- Tu vois comme il se lèche les lèvres? C'est un signe d'obéissance. Il reconnaît que le patron, c'est moi.

Joe dut refouler l'envie qu'il avait de se lécher ostensiblement les lèvres quand elle se tourna vers lui.
Page 21
Commenter  J’apprécie          150
CrazynathCrazynath   30 juin 2014
Joe, avec son .357 Magnum et son talent particulier pour rater ce qu'il visait, se sentait pratiquement impuissant.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de C.J. Box (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de C.J. Box
C.J. Box intervient dans Murder at The Magic City.
Non sous-titré.
autres livres classés : wyomingVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1393 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre