AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Benjamin Sjöberg (Autre)
EAN : 978B084QCS6ZJ
326 pages
Éditeur : (26/03/2020)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 16 notes)
Résumé :
La colonie, dernier vestige de l'humanité échoué sur la planète Eden, tente de se reconstruire après sa guerre civile, mais les dégâts matériels sont conséquents. Par ailleurs, un conflit avec les tribus primitives voisines semble de plus en plus inévitable. Alors que militaires et politiciens opposent deux visions, l’une pacifiste et l’autre belliqueuse, les scientifiques, devenus archéologues sur cette exoplanète, se concentrent eux sur le passé d’Eden, qui leur r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
LightandSmell
  18 juin 2020
Mon avis portant sur un tome 2, je vous encourage à lire le premier tome et/ou ma chronique d'Outsphere avant de vous lancer dans sa lecture.
Après une guerre civile effroyable ayant occasionné des dégâts humains et matériels importants, le temps de la reconstruction et de l'expansion est venu ! Eden est, en effet, une planète d'accueil pleine de potentiels, mais c'est également un endroit empli de dangers que les colons venus s'y installer affrontent les uns après les autres afin de s'assurer d'un développement harmonieux de la colonie, dernier vestige de l'humanité. Mais les choses s'avèrent plus compliquées que prévu ! En effet, si les dissensions entre les Atlantes, des êtres humains génétiquement modifiés, et les Anciens se sont atténuées, les colons doivent faire face à l'agressivité des Edeniens qui s'intensifie jusqu'à atteindre un point de non-retour nécessitant une réplique ferme et sans appel.
Comme il l'avait fait dans le premier tome, l'auteur suscite un certain nombre de questions d'ordre éthique, moral et philosophique, notamment sur ce qui est humainement acceptable de faire au nom de sa propre survie. Une démocratie ou une société qui utilise une force de frappe disproportionnée par rapport à une menace mérite-t-elle encore d'exister ou d'être considérée comme humaine ? Un débat qui n'est pas sans rappeler celui qui a marqué l'utilisation de la bombe atomique par les Américains durant la Seconde Guerre mondiale…
En outre, en débarquant sur une planète déjà habitée, les colons ne sont-ils pas les véritables ennemis ou, du moins, des envahisseurs qui n'ont pas hésité à s'octroyer des terres et des ressources qui n'étaient pas les leurs ? Mais d'un autre côté, ne peut-on pas reconnaître une certaine légitimité au désir de survie des colons qui ont essayé d'occasionner le moins de gêne possible aux Edeniens, un peuple qui s'est pourtant révélé extrêmement agressif ?
Des interrogations légitimes qui se sont envolées face à une révélation que je n'avais pas anticipée et qui remet en perspective tout ce que nous savions de ce peuple à l'apparence désorganisée et primitive… J'ai adoré en apprendre plus sur les Edeniens et la raison de leur agressivité, mais j'ai surtout aimé la manière dont l'auteur a su exploiter l'histoire d'Eden pour tenir en éveil ses lecteurs et leur offrir un divertissement de haut vol laissant une belle place au mystère et aux incertitudes.
L'action et la tension sont également bien présentes, les colons devant être sur tous les fronts que ce soit pour étendre leur présence sur Eden, chercher des ressources, continuer à explorer cette planète qui ne semble pas avoir encore livré tous ses secrets, développer l'agriculture, réfléchir à un éventuel système monétaire, pérenniser les installations et, bien sûr, affronter les Edeniens dans d'épiques scènes de combat dont certaines ont un petit côté médiéval assez surprenant. Entre l'exploration de la planète et les nombreux choix stratégiques et militaires que doivent prendre les colons, j'ai ainsi parfois eu le sentiment de disputer une partie d'Age of Empire, version espace.
L'auteur ne ménage nullement ses personnages qui vont devoir lutter avec acharnement pour leur survie. Une lutte dont tous ne se relèveront pas ! J'ai frissonné pour les différents protagonistes et pris un grand plaisir à suivre, grâce à une alternance de points de vue parfaitement maîtrisée, leurs nombreuses péripéties qui ne manqueront pas de provoquer en vous les plus vives émotions et une bonne dose de stress…
Comme dans le premier tome, je me suis plus attachée à certains personnages que d'autres, mais ce qui est certain, c'est que chacun apporte quelque chose à Eden et à l'intrigue. Pas de figurant inutile donc, mais une belle galerie de personnages aussi divers et variés qu'intéressants ! À cet égard, je ne peux que saluer l'initiative de l'auteur de proposer en début d'ouvrage une liste avec les principales caractéristiques de chacun. Ayant lu le roman il y a presque un an, je m'y suis beaucoup référée en début de lecture…
La vie sur Eden étant loin d'être de tout repos et l'union indispensable face à l'ennemi, les colons vont apprendre à resserrer les rangs, à se faire confiance, à collaborer et à échanger leurs compétences. La psychologie des personnages est donc plus développée que dans le tome précédent et les relations entre les protagonistes s'enrichissent nettement. Un point que, pour ma part, j'ai apprécié et qui offre parfois quelques jolis moments de complicité et de solidarité bienvenus dans un environnement hostile où chaque jour apporte son lot de drames et de décisions difficiles à prendre.
Les Atlantes étant de plus en plus à l'aise avec la notion d'individualité, l'antagonisme entre leur vision collectiviste de la société et l'individualisme des Anciens, qui a bercé le premier tome, a disparu. Reste toutefois en suspens la question délicate des capacités de ces humains génétiquement modifiés qui semblent prendre de plus en plus de plaisir à tester l'étendue de leurs pouvoirs. Certains possèdent ainsi des compétences stratégiques indispensables à la survie de tous, mais qui n'en demeurent pas moins une source de danger en cas de mauvaise utilisation… Une prise de conscience qui va engendrer une certaine méfiance, notamment vis-à-vis du plus puissant des Atlantes, ce que j'ai trouvé assez révoltant. N'est-ce pas en attribuant de potentielles mauvaises actions à une personne qui n'a rien fait, si ce n'est lutter pour le bien commun, que l'on risque de la pousser sur le mauvais chemin ?
Une peur de la différence bien terrienne qui semble prouver que même sur une autre planète, certains réflexes bien humains restent ancrés. D'ailleurs, en reproduisant certains des comportements destructeurs qu'ils ont eus par le passé, les colons ne constituent-ils pas eux-mêmes une menace pour leur survie à moins que les nombreuses épreuves qu'ils affronteront tout au long du roman ne les poussent à trouver un mode de gouvernance garantissant la liberté et l'épanouissement de chacun…
Quant à la plume de l'auteur, elle se révèle de nouveau parfaitement immersive, ce qui s'explique probablement par les multiples compétences de Guy-Roger Duvert qui lui permettent de proposer un roman bourré d'action et construit sur le même rythme et schéma qu'une série comme Les 100. J'y ai retrouvé exactement cette même tension qui vous donne le sentiment d'être constamment sur le fil du rasoir. Il en ressort une lecture très fluide avec un côté addictif qui vous pousse à tourner les pages les unes après les autres. le côté série télé se ressent également avec l'épilogue qui annonce une « nouvelle saison » tout aussi riche en action, suspense et mystère.
En conclusion, avec ce deuxième tome, l'auteur confirme son talent pour nous plonger dans la vie mouvementée d'une colonie terrienne devant affronter de multiples dangers pour assurer la survie du plus grand nombre. Cela ne se fera pas sans heurt ni le sacrifice d'hommes et de femmes qui, par leur abnégation, nous prouveront que malgré ses défauts, l'humanité mérite d'être sauvée… Suspense, action, mystère, survie et bravoure sont au programme de ce roman trépidant qui, en plus de nous offrir une aventure rythmée, soulève d'intéressantes et pertinentes questions aussi bien d'ordre éthique et moral que philosophique.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
aurore34490
  18 juin 2020
Pour commencer, je tiens à remercier Guy-Roger Duvert pour l'envoi de son second tome. Voilà un an, j'avais pu lire le premier opus de Outsphère qui, malgré quelques longueurs et des détails qui me manquaient, m'avaient beaucoup plu. L'auteur m'a de nouveau fait confiance et j'ai donc pu continuer cette lecture.
Suite au conflit entre les Anciens et les Atlantes, la hache de guerre a été enterrée et les deux peuples ont décidé de vivre ensemble sur Eden. Les Atlantes, qui ont perdu beaucoup de leurs membres, vont donc cohabiter avec les Anciens et, peu à peu, apprendre à penser par eux-mêmes en abandonnant leur système de pensée collective. Ils utilisent de moins en moins la télépathie et découvrent qu'ils peuvent partager des idées, prendre des décisions. Atlantes et Anciens unissent leurs compétences dans tous les domaines, des amitiés se nouent. Certains habitants créent des comptoirs, gagnant ainsi en indépendance. Cependant, les Edéniens, ce peuple primitif déjà établi sur le territoire, rentre en guerre contre les humains. Pour eux, aucune discussion n'est envisageable, cette terre leur appartient. Atlantes et Anciens y survivront-ils ?
On retrouve donc dans ce second tome, un peuple qui tente de se reconstruire et de mieux se connaître après un conflit qui a beaucoup fragilisé les Atlantes. Grâce à une partie « rappel des personnages » bien détaillée, en début de roman, on se refamiliarise avec chacun. C'est une excellente idée car les personnages sont nombreux, et les noms utilisés pour les Atlantes notamment sont souvent source de confusion ! (pour rappel, on utilise une lettre suivie d'un nombre : M1500, S2113…).
On découvre l'environnement, la faune, la flore. Les humains doivent exploiter ce qui les entoure pour survivre. On se rend compte que malgré leur technologie avancée à leur arrivée, ils vont petit à petit revenir à une vie plus rudimentaire et composer avec ce qui les entoure. L'environnement est pour le moment hostile, tout est à faire. Toute une société est en train de se mettre en place : des métiers, une monnaie, … C'est la grande différence avec les Edéniens qui, même s'ils semblent physiquement moins évolués que les humains, ressemblant plus à des animaux qu'à des êtres humains, ils sont en revanche plus en phase avec l'environnement, et savent donc en tirer un meilleur parti. Les humains vont découvrir que d'autres peuples ont vécu sur cette planète. Les Atlantes se synchronisent de moins en moins, la télépathie est laissée de côté au profit de l'individualité. Certains développent des capacités hors-normes : télékinésie, pouvoir sur les éléments… On sent dans cette seconde partie, que comme dans toute société qui naît et qui évolue, certaines différences s'affirment, des affinités se créent certes, mais des personnes agissent dans l'individualité, d'autres sont dans l'opposition. Peuvent-ils réellement éviter de reproduire les erreurs passées ?
Le début est un peu long, cela manque de dialogue. L'auteur nous expose la situation, le rythme est lent. Puis, quand les personnages interviennent, tout devient plus vivant, et on rentre dans l'action. La plume est agréable, les descriptions plus détaillées que dans le premier tome, on commence à en apprendre un peu plus sur cette planète, même si on aurait aimé peut-être moins de combat et un peu plus de découvertes avec les scientifiques. L'essentiel de ce second opus est axé sur le conflit avec les Edéniens. Ce peuple attaque les humains sans préavis, ils ne cherchent pas à cohabiter, pas à parlementer. Ils sèment le chaos, donc les scènes sont emplies de violence, de haine. La fin est étonnante et donne envie de connaître la suite !
Un second tome beaucoup plus rythmé que le précédent, les descriptions sont plus nombreuses, il plaira aux amateurs de science-fiction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Coetseslivres
  06 juillet 2020
J'ai retrouvé l'univers de Guy-Roger Duvert avec grand plaisir. J'avais hâte de savoir ce qui allait se passer, hâte de retrouver les personnages et l'écriture si addictive de l'auteur. Et je n'ai pas été déçue, bien au contraire !
Les évènements se succèdent, ne laissant aucun répit au pauvre lecteur qui n'a qu'une envie, tourner la page pour connaitre la suite. J'ai essayé de ralentir mon rythme de lecture. Je ne voulais pas quitter trop tôt ces personnages que j'ai vu évoluer, tant au niveau action qu'au niveau psychologique.
Je n'avais pas envie de quitter cet univers, mais malheureusement la dernière page est tournée. Déjà…
Et là, je me suis dit « nom d'une pipe de nom d'une pipe !, ce n'est pas possible ! Quelle fin ! » (bon d'accord, j'ai été un peu moins polie, mais...chut !...)
Tout comme pour le tome 1, j'ai été emballée et embarquée par ce tome 2 qui ne nous laisse pas souffler. C'est le genre de livre qu'on a à la fois envie de terminer pour connaître le fin mot de l'histoire et à la fois envie de faire durer pour y rester plus longtemps. L'histoire est captivante, les faits se succèdent sans temps morts et c'est bien écrit. Que demander de plus ? Ah si, je sais, un tome 3 !!! (Prévu dans un an ! Hâte !!!)
En bref : Donc oui, j'ai adoré ma lecture !!! Un SF que je conseille à tous les amateurs du genre. Juste un petit mot supplémentaire pour l'image de couverture que j'aime beaucoup !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VeroniqueHallier
  15 avril 2020
Alors cette fois-ci, comment ça se passe ? Nous avons toujours les Anciens (nous, on ne va pas se mentir), et les Atlantes, les vulcains de Mr Duvert. Ces hommes surhumains qui ont des pouvoirs tels que la télépathie, la possibilité de se synchroniser entre eux, une sorte de pensée unique et l'incapacité à montrer ses émotions (oui, ce peuple ne pense pas comme nous, ne ressent pas comme nous, et n'a pas les mêmes besoins/envies). Tout ce petit monde sur l'exoplanète, Eden, doit cohabiter. Ce n'est pas sans grands efforts ni sans peine qu'ils vont voir un espoir d'entente et se rallier pour coloniser la planète, pour pouvoir y survivre et se défendre contre les primitifs.
Dans ce tome, nous retrouvons bien évidemment ces trois peuplades que les différends ont séparées ou au contraire rapprochées. Comme dans le premier, nous avons une sorte de conflit auquel on peut totalement s'identifier : la recherche du pouvoir, la volonté de trouver un refuge, un endroit où les choses seraient meilleures, où l'herbe serait plus verte. À trop vouloir trouver la différence, on se perd et on retombe dans les mêmes schémas. Ici, l'auteur nous montre avec brio les avancées scientifiques, politiques, techniques… sans être au final si différentes de celles que nous connaissons. Je ne parle bien entendu pas du coté matériel, mais bel et bien de l'avancée en elle même, le chemin emprunté et la route suivie pour y arriver. Les batailles, les recherches, les désaccords, et tout ce qui en découle se trouve ici. Décrits de façon très agréable et quelque peu fouillée, nous avons l'évolution de ses deux peuples qui comprennent qu'ils sont perdus l'un sans l'autre.
Grâce aux avancées justement scientifiques que leur alliance leur permet, nous avons les peuplades qui découvrent petit à petit leur nouveau monde et étendent leur territoires : de nouveaux villages voient le jour, de nouvelles batailles prennent vies sur des sujets différents et des « doctrines » prennent forme en fonction des idées des uns et des autres. Les Atlantes par exemples ne seront pas acceptés partout, au même titre que les Anciens n'ont pas toujours leur mot à dire. Sur cette ambiance un peu mitigée, avec toujours une petite rancoeur en toile de fond, nous avons les forces armées et scientifiques qui continuent leur travail afin de découvrir au plus vite quelles sont leurs possibilités au sein d'Eden.
Alors que de nouvelles expéditions sont lancées, des découvertes vont arriver. On apprendra assez vite qu'en plus des primitifs, il y a d'autres espèces qui ont foulé ces terres. Qui sont-elles, et représentent-elles un danger ?
Les combats font fureur dans ce tome et nous ne trouvons pas de temps morts. Grâce à sa stratégie pour retourner les situations, l'auteur nous entraîne, et nous ne lâchons pas une seule ligne. Nous avons donc une avancée, une nouvelle vie, une nouvelle ère, une nouvelle terre sur laquelle tout reste à découvrir. Au final, les questions qui se posent ici se posent aussi là-bas : sommes-nous seuls ? Après une volonté de rester pacifiques, une seule option semble s'imposer, la guerre. Qui en sera vainqueur, et à quel prix ?
Alors voilà, vous l'aurez compris, l'intrigue, je l'ai au moins tout autant aimée que celle du premier : elle est linéaire (pas de faux raccords détectés 🙂 ), se suit parfaitement bien, et est travaillée de façon soignée. L'auteur prend soin de ses lecteurs, il alterne les passages dans lesquels on découvre la faune, la flore, mais aussi les autres habitants (présent ou passé) et leur façon de vivre et les scènes d'action, de batailles, de rebondissements divers. On découvre avec les Anciens et les Atlantes les territoires et tous les rêves qu'ils semblent offrir, tout comme les spécimens particuliers que l'on arrive quand même à s'imaginer tellement leur description est claire. Avec une plume incisive et des chapitres courts, le rythme est donné. Nous avançons dans l'urgence afin de trouver LA solution avec eux.
Le hic ? La fin… un cliffhanger de MALADE 😉
On passe du coup ma frustration pour dire que si ce n'est pas fait, si vous aimez la SF (genre Stargate…), il faut découvrir cette saga vraiment prometteuse au goût de reviens-y. Je ne suis pas spécialiste du genre, mais je la conseille fortement à tous mes amis néophytes (et aux autres) 😀
Lien : https://jetdemot.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FungiLumini
  21 juin 2020
J'ai eu la chance de découvrir l'univers d'Outsphere il y a quelque temps déjà et je remercie l'auteur de me faire à nouveau confiance pour ce tome 2 ! La couverture, toujours aussi belle, rappelle celle du tome précédent, avec un côté un peu plus sauvage et mystérieux. L'intrigue va en effet s'éloigner de la capitale et se concentrer sur les différents comptoirs établis autour d'Outsphere.
Les quelques premières pages sont un rappel du tome précédent, et surtout de ses personnages. MERCI. Je trouve que peu de suites bénéficient de ces rappels en introduction et c'est vraiment dommage, car, en tout cas pour moi qui suis une grande lectrice et qui visite de nombreux univers en quelques mois, j'ai parfois du mal à me replonger dans un tome 2 après des semaines (voire mois ou années). Ici, au vu du nombre de personnages (et des noms chiffrés de la moitié d'entre eux :p), ce rappel a été plus que bienvenue et m'a permis d'ensuite me replonger directement dans le récit en sachant où en était resté chaque personnage !
***risque de spoiler du tome 1***
La guerre civile qui a secoué Outsphere est réglée, mais a ébranlé les habitants. Nombreux sont ceux qui souhaitent prendre un nouveau départ dans un des deux comptoirs terriens : New Hope, ou la récente Elotown. le récit se divise entre différents endroits (les comptoirs, la capitale, mais aussi les sites d'étude, les explorations, le vaisseau mère…) et on voyage beaucoup d'un à l'autre, ce qui donne un très bon rythme au récit. Malgré cette multiplicité des personnages et des lieux, je ne me suis jamais sentie perdue dans la narration.
Je trouve fascinante la façon dont l'auteur développe ce nouveau monde. On en explore les différents recoins, découvrant avec les personnages les merveilles de la planète, mais aussi ses nombreux dangers. La faune et la flore sont toujours aussi captivantes.Je suis d'ailleurs toujours très intriguée par les raies mantas géantes et j'espère en savoir plus dans la suite. 😉
On assiste également aux discussions, parfois tendues, pour faire évoluer la colonie tout en mettant en place des défenses efficaces contre les prédateurs et les autochtones. On suit de façon très détaillée (ce qui m'a beaucoup plu) aussi bien les recherches archéologiques dans la pyramide et la nouvelle base découverte que la construction des nouveaux avant-postes ou encore les évolutions sociétales, malheureusement fort proches de ce qui se faisait sur Terre au moment de son effondrement.
Si dans le précédent tome, on en a appris beaucoup sur les Atlantes, ce tome se focalise plutôt sur les autres espèces, en particulier les Edeniens. Habitants primitifs de la planète, ils semblent désorganisés et primitifs. Ils vont cependant se montrer bien plus agressifs que ce que les terriens avaient prévus… voire même prendre de l'assurance.
Beaucoup plus proches de la mentalité des Anciens depuis qu'ils ne se synchronisent plus, les Atlantes restants s'intègrent plutôt bien à la société. Les prisonniers sont d'ailleurs libérés peu de temps après pour pouvoir eux aussi s'ancrer dans la colonie. Certains en profitent pour développer leurs pouvoirs, des capacités extraordinaires qui profiteront à tous, mais aussi terrifiantes si elles devaient un jour se retrouver entre de mauvaises mains…
Beaucoup de questions de réflexion sous-tendent l'intrigue : quel est le futur de l'humanité? qu'est-ce qui définit cette humanité ? sommes-nous condamnés à refaire encore et toujours les mêmes erreurs ? Jusqu'où l'instinct de survie nous pousse-t-il ? …
Si la fin de cet ouvrage pourrait clôturer l'histoire, l'épilogue ouvre le récit à de nombreux nouveaux arcs narratifs. Il me semble que j'ai lu qu'un tome 3 était en préparation et j'ai hâte de découvrir où il reprendra l'intrigue !
Une exploration passionnante et détaillée de la nature captivante et hostile de la planète et des différents endroits habités. Un récit sur l'évolution de la colonisation humaine, avec ses avancées, mais aussi ses échecs, qui pousse à la réflexion. Un second tome que j'ai trouvé encore meilleur que le premier !
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FungiLuminiFungiLumini   21 juin 2020
Il était cependant intéressant de noter que M0126 avait finalement fréquenté suffisamment les Anciens pour apprendre les finesses du mensonge et de la dissimulation. Mais après tout, c’était pour le bien commun. Et cela ne faisait*il pas de lui un être humain comme tout le monde?
Commenter  J’apprécie          30
DystopiesDystopies   10 juin 2020
N’importe qui serait mort sur Eden une fois abandonné par les siens. N’importe qui n’aurait jamais réussi à retrouver son chemin sur une planète inconnue. N’importe qui n’aurait pas réussi à échapper à une espèce dont il ignorait tout. N’importe qui n’aurait pas réussi à apprivoiser un environnement hostile. Il n’était pas n’importe qui. C’était un survivant. Et un survivant est quelqu’un qui s’adapte. Un survivant est quelqu’un qui apprend. Un survivant sait subir. Un survivant sait endurer. Un survivant sait attendre. Il sait attendre son heure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FungiLuminiFungiLumini   21 juin 2020
Olsen se tint droit, tendit son bras, visa, et attendit. Il ne ressentait pas de stress. Au contraire, il était dans son élément naturel. L’action, le risque, la mort. Ni peur, ni colère, ni joie. Juste une machine à survivre parfaitement huilée.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Guy-Roger Duvert (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy-Roger Duvert
Virtual Revolution Interview Guy-Roger Duvert
autres livres classés : planet operaVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3117 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre