AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2363281020
Éditeur : Black Book Editions (25/04/2012)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Protégée par un dôme de la pollution du monde extérieur, Paris en 2087 est grise, entre chrome, verre et métal. Ses multiples buildings et passerelles se dressent au-dessus des brumes radioactives verdâtres sous lesquelles ne vivent plus que les exclus, les mutants et les gangs.
Derrière l’immense muraille périphérique, les irradiés des banlieues n’ont pas la chance de vivre dans la cité : chaque jour, leur nombre augmente et leur colère gronde, malgré les ef... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
tousleslivres
  19 septembre 2012
Je vous préviens tout de suite j'ai méga aimé...
Un très gros coup de coeur pour ce livre qui mêle science fiction et thriller dans un Paris totalement post-apocalyptique. En effet les océans sont asséchés, les forêts ont disparu et les brumes ont tout détruis... Dans ce monde où les pilules énergétique on remplacées toute nourriture et où l'atmosphère rendue respirable par le Dôme de Paris laisse un insipide relent métallique, les oxybars fournissent aux habitants de la cité quelques-unes des dernières odeurs encore agréables.
J'ai adoré Paris !!! J'adore Paris, je n'arrêterai pas de la dire !!! mais ici David Bry nous conduit dans une ville totalement transformée par des guerres qui ont conduit les humains à vivre sous un dôme et à s'élever dans les airs. L'ancienne tour Eiffel, démontée de la ville basse quelques dizaines d'année plutôt, se dresse à plusieurs kilomètre de là au sommet du complexe consulaire du secteur A. Des tours hautes de plus de 200 mètres, dont les parties supérieurs s'élèvent au dessus du brouillard perpétuel qui a envahi les anciennes rue de Paris supplantées depuis longtemps par les passerelles de verre et de béton surplombent les brumes radioactives.
En haut du brouillard empoisonné, une multitude de places suspendues et de passerelles forment presque un nouveau sol pour la cité. Certaines voies couvertes fournissent un air purifié.
Au dessus encore, émergent les gigantesques gratte-ciel aveugles de la cité. Tout en haut le monde s'arrête à l'immense dôme scintillant gris sur gris, énorme coque d'électricité statique protégeant Paris de l'extérieur, des banlieues, des irradiés et de l'air empoisonné qui tue aussi sûrement qu'une maladie insidieuse.
J'ai adoré notre héros, Gabriel, ancien policier qui est devenu détective privé. Il va enquêter sur le meurtre de le soeur de Dahné Andrès, mais quand il arrive à l'appartement de cette dernière, il la découvre morte elle aussi. Dans l'appartement, l'attend une boite avec son nom dessus et dedans une tête coupée d'un homme : un psilien...
Gabriel avait travaillé un temps pour l'AdP (Armé de Paris), mais à la mort de son frère jumeaux, il a tout laissé tombé. La mort de son jumeaux l'a beaucoup traumatisé et elle ne le laisse pas dormir les nuits, il est obligé de prendre de l'AmSie, une drogue qu'il doit se procurer dans les bas fonds de Paris chez des revendeurs pas toujours clair.
Les psiliens sont des mutants qui ont des pouvoirs psis. Ces pouvoirs, des détecteurs d'ondes cérébrale, sont encadrés par une puce, mais certains mutants ont refusé la puce, ils ont fui au plus profond des anciennes catacombes pour rejoindre la cause psilienne. D'autres sont aussi parti le long de la vieille Seine avec les plus atteins des irradiés. On prétend que les psiliens, comme la majorité des mutants sont immunisés aux radiations.
Gabriel a bien du mal à gérer cette enquête, il n'arrive pas à trouver le fil conducteur entre les différents morts, l'AdP et MARS, les banlieues et lui même. Car rien n'est laissé au hasard, toute cette affaire le concerne lui aussi.
J'ai adoré, oui je sais, je l'ai déjà dit, David Bry signe un magnifique thriller post-apocalyptique très noir dans lequel on ne trouve pas une once de bonheur, ni d'espoir, tout y est que trahison, désespoir et désillusion.
Un magnifique thriller, une histoire forte qui nous dépeint notre monde, notre Paris...
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Nyx
  05 juillet 2012
L'histoire s'ouvre sur Gabriel, ancien officier de l'armée de Paris (l'AdP). Retiré de l'armée, il a choisi de devenir détective. En effet, brisé par la mort de son frère jumeau, et dégoutté de n'avoir pu trouvé de piste sur l'identité des coupables, Gabriel a décidé d'aider les gens comme lui. Il essaye de retrouver les disparus et d'apporter des réponses à leur famille. Il est conscient de ne pas être le meilleur, mais ses années à l'AdP lui ont fournis bon nombres de contact un peu partout.
Suite à des guerres qui ont asséchées les mers et les océans, viciées l'air et décimées une grande partie de la population, l'humanité survit comme elle peut. Des îlots de vie ont été sauvegardés, protégés par des dômes qui filtrent l'air et tiennent à distance les Banlieues. Dans les banlieues on retrouve tous ceux qui se révoltent contre le système. Mais dans ce nouveau monde, d'autres groupes sont apparus. En plus des irradiés qui souffrent de graves mutations et qui ont trouvé refuge au niveau du sol et du sous-sol, en plein dans les brumes irradiées qui ont envahies le sol, il y a également les psiliens. Ces êtres humains présentent quelques caractéristiques physiques particulières, mais disposent surtout de certains pouvoir mentaux. le gouvernement fait implanter une puce dans leur cerveau pour empêcher qu'ils utilisent leur pouvoir contre les autres citoyens, et rassurer ces derniers, mais ce n'est pas du goût de tous. Un grand nombre de psiliens sont entrés en sécession et se sont retirés. Insensibles aux radiations, ils ont envahis les catacombes et mènent une guérillas contre le gouvernement.
Gabriel a des contacts plus ou moins influents dans ces différents groupes, mais s'est détaché de presque tout ceux qui étaient ses amis. Hantés par d'atroces cauchemars et son impuissance à résoudre le meurtre de son jumeau, Gabriel passe la plupart de ses nuits drogués, tentant de survivre au jour le jour. Un jour une jeune femme le contact pour enquêter sur la mort de sa soeur. L'armée n'a pas le temps de s'en occuper et n'estime pas l'affaire importante. En se rendant au domicile de sa cliente, Gabriel découvre qu'elle a été tuée à son tour, mais son attention est attirée par un carton laissé dans l'appartement avec son nom dessus. A l'intérieur se trouve la tête d'un savant psilien. Perdu, Gabriel décide de ramener la tête et d'enquêter sur le meurtre des deux soeurs. Il sent au fond de lui que cette affaire est plus importante que ce qu'il n'y parait et qu'elle le concerne intimement.
Il pourra compter sur son ancien amant, Martin - aux renseignement de l'AdP - et son amant Gaetan - le meilleur pirate informatique de Paris même s'il n'aime pas Gabriel, Zina, une ancienne conquête qui a des liens avec les Banlieues et propriétaire d'un bar, et Lieum, une psilienne amie d'enfance de Gabriel et de son frère qui était là lors du drame.
Plus Gabriel va avancer dans son enquête, plus l'affaire prendra une tournure étrange. Il est suivi et il a l'impression d'être dirigé par un être mystérieux. Entre fausses-pistes et coup de chance, Gabriel comprend vite que l'affaire est nettement plus tordue et importante que ce qu'elle semblait être au premier abord. Les cadavres vont commencer à s'amonceler et Gabriel se retrouve rapidement avec plus de questions que de réponses. Les instances dirigeantes de la Ville s'intéresse de très près à son affaire, ce qui rend l'ensemble encore plus étrange.
Le roman passe un petit moment à mettre en place le monde dans lequel évolue Gabriel. Les premières descriptions sont un petit peu longues et l'ensemble (présentation des personnages et de l'enquête) va prendre environ 150 pages. Certains détails sont un peu trop redondants et coupent un peu la lecture. Il faut certe se plonger dans le monde créé par l'auteur - très bien illustré par la couverture - mais cela empiète sur l'enquête qui est du coup au second plan pendant la première partie du récit. de plus, plusieurs éléments qui seront découverts ou déduits par Gabriel, ne sont pas partagés avec le lecteur mais distillés au cours de dialogue plus en aval du roman, ce qui fait qu'on a un peu de mal à s'intégrer totalement à l'ensemble et qui empêche de chercher à comprendre l'enquête. J'avoue que j'aime pouvoir me poser aussi des questions en tenter de résoudre les énigmes, mais là on ne peut pas le faire puisqu'on a presque rien pour travailler.
Ceci dit passé la moitié du roman, l'ensemble prend un nouveau virage. L'ensemble s'accélère, et les faits commencent à s'accumuler. Les différents éléments distillés ici et là commencent à trouver leur sens et on comprend que certaines anecdotes du début vont avoir une importance donnée à la fin. Mais il reste plus simple de s'attacher aux personnages, tous complexes et avec leur fêlures, qu'à l'enquête qui ne commence à s'éclairer que dans le dernier chapitre.
Là où l'auteur réussi à se démarquer par rapport à d'autres histoires de SF, c'est avec la fin. Elle est originale et audacieuse. Elle ne répond pas à toutes les questions, mais apporte une fin définitive à l'enquête elle-même. C'était un pari osé, qui ne prendra pas forcément avec tous les lecteurs, mais qui surprend réellement le lecteur. Très efficace.
En bref, c'est un roman pas mal, avec ses défauts et une fin marquante et originale. Pour ceux qui ont aimé Erèbe et Carbone Modifié.
Lien : http://nyx-shadow.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
benjetpascal
  20 mars 2016
Une belle surprise que ce roman français, dans la veine anticipation/cyberpunk. Tombé dessus un peu par hasard, j'ai été agréablement étonné de l'écriture agréable, de l'univers à la fois familier (Paris sera toujours Paris, hein) et cohérant, et de l'histoire somme toute bien construite, même si j'aurais aimé un univers et certains personnages plus consistants. Ça sera peut-être pour la suite, car potentiel pour une suite il y a, indéniablement. Je recommande aux amateurs, et je ne tomberai plus sur un roman de David Bry au hasard !
Commenter  J’apprécie          00
Spoky
  07 février 2018
Un bon roman de SF post-apocalyptique qui n'en fait ni trop ni pas assez. L'univers donne envie d'être découvert. Petit bémol justement de ce côté là. de nombreux détails sur le monde dans lequel évolue le héros sont disséminés dans le livre et malheureusement pas ou peu développés. On reste un peu sur notre fin sur cet aspect là.
En revanche l'intrigue est bien menée. Et la fin nous laisse surpris et sans voix. le genre de fin qui vous fait dire : "Mais noooonnn !"
Commenter  J’apprécie          00
mozzz
  16 avril 2013
mouais.... C'est un roman dont l'intrigue un peu trop complexe se noie malheureusement dans les effluves radioactives d'un Paris post apocaliptique. Rien de très neuf, rien de très vieux, je n'ai pas accroché l'histoire. La fin est plutot réussie, mais bon tout ça pour ça....
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CotonCoton   11 mai 2012
La fin de l’Âge des progrès a enterré la croyance en des lendemains meilleurs, remplacée par la loi du plus fort et du chacun pour soi. Il n’y a tout simplement pas de place pour l’espoir dans un monde en ruine et impossible à reconstruire. Car à quel avenir faudrait-il croire, quand aucun n’est imaginable ?
Les rares qui ont eu la chance d’échapper au cataclysme ont dû apprendre à survivre, chacun à sa manière. Se recroquevillant sur lui-même, obsédé par sa quête du lendemain. Vivre pour quoi faire ? Personne ne le sait. Mais vivre quand même. Envers et contre tout. Et même contre tous.
Afin de limiter le chaos et la criminalité, les armes ont très vite été interdites dans la cité, avec un succès relatif. La violence et les batailles de rue entre les différents gangs pour le contrôle d’un immeuble, d’un quartier ou d’un trafic n’ont pas disparu. Elles se sont juste faites plus discrètes, plus feutrées. Et se sont surtout éloignées des secteurs A et B, les mieux contrôlés par l’Armée de Paris, pour se focaliser sur le dernier et le plus excentré.
Alors, un meurtre de plus ou de moins, qui s’en souciera ? Pas les puissants de la cité. Pas l’Armée. Peu de monde, en fait. Dans Paris, les cadavres sont légion et filent droit dans l’oubli des incinérateurs.
Peut-être est-ce pour éviter cela que Dahné Andrès l’a appelé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
benjetpascalbenjetpascal   20 mars 2016
Contrairement à ce que certains avaient espéré au début, la peur des irradiés qui encerclent et assiègent l'ancienne capitale n'a provoqué aucune solidarité entre les habitants. Au contraire. Méfiant de toute différence, la voyant comme une menace supplémentaire, chacun s'est recroquevillé sur lui-même, sur ses semblables, et surtout contre les autres. Les riches méprisent les pauvres, les puissants écrasent les faibles. Et les humains craignent ceux qu'ils appellent les dégénérés. Les psiliens - considérés comme les moins dangereux et les plus utiles d'entre eux - sont marqués et tracés par leurs puces telle une caste inférieure ; et les autorités de la cité tolèrent à peine les rares mutés qui ont réussi à se terrer près de la Vieille Seine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
benjetpascalbenjetpascal   20 mars 2016
Il avance, le visage fermé, les mâchoires crispées, s'éloignant en silence avec la fillette qu'il a sorti des décombres et qu'il porte contre lui, la tête enfouie dans le creux de son épaule.

Avant de rejoindre les trottoirs du Transcité, il se tourne une dernière fois. Il ne veut pas oublier L'Oxymore. Ni ce moment.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de David Bry (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Bry
Conférence Métamorphes, berserkers, demi-dieux... Et autres créatures imaginaires enregistrée aux Imaginales 2018 Avec Eric Amon, Cassandra O'Donnell, Stefan Platteau et David Bry
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2616 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre