AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 202136187X
Éditeur : Seuil (24/08/2017)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Ouvrir grand les frontières, une semaine de travail de quinze heures, le revenu de base universel... Des idées naïves et dépassées ou bien la force de l'utopie renouvelée ? Résolument anti-décliniste, Utopies réalistes tombe à pic et nous explique comment construire un monde idéal aujourd'hui et ne pas désespérer ! D'une ville canadienne qui a totalement éradiqué la pauvreté à l'histoire d'un revenu de base pour des millions d'Américains sous Richard Nixon, Rutger B... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Junie
  05 novembre 2017
Françaises, Français!
Européens, Européennes!
Citoyens du monde!
Le temps est venu de faire la peau aux néo-libéraux.
Aux fanatiques de l'économie de marché, plus dogmatiques et sectaires que des intégristes raëliens.
Depuis l'effondrement idéologique et politique des pays d'obédience communiste, le Capitalisme triomphe partout.
Il n'a jamais été aussi arrogant, écrasant, dominant. Il délocalise, il précarise, il paupérise, il tire les ficelles de l'économie mondiale pour le plus grand profit de quelques richissimes multinationales qui additionnent les milliards pendant que d'autres survivent avec trois cacahuètes.
Le Capitalisme se nourrit de la misère. Il s'est nourri du sang des esclaves dans les colonies, de la chair des enfants dans les mines et les usines, de la sueur des travailleurs à la chaine, de la faim des paysans exploités, de la peur des pauvres, de la honte des chômeurs, du désespoir des sans logis.
Les profits ne sont jamais redistribués. Ils échappent à l'impôt, se cachent dans les "niches fiscales"; se faufilent dans les "paradis fiscaux"; se dissimulent dans des sociétés offshore, disparaissent comme par enchantement au fond des coffres de banques bien discrètes. Rien de plus facile si on est un poil astucieux, et surtout absolument pas scrupuleux.
Pendant ce temps, des économistes bardés de diplômes nous persuadent "qu'il n'y a pas d'alternative". Ils sont les augures qui président à notre destinée. Ils se prosternent devant le Veau d'Or, et propagent le mythe du PIB, instrument de l'infaillibilité de leurs prophéties.
Pendant ce temps, les quelques socialistes encore animés d'un souffle de vie essaient vainement de grappiller quelques miettes de subventions, d'empêcher des fermetures d'usine, et font des discours pour défendre les exclus et les déshérités.
Pendant ce temps, on voit affluer les migrants, on ouvre des gymnases pour héberger des SDF, on distribue des repas, on collecte des dons, on verse des allocations misérables et on attend la prochaine crise mondiale.
Qu'est-ce qu'on attend pour prendre l'argent là où il est? Pour taxer les transactions des spéculateurs? Pour récupérer les milliards de l'évasion fiscale? Pour faire des lois qui réglementent le Marché, plutôt que de laisser le Marché faire la loi?
Avant 1789, la République était une Utopie.
Avant 1848, l'abolition de l'esclavage était une Utopie.
Avant 1881, l'école gratuite pour tous était une Utopie.
Avant 1958, le suffrage (vraiment) universel était une Utopie.
Aujourd'hui le Revenu Universel et la libre circulation des personnes sont des Utopies.
Les Utopies sont d'abord des idées neuves. Elles ne font que préparer le Monde de demain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          266
PlumeVive
  21 novembre 2017
J'ai été prise d'une inspiration soudaine et totalement impromptue pour ce roman, que rien ne me destinait à prendre. Je n'avais jamais encore lu de roman/ documentation sur ce genre de thème : l'économie, la sociologie et la politique . Mais il faut un début à tout !
Et à vrai dire, j'en suis ressortie ravie ! Cette lecture, est à la fois suffisamment accessible à lire ( de la vulgarisation) sans pour autant tomber dans des remarques beaucoup trop simplistes ! Que l'on soit d'accord avec l'avis de l'écrivain ou non, ce n'est pas tellement l'intérêt. le but étant avant tout de s'ouvrir l'esprit, de sortir des chemins battus ! Non pas d'être convaincu par ses paroles ( comme il le dit lui même il faut toujours douter et donc se renseigner ) mais bien de fragiliser voir de détruire des idées reçues ! ET c'est là, que pour moi, en tout cas, l'auteur a réussi son oeuvre !
J'en ressort de là, la tête pleine de nouvelles idées plus ou moins intéressantes plus ou moins convaincantes mais des idées parfois tellement farfelue, tellement incroyable et inattendue qu'elle ouvre le champ des possibles et de nouvelles portes sur les sociétés, le monde, les utopies, l'avenir, le revenu universel, l'immigration !!!
Un excellent roman pour créer de nouveaux débats !  En conclusion, ce roman m'a donné envie de retenter ce style d'expériences et de m'ouvrir sur d'autres types de lectures !
Lien : http://carnet-de-bord-litter..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ColetteGros
  21 août 2018
Un livre politique qui se lit comme un roman tellement le langage est simple et les sujets passionnants. Ce livre est très persuasif, et nous sortons de sa lecture, gonflés d'espoir, tout en ayant pris conscience des enjeux et des dangers pour notre avenir. Avec ce livre, le parti le plus important qui remplacera celui de l'abstention, sera le parti de l'utopie. Avoir peur et mourir ou faire confiance et faire gagner la vie...
Commenter  J’apprécie          10
Foolly
  01 février 2018
Très bon livre pour prendre du recul sur l'économie dont on nous parle sans arrêt, sans jamais y donner du sens. Les utopies proposées ne sont pas nombreuses mais elles permettent d'ouvrir des horizons.
C'est un très bon livre, très accessible à ceux qui n'ont pas jamais eu de formation en économie ni sociologie. Néanmoins, il permet à ceux qui en ont eu de lever la tête du guidon et de prendre du recul sur de nombreux thèmes souvent abordés de manière religieuse, comme des préceptes à appliquer sans réfléchir.
Commenter  J’apprécie          00
veronique55
  17 août 2018
Un monde idéal sera t il possible ? Comment redistribuer et partager il faudra atteindre la sagesse et hélas c.est pas pour demain
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
LaPresse   16 octobre 2017
Un monde sans pauvreté, c'est ce que propose l'historien et journaliste Rutger Bregman. Avant de le traiter de pelleteur de nuages, lisez son livre. Vous aurez furieusement envie de le mettre entre les mains de nos dirigeants.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
JunieJunie   15 septembre 2017
Pas encore un seule critique sur ce livre qui serait, parait-il, un best seller mondial. C'est Ali Badou qui le dit sur France Inter ce matin.
Un livre qui donne de l'espoir, ça peut pas faire de mal, j'en prendrai bien une louche. Parce que dans cette rentrée 2017, entre les cyclones furieux, les missiles de la Corée du Nord et la hausse de la CSG, les menaces d'attentat et les réfugiés d'Asie, d'Afrique et de Syrie qui fuient les massacres, on se demande si ça va pas aller de pire en pire...
Alors une seule issue: soyons réalistes, demandons l'impossible!
Alors une seule issue: soyons réalistes, demandons l'impossible!
Alors une seule issue: soyons réalistes, demandons l'impossible!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          208
fredhofredho   27 septembre 2017
La seule chose qui reste à faire, pour le gouvernement, consiste à rapiécer la vie au jour le jour. Si vous ne suivez pas le trajet imposé d'un citoyen docile et satisfait, les pouvoirs du moment vous remettront à votre place, à coups de bâton s'il le faut. Leurs instruments de prédilection? Le contrôle, la surveillance, la répression.
Commenter  J’apprécie          120
myre77120myre77120   30 octobre 2017
Et à dire vrai, les états-unis sont probablement le pays sur terre où le rêve américain a le moins de chances de se réaliser. Quelqu'un qui souhaiterait gravir les échelons conduisant de la misère à la prospérité ferait mieux de tenter sa chance en Suède, où quelqu'un qui est né dans la pauvreté peut toujours espérer un avenir plus brillant.
Ironiquement, les habitants des pays a fort degré d'égalité, comme l'Allemagne et la Norvège, sont moins enclins à s'attribuer le mérite de leur réussite. Aux Etats-Unis, au contraire, les gens ont moins souvent tendance à considérer leur réussite comme le produit de la chance ou des circonstances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PetitesLecturesDeCPetitesLecturesDeC   18 janvier 2018
[suivant l'expérience de Solomon Ash]
Une seule voix d'opposition peut tout changer. Il suffisait qu'une seule autre personne dans le groupe s'en tienne à la vérité pour que les sujets testés aient d'avantage tendance à se fier au témoignage de leurs sens. Cela devrait encourager tous ceux qui ont l'impression d'être une voix isolée criant dans le désert : continuez à édifier des châteaux dans le ciel ! Votre heure viendra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
myre77120myre77120   20 octobre 2017
La politique s'est diluée en gestion de problèmes. Les électeurs oscillent de part et d'autre, moins parce que les partis sont si différents que parce qu'il est si difficile de les distinguer et que la droite n'est désormais séparée de la gauche que par un ou deux points de taux d'imposition.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Rutger Bregman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rutger Bregman
Payot - Marque Page - Rutger Bregman - Utopies réalistes
autres livres classés : économieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Rutger Bregman (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
319 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre