AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226328595
224 pages
Albin Michel (25/05/2016)
2.52/5   25 notes
Résumé :
Tout commence par un coup de fil. Une voix métallique qui menace tour à tour le père Gildas, cloîtré dans son abbaye de Kerascouët , le maire d'une petite ville de Bretagne, effrayé au point de renoncer à un mandat de député, et un médecin du Perche, qui prend la fuite. Trois notables aux vies transparentes, qui avaient fait leurs études de médecine ensemble. Avec le chirurgien Alain Vénoret, revenu à Brest après de nombreuses années d'absence, ils formaient un joye... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
2,52

sur 25 notes
5
1 avis
4
1 avis
3
6 avis
2
2 avis
1
3 avis

virginie-musarde
  30 juin 2016
Les quatrièmes de couverture sont souvent trop bavardes, celle-ci pourtant laissait planer un mystère qui donnait envie...
Pourtant, passés les 3 premiers chapitres, on sait déjà quelle sera l'intrigue ! et finalement, la seule interrogation qui demeure est celle qui dévoilera l'identité de l'assassin ! Sauf qu'évidemment, c'est évident, limpide, lumineux (mon père aurait dit "Y a pas besoin de tortiller du cul pour chier droit"...), on sait déjà que l'aventure a un goût de vengeance et que finalement, rien ne nous surprend (sauf que je me dis que l'auteur "classique du suspense français" réserve une surprise, et ...NON !!!!)...mince ! gros gâchis !
Sans compter que le style, qui finalement n'en est pas un (2 heures de lecture pour ce ratage), est honnêtement au-dessous de ce que peut offrir une production de polar contemporain ! Ni la saveur d'un Frédéric Dard pour sa verve, ni rien d'autre d'ailleurs, j'ai trouvé le ton pauvre, certes actuel en langage "parlé" mais sans intérêt (imaginons ma grand-mère, qui a l'âge de l'auteur, s'évertuant à parler à la manière de ..à parler djeuns...), sans compter l'abondance d'adjectifs sans intérêt et les bizarreries de vocabulaire :

p51 : "les doigts flageolants"
p88 : " les doigts défaillants" ...........!!!!!
Mes doigts quand ils réalisent une action dans le stress, sont en général "fébriles" ou"tremblants", mais là, je défaille ( de dépit ?) sur mes jambes flageolantes....
Intrigue téléguidée, personnages fades et peu travaillés, narration faussement "jeune et populaire", je dis BOF BOF BOF !
Deux heures, c'est le temps qu'il m'a fallu pour être déçue et finalement, c'est déjà beaucoup trop ! Et je m'interroge sur la renommée (et la publication des polars) de l'auteur, parce que des rompols pas aboutis comme ça, j'en ai des manuscrits plein mes tiroirs .................................!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Lireoumourir
  22 juillet 2016
Chronique de Melisande
Les noces macabres aurait pu être un bon livre si ma lecture n'en avait pas été quelque peu gâchée en amont. du coup je regrette un peu cette lecture qui s'est avérée moins passionnante que prévue alors même que le sujet était intéressant. Classique mais ce n'était pas dérangeant car j'étais curieuse de voir comment l'auteur allait nous faire découvrir cette histoire étant donnée les circonstances.
Pourquoi ma lecture a été gâchée ? J'avais eu une présentation du livre qui m'a tout de suite intéressée mais qui était très loin de la 4e de couverture présente ci-dessus qui garde un certain mystère sur l'histoire. Donc pas de crainte pour vous. Dans cette présentation, je me suis rendue compte après coup que je me suis fait spoiler sur l'intégralité du livre car l'élément central présenté – et qui m'avait grandement intéressée parce que ça promettait quelque chose de sombre et de passionnant – s'avérait être LA révélation finale du livre.
Autant vous dire que j'ai été grandement déçue car je m'attendais à tout instant à ce qu'on parle de ce fameux élément et quelle a été ma déception quand j'ai constaté que c'était la révélation finale. de quoi gâcher une lecture quand même puisqu'il n'y avait plus de surprise et que l'on peut ainsi voir la manière dont l'auteur a créé son récit. Tout semble facile et cousu de fil blanc… J'étais dans l'attente à ce qu'il se passe quelque chose, qu'on évoque tout cela mais ces éléments n'arrivent qu'à la toute fin.
Alors si on ignore tout cela et qu'on s'en tient au résumé officiel (la 4e de couverture) évidemment, on ne s'attend pas forcément à cela et ça peut être un livre intéressant. Pas non plus excellent pour moi parce qu'il m'a manqué un peu de « macabres » – mot que l'on retrouve pourtant dans le titre du livre – l'atmosphère n'était pas assez sombre ni les événements qui surgissent pour chacun des hommes. Disons que j'imaginais tout autre chose de plus dur comme c'est si bien le faire Sebastian Fitzek ou encore Chevy Stevens… Peut-être est-ce dû au fait que le livre soit si court (moins de 300 pages).
Si, comme moi, on sait tout à l'avance, le livre perd énormément de sa saveur et je voyais également comment l'auteur mettait en place son intrigue. Donc ça a en partie gâchée ma lecture puisque je m'attendais à ce qu'on m'annonce tout cela très tôt et pas à la fin.
Si j'analyse ce livre de manière objective, en faisant comme si j'étais un lecteur lambda face à une telle 4e de couverture et une lecture « normale », c'est un livre qui se laisse lire où chaque élément se met en place petit à petit. On peut se douter qu'il y a une cause à effet mais sans forcément comprendre au premier abord ce qui se passe, comme c'est le cas pour Alex, le petit ami de Chris, héroïne de l'histoire. L'intrigue en soi est plutôt bonne et bien menée avec une écriture assez agréable, ça, on ne peut pas le retirer à l'auteur.
Les personnages sont intéressants, on voit bien l'incompréhension d'Alex sur le comportement de Chris, qu'il y a des choses étranges sans compter ce qui se passent pour ces trois notables. Chris (Christelle) est un personnage intéressant qui poursuit quelque chose même si on en ignore toutes les raisons. Je n'en dirai pas plus pour vous éviter tout spoiler, mais il faut savoir qu'elle est au coeur de cette intrigue évidemment…
En bref, Les noces macabres aurait pu être une bonne lecture pour moi si je n'avais pas été spoilée en amont. J'en ai été grandement déçue, c'est dommage. Néanmoins le sujet est intéressant dans l'ensemble et n'est pas trop mal fait même si j'aurai aimé que ce soit bien plus sombre et horrible pour que ça ait plus d'impact. C'est un sujet classique mais qui n'en reste pas moins intéressant. Donc une lecture qui n'est pas désagréable en soi mais pas non plus extraordinaire et mes conditions de lecture n'ont pas été favorable non plus pour que je sois davantage enthousiaste.

Lien : http://www.lireoumourir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          02
Ladoryquilit
  29 juillet 2016
Quand des années plus tard une vengeance se trame c'est tout un groupe d'anciens amis qui sera touché. Cette histoire à la trame quelque peu classique, va tout de même vous faire passer un bon moment et offre un thriller qui se lit rapidement.
C'est un drame qui se joue dès les premières pages du livre. On comprend de suite que quelque chose ne va pas et que cela va faire basculer tout le roman. Après cela nous rencontrons Chris une jeune femme qui semble déterminée, aussi bien dans sa vie personnelle que professionnelle. de Paris à Brest en passant par le Mans, quelqu'un semble bien déterminé à faire taire certaines personnes...
C'est le premier roman que je lis de Jean-François Coatmeur et je me suis plongée dans une histoire assez sombre. On comprend rapidement qu'une vengeance se trame, mais pour quoi et pour qui ça c'est à vous de le découvrir !
On rencontre donc Chris, cette jeune femme déterminée mais qui nous semble assez secrète et mystérieuse. C'est un personnage auquel je n'ai bizarrement pas spécialement réussi à m'attacher, peut-être est-ce sa part de mystère qui m'a laissée détachée d'elle. On comprend son histoire et on comprend, malheureusement peut-être un peu trop tôt, où cela va la mener.
Pas de réelle grande surprise dans ce thriller, on sait où cela va nous mener et on se doute aussi bien souvent de comment cela va se terminer. Il y a néanmoins une petite part d'originalité et de suspens sur certains petits rebondissements et heureusement !
Les noces macabres est un roman court qui se lit facilement et rapidement mais qui saura tout de même vous divertir. Peut-être que si celui-ci avait été un peu plus épais, Jean-François Coatmeur aurait eu la possibilité de creuser un peu plus sur certains points et de laisser le suspens s'épaissir un peu plus. C'est cela qui m'a manqué dans ma lecture et pour ma part c'est un livre qui ne m'aura pas marqué plus que cela au final, mais après bien entendu le meilleur moyen de vous faire votre propre idée et de le découvrir !
Les noces macabres de Jean-François Coatmeur est disponible aux Editions Albin Michel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BOOKSANDRAP
  15 août 2016
> https://booksandrap.wordpress.com/2016/08/01/les-noces-macabres-jean-francois-coatmeur/

Avis : J'ai beaucoup hésité avant de recevoir ce livre. le résumé me tentait pas mal, j'avais lu quelques avis plutôt positifs, comme certains plus négatifs. le fait qu'il soit assez fin m'a convaincue de tenter le coup… Qui sait peut-être qu'il se cachait entre les lignes du dernier Jean-François Coatmeur, mon prochain coup de coeur ?

Malheureusement ce ne fût pas le cas. J'irais même jusqu'à dire que c'était une grosse déception…
Je mets toujours un point d'honneur à chroniquer les services presses que je reçois, que je les ai aimés ou non. J'ai beaucoup de respect pour Aurore et pour les éditions Albin Michel qui ont eu la gentillesse de me le proposer, je me devais donc tout de même de pondre une chronique constructive, qui, je l'espère, vous éclairera sur ce qui m'a déplu.

Tout d'abord, la plume. C'est la première chose à laquelle ont est confrontés, la première chose qui nous frappe, nous les lecteurs. C'est toujours assez délicat quand on accroche pas directement à la manière d'écrire de l'auteur. Dès les premières lignes j'ai su que j'allais pas être copain/copine avec Monsieur Coatmeur. Avec tout mon respect, j'ai trouvé que l'écriture était un peu trop simple pour pouvoir m'envoûter et me donner envie de dévorer son roman ! Pourtant c'est un petit roman. J'en suis venue à bout et je dois dire que l'histoire en elle-même est bien menée mais je ne sais pas, ça ne l'a pas fait.

Autre aspect négatif à mon sens : le rythme. J'ai lu et je continue à lire beaucoup de thrillers. Pour que les romans noirs de ce genre soient une réussite, ils nécessitent obligatoirement beaucoup de rythme, d'action, de rebondissements. J'ai pour le coup, pas retrouvé ça dans « Les noces macabres », pourtant l'intrigue de départ est plutôt alléchante, on nous aguiche avec une ambiance sombre et mystérieuse plutôt agréable. Pourtant l'impression qu'on m'avait trompé sur la marchandise ne m'a jamais lâché.

Dernier point que je voudrais aborder, et on clôturera cette chronique ici, ce sont les personnages. Je les ai trouvés sans intérêt, peu approfondis, ce qui est vraiment dommage. J'aurais aimé m'attacher à eux, les comprendre, les apprécier. Oui ils sont mystérieux, oui ils ont des secrets, mais bordel qu'est-ce que je les ai trouvés fades au final ! Je suis déçue d'être autant déçue par ce bouquin qui m'avait fait de l'oeil. Je ne pense pas retenter un jour les polars de cet auteur, la plume ne m'ayant clairement pas captivée…

Pour conclure, vous l'aurez compris, ce n'est pas un succès me concernant, rares sont les fois où je ne vous recommande pas un livre, mais celui-ci ne m'a vraiment pas plu. Bien-sûr ce sont mes goûts encore une fois, testez-le s'il vous attire ce sera peut-être votre prochain coup de coeur.
Je ne doute pas que les fans de Monsieur Coatmeur sont nombreux, mais en ce qui me concerne, je passe vite à autre chose ! :)

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Apikrus
  02 septembre 2016
En 1987, à Brest, une fiesta entre amis tourne au viol collectif. le pot aux roses est découvert plus de vingt ans plus tard. Puisque la vengeance est un plat qui se mange froid, les quatre coupables devraient finir par avoir les foies, puis, si tout se passe comme prévu pour le redresseur de torts, par bouffer des pissenlits par la racine.
L'histoire est plutôt banale. L'auteur semble en outre ignorer les règles de prescription de notre code pénal. L'écriture est en revanche agréable, et l'auteur sait aller à l'essentiel. Ce roman est plaisant à lire, même s'il ne s'agit pas d'un chef d'oeuvre de la littérature policière.
• 3.5/5
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   01 juin 2016
17 septembre 1987, Brest
Clovis Lestafou commençait à en avoir ras la casquette de leur boucan à l’étage supérieur. Il repoussa d’une tape rageuse l’un des battants de la croisée, grande ouverte sur la tiédeur de cet après-midi de mi-septembre, prit à témoin sa femme qui, assise devant la table gigogne du séjour, demi-lunes au bout du nez, continuait, imperturbable, à pousser le crochet entre les mailles de son napperon.
– Non mais t’entends, Céleste ?
Elle hocha la tête.
– Cette question ! Faudrait sinon que je file en urgence chez un spécialiste ! Bon, ajouta-t-elle, conciliante, c’est de leur âge.
– Pas une raison pour emmerder le monde, fulmina-t-il. J’ai été jeune moi aussi, et jamais, au grand jamais…
Elle sourit, effleurée par une pensée impertinente – « Jeune, lui ? » – qu’elle se garda d’extérioriser.
Clovis tournait dans la pièce comme un tigre en cage.
– Y a quand même des limites, fit-il, les règlements de copropriété stipulent…
– Il n’est que 17 h 20, remarqua-t-elle sans hausser le ton.
– Sauf que ça fait pas loin de trois heures qu’ils nous cassent les burettes avec leurs rengaines à la con ! Et ça n’a pas l’air près de s’arranger ! Mais putain, qu’est-ce qu’ils foutent, nom de Dieu ?
– Ils guinchent, dit-elle, un brin d’envie dans la voix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-François Coatmeur (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Coatmeur
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 31ème chronique, le 11 septembre 2019, Patrick présente l'auteur français Jean-François Coatmeur. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62
+ Lire la suite
autres livres classés : polar bretonVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2340 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre