AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Myron Bolitar tome 2 sur 11

Martine Leconte (Traducteur)
EAN : 9782266152679
405 pages
Pocket (08/09/2005)
3.57/5   1363 notes
Résumé :

Dans le monde du tennis professionnel, certains n'hésitent pas à remplacer la balle jaune par une autre d'un plus petit calibre aux effets mortels. Comme celle qui a mis définitivement fin à la carrière de l'ancienne championne Valérie Simpson, par exemple. Pour l'agent sportif Myron Bolitar, c'est une nouvelle enquête semée d'embûches qui commence. Qui avait intérêt à tuer Valérie ? Et pourquoi celle-ci a-t-elle cherché à le joindre la veille de son assassi... >Voir plus
Que lire après Balle de matchVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (78) Voir plus Ajouter une critique
3,57

sur 1363 notes
C'est curieux à chaque que fois que je me retrouve avec un bouquin de Coben, je me dis chouette, je vais passer du bon temps. Et puis, bizarrement au fil des pages l'intérêt se délite, le plaisir décline. Comme quand j'étais à l'école et que l'appréciation était souvent « pas mal mais peu mieux faire ». Pourtant ca démarre souvent sec (pour «balle de match » une ex championne zigouillée qui la veille avait tenté de joindre Bolitar, ce même Bolitar qui pratique humour et dérision avec délectation), on se prend au jeu et les pages défilent vitesse grand V, mais très vite, le style Coben a des effets secondaires qui m'empêche d'être totalement emporté, personnage moins complexe qu'un Bosch chez Connelly ou que Wallander chez Mankell entre autre, un second degré qui dessert souvent l'intrigue à mon humble avis et un happy end obligé. Plaisant sur l'instant ok, indispensable ça ce discute. L'exemple parfait d'un auteur consacré et dont pourtant peu me reste de ces lectures. Dites docteur c'est grave ?
Commenter  J’apprécie          615
Un bon petit polar. Rapide et nerveux comme une bonne série TV américaine.
Véritable page-turner, ça se lit très vite, ce bouquin distrait agréablement et donne du plaisir à ses lecteurs. C'est déjà beaucoup.

Harlan Corben construit une intrigue simple, linéaire dans son déroulement mais passionnante. le bouquin ne vous lâche jamais. A moins que ce soit vous qui ne le lâchiez plus.
L'envie de connaître le fin mot de l'histoire est puissante.

Les personnages sont bien croqués et assez intéressants que ce soit Myron Bolitar, l'agent sportif et enquêteur hors pair, ou Win, son associé aux bonnes manières troubles et dangereux comme une lame acérée. Un dandy mortel. Pour les autres.
Sans parler de Jessica Culver, aux courbes redoutables, surtout pour le coeur de ce pauvre Myron.
Les seconds rôles ont de vrais gueules, mais sont un peu trop caricaturaux. Mais c'est cohérent et attendu sur ce type de bouquin.

Après ça n'a pas la même profondeur que d'autres auteurs de polars mais ça détend entre deux noirs pur jus.

Un bouquin qui se lit d'une traite, du vrai easy-reading efficace. 3/5
Commenter  J’apprécie          283
Un de mes premiers Coben, à l'époque où j'étais encore à la fac. Il me semble me souvenir que c'est justement dans le milieu étudiant que Myron et Win devaient mener leur enquête après la disparition de Valérie, une pro du tennis.

Action, rebondissements, suspense, tous les ingrédients y étaient. de plus, la fin de l'intrigue était surprenante, ce qui en fait une de mes aventures préférées du duo explosif. C'est d'ailleurs balle de match que je conseillerais à un lecteur désirant découvrir Myron et Win, d'autant plus que c'est l'un des premiers romans les mettant en scène. Une lecture idéale pour l'été :-)

Commenter  J’apprécie          200
J'ai dévalisé le rayon Harlan Coben de ma médiathèque de campagne et ne sachant pas trop par lequel commencer , le tournoi de Winbledon étant en cours, mon choix s'est donc porté naturellement sur Balle de Match .

 L'action de ce roman se déroule lors du tournoi de Flushing Meadows à New-York , le personnage principal, Myron Bolitar , agent sportif suit son dernier poulain qui contre tout pronostic,  arrive en finale .

Pendant un de ces matchs palpitants, une ancienne joueuse alors qu'elle envisageait après une période dépressive un retour sur les cours , est assassinée ...

Comme elle essayait de joindre Myron Bolitar au moment de sa mort, il se retrouve aux premières loges de l'enquête .

Sponsors avides d'exploits pour booster leurs ventes, entraineur de très jeunes joueurs aux moeurs  pédophiles , guerre entre les différents agents pour signer avec les jeunes joueurs prometteurs , la musique est malheureusement bien connue .

La première moitié du roman défile comme un match de tennis qui ne se déroulerait qu'en fond de cours : peu d'action palpitante , une certaine torpeur , voire lassitude s'empare du lecteur puis quelques passing-shots imprévus viennent mettre un peu plus d'animation dans cette intrigue plutôt poussive ...

Bref, cela n'a pas été un grand moment : voyons avec le suivant de ma PAL spéciale Harlan Coben : je ne sais pas s'il y a une histoire dans le milieu du cyclisme, dernière étape du Tour de France oblige ( quoique je ne peux pas vraiment dire que ce soit un sport qui me passionne ... )
Commenter  J’apprécie          150
Après la lecture de Rupture de contrat, fort plaisante, je me réjouissais de retrouver Myron, l'agent sportif déterminé. Bien entendu, notre héros aux multiples vies – athlète de haut niveau puis agent fédéral – va trébucher sur un cadavre, celui de Valérie Simpson, ancienne joueuse de tennis qui rêvait de faire son grand retour. Si le premier opus des aventures de Myron avait offert une enquête classique, Balle de match a été, de ce point de vue, une déception. Moi qui ne trouve que rarement les fils du dénouement avant la fin, j'ai deviné une grande partie de l'intrigue. Et pourtant, et pourtant je sais déjà que je me plongerais dans Faux rebond, suite de la saga. Tout cela grâce à la plume, très vivante, de Harlan Coben. Oui, bon, et surtout à cause De Win, pour lequel j'avais déjà un coup de coeur et qui, dans ce roman, n'a fait que confirmer mon intérêt pour le personnage.
Reste à voir si le plaisir de suivre Myron et sa bande suffira pour que j'aille au bout des onze tomes de la série, surtout si l'auteur continue à nous offrir, dans les prochains romans, des enquêtes un tantinet simplistes. Oui, ami-lecteur, le charisme De Win suffira-t-il ?
Commenter  J’apprécie          91

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
— Où t'étais passé, espèce d'enfoiré ? Y a une meuf
qu'a pratiqué une vague autopsie sur Curtis Yeller.
Elle est d'accord pour te rencontrer.
— Une meuf ?
— Oui, enfin, une nana. Excuse-moi si je maîtrise
pas encore tout à fait la langue des Blancs. La plupart du temps, je parle encore comme un Nègre.
— Ça c'est parce que t'es trop paresseux pour
prononcer « afro-américain ». Trop de syllabes.
— Je croyais que la dernière en date, c'était « citoyen américain riche en mélanine ».
— D'abord on ne dit plus « langue des Blancs », mais « langue de bois ». C'est comme ça, mon pote. Faut sortir, de temps en temps. Le vocabulaire évolue, à défaut des mentalités. T'es pas encore tout à fait sémantiquement correct, Jake !
Commenter  J’apprécie          110
- Depuis quand tu ne flashes plus sur les jolies blondes ?
- Celle-ci est trop siliconée. J'ai une nouvelle théorie là-dessus.
- Ah bon ?
- Plus les seins sont gros, plus on s'emmerde au lit.
- Tu peux m'expliquer ?
- Réfléchis deux secondes. Les nanas bien développées ont tendance à se reposer sur leurs... lauriers, si on peut appeler ça comme ça. Du coup, elles ne font plus aucun effort. Au pieu, elles sont nulles. Crois en mon expérience.
Commenter  J’apprécie          189
A New York, les filles ont de la classe. En tailleur, robe du soir et même en jean, rien à voir avec les bimbos des plages de Malibu. Ce jour là, cependant, Myron se tailla une superbe veste. Aucune de ces pretty women ne se retourna sur lui. A cause de ses lunettes de soleil, sans doute, qui masquaient ses superbes yeux bleus.
Commenter  J’apprécie          90
Univers inhumain, au sein duquel ils sont censés donner le meilleur d'eux-mêmes. Et pour quoi? Pour qui? Le roi Dollar. Dingue, non? Et pourtant si, tel est leur triste sort. Les pays dits civilisés croient avoir aboli l'esclavage mais ont crée un autre forme d'asservissement.Bien plus subtile, puisque les victimes sont consentantes. Plus aucune hypocrisie, plus de crise de conscience. C'est justement là que réside l'hypocrisie suprême. Car si la loi a changé, le but est le même: le profit, point final. "Dieu pour tous", certes. Mais " tout pour moi", c'est pas mal non plus. Le corrélatif en quelque sorte.
Commenter  J’apprécie          40
Myron prit la prochaine bretelle de sortie. Le péage s'élevait à près de quatre dollars. il fut tenté de payer pour la Cadillac bicolore qui lui filait toujours le train mais à ce tarif-là, non, franchement, ça faisait cher du kilomètre. Il tendit ses quatres billets au préposé.
- Vous savez, dit-il, je comptais seulement l'emprunter cette autoroute. Je n'avais pas l'intention de l'acheter !
Dans sa guérite, l'employé resta de marbre. Pas le moindre sourire. C'est à ce genre de détail qu'on s'aperçoit qu'on se fait vieux, se dit Myron. On commence par râler parce que le péage est trop cher, et quelques années plus tard, on reproche aux jeunes de prendre trop de douches parce que l'eau chaude, c'est pas donné.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Harlan Coben (80) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Harlan Coben
Cet épisode a été enregistré avec des patients hospitalisés au Centre d'Activité Thérapeutique et d'Eveil à l'hôpital San Salvadour de l'AP-HP situé à Hyères à l'automne 2023.
Le livre lu dans cet épisode est « Ne le dis à personne » d'Harlan Coben paru aux éditions Pocket. Avec la participation de Baptiste Montaigne, champion du grand concours national de lecture « Si on lisait à voix haute » 2023 pour le générique, Benoit Artaud à la prise de son et montage.
Remerciements à Marie-Thérèse Poppe, éducatrice spécialisée au Centre d'Activité Thérapeutique et d'Eveil à l'hôpital San Salvadour, Paul Grégoire, éducateur spécialisé au Centre d'Activité Thérapeutique et d'Eveil à l'hôpital San Salvadour et Isabelle Michel, cadre socio-éducatif de l'hôpital San Salvadour à Hyères, ainsi qu'à Marcus Malte, écrivain.
 
*** Le Centre national du livre lance un programme en direction des hôpitaux, Mots parleurs, en partenariat avec l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Cette action s'inscrit dans la continuité des actions menées pour transmettre le goût de la lecture à tous et notamment aux publics éloignés du livre.Définitivement tournée vers la jeunesse, cette action vise à conjuguer lecture, écriture et mise en voix. Les adolescents et les jeunes adultes, en collaboration avec le personnel hospitalier, sont ainsi inviter à choisir un livre parmi une sélection, en lien avec la thématique de l'édition 2023 des Nuits de la lecture : la peur.
Pour cette première édition 2023, six établissements de l'AP-HP participent. Quatre établissements sont situés en Île-de-France et deux en région (Provence-Alpes-Côte d'Azur et Nouvelle-Aquitaine). le projet se déroule de fin septembre 2023 à début janvier 2024. A partir d'un ouvrage sélectionné avec le personnel hospitalier, les adolescents et jeunes adultes sont amenés à choisir des extraits de textes pour les lire et les commenter. Sur la base du volontariat, Mots parleurs propose ainsi à des groupes de cinq à dix patients accompagnés de personnel soignant d'écrire et d'enregistrer leur production, au cours de six ateliers répartis dans différents hôpitaux. Ils débattent pour élire l'ouvrage qui constituera la matière de leur travail.
Afin de les guider dans la sélection des extraits, dans la rédaction et dans l'enregistrement du podcast, ils sont accompagnés par un écrivain ou un comédien, ainsi qu'un technicien du spectacle. Ce podcast, d'une trentaine de minute, sera ensuite mis à disposition de tous les patients et personnels soignants de l'AP-HP.
 
Suivez le CNL sur son site et les réseaux sociaux :
Site officiel : www.centrenationaldulivre.fr Facebook : Centre national du livre Twitter : @LeCNL Instagram : le_cnl Linkedin : Centre national du livre
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (5517) Voir plus



Quiz Voir plus

Harlan Coben, presque...

Ne le ... à personne ?

dis
donne

5 questions
405 lecteurs ont répondu
Thème : Harlan CobenCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..