AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791022607674
Éditeur : Métailié (05/04/2018)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 12 notes)
Résumé :
De part et d’autre d’une vallée de l’Aspromonte, deux familles s’affrontent dans une guerre sans âge et font le décompte de leurs morts : les Therrime contre les Dominici, les Aigles contre les Loups. Leur inimitié est balayée un jour par l’inondation qui emporte toute la vallée fertile jusqu’au bord de la mer et les deux peuples migrent sur la côte dans les « Jardins », où parmi les vergers les enfants font des courses à cloche-pied. C’est là que Julien, dit le Gec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
artemisia02
  18 février 2019
Une belle decouverte italienne.
Une tragédie digne de Romeo et Juliette : un conflit entre deux familles qui prend ses racines quelques générations auparavant.
Julien et Agnese, le couple impossible, maudit, qui devra parcourir un chemin parsemé d'obstacles.
L'histoire fait la part belle aux femmes, dans ce monde de rivalité masculine, un monde violent et sanglant, où le mot d'ordre est la vengeance dans le sang. Les femmes de chaque famille se révèlent être le socle et le salut de leurs pères, leurs frères, leurs maris, leurs fils. le destin final de cette tragédie est entre les mains des anciennes qui soutiennent la nouvelle génération.
Une belle histoire emplie de principe, de trahison, d'amour, de vengeance et de violence.
Une écriture poétique très agréable à lire. Un vrai talent de conteur.
Commenter  J’apprécie          270
KRYSALINE555
  18 mai 2018
Je viens tout juste de découvrir Gioacchino Criaco, cet auteur Calabrais qui parle de sa région d'Italie, de sa Terre et des dures lois qui la régisse : la loi du plus fort notamment, mais pas seulement….
C'est l'histoire de deux familles qui vivaient l'une en face de l'autre, en montagne, sur les contreforts du massif d'Aspromonte dans une région très fertile en Calabre: les Therrime, venus d'Albanie pour servir le roi Alphonse d'Aragon et qui habitaient le village de Coraci et les Dominici, habitent celui d'Ascruthia depuis des temps immémoriaux. Puis les eaux sont montées, obligeant les habitants à venir vivre dans la même ville, à l'embouchure du fleuve dans les jardins d'Allaro, près de la mer ionienne. Ces deux familles se haïssent depuis la nuit des temps, pratiquent la vendetta par respect des traditions ancestrales sans se poser de questions et suivent la loi du sang, comme une malédiction, le destin, le Fatum…
Ce nouveau « Roméo et Juliette » revu et corrigé par G. Criaco donne dans le roman noir, très noir. Roméo – Julien Dominici dans le roman – est devenu un tueur en faisant parler la poudre à la suite de son père et de son grand-père pour perpétuer des coutumes tant antiques que barbares. Juliette – Agnese Therrime dans le livre – quant à elle représente la famille « ennemie », celle avec qui les Dominici sont fâchés à mort. Leur amour donc impossible et contrarié par le frère d'Agnese, Alberto, sera un vrai chemin de croix que chacun des deux surmontera à sa manière grâce notamment à l'opiniâtreté et l'obstination d'Agnese à rétablir la paix entre les familles. Cette histoire fait penser à Mérimée, à Colomba, à la Corse aussi par la violence des sentiments et la tenacité de ces femmes solides et splendides qui rétablissent la force initiale du matriarcat dans une société pourtant dominée extérieurement par la loi du patriarcat.
En effet Agnese et Julien tombent amoureux lorsqu'ils sont ados puis se perdent de vue alors qu' Agnese déménage puis se retrouvent quand finalement Julien écope d'une peine de prison après une condamnation pour plusieurs meurtres soi-disant commandités par la 'ndrangheta (la mafia calabraise) alors qu'il la hait profondément.
Julien cherchera à faire passer l'amour avant la violence pour finalement de replonger en elle comme une fatalité de son sang et de finir par céder à l'appel des sirènes de la vengeance. Il qui va croiser la route des Triades, la non moins crainte mafia chinoise. Ce parallèle entre deux univers mafieux totalement différents démontre que la violence n'est pas celle d'un pays, d'une race, d'un sang, mais qu'elle est internationale à partir du moment où l'on considère que tout est question d'affaires et d'argent caché sous des prétextes d'honneur.
Alors revenons, sur ce titre, si bien trouvé :
- La soie, c'est celle des femmes qui la tisse sur leur métier au foyer, ces femmes qui tentent de tisser la paix entre les familles ennemies, les Therrime et les Dominici. Beaucoup de batailles et quelques victoires toutes gagnées par des femmes, par amour, toujours.
- le fusil, est incarné par la colère des hommes, leur obstination à vouloir toujours la vengeance et réclamer un mort pour un mort. D'un côté la rivalité entre deux familles, Les Aigles contre les Loups qui pratiquent la vendetta de l'autre la mafia, vaste organisation qu'elle soit italienne ou chinoise…
L'histoire donc, résonne à plusieurs voix :
Celle du Gecko – le Gecko est un petit lézard - (Julien), de la Nymphe (Agnese), du Chiot (Alberto) et enfin le serpent (Tin – qui apparait plus loin dans le récit). Nous avons là, tous les points de vue, de chacune des « familles » et toutes une palette de sentiments forts s'en dégage : amour, amitié, haine, désespoir, mépris, peur…
Un roman vibrant et fort qui réattribue ses lettres de noblesse à cette région d'Italie, la Calabre et qui combat les préjugés et les idées reçues pour finalement transcender le pouvoir des femmes : un très bel hommage !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Bazart
  12 juillet 2018

Tragédie familiale, combat mythologique, un frère, une soeur et son amant. Julien après vingt années de prison retrouve la liberté. Milan a bien changé, les triades chinoises ont remplacé les calabrais dans les trafics en tous genres. Un monde sans pitié où règne la loi du loup et cette loi Julien l'a apprise de son père et de son grand-père et il la connait à la perfection. Ici la vie n'a de prix que pour rapporter un bénéfice à la confraternité. Les triades et les mafias ne résistent que parce qu'elles inspirent la crainte et qu'elles ne donnent aucune importance à la vie humaine.
Roméo et Juliette dans la ‘Ndranghetta. le sang qui éclabousse chaque branche de l'arbre généalogique de deux familles, la vengeance, la haine et cet élan impossible à contenir, l'amour.
Dans cet univers violent, cru et sans pardon comment le sentiment amoureux peut-il éclore ? Julien et Agnese seuls face à un destin implacable, le Fatum qui dispose des humains comme les pions d'un jeu antique.
Plus qu'un polar italien, un polar calabrais qui prend sa source dans la mythologie du fleuve Allaro. Dans ce roman poétique et sanglant à la fois, Gioacchino Criaco parle de la région de son coeur et de son corps. Bien écrit, bien construit, « La soie et le fusil » se lit d'une traite.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
encoredunoir
  19 avril 2018
En un temps ancien, une fertile vallée de l'Aspromonte subit un orage diluvien qui lessive le sol et emporte dans le fleuve la riche terre que se disputent depuis des siècles les Therrime venus d'Albanie pour servir le roi d'Aragon et les Dominici installés là depuis des temps immémoriaux. Les deux clans ont quitté leurs villages respectifs de Coraci et Ascruthia, qui se faisaient face d'une berge à l'autre du fleuve Allaro pour descendre ce dernier jusqu'à son embouchure, là où il a fini pas déverser la terre grasse de leur vallée. Arrivés là, ils durent tous accepter de se mêler et de se mettre au service des maîtres des lieux. Pourtant, plusieurs générations plus tard, même si les vieilles histoires sont encore vives, Julien Dominici et Agnese Therrime tombent amoureux à l'adolescence après que leurs familles respectives sont revenues s'installer en Calabre après avoir tenté de vivre ailleurs, dans le nord de l'Italie ou en France. La soie du titre, c'est celle des vieilles tisseuses du village qui couvrent cette idylle. le fusil, s'est celui qui vient s'interposer par le truchement de la reprise d'une guerre de clans qui va décimer les deux familles et faire de Julien un tueur.
Plus de vingt ans après, Julien sort de prison, prêt à retrouver Agnese. Mais c'est sans compter sur le frère jumeau de celle-ci, Alberto, impliqué dans un trafic de drogue en lien avec une triade chinoise.
Tout cela peut sembler banal, bien entendu, voire même paraître pour un digest de clichés, d'une resucée de Roméo et Juliette à un remake littéraire de John Woo. Pourtant, Gioacchino Criaco réussit malgré tout à livrer avec La soie et le fusil un roman bien plus subtil que ce que peut laisser penser son résumé.
Outre une belle histoire d'amour, il livre ici une intéressante réflexion non pas sur la violence elle-même, mais sur les mécanismes de domination et de résistance à cette domination qui se mettent en place dans des communautés qui, pour paraître figées dans des croyances et des pratiques antédiluviennes, n'en sont pas moins totalement connectées à la société mondialisée contemporaine. le parallèle entre triades et N'drangheta qui se fait grâce à la rencontre de Julien et Tin, le Mandchou, est particulièrement bien trouvé et montre s'il en était besoin la façon dont ces mécanismes sont en fait moins attachés à une terre ou à un peuple, qu'au besoin simplement humain de dominer d'un côté, de s'émanciper de la domination de l'autre.
Si l'on pourra peut-être regretter parfois des envolées lyriques qui peuvent frôler l'emphase, il n'en demeure pas moins que La soie et le fusil est un roman au charme indéniable et d'une belle intelligence. On pourra par ailleurs, pour ceux que cela intéresse, le comparer à ceux de Mimmo Gangemi afin de compléter le tableau qui est fait de la société calabraise et de l'emprise qu'ont sur elle les clans.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Root
  22 mai 2018
Depuis la nuit des temps, on raconte que les Dominici et les Therrime se haïssent et se maudissent. Lorsque l'orage et la pluie s'abattirent sur la vallée de l'Aspromonte, tous durent quitter les villages d'Ascruthia et de Coraci, et remonter le fleuve en quête d'un nouveau territoire où s'établir. Refusant de s'allier pour travailler la terre, les deux clans cultivèrent l'art de la guerre, irriguant de sang la vallée de l'Allaro. Les femmes tentèrent vainement de raisonner les hommes. Tandis qu'elles tissaient la soie, eux maniaient le fusil.
Bien des siècles plus tard, Julien Dominici et Agnese Therrime se rencontrent. Comment empêcher deux enfants de s'aimer ? D'année en année naissent des sentiments toujours plus forts. Sous l'oeil mi-jaloux mi-admiratif d'Alberto, le jumeau d'Agnese, ils s'aiment de cet amour qui se passe de mots. Peu importe qu'il faille affronter la colère des anciens. Une première fois, la vie les sépare. À peine le temps des retrouvailles, le destin s'acharne : Julien, accusé de flirter avec la mafia calabraise qu'il abhorre, écope de 20 ans de prison. 20 années durant lesquelles il se nourrit de noirceur et de haine. 20 longues années à attendre de rejoindre Agnese. Sa liberté retrouvée s'avère pourtant bien loin de ses espoirs. Mêlé malgré lui à un trafic d'envergure internationale, son combat n'est pas terminé.
Je découvre Gioacchino Criaco avec ce Roméo et Juliette des temps modernes. Je suis troublée. Ils ont un truc, ces auteurs italiens. Ce talent pour décrire la passion, au sens christique comme au sens courant. D'une voix à l'autre, le Gecko – Julien –, la Nymphe – Agnese –, les Loups contre les Aigles, le Chiot, le Serpent – la part de mythologie orientale –, tissent les liens du passé et du présent, les resserrent, les déchirent, les nouent, luttent pour que l'histoire ne se répète pas. Des personnages superbes de violence. Des émotions denses. Des valeurs profondes. Une nature splendide. La Soie et le fusil ne se raconte pas, il se lit, doucement, pour s'imprégner des couleurs, des sons, des odeurs. Noir et intense.

Je remercie les éditions Métailié et Lecteurs. com pour cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Bibliobs   09 avril 2018
Avec "La Soie et le fusil", l'écrivain calabrais Gioacchino Criaco signe un romanzo criminale aux accents mythologiques. Epique.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   12 juillet 2018
J’ai toujours su que j’étais entre les bras du fils d’un assassin, mais je ne pouvais pas imaginer que son père soit le bourreau du mien. Je l’ai haï, le père de Julien, parce que je sentais que la mort était venue de sa famille, et je le hais encore plus maintenant. Mais, Julien, je l’aime infiniment…Au fond moi aussi je suis sûre d’être la fille d’un assassin. Et Julien aussi dégouline de sang.
Commenter  J’apprécie          30
artemisia02artemisia02   17 février 2019
La Calabre est une terre étrange, suspendue entre passé et présent. Sa langue ne connaît pas le futur, demain est confié au destin.
Commenter  J’apprécie          70
AxelinouAxelinou   14 avril 2018
Pour connaître la réalité, il faut écouter les femmes, uniques témoins fiables du déroulement réel des histoires familiales. (…) C’est à elles que reviennent la vérité et le changement. Et ce sont elles qui ont changé le cours des choses et interrompu un fleuve de sang qui se déverse du fond des siècles.
Commenter  J’apprécie          20
polacritpolacrit   19 janvier 2019
Le temps devient gris et moi j'utilise des couleurs criardes. Et plus au-dehors ça s'assombrit, plus dedans nous utilisons des trames colorées, vives, sur des chaînes pâles. Nos femmes ont toujours su quand il est juste d'obéir aux ordres de leurs hommes et quand au contraire il faut contrevenir. Mais toutes les fois où elles se sont rebellées ouvertement, le flot de la haine a grossi au lieu de s'assécher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
polacritpolacrit   19 janvier 2019
Gabriele, la criminalité calabraise est le résultat de tant de choses...il y a la cupidité, le mal qui fait partie de l'homme, mais elle aussi nourrie d'injustices sociales, qu'elle soit vraie ou présumée. La société de ma terre est complexe, c'est un mélange de races différentes contraintes de vivre sur un mouchoir d'argile rouge serré entre deux mers sous un soleil impitoyable.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Gioacchino Criaco (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gioacchino Criaco
"La Soie et le Fusil" de Gioacchino Criaco - Rencontres à Quais du Polar 2018 .Un Roméo et Juliette à la calabraise?C?est à Quais du Polar 2018, dont lecteurs.com est partenaire, que nous avons rencontré Gioacchino Criaco, l?auteur de la soie et le fusil, un roman qui mêle mythologie, histoire d?amour et thriller contemporain? un dosage juste pour un polar haletant. Pour découvrir l?interview complète : https://www.lecteurs.com/article/joann-sfar-le-nicois-en-colere/2443282Avec La soie et le fusil, l?auteur nous invite dans l?histoire chargée de deux familles - les Dominici et les Therrime - qui s?affrontent violemment depuis la nuit des temps de part et d?autre de la vallée de l?Aspromonte. Une inondation amènera les deux clans à immigrer et à cohabiter sur la côte. Les enfants se côtoient dans les jardins et se défient à cloche-pied? C?est ainsi que Julien Dominici et Agnese Therrime tombent amoureux sous le regard jaloux d?Alberto, le frère jumeau d?Agnese. Après American taste et Les Âmes noires, Gioacchino Criaco construit une épopée où il est de nouveau question de la destinée de ces enfants descendants de ?Ndranghetta, la mafia calabraise. Nous avons rencontré l?auteur à l?occasion des Quais du Polar, pour un retour sans filtre sur ces terres ancestrales qu?il connaît si bien.Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/c/Lecteurs Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
autres livres classés : calabreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
522 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre