AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812614838
Éditeur : Editions du Rouergue (04/10/2017)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Après la mort de Mina, l’étau se resserre autour des génophores qui n’ont jamais été autant en danger. Toujours traqués par Biomedicare, la fuite n’est plus une solution. S’ils veulent mettre un terme à la propagation du virus et s’affranchir du Maître, ils vont devoir faire face et livrer leur ultime bataille.
Élu meilleur roman jeunesse 2016 par la rédaction de Lire, Marine Carteron met un redoutable point final à sa trilogie «Génération K».
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
l-ourse-bibliophile
  05 octobre 2017
Voilà une critique vraiment à chaud ! J'ai terminé le roman à onze heures hier soir après avoir passé une bonne partie de la journée dessus et je ne résiste pas à l'envie de partager tout de suite mes impressions avec vous.
On retrouve pour la dernière fois Kassandre et ses acolytes dans un troisième tome au rythme aussi effréné que dans les deux premiers. Courses poursuites, actions, affrontements aussi bien physiques (contre les hommes) que psychologiques (contre le Maître), ce final est aussi diablement sanglant !
Une nouvelle fois, j'ai été complètement fascinée par les entités millénaires créées par Marine Carteron. Je trouve que cela apporte beaucoup de poésie dans un roman autrement surtout centré sur l’action.
On se rend compte à quel point les quatre Génophores sont complémentaires, chacun représentant l'un des quatre éléments. La connexion qui lie Enki à la Nature permet à l'autrice de faire passer un message alarmant sur l'écologie tandis que Kassandre nous incite à avoir confiance en l'humain.
Après le taureau blanc de Kassandre et le noir dragon de Georges, on découvre les bêtes qui abritent les pouvoirs d'Enki et de Mina. Cette matérialisation donne lieu à des scènes très visuelles lorsque leurs pouvoirs, bien plus puissants que dans le premier opus, se réveillent.
Mais surtout… il y a cette révélation finale ! Ah, mes aïeux ! Des indices n'ont cessé de me titiller tout le long de ma lecture, mais ce n'est qu'à la page 354 que ça a enfin fait « tilt » (enfin, plutôt « Mais putain, évidemment ! »). La réponse à l'interrogation qui parcourt tout le roman était tellement évidente, écrite même, et j'ai bien eu l'impression d'avoir été menée en bateau avec maestria. Chapeau à Marine Carteron, voilà un moment qu'une fin ne m'avait pas enthousiasmée et amusée comme ça.
D'ailleurs, petit conseil à celles et ceux qui aiment fouiller les pages avant et après le roman, lire les remerciements, tout ça : je vous déconseille de lire la partie intitulée « Mais où trouvez-vous vos idées ? » au risque de complètement vous spoiler la fin ! Vous êtes prévenus !
Bon, ce n'est pas facile de vous faire passer mon enthousiasme et mon admiration sans spoiler, sans indice même, mais je serais ravie d'en parler avec vous dans les commentaires !
Des morts, du sang, un virus qui se propage de plus en plus, un antidote qui se fait attendre, des tensions exacerbées, un Maître très en colère… Tous les ingrédients nécessaires à un final sombre, pimenté par une révélation qui m'a tout simplement ravie. Ce troisième tome conclut en beauté (une beauté un peu morbide, certes) cette trilogie totalement addictive !
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
ReveursEtMangeursDePapier
  24 février 2018
Le monde va de plus en plus mal et le Maître, de retour pour de bon, est en colère. Décimant la population, les terribles expériences scientifiques des hommes les ont conduit droit à la catastrophe. le virus s'est propagé plus qu'il ne le fallait, l'antidote se fait attendre, et la fin est proche. Après avoir vécu des épreuves terribles, Kassandre, Georges et Enki, les trois Génophores, représentent le tout dernier espoir...

Ce tome final, très attendu, se révèle très vite bien différent des deux précédents puisque le Maître, le Créateur, est ici un personnage à part entière. Plus présent que jamais, il vient terrifier ceux qui ont l'audace de croiser sa route. L'auteure en avait fait une entité bien mystérieuse et j'attendais sa venue avec une grande impatience. En fait, je l'attendais autant que je la craignais parce qu'on sait bien que sa présence est mauvais signe. Quelle décision va t-il prendre? Laissera t-il une dernière chance à l'Humanité?

Je n'ai eu aucun mal à me replonger dans les aventures de nos trois Génophores et j'avais hâte de découvrir où elles les mèneraient. Ils ont besoin d'aide, ils ont besoin de se faire entendre. Et après les évènements du second tome, une question persiste. Vont-ils devoir faire de nouveaux sacrifices pour sauver le monde?

Dans ce tome final, nous continuons à découvrir les Génophores et leurs différents pouvoirs. L'auteure en profite pour continuer à exploiter le passé de chacun et le tout début de leur histoire qui remonte à des millénaires. C'est fascinant et on se laisse porter avec facilité par les explications et les révélations coups de poing. On réalise alors que les personnages du tout début de l'aventure ont bien changé. Ce sont désormais des jeunes personnages qui ne veulent plus fuir, qui ne veulent plus se cacher mais agir. En unissant leurs forces, ils deviennent trois héros remarquables. Ils ont la solution, ils SONT la solution pour sauver l'humanité. Mais seront-ils assez forts face au Maître?

Verdict : le dénouement a été à la hauteur de mes attentes. Et plus encore, il se veut palpitant, explosif. Si le deuxième tome était déjà plus sombre que le premier, ce dernier est encore un cran au dessus. Plus sombre. Plus destructeur aussi. La fin du monde approche et on ne sait pas à quoi elle ressemblera exactement tant qu'on n'a pas tourné la toute dernière page. La lecture est plus captivante que jamais et il est difficile de s'en défaire. Cette trilogie est une réussite. (Pour les fans de l'autre trilogie de l'auteure Les Autodafeurs, sachez qu'il y a aussi un petit clin d'oeil en fin de roman, que vous risquez fortement d'apprécier!)

Lien : https://revesurpapier.blog4e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
balloonvenus
  28 novembre 2017
Dans ce troisième et dernier tome de "Génération K" (à la fin duquel on comprend mieux le titre), chacun "cherche son chat". Kassandre, Georges et Enki cherchent à se remettre des épreuves passées, à échapper à Bathory et au Maître. Karl Bathory de Kapolna cherche les Génophores pour se faire toujours plus de blé en créant un antidote au virus qu'il a créé et qu'il vendra à prix d'or au monde entier. le Maître cherche ses enfants afin de renaître, mais il cherche aussi son identité primale ("Qui suis-je ? D'où viens-je ? Dans quel état j'erre ?"). Carlo cherche à retrouver son humanité. Les hommes, eux, cherchent juste à survivre... le méritent-ils ?
Et moi, j'ai juste cherché à ne pas m'ennuyer avant un final qui m'a certes laissée la tête à l'envers (mais c'est parce que j'ai lu "Les Autodafeurs"...). Mais avant d'y arriver, j'ai malheureusement trouvé le temps très long. Et ça me fait de la peine de devoir l'avouer car j'ai positivement adoré tous les autres livres de l'auteur. Moins de peps, moins de vitesse, et nettement moins de petites touches d'humour noir dans ce volume que dans les deux précédents. Malgré tout, l'envie de savoir le pourquoi du comment du parce que reste intacte et sur ce plan-là, je n'ai pas été déçue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Nathalieproot
  08 mars 2019
On retrouve les mêmes et on poursuit une saga amorcée en 2016. Rien n'a profondément changé et les Génophones, malgré leurs immenses pouvoirs, ne sont toujours pas parvenus à se rassembler. Ils savent néanmoins que l'heure de la dernière bataille est proche et qu'ils ne pourront pas échapper à l'affrontement avec le Maître. Affaiblis, Kassandre, Enki et Georges sont toujours les proies des tueurs lancés à leurs trousses par le redoutable Biomecare. Marine Carteron clôt cette trilogie en beauté et propose un final surprenant, qui sert de passerelle avec une autre de ses trilogies (celle des Autodateurs !), s'amusant à dresser des liens entre deux séries a priori distinctes et pourtant extrêmement proches. « Generation K » s'adresse avant tout aux jeunes, amateurs d'aventure, de mondes futuristes et dont l'imaginaire déborde de fantaisie. Tout en alignant des morceaux de bravoure et d'anticipation, l'auteure dévoile les strates intimes de l'humain et fait apparaître des personnages sans fioritures au sein d'une nature hostile, où les enjeux ressemblent cruellement aux défis de notre époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
pirouettecacahuete
  12 décembre 2017
Je n'aime pas les fins d'histoire, encore moins lorsqu'il s'agit d'une trilogie et qu'on sait que les aventures de personnages devenus familiers au fil des tomes, sans qui on peut vivre bien sûr, mais avec lesquels on peut aussi vivre 1001 situations, vibrer, rire, tressaillir, respirer deux secondes et repartir, touchent à leur fin.
Ce tome 3 me fait cet effet. J'étais impatiente de découvrir comment l'auteure allait mettre un point final à cette trilogie, je n'ai pas été déçue. Comparé au précédent, ce livre m'est apparu plus calme, il y a toujours de l'action mais moins de révélations. J'ai senti le point final s'étirer jusqu'au moment fatidique, où le Maitre se révèle à nous.
Pour toute cette trilogie que j'ai apprécié autant que les Autodafeurs, je remercie Marine Carteron d'avoir le talent de créer des histoires si fantastiques et cohérentes, pour notre plus grand plaisir de lecteurs.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   28 septembre 2018
L'auteure française ouvre des dossiers intéressants sur l'écologie, l'eugénisme, la surpopulation, les pouvoirs extrasensorielles et la folie des hommes. Elle y va franchement, sans retenue, ce qui donne à ses lecteurs l'envie de poursuivre la réflexion en allant chercher leurs propres réponses. Une trilogie augmentée pour passer le meilleur des moments.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
gwenn_lorageduneviegwenn_loragedunevie   16 mars 2018
Je longe le couloir sombre menant à la fosse commune. Au creux des murs, posés sur des oreillers, des crânes, parfois couverts de bijoux, attendent les prières qui permettraient à leurs âmes de quitter le purgatoire où une vie de péchés les aura conduits.
Je souris.
Purgatoire, enfer, paradis... l'imagination des humains pour combler le vide béant de leur existence est sans limite.
Comme moi, malgré des millénaires passés à chercher la Vérité, ils ne l'ont pas trouvée. Une fatalité que je partage avec l'humanité.
Et s'il n'y avait rien à trouver ?
Si l'existence n'était qu'absurdité ?
Mon rire éclate, violent, et dissout les ossements en particules infimes qui s'éparpillent autour de moi.
Un jour, il y a longtemps, ces poussières furent des êtres pensants. Ces poussières durent aimer et détester, furent bonnes ou mauvaises, donnèrent la vie ou l'ôtèrent... pourtant, aujourd'hui, s'envolant sous mon rire, cette poussière légère et volatile n'est plus rien.
Rien.
Voilà la vérité.
Il n'y a rien de plus pour les humains, rien qu'une courte vie sur cette Terre.
Une Terre qu'ils sont en train de détruire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
l-ourse-bibliophilel-ourse-bibliophile   05 octobre 2017
Moi qui n’ai jamais douté, je m’interroge.
L’homme de ce siècle a tant appris que je n’arrive pas à comprendre comment il en est arrivé à ce point de non-retour. L’homme a oublié qu’il n’avait qu’une seule maison et danse, insouciant, entre ses murs prêts à s’effondrer.
Si par le passé je n’ai jamais hésité à punir les hommes ou à les combler, cette fois-ci, je ne sais pas quoi faire.
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   24 février 2018
Tu es l’enfant d’une femme,

et le fils d’un homme,

et le frère de ton frère,

et le père des hommes.

Tu es la mémoire de ce qui a été

Et qui a disparu

tu es la source de ce qui est advenu

et de ce qu’il adviendra

Tu es le chant de tous les possibles

le juge de l’homme et le seul accusé

et ton nom, entends-le, est écrit dans ton sang.
Commenter  J’apprécie          20
gwenn_lorageduneviegwenn_loragedunevie   16 mars 2018
Georges avait raison, cet homme est complètement fou, mais cette folie mystique le rend aisément manipulable. L'homme qui pense que des dieux s'inquiètent de son sort est d'une crédulité ahurissante... une chose que le passage des siècles ne change pas.
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   24 février 2018
Je suis un sang modifié par une pluie d’atomes, né de l’explosion du temps et reconditionné autour d’une unique pensée : mener à bien une mission dont j’ai tout oublié.

Je suis une naissance issue d’une extinction.

Je suis né de la mort, à l’origine de la vie.

Je suis l’Incréé, le Créateur, le Destructeur.

Mais je suis aussi bien plus et bien moins que cela.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marine Carteron (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marine Carteron
Ils sont dix. Sept adolescents et trois adultes, sélectionnés pour participer à un escape game littéraire et passer à la télévision en prime time. Direction : un manoir sur une île coupée du reste du monde. Un endroit si isolé que personne ne vous entendra crier, gémir ou appeler à l'aide. Et quand la mort décide de frapper les candidats un par un, une seule question : qui est le coupable ? un seul but : survivre ! Après Les autodafeurs (prix Libr'à nous) et Génération K (élu meilleur roman ado par la rédaction de Lire), Marine Carteron adapte librement les "Dix petits nègres" d'Agatha Christie. Sanglant et haletant !
"Dix" de Marine Carteron © Éditions du Rouergue, 2019 Illustration © Germain Barthélémy Musique © Kevin MacLeod
+ Lire la suite
autres livres classés : virusVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

les autodafeurs

Comment s'appelle la petite sœur d'Auguste Mars ?

Césarine
Jeanne
Isabelle
Sara

10 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : Les Autodafeurs, tome 2 : Ma soeur est une artiste de guerre de Marine CarteronCréer un quiz sur ce livre