AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226120908
343 pages
Albin Michel (03/01/2001)
3.67/5   9 notes
Résumé :
Qui peut prétendre être maître de son destin ? Personne, et certainement pas Lazare, " vieux gars " un peu rustre, bûcheron solitaire que rien n' aurait pu décider à quitter son Morvan natal. C'est un infime détail - deux traits sur un arbre qui indiquent un chemin de grande randonnée - qui va bouleverser sa vie. Avec un livre pour seul bagage - Voyages avec un âne dans les Cévennes de Stevenson - ce " sauvage " d' aujourd'hui se lance à l' aventure, claque la port... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique

Lazarre est très attaché à son pays, enraciné dans sa belle terre morvandielle. Et pourtant, deux petites traces sur des arbres, indiquant un chemin de randonnée vont suffire à piquer sa curiosité. Dès lors, il n'a plus qu'une idée : Partir ! Découvrir ce qu'il y a au bout du chemin. Il plaque tout, et part sur le chemin. Libre, désormais, de toute attache

Une lecture étonnante ! Un personnage insolite, on a envie de savoir ce que sera la vie de Lazarre durant sa marche, de faire un bout de chemin avec lui.

Commenter  J’apprécie          10

J'ai beaucoup aimé ce voyage original qui nous fait connaître le terroir mais aussi réfléchir.

Commenter  J’apprécie          21

Citations et extraits (5) Ajouter une citation

Lazare se laissa à nouveau captiver par le silence immobile des bois, des prés et même des hameaux qu'il devinait, en dessous de lui, découpant avec une surprenante netteté, dans cette lumière immanente et sans ombre, les formes régulières de leurs pans de murs et de leurs toits. Adossé à la grange, il tirait sur sa pipe, qui lui faisait oublier sa faim. Et il se sentait étonnamment bien.

Commenter  J’apprécie          60

Alors, le spectacle devint presque quotidien. Pris par le tourbillon du succès, de village en village, servis par le bouche à oreille qui portait toujours un peu plus loin leur réputation, profitant frénétiquement de cette fin d'été qui retenait encore quelques vacanciers oisifs sur les campings ou dans les maisons de famille, ils multiplièrent les représentations.

Commenter  J’apprécie          30

Déboussolés, indécis, encore sous le choc de leurs émotions, ils descendirent quelques marches, puis, du même geste, ils se laissèrent tomber et s'assirent, côte à côte.

Commenter  J’apprécie          30

Il allait pourtant entreprendre ce jour-là, avec quelques solennité, son plus long périple de l'année.

On était au solstice d'été.

Commenter  J’apprécie          30

Qui peut se prétendre maître de son destin ?

Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : partirVoir plus





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
290 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre