AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081372487
Éditeur : Flammarion (19/08/2015)

Note moyenne : 2.7/5 (sur 84 notes)
Résumé :
Couple : deux personnes de la même espèce considérées ensemble.Couples en vacances avec enfants : spécimen d'un genre particulier qui attend l'été avec impatience mais qui risque fort de finir la tête dans le sable.Les Bourdon et les Laforêt ont loué deux appartements voisins dans une résidence avec piscine en bord de mer. Chacun est arrivé avec la même envie : consacrer ce temps béni aux enfants, au repos, aux projets. Et tous sont rattrapés par leurs obsessions pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
Ode
  08 octobre 2015
Le renversement des pôles… n’a rien de renversant. Le bouledogue de la jaquette peut faire la grimace !
7 degrés de longitude Est, 43 degrés de platitude… oups! de latitude Nord; une résidence de vacances dans le sud de la France. Deux couples de trentenaires avec enfants font connaissance. Tandis que les enfants jouent ensemble, l’indolence estivale sert de révélateur aux frustrations des adultes…
« A l’issue de la phase de déplacement, soit le pôle revient à sa configuration initiale et on parle d’ "excursion", soit il se maintient dans sa nouvelle position, on parle alors d’"inversion". » Voilà l’angle d’attaque choisi par Nathalie Côte dans son premier roman pour observer ces deux couples usés par la routine. Les tensions vont-elles provoquer une inversion ou une simple excursion?
Avec un titre aussi sérieux qui évoque un bouleversement profond à l’échelle du globe, je m’attendais à un roman beaucoup plus dense psychologiquement. Aussi ai-je été déçue par le peu de profondeur de l’intrigue et des quelques personnages. Ces derniers ont tellement peu de relief que je les confondais au début. Jusqu’à ce que j’utilise leurs addictions ou névroses pour les reconnaître. J’espère que cette petite liste aidera les prochains lecteurs:
- Claire : accro à la natation, n’aime plus son mari
- Arnaud, le mari de Claire : accro à la pornographie sur internet et à la macrophotographie (ne voyez aucun lien entre les deux !)
- Virginie : complexée par ses kilos en trop
- Vincent, le mari de Virginie : accro aux sites de spéculation en ligne (attention, arnaque !) et aux Pépitos.
Sans surprise, Claire s’engage dans une relation extra-conjugale, tandis qu’Arnaud essaie de se raccrocher aux branches. De son côté, Virginie ne tarde pas à découvrir le pot au roses : Vincent a perdu tout l’argent mis de côté pour acheter le 4x4 de leurs rêves (mince alors !). Les enfants, le paysage… et le bouledogue (le chien de Virginie et Vincent, absent presque tout le roman) sont peu mis en valeur et tout ceci reste finalement bien terre à terre. C’est dommage, car la forme du roman est plutôt réussie, avec une écriture claire et agréable, et quelques formules bien senties comme la phrase d’ouverture : « L’amour a ceci de commun avec les chambres à air qu’il éclate sans prévenir quand il ne fuit pas sournoisement. »
Merci à Babelio et aux éditions Flammarion pour leur confiance lors de cette opération spéciale de Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
Kittiwake
  13 septembre 2015
Le renversement des pôles, ça évoque quelque chose d'assez cataclysmique, qui s ‘accompagne de phénomènes terrifiants pour les formes vivantes qui peuplent la planète, un tableau apocalyptique…
Alors quand on est finalement spectateur de deux vies de famille banales à en pleurer : mariages brinquebalants, usés par le quotidien, et qui ne tiennent que par le fil tenu de la présence des enfants, on est un peu perplexe.
Les deux couples sont différents dans leur échec : Virginie n'aime pas son corps et lutte quotidiennement contre son excès de poids tandis que Vincent est addict (en cachette) aux films pornos, et Arnaud agace Claire qui rêve d'une vie plus glamour. Ces deux couples font connaissance dans une résidence de vacances et la saison touristique est épicée par les conflits conjugaux. L'intrigue ne se nourrit pas de leur rencontre : ils sont simplement témoins des déboires réciproques.
Autant dire que l'on s'ennuie un peu en contemplant ce désastre d'incommunicabilité ordinaire.
Pas d'évocation du cadre, on est sur la côte sud, pas loin de Monaco, mais le paysage se limite à la piscine de la résidence, ou à celle de l'amant De Claire. En effet le seul piment (doux) est l''escapade adultérine de claire, tristement banale elle-aussi.
Vite lu, dans une écriture plutôt agréable, vite oublié aussi, très certainement.
3 étoiles : parce qu'on peut pas mettre 2 1/2.
Merci à Babelio et aux éditions Flammarion pour leur confiance
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
cicou45
  13 septembre 2015
Reçu dans le cadre du dernier Masse Critique, je tiens tout d'abord à remercier Babelio ainsi que les éditions Flammarion pour m'avoir envoyé cet ouvrage. Il est vrai qu'en cette période de rentrée littéraire, on se voit souvent devant une avalanche de nouveautés installée sur les tables de notre libraire et que l'on ne sait jamais trop par où commencer, ni d'ailleurs ce que l'on a réellement envie de lire ou pas. Avec cette lecture, le premier pas est fait (même si ce n'est peut-être pas un livre qui aurait figuré dans mes premiers choix mais bon, cela m'aura permis de découvrir cette auteure que je ne connaissais pas jusqu'alors).
Ici, retrouvons quelque air de vacances pour découvrir les vacances de deux couples partis avec leurs enfants respectifs en bord de mer. Si ils sont aussi différents que l'on puisse l'être et ne se seraient probablement jamais rencontrés dans leur train-train quotidien mais qui vont cependant devenir voisin et donc, apprendre quelque peu, à se côtoyer et à se connaître le temps des vacances, ils sont cependant semblables sur certains points. D'un côté, il y a Arnaud et sa superbe femme Claire sans oublier leur fils Erwan et de l'autre, il y a Vincent et son épouse Virginie avec leurs deux filles.
Entre qui est un véritable accro aux sites pornographiques et l'autre un véritable accro aux photographies d'insectes mystérieux afin de faire plancher ses collègues de boulot (je ne dirai pas qui est qui afin de faire planer une once de mystère), qui s'ennuie dans sa vie de couple et qui fait une véritable obsession sur son poids, on peut dire que la vie de ces deux couples est loin d'être un long fleuve tranquille...
C'est ce qui rajoute d'ailleurs un peu de piment dans cet ouvrage bien que le lecteur (moi en ce qui me concerne) a parfois tendance à s'en lasser également !
Une lecture agréable, une écriture fluide et légère mais dont je ne garderai pas un souvenir ineffaçable ! A découvrir pour le plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
ATOS
  15 septembre 2015
Une époque, un pays, un été, un roman, une rentrée. La classe moyenne à peu près au complet.
La France livrée clés en mains et pieds et poings liés. Et qui voudrait garder au secret le désastre qui naît chaque jour de son plein gré.
Nathalie Côte est musicienne. Et ce roman, qui n'a de fiction que le nom, et qui provoquera certainement quelques frictions, irritations, de la part de la classe moyenne, devra être considéré comme un enregistrement. L'enregistrement d'une excursion. Ça ne changera pas le sens de rotation de la terre, bien sûr. Ça pourrait tenter le renversement des pôles, du moins ça peut en rêver. Cela se lit très vite et pas entre les lignes. La partition est au rayon prêt à porter. Et les costumes des personnages leur vont tellement bien qu'on en vient à se dire qu'ils méritent bien l'histoire de leur étroit petit désespoir.
Tout est à recommencer. Pas le roman, mais la pièce de petit drap blanc dans lequel les personnages s’emmaillotent, s'emberlificotent, se strangulent, se dissimulent, et se suspendent.
Fils et filles des trente glorieuses, enfants d'une France nourrie à la blédine d'une Gloire passée et trop de fois repassée, et totalement dépassée. Enfants des orientations foireuses, des rêves pré-mâchés, enfants d'une société qui se rejette et qui portant ne peut se résoudre à se quitter. Enfants des crédits auto, des allées gravillonnées, des grilles salariales, des loisirs conditionnés, des sèches linges remboursés, et des victoires nationales en maillot bleu marine made in « ici, c'est mon supermarché ». Parents des résidences vacances au devenir segnoral, des chiens autorisés, du wifi en libre accès, des piscines barbelées, des buffets à volonté, d'un sexe satisfait ou remboursé.
France du journal de 13 h 00, enfants du grand échiquier, voilà tu restes plantée devant l'écran de ton poste de l'été et tu regardes le film où tu te fais démonter.
Le renversement des pôles ce n'est pas la découverte d'une écriture, c'est une réalité.
Une boite à meuh renversée.
Voilà ce qu'on peut entendre au fond de certains miroirs, juste à côté de l'été.
Opération masse critique Babelio- Flammarion- 09.2015.
Astrid Shriqui Garain
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Bazart
  13 mai 2017
Premier roman de Nathalie Cote ( voir son site pour avoir plus d'informations sur l'auteur) "Le renversement des pôles" raconte l'histoire de deux couples de quadras avec enfants issus de la classe moyenne, Les Bourdon et les Laforêt, dont les destinées vont se mélanger sur leur lieu de vacances, où ils occupent l'appartement voisins .
Les premières pages commencent avec un chapitre sur les Laforêt et j'avoue avoir eu la grande surprise de voir que l'homme du couple avait 38 ans (l'âge que j'avais au moment de ma lecture) qu'il était fonctionnaire, qu'il habitait Lyon , doté d'un peu d'embonpoint, et qu'il était blogueur- bon sur un blog photo mais quand même- durant son temps libre...
Autrement dit, toute ressemblance avec un personnage existant..:o) Heureusement la convergence s'arretera là ( sinon j'aurais cru que Nathalie Cote était le pseudonyme d'un(e) proche), du moins je l'espère, car le type est aussi d'une mollesse et d'une insignifiance assez criante et exaspérante, et surtout se fera ouvertement cocufié par sa femme qui s'ennuie terriblement avec lui ( vous comprenez mon envie de me détacher de la comparaison d'avec ce type? :o)
Au delà de ces légères différences entre cet Arnaud et votre humble serviteur, le problème du livre est que ,même si on- moi et sans doute pas mal de quadragénaires issus de classe moyenne- peut en effet reconnaitre quelques traits en commun avec les personnages de ce roman, ceux ci ne sont pas suffisamment incarnés et restent trop creux et trop esquissés pour convaincre totalement, malgré une plume pourvu d'une certaine ironie ou de quelques traits d'esprits bien sentis.
Le parti pris ironique est d'ailleurs parfois aussi une des limites de ce roman, car ce regard teinté d'un peu de mépris sur ces personnages très moyens dans tous les sens du terme peut donner lieu à un certain mépris une certaine condescendance un peu génante.
Plus généralement, les thèmes abordés- la tentation d'adultère, la surconsommation de notre société, le culte de l'apparence- ont été souvent abordés ailleurs, et souvent en mieux. ,et sur un fil conducteur de très (trop?) nombreuses fois traité dans la littérature française-les désilusions et la faux semblants dans la relation conjugale-, ce renversement des poles manque de profondeur et d'acuité pour transcender le genre et marquer profondément les esprits dans cette si prolifique rentrée littéraire..
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170

critiques presse (1)
Lexpress   22 septembre 2015
Nathalie Côte se penche sur l'aventure conjugale, avec un joli sens de la formule et un style fluide.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
OdeOde   08 octobre 2015
Le renversement des pôles est un phénomène récurrent au cours duquel le champ magnétique de la Terre s’inverse. Selon certains spécialistes, il faudrait des centaines, voire des milliers d’années pour que le Nord bascule vers le Sud. D’autres affirment que ce changement pourrait intervenir dans un temps très bref, le temps d’une vie humaine. Néanmoins, ils s’accordent sur les deux scénarios possibles à l’issue de la phase de déplacement, soit le pôle revient à sa configuration initiale et on parle d’ « excursion », soit il se maintient dans sa nouvelle position, on parle alors d’ « inversion ». La question qui préoccupe les scientifiques n’est pas de savoir si un prochain renversement aura lieu, mais quand il aura lieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
OdeOde   27 septembre 2015
Nous vivons dans une dictature où les tyrans portent des costumes trois pièces, brassent des millions et maintiennent une pression sur les revenus qui contraint les salariés à recourir au crédit donc à s’endetter à long terme. Si on ajoute à ça l’armée de réserve des chômeurs, très utile pour leur rappeler chaque matin qu’ils sont privilégiés, on atteint un niveau de stress maximal.
Commenter  J’apprécie          190
cicou45cicou45   13 septembre 2015
"Coupez la tête d'un cigare, allumez-le et c'est toute la littérature qui part en fumée, les vers de Shakespeare, la prose de Dumas et de tous ceux qui ont accompagné le travail des ouvriers des fabriques cubaines."
Commenter  J’apprécie          180
brinvilliersbrinvilliers   09 mai 2016
"Il va me tuer ou bien il veut que je le tue." Les genoux ramassés contre sa poitrine, Claire rumine comme un détenu au fond de sa cellule. Sourd aux rires des enfants qui s'échappent autour d'eux comme d'un pneu crevé, Arnaud détaille les caractéristiques d'un trépied photographique vanté par son magazine.
- Il n'est pas donné mais le niveau à bulles m'aurait bien servi dans les vignes. T'en penses quoi ?
Il y a mille parasols sur cette plage et il faut qu'elle soit sous celui-là, à écouter des histoires de niveau à bulle, à côté d'un type incapable de voir à l'oeil nu que tout va de travers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nathavhnathavh   12 octobre 2015
Revenir à l'essentiel. Ça ne veut pas dire aller vivre dans les bois, non, simplement trouver des satisfactions en soi. Tous les gens ont des dons, des talents, quand ils les exploitent, ils sont en phase avec eux-mêmes, ils n'ont plus besoin d'acheter toute cette camelote pour démontrer leur valeur.
Commenter  J’apprécie          80
Video de Nathalie Côte (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Côte
Nathalie Côte - le renversement des pôles .Nathalie Côte vous présente son ouvrage "Le renversement des pôles". Parution le 19 août 2015 aux éditions Flammarion. Rentrée littéraire automne 2015. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/cote-nathalie-renversement-des-poles-9782081370548.html Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : insatisfactionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Nathalie Côte (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2009 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre