AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782351788097
384 pages
Gallmeister (04/11/2021)
3.47/5   82 notes
Résumé :
Et c'est reparti pour C.W. Sughrue, l'inoubliable privé déjà croisé dans Le dernier baiser, roman tout aussi mythique de Crumley. On n'oublie pas la ville de Meriwether, Montana, après avoir accompagné ses personnages. Sughrue, cette fois, est chargé par une paire de jumeaux géants de récupérer des poissons tropicaux rares auprès d'un mauvais payeur connu de tous pour avoir, un jour, mâché le nez d'un flic avant de l'avaler.

Un gentil petit gars ce N... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,47

sur 82 notes
5
0 avis
4
4 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
1 avis

Kirzy
  27 novembre 2019
C'est ma première incursion dans l'univers de James Crumley pour découvrir le très iconoclaste détective privé C.W. Sughrue, ici dans sa deuxième enquête. Ça démarre en mode amuse-bouche avec une mission farfelue : Sughrue doit récupérer des poissons tropicaux d'une grande valeur auprès d'un malfrat dingue à la tête d'un gang bikers. Et une fois que c'est plié, il se voit confier par ce même malfrat la tâche de retrouver sa maman qu'il n'a jamais connue ( et qui vient d'être kidnappée ! ).
Fichtre, dès les premières pages, tu sens bien que ce ne sera pas une enquête comme les autres. Rien de policé la-dedans, rien de politiquement correct, rien de traditionnel dans la façon dont l'intrigue avance en mode chaotique. Je me suis souvent perdue dans ce road-trip du Montant au Nouveau-Mexique qui carbure à l'alcool, aux rails de coke et autres délires névrotiques des personnages.
Mais au final, malgré la faiblesse de l'intrigue à proprement parler, ce côté joyeusement foutraque ne m'a pas dérangée. J'ai pris du plaisir ailleurs que dans une enquête ultra calibrée où chaque étape a du sens et s'imbrique dans la suivante jusqu'à un dénouement impeccable d'horloger ! Mais c'est évident que ce style de narration pourra décontenancer certains voire complètement rebuter.
Là, t'es clairement pas chez les Suisses, hein, mais dans l'Amérique des oubliés, des hors pistes du rêve américain, des vétérans du Vietnam encore hantés ( c'est le cas de Sughrue et de ses potes qui l'aident dans son enquête ). Et c'est dans ces portraits de rafistolés que l'auteur excelle. La galerie de personnages proposée est truculente entre l'ex-flic de Denver cancereux en phase terminale, le facteur alcoolique, la femme fatale qui nourrit son bébé son sein en planquant dans son sac à langer un flingue end co !
Voici comment l'auteur décrit Norman l'Anormal, celui qui veut retrouver sa Môman : «  En plus d'avoir l'air encore plus fou qu'il ne l'était, Norman semblait être le seul survivant d'un cataclysme génétique, un homme fait de morceaux, et dont tous les morceaux provenaient de gens très différents sans aucun lien entre eux. Ses cheveux ternes et graisseux drapaient un visage long et pâle aux yeux gris clair, avec une moustache fine d'allure quasi orientale. Ses longs bras maigres s'achevaient sur des mains minuscules. Ses jambes courtaudes peinaient à charrier le torse d'un homme de grande taille sur des pieds si petits qu'un prince chinois eût pu les vénérer. Et puis bien sûr il y avait l'oeil, éternellement fixé avec grand intérêt sur un point situé juste un peu au-dessus de votre épaule, perdu dans un monde parallèle où règne la folie. Et l'odeur, mélange d'urine rance, dents pourries, de marijuana et aussi sans doute de pluies acides et de muqueuses mycosées, qui s'accrochait à lui comme un mauvais karma. »
Bref, j'ai beaucoup ri dans ce détonnant roman noir bien barré, portrait peu flatteur d'une Amérique décadente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          703
JIEMDE
  24 novembre 2019
Poursuivant avec Jacques Mailhos son travail de réédition et de retraduction de l'oeuvre de James Crumley, Gallmeister propose en cet automne lugubre le canard siffleur mexicain, titre qui à lui seul suffit à susciter l'intérêt de tout polardeux qui se respecte.
Pas de bla-bla : du résultat ! En moins de dix pages, voilà le lecteur replongé direct dans l'univers de Crumley : le Montana, Meriwether, C.W. Sughrue -le privé au nom le plus imprononçable du monde-, du shit, de la meth, un rail de coke, un shot de whiskey et deux bières bien fraîches pour faire descendre, tout y est !
Sans oublier bien entendu l'intrigue déjantée qui débute par une mission de sauvetage de poissons de luxe retenus en otage par un baronet local mal embouché, avant de se poursuivre par une chasse à la femme sous forme de road movie surarmé, de la frontière nord à celle du sud des États-Unis.
Une intrigue barrée un brin faiblarde, sentiment vite effacé par l'intérêt qu'apporte cet opus à une exploration plus poussée de la personnalité de Sughrue, à travers quelques flashs de jeunesse ou son passé au Vietnam. Un Sughrue plus attachant et plus humain que jamais, en décalage avec l'image de « Monsieur invincible » laissée par ses fusillades récurrentes.
Quant à l'écriture de Crumley, c'est toujours un délice : imagée, fine, drôle, rythmée. Next one please !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Fanvin54
  21 mars 2020
Un léger vent de folie souffle sur le début de cette histoire : un juke box explosé par un train, des personnages particulièrement pittoresques, une mission pour le moins originale pour le privé C.W. Sughrue...
La suite ? Ça vire a l'histoire un brin foutraque, pleine de déplacements, de flingues (donc de fusillades) et de drogues. Pas forcément très facile à suivre... d'ailleurs, je crois n'avoir pas tout compris. Et pire, je pense que je m'en fiche un peu, en fait...
Une lecture laborieuse donc, et forcément, un avis plus que mitigé sur cette nouvelle aventure du privé imaginé par James Crumley. Tant pis...
Commenter  J’apprécie          130
levonslencre
  20 août 2020
La saga de Crumley continue sur un ton acerbe et cynique cher à l'auteur. Les personnages sont de plus en plus abîmés, hantés par la guerre du Vietnam et dévorés à petit feu par une patrie toute aussi sombre et la cocaïne, poudreuse et abondante comme la neige du Montana. On ne trouve ni bons ni méchants, seulement des gars paumés, qui se raccrochent comme ils peuvent à la vie, tentent de conserver un peu d'intégrité et de courage pour sauver des poissons tropicaux, une cane, une figurine en terre cuite et même un bébé. Moments tendres et combats explosifs, personnages attachants, décors grandioses toujours dépeints à merveille, nous retrouvons la plume de Crumley dans toute sa splendeur ! Je regrette quelques passages un peu longs et brouillons au milieu de l'ouvrage et le fait que les personnages féminins manquent parfois de force et de caractère ou de place prépondérante dans le roman. Autrement, l'écriture est toujours très fluide, Crumley arrive à rendre des personnages complètement perdus très captivants. Les paysages, que ce soit le Montana ou le Nouveau-Mexique sont décrits avec clarté, poésie et, contrairement à certaines scènes de bagarres confuses, on ressent toute l'émotion des montagnes, le désert, les arbres imposants, la neige lourde et fondante, la chaleur sèche. Les affres de la guerre du Vietnam sont omniprésents. Les souvenirs évoqués par les héros rappelant l'atmosphère du film Full metal jacket de Kubrick. Il est vraiment intéressant dans cette saga de voir l'évolution des personnages (il se passe plusieurs années entre chaque roman), et en même temps frustrant d'avoir le sentiment qu'il n'y a aucune rédemption possible, comme si chaque petit moment de bonheur et de sérénité étaient rapidement arrachés à nos héros pour les remettre à l'épreuve. Pourtant ils sont coriaces et se relèvent toujours, laissant au lecteur un peu d'espoir pour la suite. Je suis curieuse maintenant de lire le prochain tome qui devrait réunir Sughrue et Milo !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lalitote
  06 janvier 2022
C.W. "Sonny" Sughrue vit dans le sous sol d'une morgue, ancien détective privé sans emploi, il est barman dans un bar de Meriwether dans le Montana. Son ami Solomon Rainbold ancien du Vietnam comme lui, unijambiste et avocat, lui propose une nouvelle affaire qui va l'amener à voyager en compagnie d'autres copains vétérans pour retrouver la femme disparue d'un homme riche.
On retrouve une brochette de personnages hors norme, entre sexe, drogue et rock'n'roll. Faire la connaissance de Norman l'anormal ou encore des jumeaux obèses était déjà quelque chose. Il fait appelle a ses anciens amis, un flic mourant d'un cancer, un facteur alcoolique et puis la lumière arrive avec la belle Wynona et bébé Lester. Comme souvent avec cet auteur impossible de savoir qui est coupable, ni même si cette enquête façon road movie n'est pas pipée dès le départ. C.W . Sughrue malgré ses nombreux défauts reste un personnage attachant car il a bon fond et cherche toujours la rédemption même s'il faut bien lui reconnaître un sens particulier de la fidélité. le Vietnam plane au dessus des trois compères plus présent qu'il ne devrait. On comprend avec de nombreux flash-back, les souvenirs douloureux, la perte de l'innocence et l'échappatoire dans l'alcool et la violence. Je me suis un peu mélangée les pinceaux entre les agents de la DEA, ceux du FBI et d'autres encore d'agences non gouvernementales. J'ai apprécié le style de l'auteur qui porte un regard caustique sur la déliquescence des États-Unis.
L'intrigue est faite de nombreux rebondissements, de changements de cap et l'explication du titre du livre qui arrive à la toute fin, reste inoubliable. Un fabuleux auteur de romans policiers entre Raymond Chandler et Joe Lansdale. On ne peut que regretter qu'il n'est pas eu le temps d'en écrire plus avant sa disparition. Bonne lecture.
Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
JIEMDEJIEMDE   23 novembre 2019
Pour le jeune homme, la guerre est un jeu, mais pour le vieil homme ce n'est qu'un souvenir. Rentrez dans le Montana, reprenez votre place au bar, côté client, côté patron, comme vous voudrez, mais rentrez chez vous et profitez de votre âge mûr...
Commenter  J’apprécie          120
LalitoteLalitote   06 janvier 2022
Ça me faisait du bien de marcher comme ça, sur le trottoir miteux et encombré côté texan, dans l’adorable puanteur des tamales. De toute façon, j’avais laissé ma voiture de location dans un parking couvert, et une fois franchies les eaux boueuses qui s’écoulaient entre les parois de béton, les clôtures en grillage et les rouleaux de barbelés, la promenade côté Mexique me parut encore meilleure. J’en profitai un peu, pissai dans un urinoir rempli de glaçons, puis dans un autre rempli d’algues. Envies purement nerveuses, alors je pris un taxi pour parcourir le bloc et demi qui me séparait d’un bar dont on m’avait parlé, le Kentucky Club, pour y boire des margaritas et siroter de la nostalgie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LalitoteLalitote   06 janvier 2022
Quelque part en chemin, soutenait il, les Américains avaient oublié de s’amuser. Au nom de la santé, du goût et de ce qu’il est politiquement correct de dire et de penser d’un bout à l’autre du spectre, on nous apprenait à bien nous tenir. L’Amérique était en train de devenir un parc à thème, et ce parc n’était pas un parc de loisirs – plutôt un Disneyland fasciste.
Commenter  J’apprécie          10
JIEMDEJIEMDE   22 novembre 2019
Solly trouvait cela très drôle, il souriait comme un chat qui aurait enculé puis dévoré un canari.
Commenter  J’apprécie          60
Fanvin54Fanvin54   13 mars 2020
- Vous avez accepté un chèque de Norman l'Anormal, les gars ? Vous êtes complètement tarés ou quoi ? demandai-je.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Connaissez vous James Crumley ?

J'étais parti sur une ...?...

Fausse Piste
Route défoncée
Voie de Garage
Piste déglinguée

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : James CrumleyCréer un quiz sur ce livre