AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253248460
384 pages
Le Livre de Poche (31/01/2024)
  Existe en édition audio
4.18/5   1082 notes
Résumé :
« Avec un peu d’amour, on fait de grandes choses. En deux années, mes voisins ont transformé cette bâtisse vosgienne à l’abandon en refuge. Du haut de mon banc et de mon grand âge, je viens chaque jour guetter les changements. Les trois premiers locataires sont aussi cabossés que moi. Un homme qui se remet d’un geste irréparable, une gamine fragile comme un moineau et une femme camouflant la misère sous sa légèreté. Je savais qu’au contact des arbres, des bêtes et d... >Voir plus
Que lire après Un abri de fortuneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (183) Voir plus Ajouter une critique
4,18

sur 1082 notes
C'est toujours un plaisir d'ouvrir un livre d'Agnès Ledig, où j'y retrouve à chaque fois sa plume toute de douceur et de bienveillance.

Dans "Un abri de fortune", elle nous invite à passer d'agréables moments à La grange des Censes perdues, endroit isolé dans les Vosges, aux côtés de personnages qui ont besoin de se retrouver ou même renaître, se reconstruire ou se construire tout simplement. Nous avons même le plaisir de revoir Capucine et Adrien, dont on avait fait la connaissance dans "La toute petite reine", et qui sont aujourd'hui les heureux propriétaires des Censes perdues. Pour un temps, ils offrent un gîte à des personnes ayant besoin de se ressourcer et de se (re)connecter avec la nature et profiter de ses bienfaits.

C'est ainsi que nous faisons la connaissance de Clémence, Rémy et Karine, dont je ne dirai rien de leurs fêlures et de leur passé douloureux, puisqu'ils nous sont dévoilés que petit à petit au fil de la lecture. Ce sont des êtres cabossés et vulnérables que rien ne lie et qui vont pourtant nouer des relations touchantes.

Nous suivrons les uns et les autres, nous les verrons se réparer, se fortifier petit à petit, en même temps qu'ils découvriront les bienfaits de la nature. Jardinage et botanique, cuisine, soin des animaux, balades en forêt se mêleront à d'autres passions, comme la poésie, le crochet, le sport, et même l'amour. Nous observerons s'établir de jolies relations, de plus en plus fortes. Entraide et solidarité règneront durant toute l'histoire, avec une petite part de mystère, en ce qui concerne la raison pour laquelle chacun de ces trois êtres ont choisi d'être là (même si on en devine une grande partie), mais aussi en ce qui concerne leur trouvaille, bien enfouie sous terre (bien que trop peu exploitée à mon goût)...

Les sujets abordés sont loin d'être guillerets, puisqu'il est question d'âmes et de corps abîmés de trop de souffrance (anorexie, alcoolisme, burn-out, violences faites aux femmes). Pourtant, l'histoire, bien que très touchante, ne fait pas dans le larmoyant. Agnès Ledig pèse ses mots, tout en restant dans la bienveillance et la tolérance, l'empathie et la sensibilité, l'entraide et le partage. Chacun des personnages nous touche à sa manière, par sa fragilité et sa force, son vécu, ses maladresses, ses doutes et ses angoisses.

Les lieux ont leur importance tout du long. Il y a d'ailleurs de jolies descriptions qui donneraient envie d'y être pour de vrai et qui offrent à l'histoire et à ses personnages une atmosphère apaisante et enchanteresse.

L'ensemble est certes quelque peu cousu de fil blanc et prévisible, le prologue n'avait pas lieu d'être (ce qui en découle ensuite n'a pas vraiment d'intérêt et surtout aucun rapport avec le fil rouge de l'histoire), l'autrice m'a également habituée à traiter ses personnages un peu plus en profondeur, pourtant j'ai pris plaisir à cette lecture qui met du baume au coeur grâce aux belles relations entre les protagonistes et à l'empathie que l'on éprouve pour eux.

Je n'ai pas retrouvé les mêmes sensations que "Dans le murmure des feuilles qui dansent" qui m'avait littéralement touchée en plein coeur et qu'aucun autre livre de l'autrice n'a encore réussi à détrôner. Mais "Un abri de fortune" n'en est pas moins un gentil roman feelgood, grâce à qui j'ai passé un tendre et plaisant moment de lecture. Un joli roman sur les relations et la nature humaines, les bienfaits de la nature, la résilience et l'acceptation de soi, tout de sensibilité et de bienveillance.
Commenter  J’apprécie          6410
Quoi de mieux pour écouter en marchant qu'un livre dont l'histoire se passe dans un coin perdu des Vosges, un havre de paix au milieu de la nature. Voici l'itinéraire :
« – J'ai une indication, annonce Karine en chaussant ses lunettes. Il faut se rendre jusqu'à Vénimenil, lit-elle sur son téléphone, prendre ensuite le chemin de la Morte-Femme à la sortie du village derrière l'église, puis la deuxième à gauche après le Bout du monde.
– Ça m'a l'air joyeux, l'endroit où je vous emmène.
– 1789, chemin des Folles-Pensées.
– Comme la Révolution ?
– Je crois que dans les Vosges le numéro des maisons représente les mètres depuis le début de la route. J'ai un nom de lieu-dit aussi : « les Censes perdues ». »

Un lieu au milieu de la nature, une ferme où les maitres des lieux visent l'auto-suffisance, un havre où ils vont accueillir des cabossés de la vie, un homme jeune, une femme plus mûre, une autre juste à la sortie de l'adolescence. Ils seront hébergés et travailleront à la ferme bien sur, mais aussi et surtout à se reconstruire, à essayer d'aller de l'avant.

Rien de bien original dans ce roman, mais un texte à l'écriture fluide, poétique souvent, qui nous entraine par petites touches dans le quotidien des personnages. Il y a beaucoup de douceur, beaucoup d'optimisme aussi, je dirais presque de la naïveté, mais à laquelle j'ai voulu adhérer. Une intrigue à propos d'une découverte dans la foret vient ajouter un brin de suspense.

Je suis heureuse d'avoir choisi d'écouter ce livre, j'ai aimé entendre raconter cette histoire douce et tendre, même si le choix du narrateur ne m'a pas convaincue. J'ai trouvé sa voix trop grave, et parfois un peu grandiloquente. Je pense que j'aurais préféré sur ce type de livre une voix féminine.

Merci à NetGalley et aux éditions Audiolib pour ce partage #Unabridefortune #NetGalleyFrance

Commenter  J’apprécie          6417
Je n'avais encore jamais lu de romans écrits par Agnès Ledig malgré sa popularité. J'avoue que ce n'est pas le nom de l'auteure qui m'a attirée ici, mais la magnifique couverture de ce livre ; cette végétation entourant le firmament dans lequel se cache un félin cerné de ronces… Une bien jolie découverte.

« Leur chaos à eux, qu'ils sont venus ranger ici, entre les fleurs et les nuages. Et maintenant celui des autres. Des chaos différents. Mais quel que soit le tas de peurs, de peines, de souffrances, la façon de ranger est sensiblement la même. » Capucine et Adrien se sont rencontrés dans le plus grand des hasards ; deux âmes en peine, rudoyées par la vie. Retrouvant la paix intérieure en s'installant dans une ferme reculée au milieu des Vosges, ils décident d'ouvrir leur porte à des personnes en détresse, dans le but de leur redonner goût à la vie.

« L'homme se sent puissant. A sa place. En surplomb du monde, loin des humains dérisoires. En visitant le chalet pour la première fois, quelques années plus tôt, ce fut une évidence : "C'est là. Ne réfléchis pas." » Jean est né et a vécu de longues années dans une maisonnette toute proche. Il connaît bien les lieux ainsi que leurs secrets. Chaque jour il se rend sur un banc situé sur un promontoire pour vivre par procuration les expériences du couple et de leurs protégés.

« A- t- on le droit de renaître à soi- même ? de passer l'éponge et de jeter aux rapaces les miettes de son passé triste ? de faire comme si on apparaissait au monde, vierge de tout, pour se laisser une deuxième chance. » Nos six personnages tissent des liens en travaillant durement à l'amélioration de la ferme. Voilà que sous un taillis, ils découvrent quelques marches les entraînant dans les profondeurs de la terre. Quels sombres secrets liés au passé vont-ils découvrir ? L'enquête va s'avérer longue tant les langues vont refuser de se délier. Et paradoxalement, ce qui va être découvert va leur permettre, à tous, de tracer une croix sur un passé douloureux pour accepter, enfin, d'avancer serein.

Au final, un roman doux et captivant à la fois. Même s'il est basé sur la notion de résilience, il y a suffisamment de suspens pour tenir le lecteur en haleine jusqu'à la fin. Une très bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          300
Je ne connaissais pas du tout cette autrice et comme depuis quelques mois, je fais une incursion dans le monde de la littérature « blanche » (avec plus ou moins de succès, cf mes critiques précédentes), il fallait donc que je lise cette autrice. Chose faite et bien m'en a pris car j'ai passé un très bon moment.
En résume - vite fait - un couple d'amoureux décident de retaper une ferme vosgienne et de s'engager dans la permaculture. En même temps, ils accueillent des gens, brisés par l'existence et leur offre un répit, du temps, un abri, de l'amitié, tout ce qu'il faut pour se reconstruire. Ainsi, trois âmes déchirées viennent trouver refuge, sous l'oeil curieux mais bienveillant d'un vieux voisin.
C'est vrai que ce livre est plein de bons sentiments mais pour autant, il est bien écrit, l'histoire bien construite, les personnages attendrissants, du coup il n'est pas mièvre du tout. Allergique aux livres gnangnan ou superficiels, si c'était le cas je vous le dirai. Non, ici on a un livre qui fait du bien, qui ne cache pas la la part sombre de l'homme et sa détermination à détruire ce qui est beau et bon, mais il y a de la résilience dans ces personnages cassés qui trouvent leur force dans l'amitié qu'ils se portent, dans l'acceptation de ce qu'ils sont et de leur passé.
Ça fait chaud au coeur et ça donne de l'espoir dans ce monde terrible, ça fait du bien quoi…
Commenter  J’apprécie          316
Tout a commencé par un coup de coeur pour une magnifique couverture assez énigmatique d'une auteure dont j'avais beaucoup entendu parler sans n'avoir jamais lu un seul de ses romans…

En terminant l'écoute d'Un abri de fortune, cette impression ne m'a pas quitté et, c'est finalement le coeur léger que je dis au revoir à des personnages attachants.

Un abri de fortune n'est pas un simple roman, il s'agit d'un véritable hommage rendu à notre mère nature et à la possible reconstruction de l'homme. D'une plume très agréable à lire et bienveillante, Agnès Ledig offre un récit lumineux où les personnages vont pouvoir prendre un nouveau chemin.

Roman très touchant, j'ai beaucoup aimé suivre cette lecture en écoutant la voix de François-Eric Gendron surtout lorsqu'il interprétait Jean, cet ancien qui, de son banc situé sur le bord du chemin, va voir ses nouveaux voisins se reconstruire.

Je tiens à remercier les Editions Audiolib et Netgalley France pour cette écoute coup de coeur qui m'a touché. C'est avec grand plaisir que je plongerai dans les anciens livres écrits par Agnès Ledig et qui m'ont donné l'impression d'une lecture doudou sans pour autant être considérée comme étant un Feel Good.
Commenter  J’apprécie          290


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec
02 octobre 2023
[Ce] roman est un chant d’amour pour la nature et ses bienfaits, et une œuvre romanesque qui parle d’espoir, de guérison et de résilience. Un roman qui fait un bien fou, cohérent avec l’univers d’Agnès Ledig, et bien ancré dans notre époque.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (118) Voir plus Ajouter une citation
Elle lui a fait revivre le jour où tout s'est déchiré d'avoir tellement gardé, encaissé, ruminé. La cuve pleine de fiel et de déception qui déborde de cette crasse des autres qu'on a trop acceptée.
Commenter  J’apprécie          30
Denis regarde sa patiente lui sourire. Elle n'a jamais cessé de le faire, même aux pires moments. Parfois, elle rit en pleurant à chaudes larmes. Le jour et la nuit sur le même paysage. Cacher les fissures sous une fine couche de joie feinte sans pour autant les reboucher. La misère sous la tapisserie.
Commenter  J’apprécie          390
Autour de lui, les cimes des grands arbres oscillent avec le vent, les feuilles bruissent, les insectes volent en tous sens dans une étrange danse, le bois mort repose et nourrit les vivants. Et lui, assis là, immobile, à se demander pourquoi. Pourquoi lui, pourquoi là, pourquoi cet éternel recommencement, quand le soleil se lève ?
Commenter  J’apprécie          332
Les hommes peuvent bien s'entretuer, les oiseaux continuent à chanter. En prison, les oiseaux peuvent bien chanter, les hommes continuent à s'entretuer.
Commenter  J’apprécie          382
Il aimerait casser les rétroviseurs. Ne plus regarder en arrière. Seulement devant. Lancer sa voiture à pleine vitesse sur une piste vierge et se laisser manger par l'horizon en fermant les yeux, lâcher le volant, les poumons gonflés d'avenir.
Commenter  J’apprécie          232

Videos de Agnès Ledig (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Ledig
Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/agnes-ledig-un-abri-de-fortune-53745.html Entrer dans un livre d'Agnès Ledig, c'est se couper du monde, retrouver l'essentiel, s'interroger sur son propre parcours, imaginer une autre façon de vivre le quotidien. Depuis son premier roman « Marie D en haut » en 2011, suivi de « Juste avant le bonheur », Agnès Ledig est devenue une auteure majeure, fédérant autour d'elle un public fidèle, sensible à ses histoires contemporaines et à son écriture belle et fluide. Pour son 10ème roman, « Un abri de fortune », elle nous entraine dans les Vosges, là où elle-même s'est installée avec sa famille il y a quelques temps. Là, dans cette nature intacte, Capucine et Adrien, ont reconstruit leurs vies, eux que le destin avait confronté au pire. Nous les avions déjà croisé dans le précédent titre d'Agnès Ledig, « La petite reine » mais précisons-le, ce nouveau roman n'est pas une suite. Ensemble, Capucine et Adrien ont retapé une ancienne ferme, et tout en assurant le travail des champs et l'entretien des bêtes, ils ont fait le choix d'accueillir chez eux des personnes en reconstruction. Tout cela sous le regard de Jean, 90 ans, qui a toujours vécu ici et qui, assis chaque jour sur son banc, assiste avec discrétion aux allers et venues des uns et des autres. Et voilà Clémence, Rémi et Karine. Ils ne se connaissent pas. Tous les trois sont un peu paumés, ont été brinquebalés par la vie, tentent de masquer les maux qui les taraudent et se retrouvent ainsi dans cette ferme isolée des Vosges pour essayer de redonner un sens à leur existence. Chacun garde jalousement le secret qui le tenaille jusqu'au jour où un secret encore plus grand va leur permettre de déverrouiller leur mal-être. Avec sa plume douce, délicate et sensible, Agnès Ledig parvient une fois encore à nous toucher au coeur. Au-delà de cette belle histoire de résilience et d'entraide, dans laquelle des thèmes forts et douloureux sont abordés, elle nous rappelle aussi combien la nature, les gestes simples, l'écoute des autres peuvent nous aider à apaiser nos émotions excessives et nos idées noires. Une leçon de vie et d'espoir que chacun pourra interpréter à sa façon. « Un abri de fortune » d'Agnès Ledig est publié chez Albin Michel
+ Lire la suite
autres livres classés : réinsertionVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (2925) Voir plus



Quiz Voir plus

Juste avant le bonheur - Agnès Ledig

Julie exerce une fonction, laquelle?

Assistante maternelle
Caissière dans un supermarché
Secrétaire médicale
Agent d'entretien

20 questions
262 lecteurs ont répondu
Thème : Juste avant le bonheur de Agnès LedigCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..