AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Bicyclette bleue tome 6 sur 10
EAN : 9782253146247
477 pages
Le Livre de Poche (30/11/-1)
3.48/5   498 notes
Résumé :
Rentrés d'Indochine en 1949, Léa et François Tavernier n'aspirent qu'à mener une vie paisible dans leur belle propriété bordelaise. Portant, le général de Lattre fait bien vite appel à françois, troublant leur repos : il souhaite lui confier une mission secrète à conduire auprès du Viêt-minh, dans l'espoi de conjurer le désastre militaire qui s'annonce.

Les deux époux et amants vont s'y perdre, se retrouver puis s'y perdre de nouveau.........De Saïgon... >Voir plus
Que lire après La Bicyclette bleue, tome 6 : La dernière colline, 1950-1954Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,48

sur 498 notes
5
0 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis
J'avais dévoré les 3 premiers tomes de la bicyclette 2 il y a quelques années, mais le 3e tome m'avait paru de trop. J'ai donc laissé passer du temps avant de lire la suite. Au début (disons les 100 premières pages), j'ai eu beaucoup de mal à m'y remettre, car d'une part je ne souvenais pas bien de ce qui c'était passé précédemment, et d'autre part, je trouvais de nouveau qu c'était de trop. Et puis, finalement, je me suis laissée embarquer par l'histoire : François doit se rendre en Indochine, en pleine guerre, et Léa l'accompagne. Elle est faite prisonnière et passe à deux doigts de la mort, touchée par la folie.
Les personnages de ce roman me font un drôle d'effet : ils m'agacent énormément (ils sont riches, luxueux, paillards, trop fiers d'eux, infidèles, casse-cou, violents, trop beaux pour être vrai....) mais en même temps, j'ai envie de les suivre et de connaître la suite de leurs aventures.
Commenter  J’apprécie          110
Arrivée l'histoire de Léa à commencer à me sortir par les trous de nez.
J'ai lu à la Bibliothèque quand elle va à Cuba mais croyez moi je n'étais pas beaucoup motivée et je suis désolée mais j'ai lu en diagonal. Ce que je ne fais pas en principe car je trouve que ce n'est pas très honnête mais là j'en avais vraiment assez de cette histoire à répétitions sans fin.
Je vous dirai mes préférés sont les 3 premiers ils m'ont vraiment emballés mais après c'est un peu du baratin et très peu de plaisir à lire.
Si vous n'êtes pas de mon avis je vous demande de m'en excuser.
Commenter  J’apprécie          68
Le sixième tome de la serie garde tout le rythme et le souffle qui fait le charme de la saga,on ne s'ennuie jamais en lisant ce recit et les aventures s'enchaînent sans s'arreter de bout en bout du livre.Le travail de recherche de l'auteur en amont est formidable car le livre est extrêmement riche en details historique qui lui donne un interet superieur.Regine Desforges nous offre ici un vrai classique de la litterature française.
Commenter  J’apprécie          70
Dans ce que j'appelle le cycle de la guerre d'Indochine, ce second tome est beaucoup plus intéressant (malgré toujours des passages très long de discours militaire et de politique)
On va retrouver François et Léa qui vont se chercher, se croiser, durant toute la durée du livre.
J'ai aimé les rencontre que font ces deux personnages dans ce livre qui malheureusement vont disparaitre à la fin du cycle et que nous ne rencontrerons plus dans les tomes suivants.
Et puis il y a Kien qu'on est obligé de détester mais en même temps nous fascine, nous envoute et comment aurait-on réagi à la place de Léa ?
Et puis encore une fois j'ai pleuré à la fin du livre (décidemment cette saga m'aura fait beaucoup pleurer)
C'est donc le fin du cycle de L'Indochine et j'ai retrouvé en seconde partie de ce livre, le rythme et les émotions ressenties dans les premiers de la saga.

Lien : http://exulire.blogspot.fr
Commenter  J’apprécie          70
Sixième tome de la bicyclette bleue, j'avoue que pour moi c'est celui de trop !

J'avais déjà beaucoup de mal, au départ, à supporter la violence de François et ses viols répétés mais la, la boue dans le sexe de sa femme et leur retrouvaille chaude après la visite de François à Paris, tout ça sur moins de 100 pages.... Désolée mais c'est trop !

In fine, on alterne entre une histoire méga violente d'une femme qui a des relations sexuelles avec tout ce qui passe et un homme qui ne sait pas ce que signifie le consentement et des parlotes militaires à n'en plus finir.

Au delà du troisième tome je trouve cette série d'un vide abyssal.

Avec l'évolution des moeurs, je pense que les générations futures ne dépasseront pas la lecture du premier tome tant la violence aussi bien physique que sexuelle de François est insupportable.

Je trouve que les personnes qui ont terminé la série ont été extrêmement courageux.
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
- Mes cadeaux sont bien modestes à côté du vôtre.
- Comment pouvez-vous dire cela ? Des livres ne sont jamais de modestes cadeaux. Des cadeaux indiscrets, tout au plus.
- Indiscrets ? Comment cela ?
- Ils dénotent les goûts de celui qui les offre et l'idée qu'il se fait de celui à qui il les destine.
- Je n'y avais pas réfléchi. J'ai pensé qu"ils pouvaient vous plaire, tout simplement.
- Je vous le dirai quand je les aurai lus. Merci de tout coeur.
Commenter  J’apprécie          50
La chambre dans laquelle reposait Léa était dans la pénombre ; un grand ventilateur y entretenait une relative fraîcheur. Peu à peu, ses yeux s'habituèrent au demi-jour. Assis près du lit, dans un fauteuil, Kien sommeillait. François fut frappé par sa jeunesse et sa beauté. De son côté, Léa endormie lui parut encore plus belle que dans son souvenir. À travers le tulle de la moustiquaire, perdue dans la grande couche blanche, elle avait l'air d'une enfant. Ses bras rejetés de part et d'autre de son visage, les cheveux épars sur l'oreiller, comme elle semblait vulnérable !... Par moments, un froncement de sourcil, le tremblement des lèvres, la crispation d'une main trahissaient ses angoisses. Bouleversé, il se pencha au-dessus de cette femme qu'il aimait, qu'il avait juré de choyer, de protéger, et qui s'était jetée sur les routes à sa recherche, abandonnant leur enfant. Il fut envahi par un sentiment de honte, de colère et de chagrin.
Commenter  J’apprécie          10
«  Les livres sont comme les rivières qui arrosent la terre entière, ce sont les sources de la sagesse » .
Commenter  J’apprécie          60
Kien, qui n'avait pas quitté son chevet, lui prit la main.

- La dernière colline s'est rendue ce matin à une heure.

Le visage enfoui dans les cheveux du bébé, Léa laissa couler ses larmes.

- Le 8 mai ? Le jour de la fin de l'Allemagne nazie ?... Ce n'est pas juste ! Comment s'appelait cette colline ?

- Isabelle.

- Isabelle... C'était le prénom de Maman ; c'est celui de la fille de ma soeur... J'aurais aimé le donner à la mienne... Maman s'appelait aussi Claire...

Tout à sa joie d'être père, Kien s'exclama :

- Claire Rivière ! C'est très beau. Chez nous, c'est le nom d'une rivière...
Commenter  J’apprécie          00
Tout ce qui est humain m'est étranger.
Commenter  J’apprécie          107

Videos de Régine Deforges (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régine Deforges
Dans ce nouvel épisode, nous explorons les perturbations que l'IA provoque dans l'édition. Au-delà des fantasmes et des menaces exagérées sur notre créativité ou encore sur nos prix Goncourt, l'IA ne menace-t-elle pas les acteurs et actrices du milieu littéraire sur le plan social et économique ? Pauline Gabinari, journaliste chez Livres Hebdo, nous dévoile les résultats de son enquête.  Et aussi...
Lauren Malka nous emmène à La Bicyclette Bleue, une jeune librairie de quartier indépendante, fondée par Camille Deforges, fille de l'écrivaine et éditrice Régine Deforges. La clique des critiques de Livres Hebdo partage des coups de coeur, des surprises et commente les polémiques de la rentrée.
Un podcast réalisé en partenariat avec les éditions DUNOD, l'éditeur de la transmission de tous les savoirs.
Enregistrement : octobre 2023 Réalisation : Lauren Malka Musique originale : Ferdinand Bayard Production : Livres Hebdo
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (2035) Voir plus



Quiz Voir plus

Régine Deforges

Née le 15 août...

1925
1935
1945
1955

10 questions
74 lecteurs ont répondu
Thème : Régine DeforgesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..