AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226135510
Éditeur : Albin Michel (04/11/2002)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Le bouleversant retour en Somalie de Waris Dirie après vingt ans d'absence. Top model célèbre, ambassadrice de l'ONU chargée des questions de mutilations sexuelles, Waris Dirie a raconté dans Fleur du désert le fabuleux parcours qui l'a menée de la lointaine Somalie à l'univers glacé de la mode. Mais si elle a quitté sa terre natale pour échapper à des coutumes ancestrales et barbares - excision, mariage forcé -, jamais elle n'a renié ses origines. Waris Dirie n'a p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Florellia
  28 juin 2015
Waris retourne en Somalie pour la première fois depuis son départ-fuite à 13 ans (Fleur du désert). Elle va revoir sa famille et, aussi, observer avec ses yeux d'adulte ce dont elle n'avait pas pu se rendre compte enfant. Comment fonctionne la société dans l'ensemble du pays, les usages, les mentalités, l'immobilisme et le méga-sexisme généralisé. Ses descriptions de détails en disent plus long qu'un discours.
Ce récit met bien en valeur le contraste entre cette femme autonome et occidentalisée - qui, enfant, remettait déjà en question une partie de sa culture - et la situation en Somalie. La manière dont elle retrouve sa famille toujours nomade et les péripéties qu'elle va vivre avec eux en quelques jours sont dépaysants et bien sûr hors normes. Cependant, pour moi, le plus important est ce qu'elle donne comme aperçus de la société somalienne à laquelle elle est confrontée avant son arrivée dans le désert.
Commenter  J’apprécie          70
BVIALLET
  16 mai 2017
Née dans le désert somalien, la petite Waris a partagé la vie d'une tribu nomade particulièrement pauvre avant de s'enfuir pour ne pas être mariée de force avec un vieillard. Auparavant, elle avait dû subir une excision avec ablation des petites lèvres et d'une partie des grandes ainsi qu'une infibulation pour être rendue plus « pure » et pour respecter un précepte du Coran. Mère d'un jeune garçon et devenue un célèbre top-model à New-York, elle revient en Somalie plus de vingt années plus tard pour y retrouver sa mère vivant dans une hutte misérable en compagnie de quatre chèvres et son père devenu aveugle. La condition de la femme n'a malheureusement toujours pas changé. Elle ne peut toujours pas manger dans la même pièce qu'un homme, doit porter le voile et se draper dans la longue robe traditionnelle. Ses interventions à la tribune de l'ONU pour dénoncer les mutilations sexuelles n'ont pas suffi pour faire évoluer les choses…
« L'aube du désert » est un témoignage émouvant mais partiel sur un chemin de vie particulièrement atypique. En effet, si Waris raconte par le menu sa vie de petite fille et son retour au pays vingt ans plus tard, elle occulte complètement les circonstances de son arrivée aux Etats-Unis et ses débuts dans le métier. Elle préfère se focaliser sur la condition féminine, les humiliations subies par les femmes, la vie tribale traditionnelle, la situation économique et politique catastrophique de son pays, la misère endémique (ni eau courante, ni électricité, ni services de santé minimum dans les villages). Et pourtant, elle constate que les gens de sa tribu vivent dans la joie, le partage et l'entraide. Même si les faits sont présentés de façon un peu désordonnée, le lecteur se retrouve dans ce parcours et dévore ce livre honnête et rare qui lui permet de découvrir un monde à des années-lumière du sien.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
meouna
  10 février 2017
un témoignage d'une grande qualité pour une destin exceptionnel! Waris Dirie nous permet de comprendre le triste sorte de nombreuses petites filles africaines... Un témoignage bouleversant de sincérité qui donne envie de prendre les armes pour lutter avec elle contre l'excision!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   16 mai 2017
J’étais à peine plus haute qu’une chèvre lorsqu’une vieille femme m’a amputée du clitoris, des petites lèvres et d’une partie des grandes, tandis que ma mère me maintenait. Elle m’a ensuite cousue en ne laissant qu’une minuscule ouverture pour l’urine et le sang menstruel. À l’époque, je n’avais aucune idée de ce qui se passait, car nous n’en parlions jamais. C’est un sujet tabou. Ma sœur, la belle Halimo, y a laissé la vie. Les exciseuses du clan Midgaan se servent d’une lame de rasoir ou d’un couteau aiguisé sur une pierre. Elles utilisent une pâte de myrrhe pour arrêter l’hémorragie, mais, si l’opération tourne mal, elles n’ont pas de pénicilline. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FlorelliaFlorellia   28 juin 2015
La pluie avait fait baisser la température et l'air limpide et frais était une bénédiction pour les poumons. Je me demande pourquoi les journaux ne parlent que des malheurs de la Somalie et pas de ses beautés. Même si mon pauvre petit pays souffre, il reste magnifique.
Commenter  J’apprécie          30
FlorelliaFlorellia   28 juin 2015
J'ai descendu la passerelle d'un pas dansant, le cœur battant en retrouvant le décor familier et surtout le ciel du désert. Le ciel somalien abrite le soleil et la lune; immense, il englobe le lendemain. Il est si vaste que l'on se sent soi-même grand et non pas tout petit. J'ai écarté les bras, juste pour toucher du doigt la liberté.
Commenter  J’apprécie          20
FlorelliaFlorellia   28 juin 2015
Ce qui faisait à mes yeux la beauté de ma mère, c'était sa façon de s'occuper de sa famille, de ses amis, de ses animaux. La vraie beauté ne se reflète pas dans un miroir, on ne la trouve pas en photo sur les couvertures des magazines. Elle est dans ce que l'on fait de sa vie.
Commenter  J’apprécie          20
FlorelliaFlorellia   28 juin 2015
- Je ne comprends pas, ai-je repris. Si vous n'aviez pas de femme pour vous préparer à manger, qu'est-ce qui se passerait, vous vous laisseriez mourir de faim?
Burhaan a éclaté de rire à son tour.
- Mais non, on demanderait aux enfants de s'en charger!
Commenter  J’apprécie          20
Video de Waris Dirie (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Waris Dirie
"Fleur du désert" (Desert Flower, 2009), un film biographique allemand, réalisé par Sherry Hormann, basé sur l'autobiographie éponyme de Waris Dirie. Bande annonce VF.
autres livres classés : pionnièreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox