AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754804048
Éditeur : Futuropolis (09/02/2012)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Arrivé clandestinement en France, Bilel erre dans les rues d’une ville portuaire du Pas-de-Calais à la recherche de son frère, également clandestin. Il n’est pas le seul dans cette situation; comme lui ils sont des centaines, bloqués là, dans l’espoir de rejoindre l’Angleterre, nouvelle terre promise pour ces fugitifs de la misère.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
chocobogirl
  21 mars 2012
Bilel, un jeune adolescent du bled, vient d'arriver en France. Mais illégalement. Avec un groupe de clandestins, il est trimballé par des passeurs qui les enferment bientôt dans un hangar pour pouvoir mieux les exploiter. Bilel parle français et sa passion pour le foot va lui sauver la mise. Discutant vignettes panini avec l'un d'eux, il réussit à s'enfuir. Alors qu'il erre dans la ville de Sangatte à la recherche de son grand frère Ahmed, il fera quelques rencontres opportunes qui lui permettront de tenir. Quand, enfin, Bilel retrouve Ahmed, les choses sont loin d'être aussi chaleureuses que prévues... La désillusion est au rendez-vous.
Voilà tout simplement mon premier coup de coeur de l'année !
Nous avons ici une histoire d'un réalisme saisissant qui, à travers le parcours du jeune Bilel, traite du problème de l'immigration clandestine.
Bilel, jeune adolescent innocent débarque donc en France à bord d'une camionnette secrète afin de rejoindre son frère, parti il y a quelque temps déjà. Son rêve : aller en Angleterre avec ce dernier, sur la terre d'origine du joueur de foot Beckam dont il est supporter et dont il tire son surnom (Békame).
Mais le parcours du jeune garçon sera loin d'être une sinécure. Il va devoir affronter la violence et la méchanceté de ses prochains qui ne le voit que comme un parasite ou une source de revenus.
Tous les aspects du problème sont abordés de près ou de loin : exploitation des clandestins qu'on fait travailler, pression et violence physique des passeurs qui confisquent les passeports, rejets des habitants envers les étrangers et les trainards, peur et danger d'aider des sans-papiers,...
La violence est constante. Une clandestine peut se faire violer sans aucun secours. Une travailleuse sans-papiers blessée se voit abandonnée à un arrêt de bus, jetée comme un objet hors-d'usage qui ne sert plus.
Pourtant, Bilel va aussi rencontrer de la compassion et de l'aide. Un SDF lui apprendra ses premiers trucs pour gagner un peu d'argent. Puis c'est un immigré arabe, entraîneur de foot, qui repère le jeune passionné et ses prometteuses capacités. Comprenant bien vite que le garçon est clandestin, il l'héberge pour un temps.
Bilel reste malgré tout un clandestin qui doit fuir. Fuir devant la police. Fuir devant ses anciens passeurs que le hasard mettra régulièrement sur sa route. Quand le souhait de ce dernier se réalise enfin, retrouver son frère, c'est toute l'horreur et l'absurdité de l'immigration qui se fait jour, où les victimes deviennent à leur tour bourreaux. La vérité des faits est glaçante.
Aurélien Ducoudray a longtemps côtoyé les clandestins en tant que photographe de presse. Nourri de son expérience personnelle et des différents témoignages qu'il a recueilli, il réussit avec brio à dresser un portrait plus que réaliste de la situation des immigrés clandestins d'aujourd'hui. Tenant à la fois du reportage, du témoignage romancé, Bekame s'avère véritablement édifiant quant à la situation parfois insoupçonnée ou invisible de ces hommes qui tentent tout pour quitter leur pays.
Si le propos est militant, l'auteur laisse néanmoins le lecteur tirer ses propres conclusions.
" J'écris une histoire sur fond social. Je n'écris pas pour dénoncer, c'est au lecteur de se forger un avis. "
Les personnages sont particulièrement réussis. Bilel est profondément attachant et on ne peut que ressentir de l'empathie face à ses déboires et à ses désillusions. le SDF Victor et son chien Hugo, l'entraîneur berbère, ses deux filles et la mamie arabe ont aussi de la consistance. le frère Ahmed et une certaine amertume qui l'a transformé en petit caïd. C'est une véritable galerie de portraits qui nous est offert ici.
Les faits ne sont ni tout noirs, ni tout blancs. L'immigration est une réalité qui ne s'encombre pas de subtilités et les choses sont posées telles quelles, sans noircir le tableau.
" Ce n'est pas une vision pessimiste, ni noire, indique le scénariste. Juste gris foncé avec un peu de cynisme. "
Du côté du dessin, Pourquié n'est pas en reste. Il livre un travail que je trouve particulièrement réussi. A l'image de l'histoire, son trait est brut, incisif. Il retrace parfaitement la violence et la noirceur de ce monde déshumanisé. Les couleurs sont appuyées, fortes. La sensibilité n'est cependant pas absente. Les dialogues sont parfois inutiles pour montrer la force du propos et certains passages sont vibrants d'émotion.
Vous l'avez compris, j'ai vraiment adoré cet album. Un album nécessaire. Indispensable même. Il fait partie de ces lectures qui parlent de notre monde, qui nous montre ce que parfois nous nous refusons à voir ou ce que nous ignorons tout simplement. Bekame est un album qui remue et ne laissera personne indifférent. C'est l'histoire de l'immigration clandestine qui est condensé ici avec beaucoup de réalisme, de violence et de pudeur à la fois. Un album qui ne se penche pas sur le pourquoi mais témoigne surtout du comment. Comment vivre lorsque l'on est clandestin, comment essayer de s'en sortir ? Comment faire face au rejet ? Comment se défendre lorsque que l'on a plus rien à monnayer ? Comment continuer à espérer lorsque l'on se prend des désillusions en pleine face ? Si le jeune Békame est un personnage de papier qui ne craint que les idées de ses auteurs, combien d'hommes et de femmes sont à la rue, craignant pour leur avenir ?
Le deuxième tome du diptyque est à venir. En attendant, penchez-vous de toute urgence sur ce premier volume !
Un album indispensable vous-dis-je.
Lien : http://legrenierdechoco.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chardonette
  18 février 2013
Véritable découverte quand j'ai vu la photo de David Beckham sur la première de couverture je me suis dit c'est pour moi.
J'ai vu le titre Békame et là je me suis dit tiens l'orthographe est différent et puis sur la première de couverture on observe des sans-abris, des clandestins ?
Et donc là je me suis lancé.
C'est une vraie découverte, un coup de coeur.
L'auteur Aurélien Ducodray est un photographe de presse et lors de la lecture de la bande dessinée on le ressent très bien. J'ai adoré l'authenticité du récit, de ces illustrations.
Je n'avais qu'une envie c'était d'enchaîné la deuxième partie, mais il faut attendre...
Cette bande dessinée peut être considéré comme un documentaire même si les auteurs ont choisi de raconter une histoire.
Tout commence avec le jeune Bilel qui est arrivé clandestinement en France pour trouver son frère afin de partir en Angleterre comme promis...
Bilel n'a pas vu son frère depuis deux ans et il est loin de se douter de la vraie vie de son frère, on observe la découverte de la France du point de vue Bilel avec sa naïveté lorsqu'il recherche son frère.
Ce personnage est très touchant et attachant, sur sa route, le jeune Bilel qui se surnomme Békame va rencontrer de nombreuses personnages qui vont l'aider ou pas à retrouver son frère.
Encore une sombre image de la société, mais qui est malheureusement réel.
Lisez Békame !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Cristie
  06 juillet 2013
Billel, un enfant de 10 ans arrive clandestinement en France afin de rejoindre son frère Ahmed qui est parti du bled depuis deux ans. Il se retrouve avec d'autres clandestins entassés dans une camionnette avant d'être déchargés et parqués dans des hangars par des passeurs sans foi, ni loi.
Une nuit, Billel leur fausse compagnie et réussit à s'échapper. Il va errer dans les rues avant de rencontrer Victor un jeune punk débrouillard qui va lui apprendre comment se faire de l'argent facilement. A la nuit tombée, il se retrouve dans un squat avec de nombreux SDF dans lequel il va s'endormir.
Cependant, au petit matin il se réveillera seul et poursuivra son errance. C'est en apercevant un groupe de gamins jouant au foot qu'il va tenter de s'intégrer à l'équipe et ainsi faire la connaissance de leur entraîneur, Mr Assane, lui même ancien clandestin qui va l'héberger quelques temps avant que la dure réalité ne rattrape le garçon ...
Là encore une bd qui vous prend aux tripes. On sent que l'histoire recouvre certaines réalités que l'on refuse souvent de voir. Il faut dire aussi que Aurélien Ducoudray, photographe de presse, a réalisé plusieurs reportages sur les réfugiés politiques et sur les sans papiers. Il a ainsi pu découvrir les conditions et les nombreuses galères lors de leur arrivée en France. Faire voir ces galères par les yeux d'un enfant rend les choses encore plus bouleversante. Mais justement certains n'arrive-t-il pas très jeunes en France ?
Billel est touchant de naîveté et d'innocence ce qui rend les horreurs qui l'entourrent encore plus cruelles. On sent que cette passion pour le foot est aussi une façon d'échapper à cette réalité, de lui ouvrir bien des portes car beaucoup la partage. On ne peut s'empêcher de le comparer à son frère qui a bascilé de l'autre côté et on reste admiratif devant toutes les qualités de générosité, de modestie, d'attention aux autres dont il fait preuve ce qui rend la situation encore plus injuste. Ducoudray frappe fort et y parvient très bien. On ne peut pas rester indifférent face à un tel destin.
Le graphisme de Jeff Pourquié est somptueux. Il rend bien les ambiances et le mélange des deux est une véritable réussite.
Encore un livre qui frappe fort, qui frappe juste, qui fait réfléchir tout en nous transportant ! Un coup de coeur !

Lien : http://depuislecadredemafene..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13
  21 juillet 2019
Joli récit d'un jeune clandestin fan de Beckham à la recherche de son frère dans les environs de Calais, qui met en scène à la fois Bilel et les rencontres hautes en couleur qu'il va faire, ainsi que les conditions de vie et de travail des clandestins, exploités, séparés et humiliés, ayant tous pour rêve de rejoindre l'Angleterre voisine.
Commenter  J’apprécie          00
Yaneck
  04 janvier 2014
EXTRAIT " Il veille à nous rappeler ce que nous ne voulons pas voir, nous autres français. La cruauté de la vie des sans-papiers. Quelques minutes dans un journal télé, une destruction de camp du côté de Sangatte, des statistiques de reconduites à la frontière… Au-delà, on ne s'intéresse pas. Les destinés de ces hommes et femme ne nous intéresse pas, leurs désirs d'un monde meilleur nous les ignorons. Si nous leur accordions un peu plus d'attention, la traque administrative et policière deviendrait alors inhumaine, et il nous faudrait réfléchir autrement au problème, chercher des solutions qui seraient lentes à se mettre en place et à produire des effets, alors que nous adorons pouvoir lire des chiffres clairs : X reconduites à la frontière. C'est clair, c'est précis, c'est déshumanisé. "
Lien : http://chroniquesdelinvisibl..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (5)
Auracan   18 juin 2012
Le récit d’Aurélien Ducoudray, photographe de presse, a la force du témoignage, lui qui a réalisé deux reportages au long cours en contact direct avec les réfugiés échoués là. La profondeur du personnage de Bilel apparaît dès ce premier tome.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDSphere   27 avril 2012
Fan de foot, Bilel se fait appeler Békame, en référence à son idole, le joueur anglais. Errant dans une ville portuaire du Pas-de-Calais à la recherche de son frère Ahmed qu’il est venu clandestinement rejoindre dans l’espoir de passer avec lui en Grande-Bretagne, le jeune adolescent sème un peu partout ses images Panini à la façon du “petit Poucet”. Les retrouvailles avec Ahmed, qui se fait désormais appeler Patrick, sont brutales, car celui-ci travaille pour les passeurs. Puisant dans ses souvenirs de photographe de presse, Aurélien Ducoudray décrit au travers du parcours des deux frères le quotidien sordide des migrants ballotés d’ateliers clandestins en campements sauvages. Le dessin incisif aux couleurs sombres et appuyées de Jeff Pourquié donne au récit la dimension graphique nécessaire pour traduire les effroyables conditions de vie de ceux qui ont tout quitté dans l’espoir, bien souvent illusoire, d’une vie meilleure.


Békame, Aurélien Ducoudray & Jeff Pourquié, Futuropolis, 96 pages, 17 euros.

ISBN-13: 978-2754804042
Lire la critique sur le site : BDSphere
Auracan   27 février 2012
Un récit poignant, qui fait mouche.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   14 février 2012
Fruit de deux auteurs qui se sont indéniablement bien trouvés sur ce projet, ce premier tome du diptyque est dense et riche en promesses.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   20 janvier 2012
Une première partie d'une histoire attendrissante superbement orchestrée à lire de toute urgence.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
chardonettechardonette   18 février 2013
Si je ne peux pas te trouver, je me débrouillerais pour que ça soit lui qui me trouve...
Commenter  J’apprécie          20
chardonettechardonette   18 février 2013
Si c'est Manchester qui jouait, c'est sûr qu'il serait venu!
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Aurélien Ducoudray (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aurélien Ducoudray
Véritable ode au genre du film noir, Monsieur Jules est le fruit de la collaboration entre Aurélien Ducoudray (L'Anniversaire de Kim Jong-Il...) et Arno Monin (L'Adoption...). Une bande dessinée d'une beauté mélancolique qui vous fera vibrer jusqu'à la dernière case, disponible le 25 septembre, en librairie : bit.ly/MonsieurJules
autres livres classés : fraternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3514 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre