AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782378700140
Remanence (20/09/2021)
4.32/5   11 notes
Résumé :
Loin de sa banlieue, hanté par son désir de l’autre sexe, les femmes qu’il rencontre le fascinent.

Dans le sillage d’Adélie, Max et Marion, il découvre le monde de la nuit, l’art, l’opulence, la misère affective, les addictions à l’alcool, à la drogue, les thématiques de genre, le militantisme étudiant… Il goûte à leurs mondes et à leurs obsessions, cherche à s’en faire adopter pour mieux les séduire, quitte à se renier. Ces immersions dans les différ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,32

sur 11 notes
5
6 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

Fernig
  22 octobre 2021
Mille Yeux, c'est l'histoire d'un jeune homme provincial (dont on ne connaîtra pas le nom il me semble), qui débarque à Paris pour ses études et rencontre, pendant son année universitaire, plusieurs jeunes filles aux profils très différents, avec qu'il entretiendra des relations allant de l'amitié furtive à l'histoire "d'amour".
Ce roman se lit très facilement et j'ai trouvé que c'était un plaisir de poursuivre l'histoire de ce jeune homme et de ses rencontres. La plume de Nora Bussigny est très agréable : c'est bien écrit, rythmé, sans longueurs.
Le roman est écrit à la première personne du singulier et dans un premier temps on s'identifie au personnage principal : on découvre à travers ses yeux et en même temps que lui la vie parisienne étudiante.
Je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture ; j'ai apprécié sa fluidité et son sujet, mais certains aspects m'ont dérangé.
L'autrice explique tout au lecteur à coup d'astérisques : la notion de genre, la communauté LGBTQIA+, de charge mentale, les différentes drogues, les manifs étudiantes, l'argot, les réseaux sociaux... et le personnage principal fait penser à un oiseau qui tombe du nid et qui ne connait rien à toutes ces notions. Pour un jeune homme ce cette génération, je trouve ça étonnant qu'il soit si peu raccord avec son temps, et en tant que lecteur j'avais l'impression parfois qu'on enfonçait des portes ouvertes et qu'on me faisait un cours sur la jeunesse en 2021.
Le roman s'adresse à tout type de lecteurs et on peut avoir le sentiment qu'il en "éduque" certains. Ce n'était pas mon cas et les définitions à rallonge de termes bien connus m'ont parfois lassé.
Par ailleurs, le glissement du personnage principal, qui s'avère misogyne, psychopathe et parano, est assez déroutant, quoiqu'il apporte de la tension au récit. Les personnages féminins sont quant à eux creux, autocentrés ou tout simplement insupportables.
Pour finir, aucun personnage n'est réellement attachant et ils finissent par tous nous taper sur le système. C'est peut être cet aspect qui m'empêche de donner 4/5 à cette lecture, le côté caricatural des protagonistes et leur manque d'honnêteté et de gentillesse.
(* Lu et reçu dans le cadre de l'opération masse critique)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Little_stranger
  30 septembre 2021
Drôle de livre et drôle de type que le narrateur.
L'histoire se déroule sur fonds d'étude à la Sorbonne côté littéraire.et on va trouver beaucoup de jeux de mots dans le corpus du roman. le titre lui-même "Mille yeux" (ceux qui vous regardent, vous épient, vous jugent) peut être interprété aussi comme "Milieux" (sociaux) ou "Milieu" (Partie à égale distance des extrémités, Position centrale).
Autour du narrateur, 4 jeunes femmes qui vont se succéder :
- Adélie de M (ses conduites à risque, sa rébellion de pacotille contre son milieu dont elle est si fière, sa copine, Constance, son ami Louis, réaliste),
- Maxime (entre deux histoires d'amour, de genre, de lutte LGBTQ+, l'usage des drogues),
- Marion (élève d'un cours de théâtre, études généreusement sponsorisées par ses parents, à l'inculture abyssale, mythomane),
- Jessica (qui a été dans le même lycée que le narrateur, manageuse mode, avec lequel il va se mettre en couple)
et des relations complexes parfois fantasmées, parfois humiliantes, mais surtout instables.
A travers ses portraits de femme de la génération actuelle, le narrateur dresse des portraits corrosifs de milieux, d'individus, de combats. le début de la fin commencera avec l'anniversaire du narrateur, grande fête avec toute sa famille et Jessica, au cours de laquelle, il va être mis en accusation.
Sauf qu'à force de déception, de colère, de sentiment d'injustice, le narrateur va bien finir par exploser.
J'ai eu la sensation pénible de ne rien comprendre au texte : trop de combats, de références incompréhensibles pour moi qui me semblent creuser chaque jour avec des mots ésotériques, le vide entre les personnes. Il me semble parfois qu'à force de combats, on organise que la guerre.. Merci à Net Galley et aux éditions La Remanence de m'avoir permis de découvrir ce texte
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lys
  05 octobre 2021
Ce roman est une véritable étude sociologique sur les rapports amoureux des jeunes d'aujourd'hui.
Il en ressort que dans l'amour, l'un domine, l'autre s'adapte, s'oubliant parfois.
Des rapports egocentrés, frôlant le narcissisme que les acteurs, à peine conscients, reproduisent d'histoire en histoire.
Celui qui domine, poussé par l'admiration ou le stoïcisme subi par le suiveur, est conforté dans ce qui lui semble le schéma normal amoureux .
L'aliénation amoureuse s'exerce alors plus ou moins inconsciemment, rabaissant l'autre de manière très naturelle ce qui engendre soit des dominés malgré eux, soit des bombes à retardement.
Ici, on va suivre un jeune homme désireux de se faire aimer par les femmes. Il va entamer des relations successives avec trois jeunes femmes totalement différentes mais qui au fond, vont lui faire sentir qu'il n'est pas important et qu'on se sert de lui . Jusqu'au jour où...
Une très belle surprise.
J'avais l'impression de voir un documentaire "tranche de vie" et heureux hasard, alors que je me délectais de cette lecture, j'ai découvert le podcast "le coeur sur la table" qui a fait prendre tout son sens à ce roman.
Une véritable étude des moeurs d'aujourd'hui, où Nora Bussigny décrypte les relations amoureuses d'une jeunesse qui semble perdue.
L'amour pourrait désormais se résumer, me semble t'il, à : " on prend, on jette, on fait du mal, on s'en fout, next".
Une lecture qui bouscule et qui nous fait nous interroger profondément.
Au fond, c'est quoi l'amour d'aujourd'hui ?
Livre lu dans le cadre de la masse critique de @babelio
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fontaisistt
  15 octobre 2021
A travers les yeux d'un jeune homme, on suit ses rencontres féminines après le lycée, lorsqu'il va sur Paris étudier à la faculté. Attiré pour commencer par une jeune femme pendant sa première année, chaque chapitre se compose d'une nouvelle rencontre. Par son biais on découvre les disparités qu'engendrent les différents milieux où l'on naît, vit, étudie … Avec l'immersion dans des milieux différents du sien, il met en avant les différences, contradictions, contraires, habitudes … suivant l'environnement d'où l'on vient.
Un livre chouette, fort, réaliste, à la fois dur sur les relations des jeunes, en France, aujourd'hui. Une fresque sociale sur les différences de milieu, les rapports entre les hommes et les femmes……. Un livre très dans le temps avec tout un vocabulaire et scènes autour des nouveaux mouvements… queer, non binaire, pansexuel, etc ….
C'est aussi une sorte de quête du passage adolescent à adulte, à savoir comment l'on est, son identité, que l'on questionne, ce qu'on accepte ou non par amour. La découverte d'un monde autre que soi, qui attire, et en mm temps repousse. Difficultés à assumer ce que l'on est et d'où l'on vient. L'image qu'on véhicule, qu'on croit véhiculer, et qui change suivant les personnes que l'on a en face de soi...
A lire !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CarlottaH
  25 octobre 2021
Nora Bussigny réussit avec brio dans ce roman à nous transporter à travers différents mondes parisiens et à nous en apprendre beaucoup sans pour autant paraitre juste méthodique et nous faisant la leçon. Tout est d'une grande fluidité, j'ai dévoré ce roman sans pouvoir/vouloir le poser !
L'écriture est fine, pointue, piquante, les jeux de mots sont au rendez-vous et il y a une multitude de références littéraires ou cinématographiques qui plaisent toujours lorsqu'on les reconnaît.
Le coup de main de maître est cette façon d'écrire un personnage principal si inconnu, sans visage, sans identité et dont nous découvrons pourtant les pires traits. de plus nous ne pouvons vraiment apprécier un personnage, tous sont si humains et l'avis sur eux si objectif qu'on ne peut avoir de véritable favori !
Le rythme de l'écriture est aussi précis qu'un opéra.
Je dois admettre être fascinée par le travail de l'écrivain car je n'ai pas lu depuis longtemps un roman aussi cru, actuel, et pourtant rempli de subtilités.
Ce résultat m'évoque férocement le travail De Balzac, j'ai grande hâte de découvrir les prochains romans !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Nora Bussigny (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nora Bussigny
Nora Bussigny (Éducation) : « On envoie les plus jeunes pompiers éteindre les plus gros incendies »
autres livres classés : vie parisienneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
65 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre