AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782226158789
148 pages
Albin Michel (04/05/2005)
3.83/5   33 notes
Résumé :

Au moment où, pour la première fois en France, s'ouvre un large débat public sur les traces contemporaines de l'esclavage et du colonialisme, la portée historique et politique des écrits d'Aimé Césaire prend un relief tout particulier. Dans ces entretiens accordés à Françoise Vergès, le " père de la négritude " relate avec une très grande liberté de ton les principaux moments de so... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bouteyalamer
  03 juillet 2018
Ayant vu cet opuscule sur une table de ma librairie favorite, je l'ai acheté sans grande réflexion. Il devrait être titré « Françoise Vergès, entretiens avec Aimé Césaire », car il est fait de 12 pages de préface, 66 pages de postface, 12 pages de chronologie et de bibliographie et seulement 52 pages d'entretiens, dont de longues citations d'oeuvres antérieures. Il n'apporte rien à la gloire du poète qui avait 91 ans quand il répond, sans enthousiasme ni clarté, à des questions qui peuvent dépasser un page sur des thèmes divers : souvenirs étudiants, débats sur l'indépendance et la départementalisation, l'esclavage et sa réparation, l'assimilation et la « mentalité coloniale », l'assistanat économique, la solidarité entre peuples noirs, etc. Son irritation, sans doute tempérée par le travail sur le verbatim, transparait à de nombreuses reprises (« peu importe », « je n'y peux rien », « je n'accepte pas qu'on me dise n'importe quoi », etc.). Relisez le « Cahier d'un retour au pays natal » et économisez 14 €.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
claudeparis
  03 septembre 2015
Petit livre d'entretiens au cours desquels, alors âgé de 92 ans, Aimé Césaire évoque sa jeunesse, son engagement et son parcours politique, et sa rencontre avec Léopold Sedar Senghor avec qui il a fondé le concept de la Négritude au rayonnement francophone dense.




Commenter  J’apprécie          60
Taramacha
  08 septembre 2017
J'ai découvert, via cette série d'entretiens, la pensée d'Aimé Césaire. Cet échange est suivi d'une analyse de l'auteure au sujet de l'oeuvre de Césaire et plus largement des thématiques qu'il a abordées. Ce livre est une réelle source de réflexion. Mais le propos est trop souvent "intellectualisé" à mon goût. L'utilisation de concepts et de références universitaires a rendu ma lecture fastidieuse.
Commenter  J’apprécie          30
Torticolis
  19 mai 2021
C'est en lisant ce genre de livre que je mesure mes difficultés à comprendre les intellectuels, leur discours et théories. Si je n'ai pas tout saisi des propos développés en 3ème partie, je retiens que j'ai choisi ce livre pour son titre portant sur des entretiens avec Aimé Césaire qui ne représentent qu'un tiers du texte.
Commenter  J’apprécie          00
Finouh
  06 septembre 2017
J'adore
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
claudeparisclaudeparis   28 août 2015
«Liberté, égalité, fraternité, prônez toujours ces valeurs, mais tôt ou tard, vous verrez apparaître le problème de l’identité. Où est la fraternité? Pourquoi ne l’a-t-on jamais connue? Précisément parce que la France n’a jamais compris le problème de l’identité. Si toi, tu es un homme avec des droits avec tout le respect qu’on te doit, et bien moi aussi, je suis un homme, moi aussi j’ai des droits. Respecte-moi. A ce moment-là, nous sommes frères. Embrassons-nous. Voici la fraternité.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
claudeparisclaudeparis   28 août 2015
Les Européens croient à "la" civilisation tandis que nous, nous croyons "aux" civilisations, au pluriel, et "aux" cultures. Le progrès, avec cette déclaration, c'est que tous les hommes ont les mêmes droits, simplement parce qu'ils sont des hommes. Et ces droits-là, tu les réclames pour toi et les autres.
Commenter  J’apprécie          290
claudeparisclaudeparis   28 août 2015
Nous nous sommes intéressés aux littératures indigènes, aux contes populaires. Notre doctrine, notre idée secrète, c'était : "Nègre je suis et Nègre je resterai". Il y avait dans cette idée l'idée d'une spécificité africaine, d'une spécificité noire. Mais Senghor et moi nous sommes toujours gardés de tomber dans le racisme noir. J'ai ma personnalité et, avec le Blanc, je suis dans le respect, un respect mutuel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
claudeparisclaudeparis   28 août 2015
"Tu vois Léopold, le monde est ce qu'il est, tu t'habilles, tu mets ton costume, tu vas au salon, etc... "Mes hommages, Madame". Mais où est le Nègre dans tout çà ? Le nègre n'y est pas. Tu l'as en toi, pourtant. Creuse encore plus profond, et tu le trouveras au fond de toi, par-delà toutes les couches de la civilisation, le Nègre fondamental. Tu m'entends, fondamental.
Commenter  J’apprécie          80
mireille.lefustecmireille.lefustec   27 janvier 2016
"Liberté, égalité, fraternité", prônez toujours ces valeurs, mais tôt ou tard, vous verrez apparaître le problème de l'identité. Où est la fraternité? Pourquoi ne l'a-t-on pas connue? Précisément parce que la France n'a jamais compris le problème de l'identité.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Aimé Césaire (84) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aimé Césaire
Aimé CÉSAIRE – Grand Portrait du poète en île, en volcan, en soleil (France Culture, 1993) L’émission « Le Bon plaisir », par Antoine Spire, diffusée le 26 juin 1993. Présences : René Depestre, Jacques Rabemanjara, Maurice Nadeau, Albert Memmi et Annie Le Brun.
autres livres classés : négritudeVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus