AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782756404578
416 pages
Pygmalion-Gérard Watelet (12/01/2011)
3.57/5   7 notes
Résumé :

Marie Curie a reçu le prix Nobel de physique avec Pierre Curie, en 1903, et le prix Nobel de chimie, en 1911. Lors du décès accidentel de Pierre Curie en 1906, sa fille aînée, Irène, n'a que neuf ans et la cadette, Ève, deux ans. Les lettres échangées entre mère et filles rassemblées dans ce livre nous plongent dans leur intimité familiale et rapportent petits et grands événements de le... >Voir plus
Que lire après LettresVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Les lettres de Marie Curie et de ses filles.
Cette correspondance entre mères et filles éminemment scientifiques et célèbres ne présente ici que les lettres les plus familiales et affectueuses, celles privilégiant la collaboration scientifique entre Marie et Irène ayant déjà été publiées auparavant.

Les lettres échangées ici sont celles d'une famille comme les autres où la mère écrivait presque chaque jour à ses filles lorsque les vacances les éloignaient car c'est surtout alors qu'elles se séparaient, Marie Curie restant travailler à Paris avec l'ardeur et le succès que l'on sait mais obligeant ses petites filles à prendre le bon air au bord de la mer en Bretagne, à l'Arcouest, près de Paimpol où se retrouvaient de nombreux intellectuels antidreyfusards. Elle-même, plus tard, quand sa santé déclinera, prendra l'habitude d'aller se baigner et prendre le soleil à Cavalaire, alors qu'Irène soignera son début de tuberculose, en allant skier dans les Alpes. Sport et grand air, voilà une des règles d'hygiène de la famille et j'ai été très étonnée, en découvrant que très jeunes encore, les deux jeunes filles marchaient facilement de Paimpol à Guingamp, ou de Paimpol au château de la Roche-Jagut, aller et retour sans peine, soit des «promenades à pied» d'une quarantaine de kilomètres en une journée.

Les premières lettres commencent en 1906, après la mort de Pierre Curie, renversé par une voiture à cheval. Irène a neuf ans et Ève moins de deux ans. Marie Curie écrit alors à son amie d'enfance :
«Ma vie est saccagée de telle sorte qu'elle ne s'arrangera plus…Je désire élever mes enfants le mieux possible, mais même elles ne peuvent réveiller la vie en moi. Je fais de grands efforts pour qu'elles deviennent solides et bien portantes.»
On assiste à l'évolution des enfants si différentes l'une de l'autre, Irène suivant les traces de sa mère tandis qu'Eve devient pianiste puis journaliste. Les deux scientifiques, la mère et la fille aînée, mourront toutes les deux de leucémie aiguë, due à leur travail, on le sait maintenant, Marie en 1934, à soixante sept ans et Irène Joliot-Curie, en 1956, à cinquante neuf ans. Ève Labouisse-Curie, quant à elle, mariée à un Américain et habitant New York, vivra cent trois ans jusqu'en 2007.
Lien : http://liratouva2.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          40
Entrez dans l'intimité de cette grande dame, mais avec respect, sans voyeurisme. Les copies des lettres et les photos ajoutent à la beauté de l'ouvrage. Pas besoin de culture scientifique pour suivre le parcours de Marie Curie, sa condition d'émigrée, d'épouse, de veuve, de mère, de grande scientifique reconnue... on la suit, pas à pas, question après question. La lecture est aisée, tout est vrai. Un destin à découvrir absolument !
Commenter  J’apprécie          50
Dans ce superbe ouvrage, nous sommes transportés dans le quotidien de l'une des plus brillantes scientifiques de tous les temps, en l'occurrence, Marie Curie.
A travers les lettres, qu'elle a envoyé et reçu à et de la part de ses deux filles : Irène et Eve. Nous suivons un peu leur éducation et l'amour d'Irene pour les sciences et celui d'Eve pour la littérature et le piano.
Un livre magnifique et un voyage exceptionnel au sein d'une famille modèle qui a réussi sa vie professionnelle et personnelle, quand la science et l'amour s'unissent, tout devient possible.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Ma petite enfant, je souhaite que tu en aies fini au plus tôt avec les inquiétudes et les préoccupations et que tu organises ta vie d’une manière plus calme et plus raisonnable. Peut-être ne saurais-je pas bien t’expliquer en quoi consiste le bonheur, mais il n’est certainement pas dans le drame, et il y a bien assez de cet élément autour de nous, même quand nous ne le cherchons pas. Je crois que je passerai le restant de mes jours dans une crainte constante de l’imprévu qui nous guette pour nous accabler.
Commenter  J’apprécie          92
" On ne fait jamais attention à ce qui a été fait ; on ne voit que ce qui reste à faire. "
Commenter  J’apprécie          462
Ma vie est saccagée de telle sorte qu’elle ne s’arrangera plus…Je désire élever mes enfants le mieux possible, mais même elles ne peuvent réveiller la vie en moi. Je fais de grands efforts pour qu’elles deviennent solides et bien portantes.
Commenter  J’apprécie          91
J’ai reçu le livre de Colette et t’en remercie. J’ai commencé à le lire et le trouve beau. Il est curieux à quel point il lui faut des souvenirs personnels pour tirer d’elle ce qu’elle peut donner de mieux. Son imagination est uniquement descriptive, mais dans cet ordre d’idées c’est vraiment unique. C’est, d’ailleurs, aussi peu intellectuel que possible. Il ya une relation très directe entre l’impression sensuelle et l’expression extérieure.
Commenter  J’apprécie          41
Il me semble que le fait d’acclamer de cette manière a en lui-même quelque chose qui n’est pas à recommander, quel que soit l’objet de la manifestation. Je ne vois cependant pas clairement comment on devrait procéder et à quel degré il devrait être permis de confondre la personne avec l’idée qu’elle représente
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Marie Curie (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Curie
Est-il encore pertinent de construire des représentations géométriques des ensembles de couleurs ? Table ronde des couleurs, le 1 juillet 2022, Université Pierre et Marie Curie, Paris.
Nous avons tous appris à opposer les couleurs sur un cercle. Les théoriciens les ont disposées sur des triangles, des sphères, des cubes. Découvrant peu à peu leur complexité selon d'innombrables paramètres (grandeur, saturation, fond, texture, supports, éclairages, mouvement, reflets, etc.) et mesurant leurs fréquences, nous avons envisagé d'autres typologies et modes d'identification (numérotation d'échantillons, chromatologie supposée universelle), puis avec le développement de l'informatique, des solides virtuels à cinq ou dix dimensions pour tenir compte de tous les déterminants. Cette quête de représentation visuelle des systèmes de couleurs est devenue si complexe, qu'elle n'est plus utilisable dans les usages sociaux (matières plastiques, carrosseries d'automobile, teintures textiles, crèmes et poudres de maquillage, etc.) Et c'est sans compter les significations symboliques des couleurs, les milieux de vie, les modes, qui varient selon les cultures et les époques. Nos imaginaires changent nos sensibilités chromatiques. Alors que faire pour maîtriser le langage des couleurs lorsqu'on est designer de mode, de mobilier, pour choisir la couleur des pilules pharmaceutiques, d'un immeuble d'habitation ?
François Nawrocki, archiviste paléographe Jean-Philippe Lenclos, concepteur de couleurs, artiste visuel Michel Albert-Vanel, spécialiste de la couleur, designer coloriste Hervé Fischer, artiste et philosophe multimédia
+ Lire la suite
autres livres classés : sentimentsVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (24) Voir plus



Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
411 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre

{* *}