AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203209329
80 pages
Éditeur : Casterman (06/11/2019)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Tasmanie, automne 1912. Corto et Raspoutine libèrent un jeune homme, Calaboose, emprisonné sur une île abandonnée. Ils l’emmènent avec eux à travers l’océan indien jusqu'à Bornéo, où ils rencontrent le sultan de Sarawak, potentat anglais, qui règne sur l’exploitation de l'hévéa par les indigènes. Cette ressource naturelle est indispensable à l'Empire britannique et la révolte qui gronde chez les Dayaks menace les intérêts de la couronne. Corto se retrouve à jouer le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  01 février 2020
Aaaaah, Corto.
L'aventurier mutique qui en dit si long par ses silences.

Ses derniers opus m'avaient très largement refroidis.
Et j'aime pas ce ressenti hivernal, c'est que j'ai une p'tite santé.
Mais j'ai, ici, le sentiment d'un regain d'optimisme en achevant ce quinzième tome, signe d'une franchise mythique peut-être pas si moribonde que cela, finalement.
Misant sur la présence de personnages emblématiques aux prises avec des méchants vraiment très méchants, Canales et Pellejero délivrent une partoche plutôt sympathique à l'oreille.
Les yeux ne sont pas en reste puisque le trait quasi mimétique fait très largement le job, contentant ainsi tous les amateurs originels d'un Pratt aujourd'hui inégalé.
Corto séduit cependant bien plus facilement la gente féminine que le lecteur avide de récit suprêmement bien torché.
Ici, l'on se coltinera quelques longueurs, pas mal de chemins de traverse uniquement là pour (des)servir un récit qui aurait gagné à être épuré.
Mais le tout, au regard de ce dénouement royal ultime, tient suffisamment la route, enfin la mer, pour que l'on quitte un Corto en bien délicate posture, avec l'envie pressante de le retrouver sous de biens pires auspices.
Bon boulot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          343
Kickou
  12 novembre 2019
Ceci est la 1ère partie de ma petite note concernant ce 15ème album de la série : Je pense que c'est le moins bon des aventures de Corto Maltese. Bien sûr les 12 premiers sont hors catégorie, ils sont du génial créateur qu'était Hugo Pratt. Mais même les 2 premiers de J.D. Canales (scénar.) & R. Pellejero (des.) étaient plus inspirés. « Sous le soleil de minuit » avait l'avantage de faire renaître Corto après 20 ans d'absence dans les librairies et dans la lignée, « Equatoria », sans être formidable tenait ses promesses. Je pressentais pourtant, et c'était prévisible, le problème de celui-ci et de ceux qui suivront, car je ne doute pas qu'il y en aura beaucoup, tant qu'ils se vendront bien en tous les cas. Je n'ai rien contre Canales qui est un bon scénariste (Voir Blacksad), ni contre Pellejero qui respecte l'oeuvre de Pratt. Mais ce que je notais, comme d'autres, pour Equatoria (voir ma critique) s'avère pire que je ne le pensais ; les auteurs sont corsetés dans un système, un cahier des charges strict, ils ont laissé au vestiaire leur talent propre, leur imagination et surtout leur liberté pour remplir les cases manquantes dans la saga Corto. Ils continuent donc avec un préquel de « La ballade de la mer salée » le tome 1 de la série, qui d'ailleurs n'était pas prévu pour avoir une suite, mais c'est une autre histoire. Je ne vous fais pas le résumé, mais le manque d'idées, d'imagination, de surprises est évident (des références à Peter Pan, au mythe de la caverne de Platon, quelques clins d'oeil sur la protection de la nature et le véganisme ; tout ça est un peu court). C.M. devient donc une marque, un produit, comme d'autres me direz-vous, mais j'ai du mal à m'y résoudre. Allez, salut.
P.S. La 2ème partie de cette note concerne donc « La ballade de la mer salée ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
tchouk-tchouk-nougat
  29 avril 2020
Corto Maltese et Raspoutine sont en mission : délivrer un jeune homme et le ramener sur din ile natale.
Il a beaucoup de choses que j'aime dans les Corto Maltese. Il y a cette ambiance particulière comme un invitation au voyage et au carpe diem. Et il y a le personnage évidemment. Beau brun ténébreux, un peu pirate mais toujours avec un certain romantisme et un sens de l'honneur.
Au-delà de ça je trouve l'histoire sympathique et agréable mais il me manque quelque chose pour être totalement convaincue. Peut-être une intrigue plus étoffée, plus de lien entre les différents événements. La fin est réussie.
Le dessin a beaucoup d'élégance et de respect du travail de Hugo Pratt. le jeu ombre/lumière est bien réalisé.
Commenter  J’apprécie          140
fannyvincent
  09 juin 2020
N'étant absolument pas un spécialiste de l'oeuvre d'Hugo Pratt, je ne me livrerai à aucune comparaison avec les aventures de Corto Maltese signés de la main du créateur original. Je me contenterai donc juste de dire que j'ai passé, avec ce nouvel album, un bon moment de lecture, fait de dépaysement, de mystère, d'action. de l'aventure au sens premier du terme...
Commenter  J’apprécie          160
rulhe
  27 mars 2020
un pré quel de la ballade de la mer salée.
on retrouve corto et Raspoutine en Tanzanie en 1912. une histoire plutôt plaisante.
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (2)
Auracan   04 décembre 2019
Le jour de Tarowean nous éclaire, partiellement, sur les origines du mythe. Il devrait combler les admirateurs de Corto Maltese et même les inviter à se replonger dans la série. A noter que l'album est également disponible dans une édition noir et blanc.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario   18 novembre 2019
Il y a de nombreuses surprises dans ce récit ou il est question d'aventures (bien sûr), de piraterie, de trahisons, d'honneur, de folies, sans oublier l'amour. Le graphisme de Ruben Pellejero donne à voir de très belles pages. Cette nouvelle aventure de Corto Maltese, est un grand moment de lecture, un récit digne de ce nom.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   28 avril 2020
Nous devrions tous pouvoir prendre nos propres décisions. Nous naissons libres et c'est libres que nous devons mourir.
Commenter  J’apprécie          40
py314159py314159   25 décembre 2019
Il n'existe pas deux rêves identiques. Le rêve est quelque chose qui par chance ou malchance, échappe à notre contrôle.
Commenter  J’apprécie          30
py314159py314159   25 décembre 2019
J'aime beaucoup parler avec les morts car ils ne peuvent pas répondre.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Juan Díaz Canales (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juan Díaz Canales
On le connaît pour la série Blacksad, qu'il publie de 2000 à 2013 aux côtés de Juan Díaz Canales. Un polar animalier baignant dans une atmosphère de film noir américain des années 1950,et dont le héros, John Blacksad, un chat noir, exerce comme détective privé. Un nouveau tome est prévu pour 2020, et l'oeuvre a même eu droit à son propre jeu vidéo en novembre 2019 : "Blacksad Under the skin" (Microids), dont la création a été supervisée par ses deux auteurs.
La Grande table Culture d'Olivia Gesbert – émission du 12 décembre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤13DKToXYTKAQ5¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Blacksad, quelque part entre les ombres

Quel animal est Blacksad ?

Un chat
Un léopard
Un singe
Un chien

7 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Blacksad, tome 1 : Quelque part entre les ombres de Juan Díaz CanalesCréer un quiz sur ce livre