AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253941705
552 pages
Le Livre de Poche (01/02/2023)
  Existe en édition audio
4.14/5   4303 notes
Résumé :
Rosalie, Gabriel, Tim, Anton et Ambre formaient un groupe d’amis soudé jusqu’à ce qu’un drame les éloigne les uns des autres. C’est pourtant un appel au secours qui, cinq ans après, va à nouveau les réunir. Entre silences amers et regrets, ces retrouvailles vont raviver leurs douleurs fantômes et bousculer leurs certitudes : mènent-ils vraiment la vie dont ils rêvaient ? Un rendez-vous à la croisée des chemins qui leur prouvera qu’on peut se perdre de vue, mais pas ... >Voir plus
Que lire après Les douleurs fantômesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (430) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 4303 notes
Cinq ans se sont écoulé depuis Arvieux, cinq ans que Ambre a tourné le dos à ce groupe d'amis qu'elle avait rencontrés à la station d'hiver. Maintenant, elle est avec Marc. Quand Rosalie l'appelle à l'aide, Ambre n'hésite pas et file à son secours. La peur au ventre. Là-bas, elle les revoit tous. Tous ceux qu'elle a tenté d'oublier. Anton remonté contre Ambre n'en rate pas une pour lui faire mal. La petite Sophie ne sait plus qui est Ambre. Puis, Tim emprisonné dans une relation d'assistant auprès d'Anton. Un raz de marée s'abat sur la jeune femme, les souvenirs reviennent, les regrets aussi, la nostalgie.

J'aime beaucoup l'écriture de Mélissa Da Costa qui prend son temps de poser son histoire. Je la sens pleinement investie et attachée à ses personnages. Chaque chose en son temps, tout doucement l'oiseau fait son nid. Il y a des émotions, de la peine, des épreuves, de la joie aussi.

J'ignorais avant d'ouvrir ce livre qu'il s'agissait de la suite de son précédent roman, Je revenais des autres. Je ne suis pas particulièrement partisane des suites et j'avoue qu'ici, malgré le ton juste et la jolie écriture de Mélissa, je n'ai été que moyennement séduite par ces retrouvailles. Un peu trop prévisible, l'évidence d'un happy end. Ma mémoire d'éléphant m'a aussi joué des tours car je n'avais plus en tête les personnages du précédent livre. Ça n'a donc pas toujours été évident à suivre. Et ma non affinité avec les suites.

Ça reste néanmoins un joli roman qui plaira aux fans de Mélissa Da Costa. Je n'en doute pas. Ne tardez pas trop si vous venez de lire Je revenais des autres, surtout si vous l'avez aimé.
Commenter  J’apprécie          13712
"Beaucoup de mes amis sont venus des nuages
Avec soleil et pluie comme simples bagages
Ils ont fait la saison des amitiés sincères." Françoise Hardy, L'amitié.


Ambre a voulu oublier ses amis, après qu'Anton ( vice champion de ski alpin) ait perdu l'usage de ses jambes, dans un accident . Il avait, sans le dire, accusé de trahison Tim et Ambre. La jeune femme s'était enfuie, et Tim était revenu vers Anton.
"Mais hier, fit Sophie du haut de ses 5 ans, tu as dit qu'avant, c'était Tim ton amoureux. Et tu étais triste parce que Tim, il était retourné vers Anton, et toi tu avais du chagrin."


Le coeur d'Ambre se serra. La vérité sort de la bouche des enfants?
Ambre était morte de honte." Marc avait compris. Il avait retiré son bras et s'était écarté d'elle".
Marc, si solide et si fort, son compagnon depuis 5 ans...


Marc était reparti à Lyon, laissant Ambre avec ses amis et... ses remords. Depuis la gifle mémorable d'Ambre, Anton et elle étaient à couteaux tirés...
-" Ambre,! Ca ne te plairait pas de me pousser? Les freins de cette luge sont foutus, et mes jambes sont nases. Avec l'élan"...PAF!
Demandait Anton.
"Ils ont cette douceur des plus beaux paysages
Et la fidélité des oiseaux de passage
Dans leurs coeurs est gravée une infinie tendresse"


"Vous pourriez vous débarrasser de moi, Tim et toi. Tu me détestes suffisamment pour ça!"
"Mais parfois dans leurs yeux se glisse la tristesse
Alors, ils viennent se chauffer chez moi
Et toi aussi, tu viendras"


Tu pourras repartir au fin fond des nuages
Et de nouveau sourire à bien d'autres visages
Donner autour de toi un peu de ta tendresse
Lorsqu'un autre voudra te cacher sa tristesse¨"


Et Vous, avez vous oublié votre "premier amour?"
Ambre va-t-elle laisser Marc , car comment lui dire?
"J'ai embrassé Tim, mais ce n'était qu'un baiser d'adieu. Celui que je lui devais depuis... 5 ans."
"Comme l'on ne sait pas ce que la vie nous donne
Il se peut qu'à mon tour je ne sois plus personne
S'il me reste un ami qui vraiment me comprenne
J'oublierai à la fois mes larmes et mes peines
Alors, peut-être je viendrai chez toi
Chauffer mon coeur à ton bois."


C'est beau, vous n'oublierez pas Rosalie, Tim et Anton, Marc, la petite Sophie et petit Tim'....
Commenter  J’apprécie          1072
❤ Coup de coeur ❤

L'an dernier, je découvrais Mélissa Da Costa avec "Je revenais des autres". Ce fut un coup de coeur. Encouragée par cette première lecture, je suis allée à la rencontre du roman précédent "Les lendemains" assez récemment... Et ce fut encore un coup de coeur !

Quand j'ai entendu que ce nouveau roman était la suite de "Je revenais des autres" et que j'allais retrouver les saisonniers du précédent roman, je l'ai acheté imméditament.

Vu le délai écoulé depuis ma lecture de "Je revenais des autres" et l'absence de ma bibliothèque du précédent roman (prêté à une voisine), j'avais un peu peur de ne pas m'y retrouver. Mais les souvenirs sont revenus comme des bouchées d'émotion. J'ai retrouvé l'attachement que j'avais pour chacun des personnages. Je me suis attachée aux nouveaux... et ai dévoré ce livre en prenant sur mes heures de sommeil.

Arrivée à la page 180 environ, je savais ce que je voulais qu'il arrive aux protagonistes et c'est ce qui arriva. Vous penserez peut-être que c'est dommage de deviner la fin... Mais ne connaissons-nous pas tous la fin de notre histoire ?

Ce qui importe, c'est donc le chemin ! Et ce chemin était beau et touchant !

Me voici donc définitivement au rang des inconditionnelles de Mélissa Da Costa qui fait mouche à chacun de ses romans. Mélissa Da Costa prend donc une place toute particulière parce qu'elle sait parler à mon coeur.
Commenter  J’apprécie          817
Face au succés de " Je revenais des autres", Melissa Da Costa n'a pas su ( ou pas pu ) abandonner ses personnages et remet le couvert avec "Les douleurs fantômes". Autrement dit : que sont-ils devenus cinq ans après ?

A la suite de la disparition de son compagnon, qui a laissé un mot mystérieux demandant de ne pas s'inquiéter, Rosalie (désormais mère de deux enfants), téléphone à Ambre. Laquelle vit depuis deux ans avec Marc (sans être convaincue plus que ça...) et est responsable d'une boutique dans Lyon. Malgré leur "non communication" depuis cnq ans, Ambre saute aussitôt dans un train pour venir aider son amie, qui pourtant est entourée d'Anton et de Tim, venus pour les fêtes de Noël.
Tim qui avait laissé Ambre pour venir secourir son ex petit-ami Anton à la fin du premier tome. Tim qu'Ambre n'a jamais pu oublier.

Ce séjour révélera toutes les failles, tous les manques, soignera toutes les blessures et résoudra tous les problèmes des uns et des autres, et tout le monde vivra heureux...

Dit comme ça, c'est assez bisounours, mièvre etc.. Et ça l'est. MAIS il faudra compter sur le talent de conteuse de Melissa da Costa, qui arrive à faire gober tous les bons sentiments , à gommer tous les problèmes, à les mettre sous le tapis. Personne n'en veut à personne de ne pas avoir donné de nouvelles, leur amitié est repartie comme en quarante, les amours aussi, pas de jalousies, aucune ambiguité. Dans la vie, rien n'est aussi facile, mais ça tombe bien, on est dans un roman.
Certains lecteurs trouveront cette lecture trop "gentille", d'autres seront emportés par le souffle romanesque de cette histoire, d'autres seront transportés par le talent de l'auteure, qui nous fait passer un très agréable moment avec des personnages auxquels , on s'est attachés.
Moi j'ai vogué entre ces trois courants en ne sachant pas au final comment me positionner. Et j'ai décidé que j'ai aimé parce que j'ai passé un bon moment, point barre.
Ce tome 2 est beaucoup moins sombre que le précédant , il est illuminé par la présence d'un petit bout de chou, haute comme trois pommes , Sophinette, qui chante " Foréveuyan" avec beaucoup de conviction et de sérieux. ( Forever Young d'Alphaville,)

Des moments de grâce, des moments amusants, des passages un peu mièvres, des passages émouvants, des phrases justes, d'autres qui sonnent un peu trop roses, des personnages attachants, des moments un peu trop bisounours : tout ça, tout ça ...



Commenter  J’apprécie          607
"Les douleurs fantômes" fait suite à "Je revenais des autres". Nous retrouvons toute la bande des saisonniers et leurs "pièces rapportées" cinq ans après. le destin avait voulu les séparer pour un temps, la disparition de l'un d'entre eux va les faire se réunir et se retrouver en ces fêtes de fin d'année. Chacun menait sa petite vie tranquille (ou pas), ces retrouvailles vont bouleverser le cours des choses.

J'ai passé un très bon moment avec ce second opus que j'ai préféré au premier. Mélissa Da Costa aborde des sujets pas toujours gais là aussi (handicap, femme battue, deuil), mais elle le fait ici d'une manière moins mélodramatique. C'est beaucoup moins triste, les personnages sont aussi moins en colère et moins ravagés, donnant une dimension plus frivole à l'histoire.

Il y a là beaucoup à lire, comme pour les autres romans de l'autrice. C'est d'ailleurs ce que j'aime chez elle : elle prend le temps de camper ses personnages et d'instaurer son histoire.

J'ai davantage apprécié l'ensemble des personnages et me suis facilement attachée à eux. À commencer par Ambre, qui a bien changé en cinq ans : plus posée, moins "mollassonne", je l'ai découverte plus caractérielle, ayant plus de répondant, telle que je l'aurais voulu dès le début. Anton, également, s'est révélé moins acariâtre, j'ai pu enfin l'apprécier. Dans l'ensemble, ils sont tous touchants et apportent à tour de rôle un plus à l'histoire.

Ici, il est encore question de relations humaines. Tout tourne autour du trio Ambre/Anton/Tim dont les liens sont ambigus. Les relations qu'ils entretiennent entre eux et avec les autres personnages font le plus gros de l'histoire.

L'autrice a ce don de jouer avec les sentiments de ses protagonistes, et avec ceux des lecteurs en conséquence. Il en ressort à chaque fois tout un panel d'émotions. Et comme l'intrigue est beaucoup moins déprimante, tellement plus optimiste, il s'en dégage davantage d'émotions positives. Si certains passages paraissent tristes, mélancoliques, la plupart sont drôlissimes.

L'autrice nous offre en plus un joli happy end, extrêmement touchant. Sacrément prévisible également mais en aurait-on voulu d'un autre ? Moi pas en tout cas !

Un feelgood tel que je les aime : pétillant, émouvant, plein de sensibilité.
Commenter  J’apprécie          530


critiques presse (2)
Actualitte
05 septembre 2022
Un roman très émouvant, d’une sincérité troublante sur l’âge adulte qui bouleverse toutes les certitudes, et envoie valser les avenirs tracés. Mélissa Da Costa nous met du baume au cœur et, comme d’habitude, nous aide à avancer.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Mélissa Da Costa examine les relations amicales, les liens amoureux toxiques et les effets sournois de l?emprise dans son nouveau roman.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (159) Voir plus Ajouter une citation
J ai compris que la vie est complètement étrange mais qu elle ne laisse rien au hasard. Que rien ne sert jamais à rien. Que le malheurs et la douleur nous amènent toujours à un endroit bien précis. Pour atteindre un but bien précis.
Réunir à une même table deux êtres qui se réparent. Réunir, réparer, réformer, ressusciter. Rien n est laissé au hasard.
Commenter  J’apprécie          20
On aurait jamais dû en douter..... De tout ce bonheur qui nous attendait.
Commenter  J’apprécie          70
Rien ne peut séparer deux âmes soeurs. Elles traversent tout et elles finissent toujours par se retrouver
Commenter  J’apprécie          40
« J’aime pas ça, c’est pas bon ! Lança Sophie en lorgnant le sachet de haricots.
–C’est dommage, répliqua Ambre. C’est moi qui cuisine maintenant, jusqu’à mon départ. Et j’adore ça, les haricots. »
Sophie la sonda avec méfiance.
« Si, je t’assure. J’en cuisine en entrée : salade de haricots. Et en plat chaud : gratin de haricots avec steak haché de haricots. Et le dessert, alors là c’est ma spécialité : flan de haricots avec son coulis de haricots accompagné d’un biscuit croquant aux haricots ! D’ailleurs, tu n’as pas trouvé les céréales aux haricots pour ton petit déjeuner ? Avec du lait et du miel, c’est excellent ! »
Commenter  J’apprécie          423
« Sophinette, j'ai quelque chose pour toi. »
Puis elle avait mis solennellement un genou à terre comme pour une demande en mariage et elle avait prononcé d'une voix grave :
« Sophie, veux-tu devenir ma filleule ? »
Maintenant elle attendait une réponse, le paquet rose tendu à la petite fille qui souriait en se mangeant un doigt, pas très à l'aise, pas très sûre de comprendre ce qui était en train de se passer.
« Sophinette, répéta-t-elle de sa voix grave qui fit rire l'enfant, veux-tu oui ou non devenir ma filleule ? Si tu pouvais te dépêcher, j'ai très mal au genou. »
Deux yeux incrédules lui faisaient face. Elle ne va pas répondre non quand même ! Puis la voix fluette retentit :
« C'est quoi une filleule ? »
Et Ambre laissa retomber son bras — et le paquet — le long de son corps, en souriant avec indulgence.
« Ça veut dire que je deviendrai ta marraine. »
Cette fois-ci les deux yeux s'agrandirent, s'illuminèrent, tandis qu'un petit rire jaillissait de la bouche de Sophie.
« Maman t'a demandé ?
- Oui, maman m'a demandé. Et j'ai dit oui bien sûr. Mais toi... est-ce que tu es d'accord ?
- Bah oui ! T'es bête toi ! »
Ambre éclata de rire.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Mélissa Da Costa (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mélissa Da Costa
"Melissa Da Costa est la romancière la plus lue de France. Pourtant avant 2019 - année de sortie de son roman Tout le bleu du ciel - elle n’avait jamais rien publié. Passionnée d’écriture depuis toujours elle est repérée en ligne par une maison d’édition et se hisse en 4 ans tout en haut du classement des auteurs les plus vendus en France! Malgré ce succès fulgurant Melissa m’a frappée par son humilité et son recul sur le succès public rencontré par ses romans. Dans cet épisode elle partage avec nous les dessous de la création de ses ouvrages, ses rêves et ses inspirations. Si vous cherchez un épisode pour stimuler votre créativité, ne cherchez pas plus loin : c’est celui la. Bonne écoute !"
+ Lire la suite
autres livres classés : retrouvaillesVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus



Lecteurs (9406) Voir plus



Quiz Voir plus

Le quizz où tout le monde a sa chance ….

Par quel mot commence le premier chapitre ?

Je
Il
Sujet
Verbe
Complément

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Tout le bleu du ciel de Mélissa Da CostaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..