AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Danièle Bondil (Traducteur)Pierre Bondil (Traducteur)
EAN : 9782264032034
390 pages
Éditeur : 10-18 (17/05/2001)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Les somptueux paysages de la réserve indienne des Utes, dans le Colorado, ne sont pas si paisibles : un homme a disparu aux abords du Cañon del Espiritu, l'endroit sacré réservé aux danses des esprits. La vieille Indienne Daisy Perika a un mauvais pressentiment. Elle n'a pas tort car, très vite, des animaux sont retrouvés atrocement mutilés... puis, la malédiction sanglante s'abat sur les humains. Peut-on attrib... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Giraud_mm
  28 octobre 2018
D'étranges phénomènes se produisent dans la réserve des Indiens Utes du sud. Un homme, puis un bison disparaissent. Puis des animaux et des hommes sont affreusement mutilés. Beaucoup, dont la vieille Daisy Perika, pensent à des vengeances sacrées. Neveu de la vieille dame, le policier tribal Charlie Moon enquête, aidé du shérif de la ville voisine. Ils affronteront tous les dangers pour découvrir une vérité plus prosaïque, pas toujours bonne à dire.
L'histoire, très colorée des rites et croyances Utes, est très fouillée. Plusieurs intrigues s'entrecroisent, compliquant le défi à relever par les enquêteurs. Et quand on croit avoir touché du doigt la vérité, elle s'échappe dans un nouveau rebondissement... Suspense garanti jusqu'à la fin.
Je ne connais pas assez le monde des réserves indiennes pour dire si les personnages sont totalement crédibles. le fait est qu'on a envie de croire en eux, et qu'on les imagine très bien vivre sur leurs terres. Avec peut-être un brin de caricature dans le comportement du policier tribal, et dans la description des anciens de la tribu.
Le style est alerte, assez nerveux, avec une multitude de faits nouveaux et de rebondissements qui entretiennent l'intérêt. Un bouquin que j'ai donc beaucoup apprécié !
J'ai beaucoup lu Tony Hillerman, et je découvrais là James D. Doss. Puisque même l'éditeur mentionne les deux en 4ème de couverture, je me risque à une petite comparaison : je dirais que Doss donne plus de poids à l'intrigue et à la richesse de l'histoire, au détriment de la description du mode de vie et des traditions des indiens. Avec Hillerman, l'intrique est plus simple et plus lente, mais l'auteur donne plus de poids à la description de l'environnement, des hommes et de leurs rites. Deux approches un peu différentes donc, mais un résultat tout aussi intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
GribouilleChat
  11 janvier 2011
Sur la réserve des indiens utes, des animaux sont mutilés. le Canyon du Serpent semble tout particulièrement visé. C'est là, en effet que le vieux Gorman Sweetwater retrouve le corps de son taureau, une bête superbe qu'il n'avait pas encore fini de payer. Il se précipite chez son amie la chamane Daisy Perika. Celle-ci qui a des visions effrayantes l'oriente vers son neveu Charlie Moon, le policier tribal. Pour faire plaisir à l'éleveur de la fille duquel il est amoureux, Moon se met à enquêter avec son ami le policier blanc Scott Parris qui remplace le chef en vacances. L'enquête, toute farfelue qu'elle peut paraître va entraîner les hommes dans un univers effrayant où mauvais esprits et hommes peu reluisants évoluent avec des mobiles bien souvent peu reluisants. Ainsi en est-il d'Arlo Nightbird, assureur véreux, qui a réussi à convaincre le conseil tribal d'accueillir des déchets nucléaires dans le Canyon du Serpent ou encore de James E.Hoover le délégué du FBI, méprisant et passablement raciste, qui ne cesse de harceler les deux policiers.
On pense à Hillerman quand on commence le roman même si le cadre est un peu différent. Les protagonistes de Doss sont de vrais éleveurs américains, catholiques de surcroît et n'ont aucun problème à concilier leurs pratiques magiques et une foi réelle. Mais derrière les apparences, la réalité est trompeuse et le roman confronte avec bonheur deux visions : celle d'un monde concret, ancré dans le réel tel que le défend la jeune génération indienne, qu'il s'agisse du policier qui rêve de se mettre au golf ou de l'assureur qui manipule la communauté dans son propre intérêt, s'offre des virées dans les bordels blancs sans grande considération pour sa femme qui doit se contenter d'être une jolie poupée. En face d'eux, les plus âgés continuent à pratiquer les anciennes traditions à invoquer les esprits et tentent préserver un cadre de vie naturel, harmonieux, sans toutefois refuser le progrès moderne. Entre les deux, S.Parris, le policier blanc, curieux de coutumes indiennes est plus sensibles au visions de la chamane que son propre neveu. C'est sans doute aussi le cas de l'auteur qui s'immerge si bien dans la vie de ses héros.
Par ailleurs, l'intrigue, fertile en rebondissements, garde le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page : que demander de plus ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sharon
  31 octobre 2017
Pour moi, lire les romans de James d'Doss est toujours un plaisir, même s'ils présentent la rude réalité de la vie quotidienne sur la réserve des indiens Utes.
Charlie Moon a de la chance - c'est Scott Parris qui est nommé chef intérimaire, moyen pour lui de s'aérer un peu, moyen pour les deux amis de passer du temps ensemble parce que, il faut bien le dire, il ne se passe pas grand chose. Enfin, au début. Parce qu'après, un taureau est retrouvé tué, mutilé, et cela fera bouger bien des choses : il n'est pas le premier animal à subir ce sort. de là à passer qu'un mutilateur en série est en action, il n'y a qu'un pas. Enquêter ? Oui, parce que le propriétaire du taureau avait fait assurer l'animal, et que l'assureur n'a pas l'intention de payer la prime - sauf si la mort est due à des causes naturelles. Parce que Charlie Moon apprécie énormément la fille de l'éleveur, Bénita, aussi intelligente qu'elle est belle. Et parce que Daisy Perika a fait des rêves prémonitoires et à eu des visions glaçantes.
Je ne vous ai pas encore parlé de l'agent du FBI qui viendra les épauler - ou plutôt leur compliquer la vie. L'agent de liaison habituel étant indisponible, ils vont faire connaissance avec le petit nouveau. Il peut sembler drôle, au début, émule des Dupont et Dupond qui veulent se fondre dans la population locale et semblent à peine déguiser. Il devient ensuite carrément imbuvable, odieux, et l'on a alors qu'une envie : qu'il s'en prenne plein la figure. Ce n'est pas très charitable, il est vrai, mais son jugement sur les indiens est tellement raciste que l'on peut se demander comment c'est encore possible.
A Scott et Charlie de gérer les véritables problèmes, de faire face aux coupables et à leur propre sentiment de culpabilité - qui a dit qu'être policier était facile ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
pchion
  11 janvier 2017
On retrouve avec plaisir les personnages de la série. le livre de James Doss témoigne de la bonne connaissance que l'auteur a de la mythologie du peuple ute. du coup l'histoire est complexe, mêlant habilement les querelles bien réelles entre personnes et d'éventuelles interventions du monde des ténèbres. J'aime beaucoup l'humour sous-jacent de ce livre, surtout lorsque la tension se fait un peu forte. Charlie Moon va tirer son épingle du jeu, mais ce ne sera pas sans y laisser quelques plumes...
Commenter  J’apprécie          40
Gwelan
  31 juillet 2017
Dans la suite des autres livres, j'ai aimé retrouver cette ambiance d'un territoire indien, à la limite de la magie et de la réalité.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Giraud_mmGiraud_mm   23 octobre 2018
Hoover fit tout à coup son apparition.
- Aidez-moi à trouver le corps du type ; on a des choses plus importantes à faire qu'à regarder une vache morte qui pue !
- Pas un vache, corrigea Moon d'un ton égal. Un taureau.
- Très bien. Vache, taureau, comme vous voudrez. La question importante, bon Dieu, c'est où se trouve le corps de monsieur Ouray ?
Moon désigna la carcasse.
- C'est lui. Monsieur Big Ouray. Le taureau hereford pure race de Gorman Sweetwater.
Un vent de panique passa sur le visage de l'agent spécial.
- C'est une plaisanterie ou quoi ?
Il n'était pas venu à l'esprit de Hoover qu'un simple policier tribal puisse oser plaisanter à ses dépens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Giraud_mmGiraud_mm   28 octobre 2018
La femelle coyote s'arrêta un instant, perplexe, pour humer l'air, interrompant son opiniâtre recherche de l'odeur du lapin. La bête affamée se tourna, orientant ses oreilles sensibles vers l'origine des bruits à peine perceptibles.Scratch-scratch. Ces bruits s'arrêtaient, puis recommençaient. Scratch-scratch. depuis longtemps accoutumée à la menace des créatures à deux pattes et de leurs chiens, la femme coyote sentit qu'un être plus sinistre encore s'avançait sur le sol du canyon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
pchionpchion   12 janvier 2017
... Seul le petit homme vêtu de noir resta dans le cimetière. Le père Raes se tenait au-dessus de la fosse, fixant le cercueil. Il percevait encore quelque chose de très étrange... un murmure... une cadence familière... qui se répétait inlassablement. Non, se dit-il, ce n'est rien de plus que les fluctuations de la brise dans les branches du frêne qui domine la tombe. Ou le bruit des eaux du Pinos qui ruisselle sur les rochers. Le vent qui joue ses petits tours à mon imagination, les eaux miroitantes de la rivière qui m'appellent.
Pendant qu'il nourrissait ces explications rationnelles, le chant murmuré s'atténua et se fondit dans le silence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SharonSharon   26 octobre 2017
- J'ai fait un mauvais rêve à propos de Charlie, vendredi dernier. Ça m'a réveillée au milieu de la nuit. Je n'ai pas pu me rendormir tellement j'étais inquiète.
Cela, au moins, Parris le comprenait. Les gens qui sont proches de policiers rêvent souvent de décès épouvantables survenus de la main de criminels.
- Il arrivait quelque chose à Charlie ?
- C'était horrible....
Daisy frissonna à cet épouvantable souvenir.
- J'ai rêvé qu'il s'était mis au golf.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fannyvincentfannyvincent   19 février 2014
Et puis, il y avait Charlie Moon. Il ne servirait à rien d'avertir le policier qu'un évènement épouvantable allait se produire, là, dehors, elle le sentait. Son neveu lui témoignerait beaucoup de respect, mais il ne prêterait que peu d'attention à une mise en garde basée sur sa seule intuition.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : indiens d'amériqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Lucky Luke

Je suis le personnage secondaire "réel" le plus présent dans la série et je fais ma première apparition dans l'album "Hors-la-loi". Dès ma deuxième apparition, dans "Lucky Luke contre Joss Jamon", je prends les traits d'un jeune bandit coléreux, petit, nez retroussé, taches de rousseurs et incisives en avant, je suis la parfaite caricature des jeunes adolescents.

Lucky Luke
Jolly Jumper
Rantanplan
Joe Dalton
Billy the Kid
Calamity Jane
Roy Bean
Buffalo Bill
Jesse James
Sarah Bernhardt
Wyatt Earp
Abraham Lincoln
Edwin Drake
Mark Twain
Allan Pinkerton

15 questions
126 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd jeunesse , bande dessinée , bande dessinée humour , western , western humoristique , bd franco-belge , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre