AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782841116751
198 pages
Editions Nil (08/04/2021)
3.91/5   57 notes
Résumé :
Retrouvez dans ce nouveau conte initiatique la sagesse et l'émotion qui ont fait le succès de L'Âme du monde, vendu à plus d'un million d'exemplaires dans vingt pays. Frédéric Lenoir évoque ici l'émergence d'un monde nouveau qui reposerait autant sur la maîtrise de la matière que sur l'exploration de l'esprit.

La petite fille posa sa cruche sur le bord de la route et courut jusqu'au village en criant de toutes ses forces : " La Vivante, la Vivante ! E... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
calypso
  21 avril 2021
Si le nouvel ouvrage de Frédéric Lenoir ne renouvelle pas le genre, il offre en tout cas un moment de calme et de sérénité fortement appréciable. Il fait suite à L'Âme du monde paru en 2012, un conte initiatique ayant remporté un beau succès et présentant la réunion de sept sages dans un monastère tibétain à la veille de l'apocalypse. Deux personnages présents dans L'Âme du monde, Natina et Tenzin, sont également les protagonistes de Juste après la fin du monde. Au monastère, alors qu'ils n'étaient que des adolescents, ils ont reçu un enseignement leur permettant d'appréhender avec sagesse la suite de leur existence. L'apocalypse les a séparés et ils errent, chacun de leur côté, à la recherche de leur moitié. L'errance n'est en réalité qu'apparente car Natina et Tenzin savent qu'ils marchent dans la bonne direction. Leur cheminement est ponctué de rencontres et, à travers elles, les paroles échangées ouvrent la voie à un questionnement philosophique visant un seul et même but : l'harmonie.
Il n'est nullement nécessaire d'avoir lu L'Âme du monde pour comprendre et apprécier Juste après la fin du monde, j'en suis la preuve. Les indications présentes dans le livre sont suffisamment claires et une recherche rapide est toujours possible afin de saisir les enjeux du premier conte. Il ne faut pas s'attendre à un scénario développé et à une multiplication de rebondissements ; ici, la situation des personnages est avant tout un prétexte à la discussion et à la réflexion car tous deux cherchent l'harmonie ultime, celle qui sera rendue possible par leurs retrouvailles. Les chapitres sont courts et méritent d'être lus sans précipitation car la sagesse nécessite un apprentissage lent. Certaines pensées sont relativement communes et pourraient avoir déjà été lues dans d'autres textes consacrés au bien-être et à la spiritualité mais, en la matière, j'estime qu'il n'y a jamais de redites et qu'il est toujours bon de faire du bien à son esprit et de s'enfermer, le temps d'une lecture, dans une bulle de quiétude.

Lien : http://aperto-libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
Unhomosapiens
  18 octobre 2021
On efface tout et on recommence. C'est un peu l'idée de ce conte merveilleux. Suite à « L'âme du monde », il en est l'aboutissement. Refonte totale des valeurs. Purifiés par les enseignements reçus avant le cataclysme qui a ravagé la terre et une bonne partie de l'humanité, Ces jeunes gens, Tenzing et Natina vont prêcher la bonne parole pour forger une nouvelle humanité fondée sur la sagesse, déjà professée par tous les courants religieux d'avant, mais bien souvent dévoyés. le livre de Frédéric Lenoir nous donne de l'espoir et du réconfort, même si l'on sait que tout cela est un voeu pieux. L'humain est ce qu'il est. Il faut bien faire avec : crise climatique, chute drastique de la biodiversité, pollution, nouvelle guerre froide, démocratie en berne, intégrismes de tout poil, racisme, intolérance… de temps en temps, on aimerait bien se changer soi-même, en mieux, pour pouvoir changer le monde, comme disait Gandhi. Ne retenir que le meilleur de l'homme. Après la lecture de ce livre, on y croit… un peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Arthore
  29 octobre 2021
Suite au développement de l'esprit de possession, de convoitise, de domination et d'avidité la Grande Catastrophe est arrivée. L'Ancien Monde a disparu, celui de l'électricité, d'Internet, des grandes villes. Des millions de personnes sont mortes.
Nous retrouvons Natina et Tenzin (l'âme du monde) qui ont dans leur enfance reçu un enseignement sur les piliers universels de la sagesse.
Ces deux jeunes gens, chacun de leur côté, parcourent le monde nouveau pour répondre aux questions des survivants sur le sens de l'existence, le bonheur, la justice, la sagesse.
Mais hormis le désir d'éclairer leurs prochains, chacun aspire également à retrouver l'autre….
Au fur et à mesure de leurs pérégrinations, tout en convergeant l'un vers l'autre, ils vont éclairer les familles et enfants rencontrés sur le pouvoir de l'harmonie, de l'équilibre entre les hommes et les femmes, la matière et l'esprit, la science et la conscience, de l'amour de soi et des autres, de la force de la sagesse.
Dans ce conte initiatique Frédéric Lenoir reprend ses thèmes de prédilection (sagesse, harmonie, équilibre, liberté, joie) partant de l'idée que repartir à zéro serait possible et à la base d'une société meilleure.
Certes certains développements sont assez simples, peu poussés. Mais ce côté un peu superficiel permet de rendre la lecture très accessible.
A conseiller notamment aux plus jeunes et plus largement à celles et ceux voulant une parenthèse de calme et réflexion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
BRAEM
  01 mai 2021
Dans la lignée du livre "L'âme du monde" l'auteur utilise le conte pour nous faire réfléchir.
Deux jeunes enfants ont reçu un enseignement auprès de sept sages (Ils étaient huit dans l'âme du monde"), une fille et un garçon, l'une de l'Occident et l'autre de l'Orient.
Après une "catastrophe" (celle vers laquelle nous nous dirigeons actuellement ?), ces deux enfants survivants devenus adultes vont commencer un voyage, l'une vers l'Orient et l'autre vers l'occident. Les sages leur ont donné comme mission d'instruire autour d'eux la sagesse apprise dans leur enfance.
L'auteur "utilise" ces deux personnages pour nous partager ces réflexions personnelles à travers les questions posées par le public rencontré par ces deux voyageurs lors de leur pérégrination.
Ces réflexions sont nourries par les sagesses et les religions que nous rencontrons dans notre monde. La manière de les présenter ainsi les rend fort accessibles pour tous. Et ainsi nous pouvons nous les appropriées afin de nourrir notre propre réflexion. Beau service !
La lecture est agréable et facile.
Merci à l'auteur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
sasouh08
  23 novembre 2021
Juste après la fin du monde est la suite de L'âme du monde, un conte initiatique plein de sagesse et d'humanité.
Une suite tout aussi réussi où l'on retrouve chacun de son côté les personnages de Natina et Tenzin qui ont bien grandi depuis la grande catastrophe. Suivez-les à travers leurs nouvelles missions de vie. Arriveront-ils à les mener à bien et surtout à se retrouver? C'est toujours un plaisir de lire cet écrivain, d'autant plus que la lecture est aussi fluide que agréable. On y retrouve la sagesse et l'émotion que l'on retrouvait déjà dans le premier livre. Frédéric Lenoir évoque ici l'émergence d'un monde nouveau qui reposerait autant sur la maîtrise de la matière que sur l'exploration de l'esprit. Les thèmes abordés ne peuvent que nous parler tant c'est actuel. La couverture est également magnifique avec ses couleurs pastels et douces. Si vous avez aimé L'âme du monde, vous ne serez pas déçu par cette lecture!
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Culturebox   29 avril 2021
Frédéric Lenoir signe “Juste après la fin du monde”. Ce nouveau roman raconte comment l’humanité peut repartir après un cataclysme.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
calypsocalypso   10 avril 2021
L’une des choses les plus importantes est de veiller à nos paroles en les passant par les trois tamis de la vérité, de la bienveillance et de l’utilité.
Commenter  J’apprécie          250
sasouh08sasouh08   22 novembre 2021
La vie est tissée de souffrances et de plaisirs, de peines et de joies. Se le rappeller lorsque nous souffrons peut être d'un grand secours. Car la souffrance hypnotise notre esprit et nous en venons à oublier tous les moments heureux de notre existence. Considérer la vie dans sa globalité, aide notre esprit à ne pas être sidéré par la douleur présente.
Commenter  J’apprécie          70
ArthoreArthore   29 octobre 2021
La vie n’est pas belle en soi. Elle est belle parce que je la trouve belle et que j’apprends, chaque jour davantage à l’aimer comme elle est, parfois modelable, parfois indomptable, et non pas uniquement comme je voudrais qu’elle soit, sous mon entier contrôle.
Commenter  J’apprécie          60
BRAEMBRAEM   29 avril 2021
... les enfants, parce qu'ils s'étonnent de tout et savent encore s'émerveiller, sont bien plus profonds que les adultes. Alors je vous le dis, si vous ne réveillez pas votre cœur d'enfant, si vous perdez l'émerveillement, vous passerez à côté du sel de la vie. Vos existences seront bien remplies, mais sans saveur. Elles seront efficaces, mais dénuées de joie et de poésie, car vous ne serez plus reliés à la magie de la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
calypsocalypso   10 avril 2021
Le bonheur tient à cet équilibre entre relation et solitude, entre amour des autres et amour de soi.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Frédéric Lenoir (126) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenoir
Pour la plupart des Françai·ses, son nom reste associé à la mèche blonde de Titeuf dans les albums éponymes. Mais, c'est dans un tout autre univers que Zep, le célèbre auteur de bande dessinée, nous emmène aujourd'hui : un monde aussi sombre que passionnant, où les êtres humains confient désormais leur existence aux mains de “Data Brain” et de son second cerveau numérique.
À l'heure où le métaverse fait couler tant d'encre et où l'on remet une partie de nos connaissances entre les mains de nos téléphones et autres appareils technologiques, Zep nous interroge. Au travers de son nouvel ouvrage “Ce que nous sommes” (éditions rue de Sèvres) et de l'épopée de son personnage, Constant, victime d'une faille du système dans son cerveau numérique, l'auteur nous questionne : qu'est-ce qui fait de nous, nous ? Comment se construit-on en tant qu'humain ? Quel rapport a-t-on et devrait-on avoir avec le numérique et la technologie ? Son usage fragilise-t-il le genre humain et son essence ?
Entre science-fiction et volonté de décrire une forme de réalité Zep, dévoile au micro de Christophe Caron, journaliste chez Slate.fr, un univers qui, peut-être, sera bientôt le nôtre.
Philosophes, artistes, économistes, historiens, psychanalystes ou scientifiques : Face au monde par l'Éclaireur Fnac est le podcast qui analyse le monde grâce aux idées et écrits des grands penseurs de notre temps.
Découvrez tous les podcasts Face au monde sur la plateforme dédiée de l'Éclaireur Fnac : https://leclaireur.fnac.com ainsi que sur le site de Slate.fr.
Cet épisode est également disponible sur votre plateforme d'écoute préférée Deezer, Spotify, Apple Podcasts….
Découvrez également d'autres épisodes de notre podcast Face au monde, avec : Christophe André : https://www.youtube.com/watch?v=bDTgW4A-4W8 Thomas Piketty : https://www.youtube.com/watch?v=X8YbOr8i8u8 Frédéric Lenoir : https://www.youtube.com/watch?v=i9dKe2k4Ay8
Retrouvez-nous également sur Facebook @Fnac : https://facebook.com/Fnac Instagram @fnac_officiel : https://www.instagram.com/fnac_officiel Twitter @fnac : https://twitter.com/fnac
#LEclaireurFnac #RDVFnac #Zep #FaceAuMonde #Podcast #Slate
+ Lire la suite
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura