AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213683603
Éditeur : Fayard (15/10/2014)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Bertier aimait Laure, Laure aimait Aurélien et Aurélien aimait la vie. Ils étaient jeunes et sans doute pouvaient-ils encore espérer qu'avec le temps ce triangle amoureux revisité finisse par trouver son équilibre. Il n'en fut rien.Devenue écrivain, Laure n'a pourtant jamais évoqué dans son ?uvre cette période de sa vie. Dix-sept romans, mais pas une ligne sur les nuits blanches à Saint-Germain-des-Prés, les après-midis studieux à la bibliothèque Sainte-Geneviève, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
kittie
  26 juin 2016
Un petit livre bien écrit, limpide qui se lit d'une traite.
Laure, Bertier et Aurélien, ce trio d'adultes à venir, nous remue et nous interroge sur notre part d'espoir, de promesse en l'avenir ou au contraire de regret et de nostalgie .
Une fois le livre refermé un se prend à regarder sa vie, son déroulement jusque là où nous en sommes et, à se demander quelle part de hasard il y a eu, quelle part de certitude de jeunesse s'est confirmée ou au contraire ensevelie dans des renoncements, l'oubli ?
Quelle part de nos décisons influe sur le mouvement de notre vie?
Le sens que l'on veut donner à sa vie et celui, qu'avec les année passées, nous lui trouvons- ou contraire ne lui trouvons pas.
Les reves avortés , les espoirs déçus, l'illumination flamboyante d'un instant de bonheur sur lequel repose une vie entière jusqu'à s'y perdre.
le point de tension où tout est possible et où tout pourtant est déjà joué.
La vie coule, se roule, s'enroule, se déroule , nous avec ....nous avec les intempéries et les rayonnements de notre coeur. Et nos fissures qui réapparaissent, parfois, comme un long miaulement inconsolable auquel on se doit de se faire une raison pour continuer à se rouler dans les jours qui restent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sld09
  27 juin 2017
J'ai bien aimé "Notre vie antérieure" mais quelques détails de ce court roman m'ont un peu mises mal à l'aise.D'abord (et ça c'est un sentiment tout personnel qui n'a rien à voir avec la qualité du roman) j'ai été gênée par les propos de la narratrice, écrivain confirmée ayant publié dix-sept romans, qui dénigre son travail. Etant une lectrice assidue (compulsive ?), j'avoue que l'écrivain est un peu mon héros idéal : celui qui me permet d'oublier, de rêver, de m'évader grâce à ses histoires, ses personnages, son style, etc. Alors le voir descendu de son piédestal, ramené au rang des travailleurs ordinaires qui font leurs huit heures par jour sans état d'âme ni passion, c'est franchement glaçant. J'ai aussi trouvé dommage que l'émotion ne transparaisse pas davantage dans le texte. Après tout la narratrice évoque son premier amour, une période déterminante qui a profondément marqué sa personnalité et j'ai eu l'impression qu'elle en parlait avec un détachement que quarante années n'expliquent pas (comme d'autres lectrices j'ai été surprise en lisant que l'été à l'île d'Oléron se passait dans les années 1990, mais puisque rien ne vient contredire (sauf si je suis passée à côté de quelque chose..) que la partie où la narratrice a 65 ans se passe dans les années 2030, pour quoi pas ?). Comme L'Irrégulière j'ai deviné les grandes lignes de l'histoire juste en lisant la quatrième de couverture et l'extrait Des Vagues de Virginia Woolf placé en exergue. Les intrigues prévisibles ne me posent généralement pas de problème (après tout je lis beaucoup et les histoires originales sont plutôt rares et ne garantissent pas forcément de bons romans), sauf que l'auteur essaye de maintenir absolument un certain suspense qui m'a du coup semblé plutôt artificiel. Malgré cela, j'ai passé un très bon moment avec ce livre grâce à la plume d'Anne-Sophie Brasme : un très beau texte, fluide et épuré, pour un roman que je n'ai pas pu fermer avant d'en avoir lu la dernière ligne...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
maeve81
  20 décembre 2015
Laure est écrivain et ses livres se vendent honorablement. A presque 65 ans elle se sent à bout de souffle et se lance dans l'écriture de ce qu'elle sait être son dernier roman. Un livre qu'elle porte en elle depuis toujours.
Magnifique construction en alternance avec le passé et le présent, Anne-Sophie BRASME nous embarque dans deux univers. D'une part, celui de la jeunesse où tout est permis où le dessin ne demande qu'à être peaufiné par les ambitions, les rêves, les choix, les incertitudes, les moments que seule la jeunesse offre, et d'autre part, la réalité, le recul des choix, les évènements qui décident et dans lesquels on se love avant de fissurer l'armure pour enfin comprendre.
On reconnaît les personnages, on se reconnaît !!!
Commenter  J’apprécie          60
LeslecturesdeLily
  29 juin 2016
Chronique: http://www.leslecturesdelily.com/2016/06/notre-vie-anterieure-ecrit-par-anne.html#more
Extrait de mon avis:
C'est en faisant mon article sur les sorties de la semaine que je me suis aperçue qu'Anne-Sophie Brasme avait sorti un nouveau roman nommé Notre vie antérieure publié aux Éditions Fayard en 2014 et tout juste sorti en format poche aux Éditions le livre de poche depuis le 8 juin 2016.
Je n'ai pas attendu très longtemps avant de me le procurer, car je gardais un très bon souvenir de son précédent roman Respire. Aussitôt acheté, aussitôt lu, c'est un petit roman pas très épais, mais tellement puissant qu'il se dévore en quelques petites heures.
J'ai été agréablement surprise par cette lecture qui m'a conquise dès les premières lignes. J'ai aimé le personnage principal : Laure, auteure de 17 romans. Cette femme revient sur son parcours, sur son passé, sur ses amours... Elle nous parle d'Aurélien, de Tristan et De Bertier, trois hommes qu'elle a connus étant plus jeune et avec qui elle a construit une belle amitié dans les années 90. Elle nous raconte leurs soirées mouvementées, leurs virées à Paris bercées par une dose d'insouciance et de légèreté, leurs nuits interminables à danser et boire, à profiter de la vie tout simplement... Jusqu'au jour où cette amitié hors normes va voler en éclats. Pourquoi ? C'est bien là tout l'intérêt du livre. Vous découvrirez à travers les chapitres la tristesse de Laure, son abattement, sa nostalgie, sa mélancolie, son doux récit sur les années qui ont marqué sa vie.[...]
Pour lire la suite rdv sur mon blog www.leslecturesdelily.com
Lien : http://www.leslecturesdelily..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jfponge
  14 janvier 2017
Voilà un roman qui ravira les fans d'Annie Ernaux. le ton est juste, les mots sont précis, dégraissés du superflu et de tout effet de style, le tout au profit d'une vision aigue de la réalité. Bref, un roman comme on aimerait en lire plus souvent. le récit est basé sur le souvenir, souvenir d'une jeunesse insouciante, des amours de plage, avant que l'on se lance dans la conquête d'un métier, avant que l'on sache quoi faire de sa vie. Laure Narsan, écrivain reconnu à défaut d'être renommée, se souvient de ses vingt ans où elle était tombée follement amoureuse du Bel Aurélien, de ces vacances à Oléron où leur amour a pu, enfin, être "consommé". Mais la vie est pleine de surprises, parfois belles, parfois tristes, et le bel Aurélien ne sera pas l'homme avec lequel Laure fera sa vie. Des surprises, Anne-Sophie Brasme nous en ménage tout au long de ce récit, où le présent de l'écriture alterne avec le passé revécu à l'occasion d'une perte d'inspiration. En prime, un délicieux anachronisme, qui n'en est pas un si l'on y réfléchit bien. À vous de le découvrir…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
hcdahlemhcdahlem   04 mars 2015
Le hasard des lectures m’a fait découvrir ce court roman après «Les rumeurs du Nil», le pavé de Sally Beauman. Mais quelquefois le hasard fait bien les choses, car les deux auteurs s’y prennent de la même manière pour mettre en scène leur récit. Il font alterner d’une part le regard de l’écrivain aujourd’hui sur l’épisode qui a le plus profondément marqué leur vie et la narration de cet épisode lui-même, au moment où les personnages le vivent. Une technique qui permet d’une part de conserver la fraîcheur du récit et ses zones d’ombre et d’autre part d’effectuer une analyse introspective et d’éclairer le chemin parcouru.
Nous sommes au début des années 90, au moment où Laure, la narratrice, rencontre Aurélien et Bertier, venus étudier comme elle à Paris. C’est une période à la fois insouciante et studieuse, légère et grave. L’avenir est devant eux, sans pour autant pouvoir deviner de quoi il sera fait. La liberté a un doux parfum, mais il s’évapore bien vite devant les contingences matérielles. L’amour est encore un jeu, mais il peut très vite tourner au casse-tête. Comme par exemple si le délicat équilibre du trio est rompu. C’est ce qui arrive sur l’île d’Oléron où la famille d’Aurélien possède une maison de vacances. Laure va se jeter dans les bras d’Aurélien alors que Bertier est amoureux d’elle.
Mais comme dans les tragédies grecques, Thanatos va donner rendez-vous à Eros : Aurélien va faire une mauvaise chute sur les rochers au bord de la plage et meurt quelques jours plus tard.
C’est l’écrivain Laure Narsan, près de quarante ans plus tard, qui va nous dire ce qu’il est advenu alors. Il serait bien entendu dommage de déflorer ici la fin du roman. Disons simplement qu’Anne-Sophie Brasme a parfaitement su rembobiner le fil de son histoire. Les tourments de l’âme sont servis par une écriture limpide, ce qui permet au lecteur de ne pas croire le personnage-écrivain quand il affirme que son œuvre est somme toute plutôt banale. L’auteur-écrivain nous prouvant le contraire, page après page.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
maeve81maeve81   20 décembre 2015
Je revois ces deux jeunes hommes qui sont arrivés jusqu'à nous, illuminant tout à coup la soirée. A cet instant, je ne sais pas encore que le premier va éveiller en moi le goût de la vie, et que le second va faire de moi un écrivain. Mais c'est à cela, précisément, que tient la magie de ce moment : tout m'est encore possible. L'image que j'ai du bonheur, je la dois à cet instant. A ce goût de vin sur nos lèvres. A cette promesse de vie devant nous. Et quand je me débarasse de l'armure qui m'enserre et que je laisse mon coeur battre, voilà ce qui me reste : un chahut d'étudiants trinquant au début de l'été, et le rire d'Aurélien au milieu de leurs voix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
hcdahlemhcdahlem   04 mars 2015
« Naïvement, je croyais qu’il suffisait de revenir ici pour retrouver Aurélien. Faire cinq cent kilomètres en voiture et me retrouver sur une plage d’Atlantique, pour le ramener à la vie. Cela paraissait si simple. Presque à portée de main. Brusquement, je reçois au visage cette réalité : je ne reviendrai jamais. Tous ces lieux sont restés les mêmes ; mais ce que j’y ai vécu l’été de mes vingt ans, je ne le ressusciterai pas. Le silence de la plage me rappelle qu’Aurélien est mort il y a longtemps et que je suis peut être la seule à me souvenir de lui. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PickItUpPickItUp   17 septembre 2016
Quand Aurélien n'était pas là, on se voyait quelques fois seuls, tous les deux, chez Gibert où nous traînions dans les rayons de la rentrée littéraire, ou devant les étalages de bouquinistes. "Et celui-là, tu l'as lu ? " me disait-il, les yeux brillants ; puis il se lançait dans une explication aussi passionnante que décousue, et je l'écoutais sans perdre un mot.
Commenter  J’apprécie          20
PickItUpPickItUp   17 septembre 2016
Après cela, je n'en ai plus reparlé. Je me disais qu'après tout nous aurions fait de bien mauvais parents. Nous sommes trop égoïstes, trop exigeants ; nous détestons tout ce qui est imprévisible, tout ce que nous ne maîtrisons pas. Alors, mon désir d'enfant, je l'ai pris entre les mains, et je l'ai roulé en boule au fond de moi.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Anne-Sophie Brasme (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Sophie Brasme
Respire - Interview de Joséphine Japy et Lou de Laâge
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Respire, d'Anne-Sophie Brasme

Depuis combien de temps Charlène est-elle en prison ?

1 an
2 ans
3 ans

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : Respire de Anne-Sophie BrasmeCréer un quiz sur ce livre
. .