AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Paulo Coelho (Autre)Élodie Dupau (Traducteur)
EAN : 9782290229309
148 pages
Éditeur : J'ai Lu (14/10/2020)
3.73/5   130 notes
Résumé :
Face à l'archer d'exception venu se mesurer à lui, le maître Tetsuya donne bien plus qu'une leçon de tir à l'arc et fait une formidable démonstration des pouvoirs insoupçonnés de son art. Un jeune garçon du village, témoin de ce coup d'éclat, insiste pour qu'il lui transmette son savoir. Le maître l'avertit : il veut bien lui apprendre les règles nécessaires, mais à lui ensuite de les faire siennes et de s'en servir pour devenir un homme meilleur. C'est ainsi que Te... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 130 notes

HORUSFONCK
  18 mai 2021
Comment ne ferait-on pas nôtre, cette Voie de l'archer que nous détaille simplement Paulo Coelho?
Simple?... Mais ce qui semble simple aux yeux du spectateur qui regarde l'archer ou l'artisan, demande un investissement total et constant! Il faut faire, refaire, se tromper, rater sa cible et recommencer jusqu'à la perfection du geste en harmonie avec l'âme.
La Voie de l'archer n'est pas un sentier tranquille et sans embûche.
Au début du bouquin, Coelho nous interroge sur la pertinence d'un exploit, dans des conditions d'exercice optimale: Percer une cerise à quarante mètre! C'est ce que fait le visiteur.
Par contre, la véritable performance, c'est de percer une pêche à vingt mètres, dans l'inconfort d'un pont branlant!... Et là, le visiteur en est incapable.
Cela, Tetsuya l'a compris et donne la leçon au jeune. la leçon la plus importante: une leçon de vie dont l'arc et son art ne sont qu'une illustration.
Un petit livre joliment illustré qu'il fait bon lire, donc.
Commenter  J’apprécie          500
Chroniqueuse
  06 décembre 2019
« La voie de l'archer » par Paulo Coelho paru le 30 octobre 2019 aux éditions Flammarion est un conte poétique illustré par Christophe Niemann
Après L'alchimiste, l'espionne, Véronika décide de mourir et onze minute de Paulo Coelho des lectures lues et que je compte revisiter juste pour le plaisir de relire de nouveau un livre de cet auteur à la plume remarquable.
Je vous parle de sa nouvelle parution qui est un livre court, mais tellement enrichissant et enivrant pour le bien-être de l'être humain.
J'ai toujours perçu des messages transmis par l'auteur qu'ils soient d'ordre spirituel ou autre dans ces romans, un quelque chose qui éveille le lecteur et tente de le diriger vers la bonne voie et cela se confirme avec « la voie de l'archer “que vous ne lâcherez pas avant d'avoir compris et trouvé un sens réel et profond à votre vie.
C'est un conte initiatique qui vous guidera vers une renaissance, un accomplissement de soi, une certaine stabilité dans vos choix et vos actes et ce toujours dans la pleine conscience
Des chapitres courts accompagnés d'illustrations aux couleurs apaisantes, relaxantes nous apportent une leçon, une étape, une réflexion, et ce à travers un jeune garçon qui ne désire que maitriser l'art et le savoir du maitre Tetsuya qui nous transmet sa sagesse d'esprit et nous pousse à méditer par ces paroles douces et sereines.
« La voie de l'archer « est une source de paix de l'âme par son récit son dialogue. Paulo Coelho nous invite à partir vers une quête de soi et je pense que tout lecteur qui lira ce livre aura ce sentiment en le refermant .
Je recommande fortement.
Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Isa0409
  04 novembre 2019
La Voie de l'Archer ou le sens de la vie.
Je ne dirais pas que cette lecture m'a transcendée, ni même que j'ai été émerveillée par l'écriture reconnaissable entre mille de Paulo Coelho. Il n'en est rien.
Pour autant, ce court conte philosophique n'en est pas moins intéressant ; après le célèbre « Alchimiste », Paulo Coelho nous offre une nouvelle leçon de vie, à travers le sage personnage de Tetsuya, maître charpentier et célèbre archer, dont un étranger est venu défier la grandeur. Pour être archer, nous dit Tetsuya, il ne suffit pas seulement de savoir tirer, non, il faut savoir appréhender le monde autour de soi, s'adapter aux conditions qui nous entourent, car armer son arc sous la pluie, sur un pont suspendu ou sur la terre ferme ne représente pas le même effort. Et cela, l'étranger ne l'avait pas compris, et son défi au maître s'est avéré être un échec.
Coelho nous initie donc à cet Art, véritable métaphore de la Vie ; si la cible est l'objectif, il ne faut néanmoins pas oublier comment l'atteindre, il faut maîtriser son être, se concentrer sur soi et ne pas douter de l'objectif et surtout ne pas redouter l'échec. Dès lors, l'Arc, la Flèche, la Main de l'Archer sont tout autant de paramètres qui sont indissociables de la Cible.
Et pour atteindre ses objectifs, il faut parfois se lancer, quitte à essuyer un échec, voire plusieurs, mais qu'importe, il faut apprendre de soi et des autres, les Alliés, ces personnes qui, indépendamment de l'Art qu'elles ont choisi d'exercer, peuvent s'avérer être d'authentiques sources d'inspiration.
Je dirais donc que La voie de l'archer est un manuel de Vie, un guide dont il ne faudrait pas se séparer, un trésor qu'il faudrait garder sur son chevet et relire, lorsque l'on doute, quand la peur nous envahit, lorsque l'on se croit vaincu, perdu, découragé.
La Vie doit être vécue, il ne faut pas la contempler – la Théorie est une chose, la Pratique en est une autre, et le succès s'apprécie à l'aune des expériences, des essais, des échecs, et des réussites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
dvall
  05 juin 2021
Jeune, j'ai beaucoup aimé « L'Alchimiste ». Il me faudrait le relire avec un regard d'adulte. Quoi qu'il en soit, c'est avec ce beau souvenir de lecture que j'ai été attiré par « La Voie de l'archer » dans une édition poche à la jolie couverture. J'ai lu le résumé, qui m'a plu d'emblée, et j'ai acheté ce livre sans hésiter ni même le feuilleter. Mais quelle déception ! Sachant que mon humble avis ne dissuadera pas les admirateurs de l'auteur, je me permets donc ici de l'argumenter.
L'histoire débute ainsi. Un homme arrive dans un village pour se mesurer à un grand maître de kyūdō qui s'est retiré loin du monde et dans l'anonymat pour exercer le métier de charpentier. le kyūdō est un art martial japonais issu du tir à l'arc guerrier. C'est un jeune garçon qui mène l'étranger jusqu'au charpentier. Ce dernier relève magistralement le défi lancé et enseigne une belle leçon d'humilité au visiteur avide de reconnaissance. L'enfant demande alors au maître de lui enseigner « La Voie de l'archer », ce que le maître accepte de faire sur le chemin du retour à son atelier.
Mais ce qui vient ensuite n'est qu'une succession de lieux communs et d'analogies faciles entre l'art de tirer à l'arc et celui de mener sa vie. le maître jase sur les alliés qu'il faut trouver pour progresser, sur l'arc, la flèche, la cible, la posture, les actions qui composent un tir, puis ce qui vient après. Je ressors de cette lecture avec l'impression d'avoir été victime d'une arnaque commerciale et intellectuelle. La version poche fait 150 pages, mais la plupart des pages de texte ne contiennent qu'un petit paragraphe, et il faut compter de nombreux dessins et pages blanches. le trait naïf des illustrations de Christoph Niemann confond l'épure et le grossier. J'aurais préféré un style plus authentiquement japonais. « La Voie de l'archer » selon Coelho est une lecture rapide et abordable par tous, mais sans grande profondeur. Pour découvrir vraiment le kyūdō, lisez l'ouvrage de Hideharu Onuma intitulé « Essence du tir à l'arc japonais ». Et si c'est le développement personnel qui vous intéresse, lisez de véritables philosophes.
Bien sûr, cet avis n'engage que moi. Je comprends qu'un tel ouvrage puisse plaire. Il est facile à lire, facile à comprendre. L'amateur de philosophie et pratiquant de budō que je suis en attendait certainement trop.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Hippocampelephantocamelos
  23 février 2020
Que se passe-t-il lorsqu'on rencontre un maître et qu'on lui demande des conseils sur cette discipline ? Ce petit livre retrace donc l'histoire d'un jeune disciple, qui trouve son Socrate, et qui apprend les pensées qui accompagne cet art.
Ce livre n'est pas un roman. Il est dans la lignée des quelques précis de philosophie de vie déjà proposés par l'auteur. La métaphore de la vie avec le tir à l'arc est menée dans son ensemble, avec une jolie poésie. Faisant du tir à l'arc, ma perception est sûrement différente de celle d'un lecteur qui ne pratique pas. Paulo Coelho ne parle pas du tir à l'arc que nous connaissons aux jeux olympiques, mais du Kyudo, le tir à l'arc japonais. Dans un texte de Kyudo moderne il est dit que cette discipline « est la voie de la Vertu parfaite ». L'auteur entraîne alors le lecteur dans un système de pensée applicable au quotidien, en associant la beauté du geste que nous connaissons à cet art martial qu'est le Kyudo.
Commenter  J’apprécie          210

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
Isa0409Isa0409   03 novembre 2019
Mais ne retiens jamais la flèche si l'unique chose qui te paralyse est la peur de manquer ta cible.
Si tu as accompli les mouvements justes, ouvre tes doigts et lâche la corde. Et si tu faillis, tu sauras corriger ta visée la prochaine fois.
Si tu ne prends pas de risques, tu ne sauras jamais quels changements tu devais mettre en oeuvre.
Chaque flèche laisse une trace dans ton cœur - et c'est la somme de ces traces qui fera de toi un meilleur tireur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Jean-DanielJean-Daniel   02 janvier 2020
Rallie-toi à ceux qui sont souples comme le bois de ton arc, et qui savent lire les signes tout au long de la voie. Ce sont des gens qui n'hésitent pas à changer de chemin quand ils découvrent une barrière insurmontable, ou quand ils distinguent une meilleure opportunité. Ce sont les qualités de l'eau : contourner les rochers, s'adapter au cours des rivières, remplir toute dépression jusqu'à se transformer en lac, avant de poursuivre son trajet, car l'eau n'oublie pas que la mer est sa destination, et que tôt ou tard elle devra l'atteindre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ZosseZosse   07 novembre 2019
L'élégance est atteinte lorsque tout superflu a été mit de côté....
La neige est belle parce qu'elle n'a pas de couleur, et la mer est belle parce qu'elle n'a pas de forme. Mais l'une comme l'autre dissimulent leur profondeur et savent leurs propres qualités.
Commenter  J’apprécie          210
Isa0409Isa0409   03 novembre 2019
Mais qu'est-ce qu'un maître ? Je vais te le dire : ce n'est pas celui qui enseigne quelque chose, c'est celui qui incite le disciple à donner le meilleur de lui-même pour qu'il découvre une connaissance déjà présente en lui, au creux de son âme.
Commenter  J’apprécie          160
SteeliXSteeliX   01 novembre 2019
Ne retiens jamais la flèche si l'unique chose qui te paralyse est la peur de manquer ta cible. Si tu ne prends pas de risques, tu ne sauras jamais quels changements tu devais mettre œuvre. Chaque flèche laisse une trace dans ton coeur - et c'est la somme des ces traces qui fera de toi un meilleur tireur.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Paulo Coelho (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paulo Coelho
Le nouveau conte poétique de Paulo Coelho déjà en librairie. "La Voie de l'Archer" déjà en librairie ?http://bit.ly/2otqjVv
autres livres classés : conte poétiqueVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Paolo Coelho, son oeuvre

Quel livre lui a valut d'être connu dans le monde entier ?

Brida
Onze minutes
L'Alchimiste
La sorcière de Portobello

10 questions
269 lecteurs ont répondu
Thème : Paulo CoelhoCréer un quiz sur ce livre

.. ..