AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253140171
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 405 notes)
Résumé :
Quatrième de couverture

1947 : L'Indochine marche vers l'indépendance. Mais entre Hô Chi Minh et le gouvernement français, tout espoir n'est pas évanoui d'une négociation de paix. Telle est la mission officieuse dont est chargé François Tavernier au lendemain de son mariage avec Léa Delmas.
Traquée par d'anciens nazis, celle-ci décide de le rejoindre. De multiples aventures l'attendent entre Saïgon et Hanoï, dans ce pays en proie aux convulsion... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
litolff
  28 mai 2012
Personnellement, j'ai adoré les 3 premiers tomes, un peu moins le quatrième et là franchement, j'ai décroché : trop c'est trop ! Léa fait de la Résistance, Léa part en Argentine, Léa et François en Indochine,
Il serait temps pour Super Léa et Super François de se reposer...
Commenter  J’apprécie          160
Exuline
  12 mars 2015
Nous avons fini ce que j'appelle le premier cycle 1/2 de la seconde guerre mondiale et la traque des nazis en Argentine.
Nous commençons le deuxième cycle : la guerre d'Indochine : la Rue de la Soie et La dernière colline.
Dans ce tome que j'avoue avoir eu du mal à finir les trois fois que je l'ai lu mais le suivant est meilleur, nous en apprenons plus sur le passé de François, sur sa famille , sur son enfance. l'Indochine est décrite par les derniers colonisateurs et ceux qui souhaite se libérer sur un fond de foret vierge et de paysages extraordinaire.
Nous rencontrons même Hô Chi Minh et pas comme un cheveu sur la soupe (ou presque) mais ce n'est pas grave, cette rencontre est très enrichissante et surtout un point de vue totalement différent.
Ce tome un peu long je vous l'accorde est nécessaire pour placer les personnages, le cadre de ce qui ce passe après qui est j'ai trouvé passionnant.
A partir de ce tome ce n'est pas la vie de Léa que l'on suit pas à pas mais plutôt les conséquences de ces choix et la vie des personnages qui gravitent volontairement ou non autour d'elle. Cette approche différente donne un rythme différent mais pas moins intéressant.
Lien : http://exulire.blogspot.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
liseuse66
  10 novembre 2014
J'avance dans la saga de la Bicyclette bleue! J'ai eu plus de mal à lire ce tome, que les précédents. le roman aborde la période de la guerre d'Indochine, et cela a été un peu compliqué étant donné que ce n'est pas une période de l'histoire que l'on connaît énormément... Et puis il a manqué dans ce tome la séduction des précédents entre Léa et François. En effet, au début on assiste à leur mariage, bon c'est bien les amoureux sont enfin ensemble, mais bon... Au lendemain de son mariage François, est appelé par le gouvernement français pour une mission officieuse en Indochine. Il part donc rencontre le président Hô Chi Minh pendant quelques mois en laissant Léa enceinte. Après son accouchement elle part le rejoindre n'ayant pas de nouvelles pendant un moment. Dans ce tome, c'est François qui a toutes les aventures, il est en plein dans la guerre. Léa, elle découvre de nouveaux paysages, qui m'ont donné très envie d'aller là-bas pour les découvrir! Ce pays est sur ma liste de voyages maintenant, mais quand j'aurais les sous! Dans un sens il me tarde de savoir la suite de leurs aventures, mais je commence aussi m'en lasser. Mais ce qui est certain c'est que je lirais jusqu'au bout cette saga!
Lien : http://liseuse66.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Turquesamelie
  22 avril 2017
Autant j'ai adoré et dévoré les 3 premiers tomes de la saga de la Bicyclette bleue, autant les deux tomes suivants sont moins palpitants... après celui-ci j'abandonne la saga. C'est certes plaisant à lire et j'aime toujours autant suivre François et Lea et puis le style romance sur fond historique, mais cela mériterait d'être moins long afin de regagner le côté passionnant des premiers tomes... j'ai peiné pour le terminer !
Commenter  J’apprécie          10
Mademoisellegrenadiine
  10 juillet 2015
J'ai moins aimé ce cinquième tome car il y a beaucoup de longueurs notamment concernant les faits historiques, militaires, les dates etc.
Mais c'est toujours un plaisir de retrouver Léa et François dans leurs pérégrinations. Au suivant...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   19 janvier 2017
- L'ensemble du peuple vietnamien ne réclame pas cette indépendance, une partie souhaite encore la présence de la France...
-Quel age ont-ils, ceux qui souhaitent encore la présence française?...
Commenter  J’apprécie          160
ladesiderienneladesiderienne   06 mars 2013
— Léa Delmas, acceptez-vous de prendre pour époux François Tavernier, ici présent ?
— Oui.
Au lieu de la joie escomptée, l'angoisse envahit la jeune femme et tout se brouilla dans son esprit.
... elle entendait les vociférations des soldats allemands... le rire fou de Sarah... la musique de leur dernier tango Adios muchachos, compañeros de mi vida... la voix d'Ernesto : Che, Léa...
Pourtant, cet homme-là, auprès d'elle, c'était peu dire qu'elle l'aimait ! Sans lui, la vie ne lui paraissait tout simplement pas possible. Elle avait pris conscience de la vigueur de son amour là-bas, en Argentine, quand, marié à Sarah pour l'aider dans sa traque des criminels nazis, il avait eu envers cette femme un geste de tendresse. Devant la souffrance éprouvée, elle avait compris que c'était avec lui, et avec nul autre, qu'elle avait envie de vivre, de tout partager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
MademoisellegrenadiineMademoisellegrenadiine   07 juillet 2015
Léa n'avait t-elle pas raison quand elle disait que les hommes aiment la guerre, la traque, la violence, et le sang, que la mort est le juste prix à payer pour ce délire dans lequel ils se sentent vivre ? " C'est comme un jeu disait-elle, un jeu d'autant plus excitant qu'il est mortel. J'ai l'impression que cela ne finira jamais, que, victimes ou bourreaux, nous sommes tous complices, responsables des règles de ce jeu. D'ailleurs, les rôles sont interchangeables : si elle n'est pas tuée, la victime d'aujourd'hui sera le bourreau de demain. Je comprends cette fascination : j'ai l'impression que cette folie sanguinaire donne un prix à la vie, que c'est le luxe de l'être humain que de dilapider ce qu'il a de plus précieux : sa vie et celle des être qu'il aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ladesiderienneladesiderienne   05 mars 2013
- Le président vous attend. Ne le fatiguez pas, il est souffrant.
Il grimpa à son tour l'échelle de bambou. Seule une lampe posée sur une table éclairait la pièce aux murs de paille où on le fit entrer. Assis devant des cartes étalées sur la table, un homme d'une quarantaine d'années, aux épais cheveux noirs, leva la tête. Ce qui frappait le plus dans ce visage couleur d'ambre aux pommettes saillantes, aux narines larges, au front démesuré, à la bouche bien dessinée et aux lèvres sensuelles, c'était l'intensité du regard, puis l'intelligence qui en émanait. L'homme, vêtu comme un paysan, lui sourit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
floball77floball77   28 juillet 2015
- comme si l’humanité n’avait pas déjà assez de religions pour s'entre-déchirer !
-pourquoi dis-tu cela ?
-parce que c'est au nom des religions qu'ont été commis les plus grands crimes.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Régine Deforges (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régine Deforges
Disparition de Régine Deforges, femme libre et insoumise Régine Deforges, femme de caractère et insoumise, s'est éteinte à l'âge de 78 ans. Autrefois libraire et éditrice, l'auteur de la saga de 'La Bicyclette bleue', qui s'est vendue à plus de 7 millions d'exemplaires était aussi connue pour ses engagements féministes. C'est Lambert Wilson qui va enfiler le costume de maître de cérémonie pour le 67ème festival de Cannes. Le comédien de cinéma et de théâtre est un habitué de la croisette. Il est déjà venu défendre Des Hommes et des Dieux de Xavier Beauvois en 2010. Et pour finir, l'écrivain Philippe Delerm, invité de A l'Affiche, nous confie que son dernier roman 'Elle marchait sur un fil' est un récit plus grave, qui occupe déjà une place singulière dans son écriture. Comment les cinéastes , les romanciers, les artistes nous racontent-ils le monde? FRANCE 24 va au-delà de l'info à la rencontre de la culture engagée dans son temps. Une émission présentée par Louise Dupont.
+ Lire la suite
autres livres classés : indochineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Régine Deforges

Née le 15 août...

1925
1935
1945
1955

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Régine DeforgesCréer un quiz sur ce livre