AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258051805
408 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (07/06/2000)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Des secret, l'officier de santé Germein Lescat en connaît beaucoup: sur lui-même et ses enfants, sur la médecine qu'il pratique et l'eau-de-vie qu'il fabrique. Sur Clélie aussi, une jeune aristocrate autrefois sauvée par lui, qui vient hanter sur le tard sa vie. La découverte d'une sordide affaire d'avortement chez des ouvriers vendangeurs va conduire Lescat à renouer les fils de sa propre histoire au long d'un nécessaire et parfois douloureux voyage.

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Gwen21
  20 août 2013
STOP !
Pitié ! 75 pages et le Dr Lescat est encore et toujours assis dans sa calèche, tirée par sa jument Figue. Il a encore et toujours mal aux lombaires et ressasse encore et toujours ses souvenirs de Crimée en ne nous épargnant aucune considération sur sa passion pour l'Armagnac, la liqueur des dieux, à l'en croire.
Ma lecture s'est enlisée dans les brumes de cette première nuit de tournée médicale passée à ses côtés, sur les chemins sablonneux des Landes, entre familles bourgeoises et familles ouvrières.
AU SECOURS, sortez-moi de là ! J'ai l'impression d'avoir été emmurée vivante dans un téléfilm de l'été sur France 2 genre "Rivière Espérance" ! Tout y est : une France bien rurale comme on l'aime, une fin de XIXème siècle tiraillée entre traditions et évolutions scientifiques, les préjugés et l'arrogance bourgeois, la misère et les désillusions des pauvres, une phratrie dissemblable, une vieille bonne qui joue les mamans de remplacement, les regrets d'un amour caché et inassouvi qu'une seconde chance remettra peut-être sur les rails sur le tard... et surtout un thème porteur (ou pas) : l'alcool d'Armagnac pour teinter tout ça d'un peu de typicité et mener le lecteur vers une fausse découverte d'un monde séculaire.
C'est lent, il ne se passe rien, ça découpe des membres dans tous les sens, ça sort de sa besace des remèdes de charlatan et ça ennuie la lectrice que je suis.
On sent que l'auteur est amoureux de son terroir, c'est louable mais comme tous les passionnés, il manque de mesure, il en fait trop (ou pas assez), enfin y a un truc qui cloche. Il s'est presque trop appliqué à bien écrire, on sent un style muselé, recherché mais peu touchant et dont les quelques mots de patois sensés l'agrémenter sonnent terriblement faux.
Bref, vraiment aucun risque de fracture pour nos amis les canards...

Challenge ABC 2012 - 2013
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
ides60
  19 août 2010
J'ai eu plaisir à partager cette tranche de vie avec le Dr Lescat. J'ai une curiosité admirative dès qu'on évoque la médecine et ses officiants.
La part du livre relative à l'élevage de l'armagnac m'a moins séduite, encore que parfaitement bien décrite.
Je ne connaissais pas Alain Dubos, cet écrivain landais, je retournerai certainement dans ses pas car il a un style délié et beaucoup d'humanité dans sa forme.
On découvre cette sensibilité dans sa façon de mettre en exergue la pauvre médecine d'un officier de santé et celle apprise à l'université dispensée par des maîtres compétents certes, mais pédants et laissant mourir les cas extrêmes comme des bêtes, parce que devenus totalement inintéressants.
J'ai aimé aussi l'examen de conscience que cet homme effectue sur la vin de sa vie, rongé par une maladie incurable ainsi que l'amour qu'il porte à ses enfants à qui il dispensera une dernière leçon de vie avant de se laisser partir.
Commenter  J’apprécie          11
IdeesLivresMandarine
  27 mars 2016
Ce livre, il est vrai, n'est plus édité, mais cependant il mérite le détour. L'histoire du docteur Germain Lescat m'a tout de suite fait penser aux « Les trois saisons de la rage » de Victor Cohen Hadria que je recommande chaudement…
En suivant le docteur Lescat, on en apprend autant sur sa vie de médecin de campagne, que sur les avancées de la médecine avec ses nouveaux remèdes et les pauvres relations pour ne pas dire inexistantes entre les malades et les médecins.
En parallèle, on suit ce docteur veuf avec ses trois enfants et chacun a sa manière décrit un pan de la société : son premier fils médecin qui représente la nouvelle médecine, son second fils militaire qui va parcourir le monde et enfin la cadette sa fille fidèle et très aimante qui contre toute attente le surprendra agréablement.
Et enfin, ce livre est aussi l'histoire de la terre et oui, j'avoue que c'est un livre de terroir qui a du bon. Et à sa façon le docteur Lescat trouvera grâce aux vendanges mais aussi grâce à sa passion pour l'armagnac une nouvelle énergie bienfaisante et insoupçonnée (sans jeux de mots !!).
Ne fuyez pas de tels romans car il nous parle des choses essentielles. Voici l'histoire d'une vie racontée merveilleusement par Alain Dubos.
PS : Je recommande également du même auteur la duologie formidable « Acadie Terre Promise » et « Acadie le retour ».
Lien : http://ideeslivres.jimdo.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
meknes56
  02 août 2019
Comme à son habitude, Alain Dubos nous offre un roman "régional" long, mais vraiment long...Je n'ai vraiment pas aimé.
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ides60ides60   19 août 2010
le discours du professeur Charron confirmait le programme officiel de la république en médecine. Les praticiens des villes allaient déferler sur les champs pour le plus grand bonheur de populations enfin égales en droits sanitaires. Adieu les serviteurs récompensés, les aventuriers des armées et des colonies reclassés dans le secours des malades. Exit les amateurs plus ou moins éclairés, les braves bougres synapistes et leurs frères en misère thérapeutique. On en ferait de bons brancardiers, à la rigueur des infirmiers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
meknes56meknes56   02 août 2019
Germain fut bientôt sur la route de Cazaubon à Labastide-d'Armagnac, un fil de terre médiocre creusé d'ornières durcies par la sécheresse. Le médecin avait faim et soif.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Alain Dubos (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Dubos
Emission : Un jour,un livre #27 Le dernier combat du Docteur Cassagne livre d'Alain Dubos.
autres livres classés : medecin de campagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
198 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre