AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-France de Paloméra (Autre)
ISBN : 2702101992
Éditeur : Calmann-Lévy (01/04/1994)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 17 notes)
Résumé :
La longévité et la vie sexuelle ; l'art d'aimer comme thérapeutique essentielle des canons de la médecine taoïste ; autant de problèmes d'une brûlante actualité pour un public occidental, et qui sont abordés avec lucidité dans cette première étude détaillée des techniques amoureuses enseignées par les écoles de médecine taoïstes.
A une époque corrompue par sa détestable approche des problèmes sexuels, où les jeunes à la recherche de la beauté se perdent e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bequelune
  22 mai 2015
Le Tao de l'art d'aimer propose à la fois une présentation de la philosophie taoïste de la sexualité, et quelques conseils pratiques pour appliquer cette vision du sexe dans votre vie affective.
Je vais découper cette critique en 2 parties tant j'ai adoré la partie "conseils pratiques", mais que la partie "philosophie" m'a souvent mis très mal à l'aise. Dans le bouquin, ces deux parties ne sont pas strictement distinctes, et l'auteur passe souvent de l'un à l'autre.
Premier point : il faut bien comprendre que l'auteur nous présente SA façon de comprendre le Tao appliquée à la sexualité. Plusieurs fois il cite d'autres auteurs qui ont une vision différente du Tao, mais c'est pour les balayer d'un revers de la main en disant "ils ont mal compris les textes" d'une façon péremptoire. Je ne connais pas assez le sujet mais cette façon de faire est un peu rapide je trouve ; ça manque d'arguments solides.
Donc les Taoïstes ont développé une sexualité centrée sur le controle de l'éjaculation pour les hommes, et la recherche constante de l'orgasme féminin. L'idée est que la force Yang, ou force vitale masculine, est liée à la production de sperme. Il convient donc d'éjaculer rarement pour ne pas gâcher son énergie. Pour les femmes, où l'orgasme est rarement liée à une éjaculation, c'est le contraire : la force Yin se révèle lors d'une sexualité épanouie. du coup hommes et femmes sont encouragées à faire l'amour souvent, dans le but d'échanger Yin et Yang pour parvenir à l'harmonie intérieure.
Les Taoïstes avaient donc une philosophie largement plus "pro sexe" qu'en Occident chrétien, où ce qui touche à la sexualité est souvent assez problématique, vu comme quasiment sale. Mais ce serait trompeur de croire que le Taoisme est vraiment ouvert sur le sexe. Car à la lecture de ce petit livre, on voit bien que c'est une philosophie très normative qui dicte sans cesse ce qui est bien et ce qui est mal.
Ce qui est mal :
- la masturbation masculine, sans intérêt, voire dangereuse car elle provoque l'éjaculation trop souvent (la masturbation féminine n'est même pas mentionnée, je crois)
- la sodomie, vue comme "dangereuse" sans qu'on sache pourquoi
- l'homosexualité, là c'est le plus grave je trouve car l'auteur laisse entendre à un moment que les vrais lesbiennes n'existent pas, ce sont juste des femmes qui n'ont pas trouvé un homme qui sache vraiment faire l'amour
Donc un bouquin avec des gros cotés réacs quand même. La lecture m'a souvent été difficile, je m'énervais tout seul. Surtout qu'à ces quasi interdits, s'ajoute une poussée très forte en faveur du contrôle de l'éjaculation. C'est chouette en soi car c'est une méthode efficace pour renouveler sa sexualité. Mais ça craint quand l'auteur laisse entendre à de multiples reprises que les hommes qui n'y arrivent pas sont des losers. Par exemple il y a un moment où il écrit, en rigolant certes mais la blague est révélatrice, que pour les Taoistes les hommes qui n'arrivent pas à donner un orgasme à leur femme à chaque fois sont des impuissants.
Reste la partie "conseils pratiques". Là c'est intéressant parce que l'auteur nous donne des pistes très concrètes, voire des idées d'exercices, pour apprendre à controler son éjaculation, mais aussi des techniques de pénétration vaginale basée sur l'alternance entre "coups superficiels et coups profonds". Ces conseils, facilement testables dans votre vie sexuelle, sont chouettes et c'est le vrai intérêt du livre.
Pour résumer : un bouquin qui présente une philosophie de la sexualité très différente de celle occidentale, très intéressant quand il donne des conseils pratiques, mais incroyablement normatif et moralisateur pour tout ce qui relève du blabla philosophique sur ce que doit être une bonne sexualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
frandj
  12 septembre 2015
L'auteur apporte son éclairage, d'inspiration taoïste, sur la sexualité humaine et dans cet esprit il définit les bonnes pratiques sexuelles du couple. Notons tout de suite qu'il s'agit d'un homme et d'une femme: l'ouvrage n'envisage pas l'homosexualité. Dans la conception taoïste, l'éros humain fait partie intégrante de l'énergie cosmique théorisée dans l'écrit sacré fondamental (Tao tö king). Une des conséquences concrètes est la suivante: l'émission du sperme est considérée comme néfaste pour l'homme et, surtout si elle est trop précoce, opposée à l'orgasme féminin. En pratique, les relations sexuelles peuvent et doivent être fréquentes; mais il est fortement conseillé au partenaire masculin de maîtriser son éjaculation, voire d'y renoncer complètement. le respect de ces préceptes conditionne non seulement le plaisir ressenti par les amants, mais plus encore leur santé et longévité.
L'auteur ne se contente pas de théoriser selon l'esprit taoïste, il donne des conseils pratiques sur les manières les plus bénéfiques de faire l'amour. C'est concret et ça peut motiver de nombreux couples, même s'ils sont indifférents à la philosophie taoïste. Mais attention, ce livre n'est absolument pas pornographique: il a une intention pédagogique sérieuse. J'ajoute que l'ouvrage est élégamment illustré, ce qui ne gâte rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sekongoib25
  16 janvier 2018
A découvrir
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   23 janvier 2014
Le troisième pilier d'une bonne santé est, selon la philosophie taoïste, la nourriture. Les anciens Chinois avançaient en matière de nutrition les mêmes arguments que les diététiciens occidentaux modernes. Soen Sse-mo, cet éminent médecin taoïste du VIIe siècle dont nous avons souvent parlé, écrivait : « Un bon médecin cherche d'abord la cause de la maladie, puis l'ayant trouvée il essaie de la guérir par les aliments. Ce n'est que lorsque cela ne suffit plus qu'il prescrit des médicaments. » Ce qui ressemble beaucoup à ce que disait Tom Spies, doyen des diététiciens américains : « Si seulement nos connaissances étaient suffisantes, toutes les maladies pourraient être évitées et guéries par une alimentation convenable. »

1544 - [p. 174]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
DanieljeanDanieljean   24 janvier 2016
Si tu es conscient, tu réaliseras que la sexualité n'est pas seulement le sexe.
Le sexe est la couche extérieure; plus à l'intérieur, il y a l'amour…
Encore plus à l'intérieur, il y a la prière…
Et toujours plus à l'intérieur, il y a le divin.
Le sexe peut devenir une expérience cosmique. Alors on l'appelle Tantra.
Commenter  J’apprécie          30
>Hygiène>Contrôle des naissances. Hygiène sexuelle>Manuels d'éducation et de technique sexuelles (34)
autres livres classés : taoïsmeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
295 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre