AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266116633
475 pages
Éditeur : Pocket (02/05/2002)
3.58/5   102 notes
Résumé :
Le onzième empereur inca va mourir, mais au lieu de désigner son successeur, il confie les secrets de son royaume à une mystérieuse jeune fille aux yeux bleus.
C'est alors que surgit de l'océan un petit groupe d'étrangers blancs et barbus partis à la conquête du Pays de l'Or. Leur chef est le redoutable Capitan Pizarro, envoyé par Charles Quint. Parmi eux, Gabriel, un jeune noble espagnol... Un roman magique, où s'entrechoquent le pouvoir, le surnaturel et l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 102 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

kouette_kouette
  12 février 2016
Moi, on me disait Inca, je répondais lac Titicaca et Machu Picchu sans développer avec une date ou une histoire ; mais surtout je chantais le générique des "Mystérieuses cités d'or". Bref, ma connaissance de cette civilisation était au ras des pâquerettes...
C'est donc avec plaisir et curiosité que j'ai lu ce premier tome Inca.
On parcours les années 1526 à 1532 (année d'arrivée des conquistadors) sur l'Empire des Quatre Directions (aujourd'hui appelé Pérou) dirigé par l'Unique Seigneur ou Sapa Inca. On y découvre l'organisation politique, sociale et culturelle sur fond de fortes croyances spirituelles.
Ce tome n'est pas très riche en aventure, mais parfait pour découvrir cette civilisation quand on est novice comme moi. Et puis il s'agit d'une trilogie, donc ce premier tome a peut-être pour but principal de poser le décor.
En tout cas, maintenant, je baigne dans l'ambiance Inca. Je suis plus que prête pour attaquer le deuxième tome et lire une romance sur cette trame historique comme le laisse présager la fin de Princesse du soleil !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
boudicca
  03 avril 2012
La trilogie « Inca » nous plonge au coeur de cette fameuse civilisation précolombienne au moment de sa confrontation avec les conquistadors espagnols menés par Francisco Pizarro en 1532. On y suit le parcours de deux protagonistes : Anamaya, jeune autochtone aux mystérieux pouvoirs et proche de l'empereur, et Gabriel, petit noble espagnol et membre de l'expédition. Ce premier tome se concentre essentiellement sur l'arrivée des conquistadors et leurs premiers contacts avec cette civilisation inca avec laquelle l'auteur nous familiarise avec talent, évoquant ses coutumes, rituels et traditions sans jamais casser le rythme de la lecture en nous ennuyant par trop de références érudites. On se sent immédiatement transporté dans ce Nouveau Monde encore inconnu et qu'on peine parfois à comprendre mais d'une beauté envoutante. de l'impressionnant Machu Picchu au paisible lac Titikaka en passant par la mythique Cuzco, embarquez pour ce voyage au coeur de l'empire inca, vous ne serez par déçu!
Commenter  J’apprécie          120
Viracocha
  02 mars 2021
Inca, Princesse du Soleil. N'est-ce pas un titre qui dégage un parfum d'embruns et de terre, de lumière et d'obscurité, de quinoa, de lamas, d'or, de pyramides, de serpents, et surtout de pumas !
Fais confiance au puma.
Oui, c'est la phrase que l'on pourrait retenir de ce livre.
Faites confiance à Antoine B. Daniel, trois auteurs qui prennent l'apparence d'un seul. Ils se camouflent sous la silhouette du puma qui, d'un coup de griffe, a marqué son empreinte sur un pan de l'histoire commune des Incas et des Conquistadores.
Bien que je doute que tous les faits exposés soient authentiques, l'ambiance qui se dégage dans ces chapitres semble typique de l'Amérique du Sud du XVIème siècle.
D'un côté, il y a ces Incas qui voient leur empereur, Huayna Capac, s'en aller. Un successeur doit être trouvé et ils s'en remettent à la Coya Camaquen, une jeune fille capturée dans un village dans la jungle. Ces Incas, ils nous semblent réels. On capte leurs pensées, on découvre leurs rituels et leur mode de vie. Et on voyage avec eux. On vibre avec Anamaya, la Coya Camaquen.
À travers son parcours, on découvre la vie chez les Incas et leurs préoccupations, à savoir désigner un successeur parmi tous les enfants du défunt empereur. Un conflit va opposer deux prétendants. Mais tous guetteront les mots de l'Unique Seigneur, emprisonnés dans l'âme de la Coya Camaquen.
D'un autre côté, on est emmenés à découvrir le départ et l'arrivée de conquistadores portés par le capitan Fransisco Pizarro et on les suit en particulier à travers les frasques de l'un de ses disciples, un dénommé Gabriel. Tous les Espagnols rêvent d'or, du moins presque tous, certains semblent goûter à l'aventure, l'inconnu et la promesse d'un monde unique.
Deux civilisations se rencontrent. Deux civilisations resplendissantes de par certains aspects, mais deux civilisations trop marquées par le sceau de la violence pour que leur confrontation puisse se dérouler dans un esprit pacifique et fraternel... On se doute dès le début que tout ne va pas bien se passer, que le sang va couler et que tout le monde ne verra pas la fin de cette histoire.
Pourtant, les chapitres courts, le rythme bien équilibré, partagé entre descriptions, dialogues et actions et la plume incisive des trois auteurs nous tient en haleine jusqu'au bout. On ne sait pas qui vraiment soutenir. On voit l'humanité des deux "camps", on voit leurs intentions, pas forcément toutes négatives, bien que certains Espagnols n'ont que l'or à la bouche. On voit deux mondes qui se ressemblent plus qu'ils ne veulent bien le voir et qui s'en remettent tous un peu trop vite aux armes.
Comme je l'ai dit, je crois que l'exactitude des faits n'est pas complètement authentique, et comment le leur reprocher ? Comment pouvoir prétendre relater l'histoire d'hommes, de femmes, de paysans et de guerriers, de marins et de prêtres du soleil qui ont vécu il y a plus de 400 ans ? Pourtant, malgré tout, comme quand on lit un livre de Christian Jacq, on devine les fragments propres de la vérité qui se cachent derrière cette volonté farouche de témoigner d'une réalité historique qui nous dépasse tous.
Et quand bien même, on se laisse porter jusqu'au bout. On veut en savoir toujours plus. Et quand on lit les derniers mots de la dernière page, on n'a plus qu'une seule envie, lire le prochain tome, L'Or de Cuzco.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sea
  05 août 2017
8/10
ENTRECHOQUE
Au seizième siècle Francisco Pizarro part conquérir un eldorado, le Pérou. Gabriel, un homme de main, l'accompagne. L'empire Inca est alors sur le déclin, le vieil Empereur, Atahuallpa, s'inquiète pour son héritage, son oeuvre, ses disciples. Pizarro n'a d'autre choix que de s'enrichir et d'asservir un peuple déjà affaibli.
Anamaya est une magnifique indigène elle rencontre Gabriel. Les deux êtres s'entrechoquent. Deux cultures différentes, un amour. Gabriel entre en résistance, il refuse certaines pratiques espagnoles. Son rang social et l'autorité de Pizarro lui pèse. Il appartient à un camp et il n y est pas à son aise. Gabriel est différent. Anamaya aime Gabriel. Elle doit choisir entre son dévouement et sa fidélité éternelle à son roi et un amour ou tout reste à démontrer. Difficile de survivre dans ces conditions ? Les personnages osent survivrent et poursuivent la mythique histoire d'un amour impossible. Seront-ils les rescapés de la chute de L'Empire Inca ? le fond historique du roman est arrangé et le lecteur est épargné des scènes de barbarie. Aurait ce été préférable d'en lire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BVIALLET
  31 mars 2012
Ecrit à six mains , cette série romanesque retrace l'amour impossible d'une indienne aux yeux bleus , Anamaya et de Gabriel , jeune compagnon du Capitan Pizarro qui a entrepris avec une poignée d'hommes la conquête de l'Empire Inca au nom du roi Charles-Quint .
Le roman est un peu lent au début . Très centré sur le personnage d'Anamaya dont on se demande d'où elle tient la couleur de ses yeux qui semblent si étranges aux Incas . On le saura dans la suite . Enfin le drame se noue avec le projet de Pizarro , ses difficultés en Espagne et finalement son coup de génie : la capture de l'Inca intouchable Attahualpa dans un coup de main sauvage et risqué devant les 80 000 hommes de ses troupes rassemblées . le morceau de bravoure du livre laisse pantois . Les moeurs et coutumes des Incas avec leurs étranges sacrifices humains entre autres , sont très bien décrites . Documentation irréprochable . Très bon roman historique , facile à lire .
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tgranductgranduc   09 octobre 2012
Pelotonnée contre sa mère, Anamaya se réveille brusquement et écoute la pluie sur le toit de la case.
Il fait encore nuit, la nuit profonde et opaque de la jungle. Il pleut fort. Elle n'entend plus rien d'autre, ni les craquements des poutres, ni les cris des singes ou des fauves qui hantent la forêt.
Elle se retourne sur le hâlit de roseaux et cherche la main de sa mère. Elle ne comprend pas pourquoi le sommeil l'a quittée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
kouette_kouettekouette_kouette   11 février 2016
[...] grandir, se dit-elle, c'est garder des secrets trop lourds pour soi, c'est ressentir des émotions qu'on ne peut partager avec personne.
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : incasVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2443 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..