AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818943817
Éditeur : Bamboo Edition (10/01/2018)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 119 notes)
Résumé :
Face à une catastrophe naturelle, il faut une force de la nature. Madeleine, c'est les deux.
Troumesnil, Côte d’Albâtre, Normandie. La falaise, grignotée par la mer et le vent, recule inexorablement de plus d’un mètre chaque année, emportant avec elle
les habitations côtières. Le maire du village parvient pourtant, tant bien que mal, à en protéger les habitants les plus menacés. Tous sauf une, qui résiste encore
et toujours à l’autorité municipa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  02 mars 2018
Trousmenil, sa plage, ses falaises et son marché aux poissons... C'est là que se rend très régulièrement Madeleine, une mamie très âgée et aveugle, afin d'y acheter du poisson frais. C'est ici aussi qu'elle rencontre le maire qui, immanquablement, la somme, lui ordonne presque, de quitter sa maison haut perchée sur la falaise et de s'installer à la maison de retraite des Hortensias. Car sa maison risque à tout moment de s'écrouler à cause de l'érosion de la falaise. Mais, Madeleine n'en a que goutte, elle ne quittera pas cette demeure achetée avec feu son mari, disparu en mer il y a de nombreuses années. Qu'importe les menaces du maire, le massif de rosiers qui vient de chuter 50 mètres plus bas ou encore la tempête qui s'annonce...
Sur fond d'écologie, Bruno Duhamel dresse le portrait d'une femme adorable, touchante et drôle. Et même si elle est aveugle, elle n'en voit pas néanmoins le drame qui se joue autour d'elle, à savoir l'érosion naturelle de la mer sur la côte. Sa maison haut perchée risque à tout moment de s'écrouler. Aussi, le maire qui a peur pour ses fesses va tout faire pour la déloger. Sournoisement, évidemment ! Malgré la gravité de certains sujets abordés tels que les catastrophes naturelles, la question de la responsabilité, le réchauffement climatique ou encore la solitude, l'auteur ne manque pas d'humour et de tendresse. Notamment dans ces dialogues virulents, le comportement de Madeleine, petite mamie pimpante et têtue, ou encore les facéties du chat Balthazar. Graphiquement, le trait semi-réaliste et subtil, les visages expressifs ainsi que les couleurs douces apportent fraîcheur et subtilité à cet album doux-amer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          700
Ziliz
  01 août 2018
Jamais !
Jamais Madeleine ne quittera sa petite maison perchée en haut de la falaise. Pour rien au monde, et même si la mer et le vent grignotent son terrain de plus en plus vite (encore merci au réchauffement climatique).
Madeleine est une mamie pêchue et autonome.
Elle passe ses journées chez elle avec son chat et le souvenir de son époux disparu en mer. Elle se balade sur la côte et fait ses courses au marché.
Le maire a beau essayer de la convaincre, rien ne la fera changer d'avis, sûrement pas la promesse d'un bel appartement avec vue sur la mer - Madeleine est aveugle.
Jolie histoire mélancolique et tendre d'une mamie qui a du caractère, qui sait écouter ceux qui lui parlent avec douceur sans la prendre pour une bille.
Cette vieille dame digne et têtue m'en rappelle une autre que je connais, qu'on a réussi à 'déloger', pour son bien, qui a retrouvé une deuxième jeunesse de nonagénaire et qui s'en félicite tous les jours depuis quatre ans. Comme quoi...
Commenter  J’apprécie          400
LePamplemousse
  07 avril 2018
Jamais Madeleine ne quittera sa maison, jamais elle ne renoncera à sa vie avec son chat et à son indépendance et ce, malgré ses 95 ans, sa cécité et le fait que la falaise s'écroule peu à peu et risque d'entraîner sa maison a tout moment.
Jamais elle ne se résoudra à aller vivre dans une maison de retraite malgré la pression constante du maire de son village.
Jamais elle ne leur fera ce plaisir, car ce que Madeleine aime c'est cuisiner du poisson frais péché du jour, s'occuper de ses fleurs, parler à son mari disparu en mer depuis des décennies et nourrir son chat obèse.
Cette mamie au caractère bien trempé est drôle et attachante et cette bande dessinée m'a fait rire de bon coeur.
Commenter  J’apprécie          330
Lili81
  11 février 2018
"Face à une catastrophe naturelle, il faut une force de la nature. Madeleine, c'est les deux.
Troumesnil, Côte d'Albâtre, Normandie. La falaise, grignotée par la mer et le vent, recule inexorablement de plus d'un mètre chaque année, emportant avec elle
les habitations côtières. le maire du village parvient pourtant, tant bien que mal, à en protéger les habitants les plus menacés. Tous sauf une, qui résiste encore
et toujours à l'autorité municipale. Madeleine, 95 ans, refuse de voir le danger. Et pour cause. Madeleine est aveugle de naissance."
Il est presque plus compliqué de parler d'une histoire que l'on a aimé plutôt que détesté...
Cette bande-dessinée regroupe plusieurs points forts:
L'histoire, tout d'abord. Celle d'une nonagénaire aveugle, têtue, déterminée à ne pas quitter sa maison malgré un danger évident et imminent.
Au fil des pages, on comprend ce qui motive Madeleine à ne pas céder et on est submergé par l'émotion, très présente dans ce récit.
Les dessins, ensuite.
D'une importance capitale lorsqu'il s'agit d'une BD.
La couverture est à couper le souffle... Les couleurs pastelles utilisées la majeure partie du temps sont douces et vraiment sublimes. J'ai adoré le choix esthétique du noir et blanc pour certains passages cruciaux (que je vous laisse le soin de découvrir).
La bande son, enfin.
Oui, oui, la bande son. En effet, une bande musicale (disponible sur plusieurs plates-formes indiquées dans les premières pages de l'album) a été créée spécialement pour l'ouvrage.
Au-delà de l'originalité de l'idée, que j'adore, je trouve que cette dernière magnifie encore davantage la lecture de "Jamais".
Vous l'aurez compris, j'ai adoré cette courte mais néanmoins passionnante histoire qui soulève notamment un problème écologique important.
Madeleine est un personnage attachant, déterminé, souvent drôle et pour le moins, bien lucide.
J'espère vous avoir donné envie de découvrir cette album plein de poésie et d'amour. En tout cas, je vous le recommande vivement...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
tchouk-tchouk-nougat
  25 mars 2018
Madeleine est aveugle de naissance, ça ne l'empêche pas d'avoir la maison avec la plus belle vue sur mer. du haut de sa falaise elle domine Troumesnil, petit village normand. Mais un terrible danger guette sa maison, la falaise recule grignotée par les aléas climatiques. Et bientôt se sera la chute, ce que le maire ne veut absolument pas! Cela serait très mauvais pour son image.
Duhamel nous livre une très touchante et très drôle histoire. celui d'un petit village normand où habite une irréductible grand-mère. le tout servi par des dessins frais et avenants qui se marient très bien au propos.
Madeleine est très touchante. Aveugle de naissance, elle a du composer avec ce handicap. Mais le plus terrible c'est la perte de son mari, marin péri en mer. Pour faire face au deuil, elle fait comme s'il était toujours avec elle, dans cette maison qu'il a construite. La maison de sa vie, alors le maire il peut toujours essayer de l'en déloger. Falaise qui recule ou pas!!
Mais Madeleine est aussi très drôle. Mémé qui n'a pas la langue dans sa poche, qui n'hésite pas à lancer des petites phrases acerbes et piquantes. Une vraie normande qui arrose ses plantes dès qu'il ne pleut pas pendant 5 jours et qui supporte la canicule de 17°C!!
Et avec Madeleine on aborde aussi des sujets très sérieux : l'isolement (oh vieillesse ennemie!), le handicap, le deuil, la responsabilité, l'avancée de la mer sur les terres,... Et le choix aussi. Celui que tout le monde a, de choisir sa vie et pourquoi pas sa fin?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

critiques presse (5)
Bedeo   04 avril 2018
Jamais oscille entre comédie et drame. Cette BD laisse un curieux goût dans la bouche, l’impression d’avoir touché quelque chose de très humain chez les protagonistes de cette histoire, et le regret de quitter Troumesnil en refermant ce recueil.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDZoom   24 janvier 2018
Bruno Duhamel confirme son talent de conteur et son intérêt pour des sujets d’actualité. Après de nombreux titres en collaboration, le scénariste qu’il est devenu est à suivre dorénavant , d’autant qu’il manie l’humour et le sérieux avec habileté.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario   22 janvier 2018
Une bien belle histoire 100% Duhamel chargée d’air marin et d'humanité, qui renforce le talent de son créateur. Un plaisir de lecture.
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   10 janvier 2018
Belle réussite que ce one shot très bien ficelé, à la lecture facile et agréable, posant un regard original et plein d’acuité sur les travers de notre époque. À ne pas manquer !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   09 janvier 2018
Comme souvent, la force du récit de Duhamel est portée par un protagoniste attachant. Le soin minutieux apporté à la panoplie de personnages et en particulier à leur expressivité apporte de la fraîcheur.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   02 mars 2018
J'irai me promener un peu, pour profiter de la chaleur. C'est pas tous les jours qu'on a une canicule...
[le thermomètre affiche 16°]
Commenter  J’apprécie          340
EnkiEnki   24 janvier 2018
Monsieur le maire ! Etant donné que la nature vous a épargné les inconvénients qui accompagnent le fait d’avoir un cerveau, je vais m’adresser directement à votre moelle épinière : je ne quitterai jamais cette maison !
Commenter  J’apprécie          150
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   25 mars 2018
-Son mari a disparu en mer. la pauvre on a jamais retrouvé le corps... Il parait qu'elle continue de faire comme s'il était vivant... genre visions.
-Pour une aveugle de naissance, c'est pas d'bol...
Commenter  J’apprécie          140
kerfany54kerfany54   07 avril 2018
Ici j'entends chaque souvenir. Je me souviens de chaque son... de chaque silence...de chaque parfum. Un aveugle, ça n'emmène pas ses albums photos...alors quand la seule alternative c'est de finir entourée de murs sans souvenirs, de parfums sans histoire et de sons inconnus... on finit par envier l'imprévu.
Commenter  J’apprécie          70
choumettechoumette   09 février 2018
- Ben non c'est pas la peine de le planquer, votre pétard...D'une part, je me vois mal servir de témoin oculaire, d'autre part, on le sent à trente bornes, votre fourrage !
- Vas-y, c'est Daredevil, cette meuf !
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Bruno Duhamel (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Duhamel
Vidéo de Bruno Duhamel
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14375 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..