AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072794358
Éditeur : Gallimard (15/11/2018)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Parmi les fléaux que Calvino craignait de voir s'abattre sur l'humanité, il en est un qui le rendait particulièrement mal à l'aise: l'inconsistance.
L'unique remède qu'il y voyait consistait en une " idée de littérature ". Aussi voulut-il recommander généreusement au nouveau millénaire qui approchait cinq " valeurs ou qualités ou spécificités littéraires " qui lui tenaient à c?ur : légèreté, rapidité, exactitude, visibilité, multiplicité, tels furent les thèm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Krout
  03 décembre 2016
Essai où il est brillamment question de littérature.
D'Italo Calvino j'ai lu 4 romans : le baron perché, le chevalier inexistant, le vicomte pourfendu et Si par une nuit d'hiver, un voyageur. Je les ai tous aimés avec une préférence pour les deux premiers, particulièrement séduit par l'imaginaire de cet auteur, ses récits métaphoriques, la légèreté et la concision de son style. Aussi voyant à la bibliothèque, cet essai préparatif à six conférences étayant sa vision de ce que devrait être sa (la) littérature pour le troisième millénaire, je n'ai pu résister.
Surprise ! Quelle profondeur dans la réflexion, et quelle étendue dans la connaissance de la littérature, en pas moins de quatre langues, qu'Italo Calvino parcourt au galop suivant des axes différents. Il suggère rien moins que la littérature se doit d'être la pierre philosophale capable de transmuter le lourd mercure de la pensée en ce messager ailé des dieux et que l'art du récit tantôt marchant à pas comptés, tantôt chaussant ses bottes de sept lieux, devient littérature quand celle-ci coule le temps sur le papier.
Le temps littéraire est celui que tout un chacun peut expérimenter un beau jour début de printemps en prenant le soleil sous un ciel moutonneux. Peu importe la couleur des nuages et leurs reflets bleutés, seul compte l'intervalle de lumière entre deux ombres qui se capte par tous les pores. La rêverie n'a point tant pour objet la forme des nuages que la vitesse et la direction de leur déplacements pour anticiper la prochaine onde de chaleur bienfaisante. Invariablement le temps de la lumière apparait plus court que celui des sinueuses divagations du passage d'un nuage dont l'apport principal est l'excitation dans l'attente d'une nouvelle exposition aux rayons du renouveau.
Car la littérature se doit de viser à la fois à l'universalité et à l'immortalité. Et Italo Calvino de tracer pour nous les chemins les plus appropriés dans cette quête dans l'espoir d'atteindre ce but chargé d'absolu. Il nous partage simplement une immense érudition. Hautement recommandé pour tout grand lecteur qui rêve secrètement d'un jour pouvoir élégamment transmettre ses pensées par écrit et les ancrer durablement dans l'esprit de celles et ceux qui le suivent. Des pistes déjà empruntées par d'illustres écrivains pour frapper d'éternité les signes de leur déambulations sur les parois du labyrinthe de la grande pyramide de la pensée humaine et nous offrir ainsi des clés pour décrypter les mystérieuses énigmes du sphinx qui lui fait face. Et c'est magie que de le faire en empruntant la plume de Maât pour conserver en parfait équilibre la légèreté de l'âme.
Epoustouflant savoir accumulé au cours d'une vie.
A relire,
avant de soi-même, ...
"In Calvino veritas"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          706
BibliothequeMobile
  26 juin 2013
Les Leçons américaines sont le cycle inachevé de six conférences qui auraient dû avoir lieu dans l'année académique 1985-1986 à l'Université de Harvard, Cambridge, Massachusetts et sont l'héritage spirituel laissé par Calvino.
Le thème est inspiré par les valeurs littéraires qui doivent être préservées dans le troisième millénaire:
1. Légèreté.
2. Rapidité.
3. Exactitude.
4. Visibilité.
5. Multiplicité.
Dans le chapitre consacré à la multiplicité sont mentionnés, entre autres, les romans de Bouvard et Pécuchet de Gustave Flaubert, comme le plus encyclopédique qui ait jamais été écrit et der Zauberberg (La Montagne magique) de Thomas Mann, comme l'introduction la plus complète à la culture de 1900.
L'essai littéraire est plein de références bibliographiques intéressantes, mais n'offre pas une clé pour interpréter les propositions de lectures.
Commenter  J’apprécie          50
mireille.lefustec
  23 septembre 2013
Le 6 juin 1984 Calvino fut officiellement invité par l'Université de Harvard .Il s'agissait d'un cycle de six conférences qui ont lieu au cours d'une année académique.
Pour l'année 1985-1986. le choix du thème est libre,ce qui embarrassait particulièrement notre auteur. Après un long travail de réflexion,il choisit six mots-clés qui,à son avis,Caractérise le futur nouveau siècle.
-la légèreté
-la rapidité
-l'exactitude
_la visibilité
-la multiplicité
La sixième leçon est inachevée et les conférences n'auront pas lieu ;Calvino décède suite à un ictus en septembre 1985.
Les textes des leçons seront éditées en 1988. le titre est celui donné par sa femme Esther,faute de mieux.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
KroutKrout   02 décembre 2016
En de nombreux domaines l'excès d'ambition est critiquable, mais non pas en littérature. La littérature ne peut vivre que si on lui assigne des objectifs démesurés, voire impossible à atteindre. [...] la littérature doit relever un grand défi et apprendre à nouer ensemble les divers savoirs, les divers codes, pour élaborer une vision du monde plurielle et complexe.
S'il est un écrivain peu enclin à limiter ses ambitions, c'est bien Goethe : en 1780, il confie à Charlotte von Stein son intention d'écrire "un roman sur l'univers". [...] Vers la même époque, Lichtenberg écrit : "Je crois qu'un poème sur le vide de l'espace pourrait atteindre au sublime." L'univers et le vide : je reviendrai sur ces deux termes, entre lesquels nous voyons osciller le point d'arrivée de la littérature, et qui tendent à se confondre.

Multiplicité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
KroutKrout   05 décembre 2016
Les nouvelles de Kafka sont souvent mystérieuses; celle-ci (Der Kübelreiter : A cheval sur le seau à charbon) l'est particulièrement. Peut-être s'agissait-il seulement de raconter que la recherche d'un peu de charbon, par une froide nuit en temps de guerre, se transforme en désert, en vol magique, au simple balancement d'un seau vide. Mais ce seau vide qui vous élève au-dessus du niveau où se situe l'aide des autres, comme aussi leur égoïsme, ce seau vide qui est marque de privation comme de désir et de recherche, - et qui vous entraîne assez haut pour empêcher l'exaucement de la plus humble de vos prières - ce seau ouvre la voie à des réflexions sans fin.

Légéreté
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
KroutKrout   07 décembre 2016
Comme disait Hofmannsthal : "La profondeur doit se cacher. Où cela ? A la surface. [...]
La parole relie la trace visible à la chose invisible,à la chose absente, à la chose désirée ou redoutée, comme une fragile passerelle jetée sur le vide.
Aussi le juste emploi du langage, selon moi, est-il celui qui permet de s'approcher des choses (présentes ou absentes) avec discrétion, attention et prudence, en respectant ce que les choses (présentes ou absentes) communiquent sans le secours des mots.

Exactitude
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
KroutKrout   30 novembre 2016
Je ne veux nullement dire par là que la rapidité soit une valeur en elle-même : le temps du récit peut être aussi retardateur, ou cyclique, ou immobile. Le récit est en tout cas une opération portant sur la durée, un sortilège appliqué à l'écoulement du temps, qu'il contracte ou dilate.
Commenter  J’apprécie          223
mireille.lefustecmireille.lefustec   23 septembre 2013
Multiplicité
J'aurais pu choisir d'autres auteurs pour illustrer cette vocation du roman de notre siècle. J'ai choisi Gadda ,non seulement parce qu'il s'agit d'un écrivain de ma langue,relativement peu connu de vous( mais aussi pour sa particulière complexité stylistique,difficile même en italien), mais surtout parce que sa philosophie se prête très bien à mon discours,en ce sens qu'il voit le monde comme un "système de systèmes" dans lequel chaque système condition les autres et en est conditionné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Italo Calvino (58) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Italo Calvino
Vidéo de Italo Calvino
Dans la catégorie : Essais, témoignagesVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Essais, témoignages (27)
autres livres classés : théorie de la littératureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
509 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre