AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mireille Vignol (Traducteur)
ISBN : 2746709325
Éditeur : Autrement (17/01/2008)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 35 notes)
Résumé :

"Foster regarda longuement la Santa Maria amarrée au quai principal. [...] Il la revit telle qu'il l'avait vue la première fois, ancrée au fond de l'océan par cette chaîne fatale.- Je jure devant Dieu que j'aurais préféré ne jamais voir ta sale gueule, lui dit-il à voix haute.Mais il ne le pensait pas vraiment.

Il voulait ce bateau avec une passion qui s'apparentait à un désir charnel."La Santa Maria n'a pas porté chance aux Italiens : l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
viou1108
  06 mars 2017
Ca y est, Kenneth Cook a encore frappé. Après l'Outback de « Cinq matins de trop » et les plages des environs de Sydney dans « A coups redoublés », voici qu'il nous emmène à Bernadine, petit port de pêche perdu sur la côte de Nouvelle-Galles du Sud.
Jack Foster, rude pêcheur trentenaire, mène une vie sans tambour ni trompette, avec sa femme et leurs deux enfants, gagnant laborieusement sa croûte avec le menu fretin qu'il prend dans ses filets et revend à la conserverie.
Jusqu'au jour où l'un des trois pêcheurs italiens du thonier Santa Maria se noie, malgré la tentative de sauvetage de Foster. Les survivants mettent le bateau en vente à un bon prix, alors que la saison de la très lucrative pêche au thon est sur le point de commencer. Jack y voit une occasion en or d'enfin assurer une vie confortable à sa famille, mais il faut trouver l'argent, et rapidement. C'est bien connu, on ne prête qu'aux riches, mais Jack parvient à rassembler la somme, à coup d'hypothèque et d'emprunts bancaire et privé. Il sait qu'il joue un jeu terriblement serré, sur le fil de la déconfiture, car les thons ne sont pas toujours au rendez-vous.
C'est là l'amorce d'une descente aux enfers pour Jack Foster, qui s'entête et tâtera bien vite de l'envers de l'adage « le malheur des uns fait le bonheur des autres ». La noyade de l'Italien lui avait permis d'acheter un bateau en principe au-dessus de ses moyens, mais cette aubaine n'était qu'un leurre, comme si le Santa Maria était maudit, et son nouveau capitaine avec lui.
Kenneth Cook a encore frappé, disais-je, il balance à nouveau une grosse claque au lecteur, aussi brutale qu'un coup de queue d'un thon enragé de 20 kilos. Il y a du « Vieil homme et la mer » dans ce roman au style précis, sans fioritures et, cette fois, sans aucun humour. Une tension à couper au couteau, un personnage attachant, magnifique de combativité et de désespoir.
Le portrait âpre d'un héros ordinaire, un homme aux prises avec la Nature, juste pour se faire une place dans la Société.
Lien : https://voyagesaufildespages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4211
Crossroads
  05 mars 2018
Jack Foster vivait la mer, il n'appâtera que l'amer.
Quoi de plus noble que de vouloir offrir le meilleur à sa famille.
Le Santa Maria, fier thonier d'un fort joli gabarit ma foi, s'était révélé malheureux pour les Italiens, il serait synonyme de fontaine d'abondance pour Jack, une fois la somme nécessaire à son acquisition réunie. Et puis avec un nom pareil...quoi que...
Seul petit problème, ce méchant décalage qui vient régulièrement s'immiscer entre rêve et réalité.
Dans la famille Cook, je demande Kenneth l'australien.
Un texte court, ramassé, nerveux, avec de véritables morceaux de tragédie grecque à l'intérieur.
La grosse qualité de Jack, une tenacité hors du commun.
Le gros défaut de Jack, une ténacité hors du commun frôlant parfois le jusqu'au-boutisme.
C'est l'histoire d'un mec, il a pas eu de bol.
Étranglé fiancièrement, condamné à une pêche miraculeuse et pour couronner le tout, pas franchement du signe de la loterie, ascendant baraka.
Le récit est d'une intensité exquise, palpitant en délicatesse s'abstenir.
En guère plus de 180 pages, Kenneth vous fera passer de la joie à l'effroi, usant de votre ascenseur émotionnel comme d'un yo-yo atteint de démence.
Le lecteur aura pris fait et cause pour Jack l'aventurier, Bob Morane peut aller se rhabiller, louant et vouant à la fois aux gémonies sa folle détermination.
Alors Jack, ♫as-tu ré-u-ssi ton pariiiiiii??♪
Vous le saurez en vous jetant presto Par-dessus bord !
PS: Du coup opportuniste, vend sublime maillot de bain trois pièces en marbre, brièvement porté une seule et tragique fois. J'attends ta proposition d'achat sur mon Tam-tam X last généwaischön. Dépêche-toi vite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          345
Mimeko
  03 avril 2016
Jack Foster, pêcheur à Bernadine, petit port du sud de l'Australie saisit l'opportunité d'acquérir un thonier qui lui permettrait de sortir la tête de ses ennuis financiers c'est à dire solder les nombreux emprunts en cours et lever les hypothèques.
Les conditions de sa réussite ne sont pas irréalistes.....un bon bateau et surtout tomber sur un des nombreux bancs de thons qui se déplacent le long des côtes et lui assureraient le retour sur investissement en quelques mois seulement. En faisant le tour des banques et prêteurs privés, il arrive péniblement à réunir une partie de la somme pour acquérir le fameux thonier qui ne va pas tenir toutes ces promesses......commence alors pour Jack une longue descente aux enfers pour essayer de maintenir sa situation à flot, au propre comme au figuré.
Dans Par-dessus bordKenneth Cook nous invite à suivre le destin de ce pêcheur, aux ambitions réalistes, soucieux de réussir pour sa famille et professionnellement dans sa petite communauté. Malgré quelques bonnes cartes en main, les évènements ne vont pas lui permettre de réaliser ses projets en contrecarrant ses initiatives. Parler de sort qui s'acharne reviendrait à retirer à Foster sa combativité et sa capacité à agir sur le destin, il va plutôt subir un ensemble d'événements qui s'enchainent à contretemps lui faisant perdre toute possibilité de saisir ou redresser sa ligne de chance....
Avec ce roman, Kenneth Cook laisse l'humour de ses nouvelles pour s'emparer du drame d'un homme honnête dont il va faire un héros épique que l'on voit sombrer lentement
Un roman humain et poignant
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
cathe
  04 septembre 2015
Pendant qu'il pêche en mer, Jack Foster porte secours à des marins italiens qui ont des ennuis. Hélas l'un d'eux meurt et les Italiens décident de vendre ce navire qui porte malheur. Pour Jack Foster, c'est l'occasion inespérée d'acquérir un thonier de cette taille à un prix intéressant. Malgré tout il lui faut faire un très gros emprunt. Il réussit à obtenir un emprunt pour la moitié de la somme et il signe. Cet engagement est irrévocable et il le sait, s'il n'obtient pas le reste de la somme, il perd tout. Mais rien à craindre, la banque lui a promis de lui prêter le reste dès qu'il aurait le certificat de conformité. Quand il va le lendemain faire faire ce certificat, il tombe de haut : il ne peut pas obtenir son certificat, la coque est abîmée à l'intérieur, c'est réparable mais il faut de l'argent pour la réparation ! Or il n'a plus un sou devant lui et il doit la moitié de la somme du bateau aux Italiens dans deux semaines ! Il est face à une impasse ! La seule chose qui pourrait le sauver, c'est une pêche "miraculeuse" de thons, mais il a beau aller chaque jour en mer (en espérant de rien heurter avec son bateau pas réparé), les bancs de thons ne sont pas en vue ! Et c'est une longue descente aux Enfers qui commence pour Jack !
Je vous préviens tout de suite : "happy end" ne fait pas partie du vocabulaire de Kenneth Cook et, comme dans le précédent roman, c'est noir, très très noir ! le héros est pris au piège comme ses poissons dans les nasses et nous sommes là, impuissants, à espérer un miracle pour lui ! Aussi prenant qu'un thriller, c'est aussi un témoignage sans concession sur le monde des pêcheurs, solidaires quand il s'agit de porter secours en mer, mais impitoyables quand l'un d'entre eux porte la mouise !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Beatrice64
  26 février 2011
"Par-dessus bord" est lui aussi , à l'instar de "à coups redoublés", un roman extrêmement bien construit. Il dépeint de manière angoissante et vraiment prenante l'obsession d'un pêcheur de thon pour un gros chalutier, qu'il finira par acheter à crédit en dépit de la plus élémentaire prudence. Toute sa vie se trouve alors embarquée, au sens comme au figuré, dans la première pêche de la saison.
Kenneth Cook, un auteur, qu'une fois découvert, on ne lâche plus !
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MimekoMimeko   03 avril 2016
Foster descendit en ville avec cette intensité solennelle que confère l'ébriété.
Commenter  J’apprécie          100
askarticleaskarticle   06 avril 2015
Les paroles d'un homme n'avaient pas grand-chose à voir avec ce qu'il ressentait vraiment. L'art de la communication ne passait pas par les mots. Bill était parfaitement conscient que la rage et les insultes de Foster n'étaient pas dirigés contre lui, même s'il se gardait bien d'y faire allusion. C'était comme ça, voilà tout.
Commenter  J’apprécie          00
MimekoMimeko   03 avril 2016
Les cancans de la ville l’intéressaient peu mais on ne pouvait guère y échapper - celui qui refusait d'écouter se coupait de tout contact humain à Bernadine.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Kenneth Cook (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kenneth Cook

Chronique des libraires de Dialogues, spéciale coups de cœurs de lycéens.
Les libraires de Dialogues vous proposent cette sélection de livres qui ont été leurs coups de cœur d'adolescents. À savoir : le koala tueur de Kenneth Cook, les Chroniques de San Fransisco...
autres livres classés : littérature australienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
255 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre