AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782035966292
128 pages
Larousse (27/02/2019)
4.07/5   71 notes
Résumé :
Ouvrage récompensé pour ses illustrations de la Mention prix BolognaRagazzi 2019, à la Foire du livre de jeunesse de Bologne. (catégorie non Fiction)

Il y a seulement 150 ans, hommes et femmes menaient des vies très différentes.
Les femmes n’avaient pas le droit de voter, de travailler ou de posséder leurs propres biens, passaient de la tutelle de leur père à celle de leur mari… Ce n’est qu’au moment où elles ont commencé à s’organiser que le... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 71 notes
5
4 avis
4
3 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Erik_
  03 mars 2022
Cet ouvrage parcourt les 150 dernières années pour montrer la lutte des femmes pour leurs libertés et leurs droits. En effet, il y a encore 150 ans, les femmes n'étaient absolument pas libres et leurs vies étaient totalement différentes de ce que nous connaissons aujourd'hui dans le monde occidental.
Les femmes ne pouvaient pas faire d'études, travailler ou posséder des biens. Elles ne pouvaient pas non plus voter. Bref, comme les esclaves et les enfants, elles étaient dépourvues de droits civiques.
Il est vrai que l'auteur littéraire et philosophe adulé dont les idées égalitaires ont permis la Révolution Française à savoir Jean-Jacques Rousseau estimait que la place de la femme était seulement de soutenir son mari. En effet, il estimait que l'homme était fort et que la femme était beaucoup trop faible. C'est ce mode de pensée qui a encore perduré et qu'il a fallu mettre en pièce au XIXème et au XXème siècle.
Quelques figures féminines à travers le monde se sont élevées contre ces injustices. Ainsi, on va découvrir le combat de Lucretia Mott et d'Elisabeth Cady Stanton, d'Harriet Tubman, Olympte de Gouges, Mary Wollstonecraft, Emmeline Pankhurst, Rosa Luxemburg, Clara Zektin ou Margaret Sanger pour ne citer que les plus célèbres.
Ce combat s'est articulé autour de 3 thèmes cruciaux: les droits civiques (droit d'avoir une profession, de faire des études...), le droit de voter aux élections et le droit de disposer de son propre corps.
Je ne baigne pas dans les mouvements féministes mais je trouve que ces droits doivent être acquis partout dans le monde de façon assez naturelle.
J'ai trouvé cette BD particulièrement bien construite. C'est à la fois didactique et ludique. J'aime quand les documentaires sont bien réalisés sans en rajouter de trop. Il faut rester simple afin que le message passe efficacement.
J'ai appris par exemple que si la Nouvelle-Zélande avait été le premier pays au monde a adopté le droit de vote des femmes en 1893, il a fallu attendre 1946 en France et 1971 en Suisse. Bon, l'Arabie Saoudite vient de le permettre en 2015. Il y a toujours pire !
Par ailleurs, la première femme chef d'état a été au Sri Lanka en 1960 rejoint par l'Inde en 1966 avec Indira Gandhi. A noter que la France n'a jamais connu une présidente de la république. Après réflexion, je me dis qu'il ne faut pas placer n'importe quelle femme qui ferait l'affaire pour remplir un quota. Il y a la femme et il y a les idées.
Si le constat actuel demeure assez positif en terme d'avancée sur les droits, il n'en demeure pas moins qu'il y a encore beaucoup d'effort à réaliser sur l'ensemble de la planète.
La récente arrivée au pouvoir des talibans en Afghanistan a plongé les femmes dans l'abîme.On se souvient tous de l'histoire du prix Nobel Malala Yousafzai qui a reçu une balle dans la tête par un taliban à l'âge de 15 ans parce qu'elle animait un blog où elle argumentait en faveur du droit des filles à l'éducation. Bref, il y a encore du boulot sur la planète !
Une BD instructive qui remet les idées en place en faisant un constat sur l'avancée de ces 150 dernières années. Que n'ai-je eu ce genre d'oeuvre dans les listes de lectures données par les profs dans mon jeune temps !!! Ce n'est pas qu'une histoire de femmes car on est tous concernés !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          677
letilleul
  08 mars 2020
Il y a 150 ans, les femmes n'avaient pas le droit de voter, de travailler ou de posséder leurs propres biens, passaient de la tutelle de leur père à celle de leur mari… Ce n'est qu'au moment où elles ont commencé à s'organiser que les premiers changements sont arrivés. Droit de disposer de son corps, "métiers d'hommes" conquis, indépendance financière, contraception, avortement, élection d'une femme à la tête d'un état… de Olympe de Gouges, à Malala Yousafzai en passant par la suffragetteEmmeline Pankhurst, cet album raconte les courageux combats des femmes pour faire évoluer les mentalités et les lois dans le monde. Un album complet pour suivre tous les combats des droits des femmes.
Commenter  J’apprécie          274
Noctenbule
  06 avril 2022
J'entends encore dire au loin des commentaires du genre : "encore un trucs de bonnes femmes". Et oui, c'est bien vrai, des femmes, des courageuses, des braves, des téméraires qui ont osé faire entendre leurs voix quand on leur demandait de se taire. Les lois les hommes les faisaient entre eux pour eux. Après la loi salique et le code napoléonien, la femme n'a pas moins d'importance qu'un enfant. Pourquoi trouver cela normal? Pourquoi lui demander de faire ce qu'on lui dit en restant à sa place comme épouse et mère? Elizabeth Cady Stanton, Lucretia Mott, Harriet Tubman, Sojourner Truth, Olympe de Gouges, Mary Wollstonecraft, Millicent Fawcett, Emmeline Pankhurts, Fatemeh Baraghâni, Margaret Sanger... que de noms qui ont entraîné bien d'autres individus à dire non à l'injustice, à la discrimination. Plus d'une en a laissé sa vie. Leurs combats pour le droit de vote, le droit de se présenter politiquement, l'accès à l'école, l'accès à la contraception, l'arrêt de l'esclavage, l'égalité... méritent de s'y intéresser encore. Les sujets ne manquent pas et reste toujours d'actualité et dans le monde entier. Un livre piqure de rappel intergénérationnel et pour tous pour rester éveiller et continuer la lutte. Un droit n'est jamais acquis totalement surtout pour les femmes. Par exemple la Nouvelle-Zélande avait été le premier pays au monde a adopté le droit de vote des femmes en 1893, il a fallu attendre 1944 en France ,1971 en Suisse et 2015 pour l'Arabie Saoudite. L'information est compréhensible et visuellement très impactante. A chaque période, un duo de couleurs noir et jaune, rouge, bleu. Une façon pédagogique et intelligente de faire une frise chronologique pour percuter les esprits.
Lien : https://22h05ruedesdames.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Helene1960
  26 septembre 2020
De tout temps les femmes on dû se battre pour leurs droits fondamentaux.
- LE DROIT de disposer de leur corps
- LE DROIT à l'éducation, d'avoir une profession et de gagner leur propre argent
- LE DROIT de vote et d'éligibilité
Cette bande dessinée raconte le COMBAT de ces milliers de femmes qui se sont battues au fil des siècles pour une vie meilleure et égalitaire :
- Leur combat CONTRE l'esclavage, le mariage forcé, la soumission aux hommes.
- Leur combat POUR obtenir le droit de vote et d'éligibilité, faire des études et exercer une profession,
Même au XXIe siècle, dans certains pays, les femmes subissent toujours la loi des hommes et doivent obéir sous peine d'être jetées en prison ou même mises à mort sans autre forme de procès.
La moitié de l'humanité (les femmes) se bat tous les jours pour faire reconnaître ses droit, tandis que l'autre moitié (les hommes) reçoivent ses droits dès leur naissance.
Commenter  J’apprécie          50
lesecondsouffle
  13 septembre 2021
Et voilà une jolie bande dessinée qui retrace en quelques illustrations et mots le combat qu'ont menés les femmes afin d'avoir des droits. A l'époque les femmes n'avaient accès a rien, seul les hommes étaient autorisés à faire autre chose que de rester à la maison. Au fil des années des femmes ont libérés leurs pensées même si parfois celles-ci leurs ont coûtées la vie. Avec des mots, des actes, des combats menés entre femmes ou parfois mêlés aux hommes, les choses ont évoluées. Depuis des années nombre d'entre elles ce sont battus pour l'égalité hommes/femmes, la lutte contre l'esclavage, le droit aux études, le droit de vote, le droit de disposer de son corps. Elles ont lutté et pour certaines qui ont donné corps et âmes pour leur cause, leur nom est resté à jamais gravé dans l'histoire ! Bien qu'aujourd'hui avec tous ces efforts les conditions des femmes sont meilleures, il reste encore beaucoup d'inégalités et selon les pays parfois tout reste encore à faire..
Commenter  J’apprécie          33

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Erik_Erik_   03 mars 2022
Selon J.J Rousseau, les petites filles devaient se préparer au rôle le plus important de leur vie: soutenir les hommes.
Commenter  J’apprécie          233
Erik35Erik35   31 mai 2022
Stanton commença à rédiger une déclaration sur l'égalité des sexes sur le modèle de la déclaration d'indépendance américaine de 1776.

Elle revendiquait le droit à l'éducation pour les filles, de disposer de leur salaire et de divorcer pour les femmes.

Mott et Stanton étaient toutes deux des abolitionnistes. Ce mouvement militait pour les droits de l'homme. il voulait abolir l'esclavage, le mauvais traitement des animaux, les peines de prison, la prostitution et l'oppression des femmes.

La déclaration fraîchement rédigée fut présentée à la convention abolitionniste de Seneca Falls, dans l'État de New-York en 1848.

Une centaine d'hommes et de femmes la signèrent.

Ce rassemblement est considéré comme l'acte fondateur du mouvement féministe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PegLutinePegLutine   21 juin 2021
80 ans après les premiers rassemblements pour obtenir le droit de vote, le monde connut sa première femme chef d'Etat. Elle s'appelait Sirimavo Bandaranaike et fut première ministre du Sri Lanka en 1960.
Commenter  J’apprécie          10
Helene1960Helene1960   26 septembre 2020
Pourtant la première martyre connue de la lutte pour l'émancipation des femmes n'est pas britannique, mais iranienne. Surnommée Ad Tahirih (la pure) elle s'appelait Fatemeh Baraghani et elle etait poète.
Commenter  J’apprécie          10
ScratchScratch   02 mars 2021
Ceux qui ne bougent pas ne remarquent pas leurs chaînes.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : Droit de voteVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2758 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre