AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782818047033
256 pages
Éditeur : P.O.L. (04/04/2019)

Note moyenne : 2.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Il s’appelle Darius. Elle s’appelle Pauline.

Rencontrer Darius est l’histoire d’une sidération. Le récit d’approche qui précède la rencontre. Une rencontre sidérante parce que l’homme est dangereux : il a tué, il pourrait tuer de nouveau. La narratrice, Pauline, le côtoie du lundi au vendredi. Son travail en psychiatrie consiste à soigner ce patient. À prévenir, à empêcher la rechute, la récidive. Tout en considérant cet individu gravement malade avec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
fertiti65
  23 février 2020
Pauline est infirmière en psychiatrie. Elle travaille dans un établissement qui soigne les personnes déficientes qui ont commis des crimes. Elle s'occupe de plusieurs patients : Fouad, Bastien, Dimitri, Luna et Darius. Ce dernier lui fait peur, il a donné 41 coups de couteau à sa monitrice d'auto-école. C'est dire que ce crime à été exécuté avec une sauvagerie certaine. Ces jeunes ont été placés dans cet établissement car leur état ne pouvait pas les mettre en prison. Trop fragiles et surtout trop imprévisibles. Beaucoup de chapitres de ce livre sont consacrés aux dialogues avec ces jeunes mais surtout à Darius, le plus dangereux selon Pauline.
C'est un bon roman bien écrit mais un peu fouilli selon moi. On apprend ce qu'est le métier de soignant dans les établissements psychiatriques. Mary Dorsan, l'auteure, pratique ce difficile métier, elle a donc toute légitimité. C'est un domaine que je découvre et qui est fort intéressant, mais ce roman n'est pas un coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          340
photomum01
  18 juin 2019
Darius est un homme qui a peur, même du vent. Il pense qu'il lui en veut, a des mains et l'agrippe... Cet homme étrange, délirant, souffre de maladie mentale et fréquente cinq jours par semaine un hôpital de jour.
Pauline est soignante dans ce service. Elle reste sidérée par son histoire, car il a tué une femme de 41 coups de couteau.
Elle est obnubilée par ce personnage qui envahit son quotidien.
Cette rencontre imposée par sa profession a un impact direct sur sa vie personnelle... Elle emmène Darius chez elle, et même en vacances, n'arrive pas à se détacher. Alors elle lit, elle écrit, elle se replie sur elle même parfois, à tel point que son mari lui demande de changer de travail...
Pourra t'elle le soigner ?...
Roman en 41 chapitres pour 41 coups de couteau... Cela partait plutôt bien mais autant dire tout de suite que je n'ai pas du tout aimé le contenu de ce livre.
A mon sens, le travail soignant consiste à aider ce genre de patients dans leur quotidien, il convient de s'intéresser à l'Homme, l'être humain avant de s'occuper des faits et passages à l'acte de celui ci aussi violents soient ils.
La neutralité est de mise, il n'y a pas à avoir de l'empathie ou de l'antipathie, il convient d'avoir un positionnement soignant avec une juste distance thérapeutique.
Partir du fait divers est comme poser trop rapidement un diagnostic, c'est mettre une étiquette. Une fois l'étiquette posée, il est bien difficile d'avoir une pensée personnelle et de rencontrer l'Autre. Alors oui tout devient compliqué.
Ce roman qui semble autobiographique pose question sur la façon dont cette auteure aborde son métier. Exorciser ses peurs en lisant et écrivant très bien mais ce doit être épuisant de ramener son travail à la maison...
Observer l'état clinique du jour et se positionner en fonction semblent plus efficace et confortable pour soignants et soignés.
En résumé lecture très décevante... Peut être en attendais je trop ?...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CATHY69
  04 décembre 2019
synthetique, factuel, raconté au present, on y est mais sans vraiment d'attachement aux personnes, on se sent spectateur mais c'est tout de même un rien angoissant. En tout cas déprimant. Heureusement texte court. Ce fut interessant de capter l'ambiance de travail en psychiatrie.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
fertiti65fertiti65   22 février 2020
Malgré la douleur, Darius, se propulse hors de sa chaise, quitte la pièce en claudiquant. Au passage, lui balance un regard plus noir que ses vêtements, plus noir que le fonds d'un puits au coeur de la nuit, plus sombre que les fonds marins les plus profonds. Un noir où elle se noie.
Commenter  J’apprécie          90
fertiti65fertiti65   23 février 2020
Pauline lorgne son propre grand verre de chocolat chaud, la généreuse portion torsadée de crème fouettée maison qui le coiffe. A l'aide de sa petite cuillère, elle décapite la crème poudrée de cacao, la gobe, se délecte de l'épaisseur sucrée qui s'enroule autour de sa langue.
Commenter  J’apprécie          90
fertiti65fertiti65   22 février 2020
Dans la chaleur, pourtant, le gel. Peut-il faire si chaud, peut-on transpirer autant au soleil sous un ciel bleu sans nuage et sentir sa peau se glacer ainsi dans le vent brûlant ?
Commenter  J’apprécie          140
fertiti65fertiti65   22 février 2020
Le vent souffle aujourd'hui et le vent veut jeter du sable dans les yeux de l'homme qui marche à côté d'elle. Le vent soulève la poussière de l'allée par petits tourbillons et les rabats durement sur les promeneurs. Ça griffe, ça râpe, ça crépite sur leur peau, sur leur visage, dans leur nez, leurs oreilles, leurs cheveux, leurs vêtements, leurs sandales. Mais lui seul accuse le vent de lui en vouloir. Personnellement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fertiti65fertiti65   23 février 2020
- Oh ! Regardez les fourmis noires sur la table blanche ! Elles ont repéré des grains de sucre ! On dirait qu'elles écrivent de tout petits mots serrés les uns contre les autres !
Commenter  J’apprécie          72

Videos de Mary Dorsan (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary  Dorsan
Mary Dorsan Rencontrer Darius éditions P.O.L - le camion rouge- où Mary Dorsan lit le chapitre 28 de "Rencontrer Darius", à l'occasion de sa parution aux éditions P.O.L à Paris le 15 avril 2019 "Rencontrer un meurtrier, un homme de la même matière humaine que soi, le côtoyer du lundi au vendredi, constater sa dangerosité, être sidérée, avoir peur, croiser réalités et fictions, penser aux ouvrages de Stephen King, relire L?Étranger d?Albert Camus, se souvenir de L?Adversaire d?Emmanuel Carrère, lu quelques années plus tôt. Ici cependant, l?assassin n?est pas en prison, derrière des barreaux. Lire. Prendre le parti de la littérature. Écrire soi-même pour tenter de comprendre."
+ Lire la suite
autres livres classés : prise en chargeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
344 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre