AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782822208178
84 pages
Jungle ! (05/11/2014)
4.39/5   9 notes
Résumé :
Né pauvre, en banlieue parisienne à la fin de la guerre, Coluche trouve la mort à 42 ans au milieu des années 1980. Entre les deux, il aura tout connu, l'amour, le succès, l'argent, mais aussi la dépression, l'échec, la drogue, le danger. A lui seul, il concrétise le rêve de Mai 68, qui ne l'aura pourtant pas intéressé. Il aura libéré la parole publique en faisant naître un humour ravageur, libre de tout tabou, inquiété un monde politique bien ordonné, et offert ave... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
isajulia
  08 février 2015
Je peux dire que j'ai été gâtée lors de la dernière opération Masse Critique BD organisée par Babelio, je ne pensait pas remporter un exemplaire de Coluche une vie d'enfoiré alors je remercie de tout coeur le site ainsi que les Editions Jungle pour ce partenariat. Je dédie également cette chronique à mon papa qui était un grand fan de Coluche et qui hélas, n'aura jamais plus l'occasion de lire cette BD…
Non seulement cet album est beau mais en plus j'ai pu prendre le temps de découvrir ce grand monsieur qu'était Coluche. Comme tout le monde, je connaît certains de ses sketches, j'ai vu pas mal de ses films mais j'ignorais les grandes lignes de sa vie.
Né à Paris en 1944, d'une mère fleuriste,d'un père peintre en bâtiment, c'est dans un milieu pauvre que Michel va grandir. Très tôt, celui-ci va faire preuve d'un caractère bien trempé, sortant du lot dès son plus jeune âge. Une fois jeune homme, se sentant étouffé par sa mère, il va s'installer chez sa grand-mère et vivre de petits boulots. de fil en aiguille, de rencontres en rencontres, Michel deviendra peu à peu Coluche
La BD n'est généralement pas ma lecture de prédilection, ce n'est pas faute de ne pas aimer ce type d'ouvrage mais ma connaissance en la matière est vraiment limitée et se résume aux classiques du genre comme Astérix où Tintin. En premier lieu, j'ai adoré les illustrations qui sont de toute beauté et apportent un certain confort de lecture. Moi qui déteste quand c'est fouillis, ici j'ai pu pleinement profiter de ce qui défilait sous mes yeux au fil des pages, c'est coloré, aéré, et ça donne envie de terminer l'album. En ce qui concerne la partie biographie, je n'aurai qu'un seul petit reproche à faire, il y a un manque flagrant de transition entre certains épisodes de la vie de Coluche. Certes, si les auteurs avaient dû tout raconter, la BD aurait comporté un grand nombre de pages et aurait certainement lassé le lecteur néanmoins, je pense que cela aurait été plus sympa de mettre une petite légende pour délimiter un moment de vie d'un autre. Bon, cela n'est pas bien grave non plus car ça ne gêne en rien pour suivre l'évolution du personnage, d'ailleurs parlons en un peu de notre protagoniste car c'est avant tout lui le gros point fort de cette BD. Derrière le fanfaron qui a fait rire la France entière se cachait un homme en proie à ses démons. Coluche était un grand, un génie, un artiste, un touche à tout, un vrai de vrai qui était tellement perfectionniste dans tout ce qu'il faisait qu'il s'ennuyait vite et avait besoin de passer à autre chose une fois un projet abouti. Doté d'une vision claire sur ses semblables, il avait sans cesse besoin de se renouveler pour mieux renaître. Il a connu les galères de drogue, de fric, d'amour, comme tous les artistes je crois qu'il était profondément malheureux car dans son cas il voyait plus loin que son époque mais à chaque fois il s'est relevé jusqu'au jour où sa route à croisé ce “putain de camion”... Il a laissé un vide immense dans le paysage artistique français et je trouve que cette BD est une formidable initiative de la part des auteurs, c'est une bonne façon de faire revivre ce grand Monsieur qu'était Coluche.
A lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Meps
  08 juin 2019
Avis contrasté pour cette bande dessinée qui se donne pour objectif de retracer la vie de ce qui restera sans doute comme l'un des - sinon le - comique le plus célèbre de France. L'auteur cherche a priori l'objectivité et est servi par un dessin réaliste, on est pas dans la caricature ou le dessin humoristique. Il est surtout très agréable, face à une personnalité aussi populaire, de ne pas trouver que les qualités de l'homme étalés, mais bien aussi tous ses travers (colérique, assez égocentrique, la dépendance à l'alcool comme à la drogue). Ce credo m'a semblé vraiment louable, moi qui ai toujours été admirateur de l'homme, j'ai apprécié de connaître certaines réalités auxquelles je n'avais pas eu accès (peut-être parce que je n'avais pas non plus cherché à les connaître).
C'est plus certains choix dans la méthode narrative qui m'ont heurtés, toutes les fois où l'auteur décide que Coluche doit s'adresse directement au lecteur. Cela m'a totalement gêné, on sent la recherche d'un effet comique mais qui tombe à plat. On a l'impression que l'auteur a pensé qu'une BD sur Coluche ne pouvait pas être traitée sans un axe humoristique, mais malheureusement c'est raté sur ces passages. le rire est amené par Coluche, pas besoin d'y ajouter sa propre patte.
Dans le même ordre d'idées, pourquoi toute une page sur Thierry le Luron à l'occasion du mariage pour de faux. Qu'est-ce qui justifie, parmi toutes les célébrités qui ont croisé Coluche, que le Luron ait droit à son petit couplet personnel ? Pourquoi pas de Funès ? Ou Renaud compagnon de route beaucoup plus proche de Coluche.
Quelques maladresses donc, mais que je pardonne par le final où l'auteur redonne la parole aux anonymes, tous touchés par la disparition de l'homme à la salopettes. Ces anonymes que Coluche n'aura cessé de vouloir mettre en avant, via les Restos du Coeur comme via sa candidature pas totalement pour de rire à la présidentielle. Et, dans ces anonymes, à la dernière case, un petit garçon blond, comme celui que j'étais en 86, orphelin d'un modèle dont je n'avais que les facettes agréables, l'humour et la solidarité, des valeurs qui n'ont cessé de m'accompagner !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Erik_
  14 septembre 2020
C'est une biographie d'un homme connu de la génération 80. Il n'est pas certain que nos enfants connaissent ce comique qui a marqué nos années d'enfance. Je me souviens par exemple de son mariage surprise avec Thierry le Luron, un autre comique qui imitait à la perfection les présidents Valery Giscard d'Estaing ou encore François Mitterrand.
Coluche laisse derrière lui une oeuvre de charité toujours en activité à savoir les restaurants du coeur qui permettent de distribuer gratuitement des repas aux plus pauvres. C'est également l'occasion pour certaines stars de se faire un peu de publicité mais cela est une autre histoire…
Ce n'est pas la première biographie que je lis sur lui. Celle-ci m'a bien plu car elle ne cache rien sur le fait qu'il buvait beaucoup, qu'il était intenable, qu'il se fâchait souvent avec ses amis en se croyant le meilleur, qu'il se droguait également. Les bons côtés seront également présents comme toutes ces rencontres pour créer du divertissement et surtout sa générosité et sa dénonciation du monde politique. le point culminant a été sans doute son annonce de candidature à la présidence de la république où il récoltait près de 15% des voix en intention de vote.
Un petit reproche cependant avec l'une des toutes premières images où l'on voit qu'à sa naissance, il portait déjà une salopette bleue sur un tricot jaune ce qui faisait assez cliché. Fort heureusement, la suite ne sera pas du même acabit.
J'aime bien les biographies qui restent honnêtes. C'est vrai qu'il aura véritablement marqué de son empreinte toute une génération de personnes dans les années 70 et 80 jusqu'à ce fameux accident. Putain de camion...
Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
nelson43
  08 janvier 2015
Tous mes remerciements à Babelio qui m'a fait parvenir ce magnifique ouvrage avec "masse critique "
Moi qui n'avais guère d'attraits pour la BD , je me suis régalé avec celle-ci.
Al'occasion des 70 ans de Coluche , Dimberton a tracé un portrait de cet homme que personne n'a oublié ; on découvre sa vie personnelle , ses parents , son enfance , son adolescence , son aventure avec Miou-Miou , ses galères , ses déboires , son caractère explosif , son amour pour Véronique , ses meilleurs copains , ses dérives entre alcool et drogue...On découvre un Coluche qui n'a pas eu que des bons moments dans sa vie , bref..un homme comme les autres avec des hauts et des bas , des bides au cinéma mais un homme qui a toujours fini par se relever .
Dimberton a du talent et a dressé un sublime portrait de celui qui restera toujours l'image des restos du coeur.
Quant à Torregrossa , il a su croquer les personnages avec réalisme puisqu'on les reconnaissaient immédiatement , surtout Romain Bouteille plus vrai que nature .
Une BD à recommander
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cvd64
  01 mars 2020
biographie assez complète d'un des plus grands comiques du XXème siècle. Rien n'est oublié de l' homme touche à tout; son enfance, l'armée, ses débuts au café de la gare puis sa salopette et ses sketchs, les one man shows, les films, la radio, la télévision, les excès en tout genre, son "mariage" avec une autre pointure en la personne de T le Luron,les restos du coeur la moto, son autre passion , la vie quoi et sa disparition prématurée.
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
ActuaBD   05 décembre 2014
Le scénario réussit à saluer sans rien oublier les différentes étapes de cette carrière fulgurante et hors norme : la drogue, le suicide de son ami, les disputes, sa rupture, sa famille, le mode d’emploi de sa vie est passé au peigne fin d’un gars qui avait la chevelure au vent à ses débuts.
Cette "histoire d’un mec" est un excellent album-témoin qui sort pour les 70 ans qu’aurait eu l’artiste.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Radwan74Radwan74   29 avril 2020
La drogue, c’est plus facile d’y entrer que d’en sortir. Mais l’alcool, c’est pire.
La drogue, c’est interdit, alors ça freine un peu, tandis que le type qui est ivre mort au bistrot, personne lui dit rien. Le bistrot est même là pour ça.
Commenter  J’apprécie          00
cvd64cvd64   01 mars 2020
Dans les manifs, rien ne sert de partir à point, il faut courir !!!
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74Radwan74   29 avril 2020
- la recette de votre succès, Coluche ?
- faut faire rire toutes les 4 secondes . Si tu laisses passer 8 secondes, ça s’appelle un effet. Si tu laisses passer 12 secondes, ça s’appelle un bide.
Commenter  J’apprécie          00
Erik_Erik_   19 septembre 2020
Mesdames, un conseil. Si vous cherchez un homme beau, riche et intelligent... prenez-en trois !
Commenter  J’apprécie          10
reve2003reve2003   08 avril 2018
Tu chantes des trucs qui choquent le bourgeois, tu plaques deux accords et le tour est joué.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Video de François Dimberton (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Dimberton
Payot - Marque Page - François Dimberton - Gainsbourg
autres livres classés : HumoristesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1300 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre