AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Judy Hammer et Andy Brazil tome 3 sur 3

Jean Esch (Traducteur)
EAN : 9782253172499
542 pages
Le Livre de Poche (05/02/2003)
2.9/5   176 notes
Résumé :
Tanger Island, baie de Chesapeake. Située à quelques kilomètres des côtes de Virginie, cette petite île vient de se soulever et menace de faire sécession. Au bord de la guerre civile, la région sombre dans le chaos et une bande de criminels en profite pour voler, violer et tuer en toute impunité. Le gouverneur, manipulé par des politiciens sans scrupules, est impuissant à ramener l’ordre. Judy Hammer, nouveau superintendant de la police virginienne, et Andy Brazil, ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
2,9

sur 176 notes
5
0 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
2 avis
1
6 avis

KRYSALINE555
  28 avril 2020
J'ai lu ce livre il y a très longtemps, et je l'ai retrouvé récemment au fin fond de ma bibliothèque. Il me restait néanmoins des souvenirs encore très vifs de cette histoire, qui ne m'avait pourtant pas fait très forte impression sur le moment. Je me suis donc attelée à la relire, entre deux « nouveautés ». Et je ne le regrette pas ! J'ai véritablement redécouvert Cornwell autrement et ça ne m'a finalement pas déplu.
Mais, il faut le dire d'entrée et l'annoncer bien haut: NON, ce n'est pas une enquête de K. Scarpetta. NON, ce n'est pas un polar usuel. Oui, P. Cornwell s'essaye à l'humour, noir et grinçant. Ici, ce n'est pas la célèbre légiste qui est à l'oeuvre, mais Andy Brazil et Judy Hammer. Unique, une fille vraiment … unique !
Alors, il ne faut surtout pas essayer de trouver des parallèles avec les autres polars de l'auteure ; en aucun cas tenter de comparer, sinon effectivement c'est la déception assurée ! Je pense qu'il faut savoir rester « ouvert » aux propositions des auteur(e)s… et conserver un minimum de « curiosité » !
Ici, c'est l'histoire d'une île tranquille et sans histoire dans la baie de Shesapeake qui se retrouve au bord de la révolution à la suite de diverses manipulations d'opinions et qui va se trouver livrée à des pirates de la route qui sévissent en bandes organisées. Politique, corruption et tout ce qui va avec règne en maitre !
Nous assistons à une sortie des sentiers battus que d'aucuns ont jugé « inappropriée ». Cornwell est parti loin de ses terres de prédilection. Je comprends que les aficionados de Kay Scarpetta ont été un peu déçue mais n'empêche…
Un étrange Cornwell, qui ne ressemble à aucun autre. Un roman noir plutôt et surtout une satire sur la manipulation d'opinions, d'une Amérique qui tremble et les corruptions dont des gens importants usent et abusent. Une caricature aussi des personnages qui se font manipuler comme des marionnettes. L'Amérique, ce colosse aux pieds d'argile…
Ici ce sont les essais d'un certain « officier vérité » qui mène l'enquête et qui emploie les mêmes armes que les manipulateurs pour mieux les dévoiler.
Pour le moins déroutant, on découvre une autre facette de Patricia Cornwell que celle dont elle nous avait habitué. Essai réussi.
Si je devais donner un bémol ce serait la lenteur à laquelle se déroule l'histoire… Ce rythme qui coule, tranquillement, peut-être énervant. Ça n'est pas assez « enlevé » pour être un vrai polar. Jusqu'au dénouement que l'on attend pour une fin somme toute un peu « attendue » et pas vraiment originale.
Ça raconte, ça expose, ça prend des chemins de traverse, ça décrit mais je pense que c'est nécessaire aussi à la bonne compréhension de l'histoire. Et d'ailleurs de l'Histoire avec un grand « H » aussi puisqu'il est question des premiers colons qui débarquèrent en Virginie et des pirates qui en avaient fait leur repère dès 1806. Un morceau d'histoire inconnue de notre « vieux » continent.
Au finish j'ai apprécié cette deuxième lecture, différente mais néanmoins intéressante. J'ai aussi probablement un autre regard. J'avais bien failli passer complètement à côté du truc, mais en y repensant rétroactivement, c'est un bon roman. Ça a déstabilisé la plupart de ses lecteurs qui n'ont pas appréciés. Mais après tout, un écrivain n'est-il pas là pour nous surprendre et rompre la monotonie et le ronron du quotidien ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Thrinecis
  02 février 2021
Suite à ma critique enthousiaste du dernier Michael Connelly, l'algorithme de Babelio me propose ce livre comme étant possiblement proche ! Ah, c'est là qu'on voit les limites des analyses de rapprochement ou de corrélation du logiciel... Car je me souviens d'avoir réellement détesté ce roman ultra violent, qui n'avait pour moi, ni queue ni tête...
Ce n'était d'ailleurs pas un volume de la série des enquêtes de Kay Scarpetta que j'avais aimé suivre pendant quelques années jusqu'à ce qu'elles deviennent trop glauques et franchement irréalistes (la "résurrection" de Benton par exemple...).
Bref, quel mauvais souvenir que ce roman dont j'ai dû me défaire très vite !
Commenter  J’apprécie          90
Fredo_4decouv
  06 juillet 2012
C'est un véritable calvaire à lire ... Conwell flingue le potentiel de ses personnages et trouve le moyen de vouloir en faire parler certains avec l'accent, ce qui donne en vf des propos illisibles genre "de penze que ze vais oudrire la porde"... le début du suicide littéraire de Cornwell ...
Commenter  J’apprécie          67
fanotte
  18 février 2022
c'est la première fois que je découvre cornwell en ayant trouvé ce livre dans une boîte à livre et je dois dire que ça m'a plutôt refroidit ...je ne mettrais pas 0 ni 1 étoile mais 2 car il y a du travail et de l'intrigue, mais l'humour et le côté téléphone arabe m'a déplu. c'est un peu anarchique ( ce qui doit être voulu ) et ça part un peu dans tout les sens . malgré tout , au vu des commentaires de ce livre je vois qu'il y en a d'autres d'elle qui ont l'aire mieux et je ne pense pas m'arrêter à celui la . je n'ai juste pas du commencer par le meilleur . l'écriture est fluide et rapide ce qui est agréable. certains passages sont prenants et d'autres beaucoup moins . je me suis perdue et j'espère que d'autres personnes aimeront tout de même ce livre .
Commenter  J’apprécie          10
bfauriaux
  28 juillet 2021
J'ai bien bien aimé ce livre avec sa structure unique des chapitres entrecoupés de passages de "l'officier verite" qui,loin de casser le rythme,nous offre des respirations bienvenues dans ce recit court et intense.L'auteur maitrise son genre a la perfection même si l'ensemble pour moi manque de peps.De blns passages néanmoins, a lire et apprecier !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
GrouchoGroucho   26 juillet 2015
.../...
- Oh, vous n'étiez pas présent hier soir, je suppose. (Crimm poussa un soupir). On devrait servir du vin français. Souvenez-vous combien Thomas Jefferson aimait le vin français, et tout ce qui était français d'ailleurs. En quoi le fait de servir du vin français dans cette résidence constituerait-il une atteinte à la tradition ?
Commenter  J’apprécie          40
DR_CloqDR_Cloq   28 janvier 2021
- Ces crabes ne sont pas morts ! hurla-t-elle. Il y en a un qui vient de me regarder ! J'ai vu ses yeux bouger. Comment est-ce que je pourrais manger une chose avec des yeux qui lui sortent de la tête ? Rien que de les regarder, ça me fait du mal. On se dit qu'il y a plain de trucs qui leur rentrent dans les yeux tout le temps, vu qu'ils dépassent comme ça et n'ont pas de paupières.
Commenter  J’apprécie          30
raynald66raynald66   02 septembre 2015
Unique fixait son regard sur lui et elle imaginait le pouvoir qu'elle exerçait
sur l'esprit de cet homme. Il était mal à l'aise, il sentait quelque chose, pensait-elle, car Unique était sur terre depuis très longtemps et elle pouvait remonter jusqu'à sa réincarnation la plus récente, à Dachau, en Allemagne, où elle avait été habitée
par un nazi. Bien avant cela, elle s'appelait l'adversaire et son corps était
couvert d'yeux
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
raynald66raynald66   02 septembre 2015
Et cette odeur raviva le souvenir du hurlement, puis des gargouillis émis par OV,
à sa gorge, pendant qu'Unique lui décrochait un coup de pied dans la tête avant de lui taillader les seins et de graver le nom d'Officier Vérité sur son ventre
Commenter  J’apprécie          20
HeureuseHeureuse   01 février 2011
De même que les véhicules dans le rétroviseur sont plus proches qu'il n'y parait, le Passé roule à la hauteur de nos pare-chocs sur les routes de la vie, et peut-être même voyage-t-il dans la voiture avec nous. Nous sommes ce que nous avons été et plus les choses changent, moins elles changent, à moins commencer par nos coeurs.

Soyez prudents, amis lecteurs!
Commenter  J’apprécie          02

Videos de Patricia Cornwell (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Cornwell
Vous l'attendiez, voici enfin le premier épisode du tout nouveau podcast des éditions du Masque : Conversation dans le noir. Chaque jeudi, nous vous proposerons une conversation téléphonique entre éditrice et auteure à écouter sur l'ensemble de nos réseaux sociaux. Dans ce premier épisode c'est Louise Mey qui ouvre le bal avec une conversation passionnante autour des femmes, de l'écriture et du militantisme en temps de confinement. Nous vous souhaitons une bonne écoute !
Extrait lu : https://fal.cn/extraitladeuxiemefemme
Oeuvres citées : Comtesse de Ségur Les quatre filles du docteur March - Louisa May Alcott Fred Vargas Série Kay Scarpetta - Patricia Cornwell Ecriture : Mémoires d'un métier - Stephen King
CRÉDITS : Conversation dans le noir est un podcast des éditions du Masque. Réalisation : Paul Sanfourche. Générique : Longing - Joachim Karud.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Patricia Cornwell ?

Et il ne restera que ... ?

Saleté
Cendre
Particule
Poussière

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Patricia CornwellCréer un quiz sur ce livre