AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226317368
Éditeur : Albin Michel (19/08/2015)

Note moyenne : 3.22/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Elles se sont rencontrées aux Beaux-Arts quand elles avaient vingt ans et sont restées amies, même si l'une vivait à New York, les autres à Casa, Naples ou Paris. Elles ont connu des amours différentes et des carrières parfois en dents de scie. Elles se sont rarement retrouvées toutes ensemble, sauf ce fameux «été Diesel». Et maintenant, après la mort du compagnon de Diane, pour affronter ce que les années ont accumulé de demi-vérités ou de vraies trahisons.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Nadael
  27 août 2015
Qu'est-ce que l'amitié ? Les liens tissés au fil des années sont-ils vraiment indéfectibles ? Ne finit-on pas par s'éloigner de ses amis ? Leur dissimuler certaines choses, s'arranger avec la vérité, les juger ? Par-delà les frontières, le temps qui passe, les petites contrariétés de chacun, les chemins professionnels, les rencontres, les amours, l'arrivée des enfants, les différences sociales... l'amitié essuie des soubresauts, encaisse des coups durs. On dit que l'amitié vraie se relève toujours... C'est ce qu'a voulu explorer Claire Delannoy dans ce roman.
L'auteure raconte l'histoire – les histoires, seraient plus juste – de cinq amies, Diane, Marie, Chris, Nour et Sofia, qui se sont rencontrées aux Beaux-arts à vingt ans, les trajectoires de chacune, les hauts et les bas, les joies et les peines, leurs colères, leurs fragilités, leurs relations les unes aux autres, leurs retrouvailles, leurs mensonges, leurs trahisons...
Elles sont traductrice, architecte, artiste peintre, professeur d'histoire, femme d'affaire. Toutes sont ivres de liberté, d'indépendance financière. New York, Casa, le sud de la France, Paris, Naples, la Grèce... elles s'expatrient, elles voyagent, elles voient le monde dans tous ses états.
À la mort de son mari, Diane voit défiler les années, les évènements qui la relient à ses amies, leurs existences s'enchevêtrent alors, des secrets sont découverts, des éclaircissements s'imposent, des mots qui font mal retentissent... les voix de ces femmes s'élèvent et apparaît le paradoxe de l'amitié fait de fidélité et de mensonge, d'inconstance et de vérité, d'individualisme et de solidarité.
Un roman choral bien mené sur l'amitié, à l'écriture élégante. J'avoue tout de même avoir été quelque peu désarçonnée le premier tiers du livre, confondant sans cesse les différents personnages.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
chriskorchi
  15 novembre 2015
Un roman choral qui fait du bien car il nous parle de nos petits tracas quotidiens , de nos failles, nos défauts, nos qualités, ça parlera à toutes les femmes qui jonglent entre leurs rôles de femmes, de mères, d'épouses, de filles , de soeurs et de copines. Ici il est question d'amour, d'amitié et de petits compromis avec la vie. Une écriture fluide et agréable, je découvre l'auteur et c'est une découverte sympathique. Je me suis retrouvée à certains moments et pensé à certaines connaissances proches ou moins proches à d'autres.
Un livre sur l'amitié féminine et ses contrariétés, ses joies et ses secrets. Ces cinq amies sont toutes très différentes, que ce soit sur le plan social, culturel, confession ou matrimonial mais loin de les éloigner cela les rapproche et ensemble elles sont plus fortes pour faire face aux tracas de la vie.
J'avoue n'avoir pas aimé tout de suite et j'ai même failli le refermer car je n'arrivais pas à vraiment entrer dedans mais j'ai bien fait de persister et de continuer car j'ai vraiment passé un moment détente nécessaire et salutaire. Ce roman suit tout les cycles féminins puisque l'on revient dans le passé des nos 5 sacrées drôles de dames, on suit leur présent et elles nous confient leurs projets. C'est un roman nostalgique juste ce qu'il faut et plein d'espoir et il en faut actuellement.
Des tranches de vie qui pourraient être les nôtres, des relations complexes entre hommes et femmes, entre amies
VERDICT
Un livre sur l'amitié, sur les rapports humains, sur la féminité vraiment agréable à lire . C'est bientôt Noël offrez-le à une bonne amie ou faites-vous le offrir.
Lien : https://revezlivres.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
hatchepsout27
  08 septembre 2015
Ces femmes exceptionnelles sont cinq amies , cinq femmes au destin remarquable dont les histoires s''entremêlent. Elles se sont connues aux Beaux-Arts et ont été influencées par le féminisme de 68 qu'elles réinterprètent selon leurs règles de vie et leur propre sensibilité. L'une est artiste de renom international, les autres sont traductrice, professeur d'histoire, femme d'affaire ou architecte. Chris, Diane, Sofia, Marie, Nour, revendiquent toutes d'une même voix une vraie liberté et une indépendance financière. Malgré leurs différences de religion et d'appartenance sociale, malgré l éloignement géographique, entre New York, Casa, Naples, la France ou la Grèce, elles restent toujours en contact et accourent lorsque l'une des leurs a besoin de soutien. le roman commence par le retour de Diane, éprouvée par le décès récent de son mari et navigue entre le passé et le présent. Tour à tour, ces femmes racontent leurs histoires personnelles ou collectives, nous livrent leurs états d'âme et leurs secrets. D'omissions en mensonges, la vérité éclate avec des mots parfois blessants, sans mettre en péril une amitié aussi forte que l'amour, une complicité et une fidélité sans faille. Même si le premier tiers du livre déroute un peu le lecteur qui perd parfois le fil de ce récit à plusieurs voix, l'écriture fluide et la sensibilité qui s'en dégage fait de ce roman une excellente lecture de rentrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sarinnette
  13 avril 2016
Même si un roman ne doit pas forcément être épique, je m'attendais du moins à des personnages "bien dessinés", laissant place à l'imagination tout en étant assez riche pour y croire... à cette histoire.
J'ai eu peine "à entrer" dans cet univers. Seul le personnage de Chris, selon moi apportait du relief.
L'amitié telle qu'elle est dépeinte ne fonctionne pas, les personnages se confondent comme les lieux, tellement tout a l'air plat et comme coulé dans le même moule. J'ai vraiment décroché. Dommage. Je lirai son premier roman. Je suis intriguée par ma déception.
Commenter  J’apprécie          20
LecturesGourmandes
  29 août 2015
Méfiez-vous des femmes exceptionnelles, est un roman unique en son genre. Il s'agit là d'une très belle histoire, celle de Chris, Diane, Nour, Sofia et Marie, amies depuis leurs études aux Beaux-Arts. L'histoire de ces quatre femmes aux vies et expériences différentes, qui après le décès du marie de Diane vont se rappeler du passer et vont en faire ressurgir les fantômes. de la France, à l'Amérique, en passant par l'Italie et de nombreux autres endroits, nous suivons ces personnages, ces femmes fortes…
Ce n'est pas une simple histoire. Ça aurait pu très bien en finir là, mais c'est un roman remplie d'émotions et d'images que nous offre Claire Delannoy. Dans un cercle féminin comme celui-ci, nous découvrons peu à peu certains sujets liés à l'évolution des moeurs et de la vie comme le divorce, l'adoption, l'avortement, la violence conjugale, le désir d'émancipation ou encore l'évolution des couples. Ce cercle féminin, symbolique de la réussite féminine et de la sérénité face aux événements de la vie. Ce cercle féminin, d'amitié et d'amour qui connaît les tempêtes de la vie mais aussi les rayons du soleil que celle-ci nous offre. Ce cercle féminin, synonyme d'évolution.
Un roman sur leurs vies, leurs passés, leurs projets. Un roman de réflexion, de nostalgie et de désir.
C'est donc une balade artistique que nous permet de vivre l'auteure du roman, une balade à côté de ces femmes exceptionnelles, de leurs secrets, de leurs personnalités et de leur choix face à leur amitié !

Lien : http://voldelivre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
NadaelNadael   27 août 2015
« On appelait ça faire la khamsa, il y avait Nour la musulmane, Diane la juive, Sofia la catholique, Marie l'athée, moi l'ex-communiste et puis toutes celles qu'on invitait, chacune faisait un plat, les bouteilles circulaient, on chantait, on dansait, on était comme les cinq doigts de la main, la khamsa, les cinq piliers, les cinq livres, on rigolait comme des folles, on se disait qu'on était liées pour la vie, tu te souviens, Nour, c'est toi qui avait choisi le nom (…). »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
NadaelNadael   27 août 2015
« Cette idée du bonheur à deux qu'on ressasse depuis la nuit des temps m'est toujours aussi opaque, l'idée même du bonheur n'est pour moi qu'un concept aussi trompeur qu'idiot, comme la température idéale, l'âge moyen, les vacances à la mer, l'aube sur l'Angkor, le sunset à Santa Monica et que sais-je, pourquoi faudrait-il éprouver une même émotion et qu'elle soit permanente. J'aime pleurer, être triste, désabusée, désespérée, puis à nouveau joyeuse, confiante, pleine d'énergie, en gros me sentir vivante, dans l'action ou dans l'inaction, dans le repos de soi comme disait maître Eckhart ou dans la conquête. S'il n'y avait pas de château à conquérir, qu'importe qu'ils soient des moulins à vent, que vaudrait notre passage sur terre, l'ataraxie comme le bonheur ne sont que lignes d'horizon dont il faut savoir se déprendre. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NadaelNadael   27 août 2015
« La nostalgie ne provient pas de ce qui a eu lieu, elle vient de ce qui aurait pu avoir lieu, de cette indétermination qui reste béante, de cet autre soi-même qui aurait pu exister si. La multiplicité du si. La fascination des hypothèses. Qui nourrit en continu notre devenir, le façonne bizarrement, l'enrichit d'une palette inexplorée, pleine de ressources. Non pour regretter mais parce qu'elle nimbe nos pensées et ce que l'on entrevoit de futur. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LecturienneLecturienne   30 septembre 2015
"Elle les avait regardées, si sûres de leur nouveau départ, et lui était venue à l'esprit cette expression stupide, refaire sa vie, qu'avait-elle à refaire, elle qui n'avait rien fait, elle se sentait face à elle si démunie, si médiocre, enlisée dans une liberté où seul le renoncement existait.
Commenter  J’apprécie          00
LecturienneLecturienne   30 septembre 2015
Et c'est parti, mais madame le génie peut-être admettre qu'il y ait des personnes quel que soit leur sexe qui se foutent d'être reconnues, qui veulent juste vivre leur vie sans être rappelées à l'ordre ni prouver au monde qu'elles ont un talent fou.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Claire Delannoy (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Delannoy
Claire Delannoy P12
autres livres classés : copinesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1511 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre