AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782804189303
376 pages
Éditeur : De Boeck Supérieur (04/10/2014)
4.33/5   6 notes
Résumé :
Voici le livre qui manquait et que l'on attendait, celui qu'il fallait écrire parce qu'il n'existait pas : il retrace en un seul volume, et un peu moins de 400 pages, toute l'histoire de la littérature française, depuis la Chanson de Roland jusqu'aux écrits de Sartre, de Malraux et du général de Gaulle.
L'auteur nous offre le fruit de trente ans d'expérience dans l'enseignement de la littérature française. Son ouvrage prend la forme d'une narration argumentée... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Nastasia-B
  20 décembre 2014
N'étant pas du tout de formation littéraire, je n'ai à peu près aucune expérience de ce type d'ouvrages destiné aux étudiants de premier cycle universitaire ou, à l'extrême rigueur, aux lycéens pointilleux et désireux d'aller creuser un peu ce domaine en ayant à l'esprit de poursuivre vers un cursus littéraire.
L'originalité, semble-t-il, puisque je le répète, je n'ai pas de connaissances très vastes dans les ouvrages synthétiques universitaires spécialisés en littérature française, l'originalité, donc, semble résider dans le fait que l'auteur, Michel Brix, citoyen et chercheur belge, est moins formaté que ses confrères à l'école française de présentation de sa propre histoire littéraire.
En termes clairs, cela signifie que d'ordinaire, on vous présente par exemple le XVIIème siècle dans un manuel, le XIXème dans un autre, etc. Ce faisant, par ce découpage artificiel, on perd parfois les césures naturelles de l'histoire qui ne coïncident que très rarement avec des débuts ou des fins de siècles.
Ici, vous tenez dans une seule main — et sans vous rompre le poignet — un panorama complet de l'histoire littéraire française, avec des découpages " intelligents " par tranches de signification historique et/ou littéraire. (Quand je dis " complet ", il faut entendre que toutes les tranches de l'histoire y sont traitées et non qu'il s'agit d'un livre exhaustif et ayant des prétentions à l'universalité.)
À titre d'exemple, le Moyen-Âge est scindé en deux sous parties, selon que la langue d'expression était l'Ancien ou le Moyen français. La seconde partie, la plus consistante de l'ouvrage, baptisée " L'Ancien régime " littéraire, est scindée en sept sous-parties qui ne respectent pas nécessairement les découpages traditionnels, le XVIIIème étant divisé en deux moments distincts et, fait notable, le romantisme étant intégré à cet " Ancien régime " car étant une émanation d'une manière de penser " à l'ancienne " et qui tranche fortement avec la nouveauté et la modernité naissante du XIXème siècle.
Ainsi, Baudelaire se retrouve être un dernier avatar de cet " Ancien régime " littéraire. C'est assez osé, je trouve, de le présenter comme cela (je le répète, de mon point de vue de profane en la matière).
Hormis le découpage original sur lequel je me suis un peu longuement étendue, de quoi est composé l'ouvrage ? Eh bien, il ne me paraît pas vain de préciser que c'est d'abord et avant tout un livre d'histoire. Ceci peut être un peu surprenant pour certains (dont moi, qui m'en faisais une idée préconçue) mais ne cherchez pas de larges extraits des oeuvres dont il est fait mention, vous n'en trouverez pas.
Ici, on applique la méthode et les recettes des livres d'histoire à un domaine particulier qui est la littérature, mais ce n'est pas du tout un livre de littérature(s). Chaque période est très bien resituée d'un point de vue historique et les auteurs importants jouissent d'une présentation biographique, exactement comme tel ou tel roi dans un livre d'histoire générale.
C'est aussi un très bon outil pour aborder l'histoire des idées qui sont toujours intimement liées (en amont ou en aval) à la littérature. Les idées, d'un point de vue philosophique, les idées d'un point de vue religieux, les idées d'un point de vue plus politique, etc.
Ensuite, c'est un livre clair en ce qui concerne l'évolution des genres, comme le théâtre, la poésie, le roman, etc. On y retrace leur ontogenèse et les différents courants ou ramifications qui les animeront au cours des âges.
Enfin, c'est une bonne introduction aux termes " techniques " employés pour parler de littérature. Si je vous dis : mise en abîme, octosyllabe, vaudeville, style indirect libre, allégorie ou décadence, ces termes n'auront plus beaucoup de secrets pour vous après avoir compulsé ce manuel à la frontière entre le livre universitaire et l'ouvrage grand public (mais public averti s'entend).
Je tiens à remercier tout particulièrement Élise Faucon et les Éditions de Boeck pour m'avoir permis de découvrir cet ouvrage agréable et instructif qui fera le bonheur de ceux qui désirent mettre un peu d'ordre dans leur propre panorama de la littérature française des siècles passés. Mais, faut-il le rappeler ?, ce que j'exprime ici n'est qu'un avis, c'est-à-dire, bien peu de chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          571
LydiaB
  08 décembre 2014
375 pages pour évoquer l'Histoire de la littérature française ! On se doute bien qu'il y a eu un parti-pris pour élaguer des pans entiers de cette dernière. L'auteur ne s'en cache pas. Dans son avant-propos, il précise qu'il s'agit ici d'un outil pour les étudiants, d'un "support à un cours universitaire de 60 heures". Bon, on comprend mieux, dès lors. Ajoutons à cela que l'auteur est belge. Et alors ? me direz-vous. N'y voyez absolument rien de péjoratif. Bien au contraire, cela explique le procédé. En effet, les étudiants à qui cela s'adresse doivent ingurgiter des tonnes de données d'une littérature qui n'est pas la leur. Cela est déjà bien difficile pour les nôtres ! Mettez-vous à la place de ces pauvres élèves. Je sais que j'aurais du mal à assimiler d'un coup des noms d'auteurs, des dates, des courants, des textes anglais, allemands ou espagnols. de ce fait, Michel Brix a privilégié une structure, une logique en axant son étude sur les traits distinctifs de chaque époque, sur les dates essentielles pour la littérature et L Histoire et sur ce qui a fait la richesse de la littérature française. Tout ceci s'articule autour de trois parties : le Moyen Âge (XIe - XVe), L'"Ancien Régime" littéraire (XVIe - XIXe) et Fondation et règne de la modernité (XIXe - XXe).
Un grand merci aux Editions de Boeck !

Edit du 20/12/2014 : Je ne me suis même pas rendue compte que je faisais une erreur en disant que la littérature française n'était pas celle des belges. J'ai cru lire ceci dans l'avant-propos de l'auteur mais je suis allée bien trop vite. Et, pensant aux flamands, cela ne m'a même pas choquée. J'ai besoin de vacances, moi ! Non, en fait, c'est juste que l'enseignement de l'Histoire de la littérature est différent en France et en Belgique. En Belgique, on l'apprend sur un an, d'où ce cours en accéléré.
Merci à Latina d'avoir rectifié cette grossière erreur. Toutes mes excuses !

Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          527
carre
  20 décembre 2014
Je m'apprêtais à donner mon avis sur l' « Histoire de la littérature française: voyage guidé dans les lettres du XIe au XXe siècle » de Michel Brix , reçu grâce à la gentillesse des Editions de Broeck et en particulier d'Elise Faucon., reprenons notre souffle, quand j'ai eu la stupide idée de lire la critique de la talentueuse Nastasia-B. Stupide je confirme car que rajouter de plus après un si brillant billet ?
Me voilà bien malin, moi qui n'est pas fait d'études ou presque à donner mon avis sur un ouvrage destiné à des élèves universitaires.
Alors avec mes mots à moi, je dois dire que j'ai été agréablement surpris de prendre autant de plaisir à lire un livre que je n'aurais certainement pas ouvert, impressionné rien que par le titre. Michel Brix auteur du plat pays, nous offre un condensé instructif, jamais barbant ou incompréhensible (je crois avoir tout compris) dans cette fabuleuse littérature dont on partage la même passion. le livre éveille notre curiosité, nous donne l'envie d'aller regarder dans un genre ou vers un autre. Seul inconvénient, il risque de faire augmenter votre PAL.
Donc si l'idée de vous instruire sans la moindre prise de tête vous tente, « L'histoire de la … » est une bien agréable balade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          453
latina
  20 décembre 2014
Avis à tous les amateurs éclairés de la littérature française : cette « Histoire de la littérature française » est LA référence à consulter !
J'ai bien dit « amateurs éclairés » car l'ouvrage de Michel Brix (chercheur belge et professeur aux Facultés universitaires de Namur) est pointu. Il s'adresse au départ à ses étudiants de première année, mais également aux professeurs de français et aussi à tous ceux qui s'y intéressent de près, qui aiment l'analyser.
En un seul volume (contrairement à la tradition française qui divise arbitrairement la littérature en siècles), Michel Brix retrace, recompose une histoire des courants, des idées, de la façon d'écrire. Entendons-nous bien, il ne s'agit pas d'une histoire simple... Michel Brix analyse avec brio les courants littéraires, et à l'intérieur de ceux-ci les auteurs ; ce n'est pas un simple énoncé de leur biographie, loin de là ! Les genres sont définis avec netteté, concision mais sans simplification réductrice. Les genres, mais aussi les termes purement littéraires, comme la versification par exemple qui n'aura plus de secret pour le lecteur.
L'analyse comparée des auteurs, des courants, des influences qu'ils ont subies et qu'ils mettent en oeuvre nous dresse un panorama sans hiatus de cette masse de textes. Et il ne s'arrête pas aux frontières de la littérature francophone, il établit des comparaisons avec d'autres littératures nationales.
Enfin, l'analyse de la situation historique, religieuse, sociale est abordée, ce qui est très intéressant, vu que les auteurs quels qu'ils soient sont immergés dans leur époque, soit que celle-ci déteint sur leurs oeuvres, soit qu'ils influencent leur époque par leurs écrits.
En conclusion, je ne peux dire qu'une chose : analyse et synthèse trouvent en cet ouvrage une alliance subtile et astucieuse.
Et je peux vous le dire en toute connaissance de cause, vu que je suis de formation littéraire...
Merci aux Editions de Boeck de m'avoir permis de me rafraichir la mémoire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
marie_amelie
  22 août 2017
L'histoire de la littérature française en un seul volume, sans être un gros dictionnaire pour autant. Le livre n'est pas scolaire comme pouvaient l'être nos vieux Lagarde et Michard ; il ne s'agit pas d'une succession de vies d'auteurs, mais d'une vraie analyse des « lames de fond » qui traversent la littérature, des liens qui unissent en profondeur les écrivains et les courants littéraires entre eux. Une lecture un peu ardue, mais très enrichissante, qui démystifie parfois certains auteurs ou courants habituellement présentés comme des mythes intouchables.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   06 décembre 2014
Pour la poésie française, le XXe siècle s'annonçait sous les plus heureux auspices. Le prestige de Mallarmé et de Rimbaud, autour de 1900, était immense, et on considérait alors que la poésie, qui apparaissait comme le cœur même de l'esthétique de la modernité, voyait s'ouvrir devant elle un avenir radieux et se trouvait aussi en mesure sinon de régner seule en tout cas de conférer un statut inférieur à tous les autres genres littéraires, coupables d'utiliser la langue de " l'universel reportage ", étiquette infamante. Ainsi, Breton et Valéry firent état, on l'a vu, de leur mépris pour le roman, — genre devenu à leurs yeux caduque. Et Breton récusa aussi le théâtre. Pareil optimisme ressemblait beaucoup à de l'aveuglement. L'esthétique moderne se révélera en effet, à moyen terme, calamiteuse pour la poésie, comme cela deviendra patent après la Deuxième Guerre mondiale, lorsque s'installera une coupure avec le public et lorsque la poésie à laquelle rêvaient Breton ou Valéry ne se cultivera plus que dans de tout petits cénacles d'initiés, dépourvus d'audience et totalement ignorés du plus grand nombre. Comment en est-on arrivé là ? Et comment les dadaïstes, les surréalistes et même Paul Valéry ont-ils contribué à altérer et à dégrader la poésie dans l'esprit des lecteurs ?

Partie 3, FONDATION ET RÈGNE DE LA MODERNITÉ, C : De l'affaire Dreyfus à Mai '68, 4) La poésie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Concours : Histoire de la littérature française

"La chanson de Roland" est une œuvre majeure des débuts de la littérature française. De quand date-t-elle ?

3e siècle
7e siècle
11e siècle
15e siècle

10 questions
2460 lecteurs ont répondu
Thème : Histoire de la littérature française : Voyage guidé dans les lettres du XIe au XXe siècle de Michel BrixCréer un quiz sur ce livre