AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Benjamin Sjöberg (Autre)
EAN : 978B088FFF98J
214 pages
Éditeur : (18/05/2020)
4.31/5   61 notes
Résumé :
Dans un futur plus ou moins proche, l’immortalité est devenue un service, un monopole détenu par la multinationale Backup. Les clients procèdent régulièrement à des sauvegardes de leur psyché - souvenirs, personnalité, tout ce qui les définit en tant qu’individu. Le jour où ils meurent, leur sauvegarde la plus récente est téléchargée dans l’un de leurs clones, prêt à être activé. L’immortalité à la portée de tous. Du moins des plus nantis.

Aiden Romes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
4,31

sur 61 notes
5
30 avis
4
22 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

tutesvuquandtaslu
  07 octobre 2020
Après Virtual Révolution 2046, je découvre Backup de Guy-Roger Duvert.
Encore une fois, il n'y a pas à dire, je n'ai pas très envie de me retrouver dans ce futur si bien décrit.
Un futur où les populations pauvres survivent le temps de leur triste vie mais où les riches vivent fastueusement, au dessus de tous. Et quand leur vie prend fin ? Ils ressuscitent bien sûr, grâce à Backup, une société ayant créé un système de copie de données, d'âme, de psyché et de fabrication de clones.
Mais alors, l'immortalité est là ? Les fortunés peuvent vivre, mourir et revivre indéfiniment ? Ou bien, ne s'agit-il pas seulement de copies de copies de copies ?
Lorsqu'une intelligence artificielle prend la main sur l'entreprise miracle et fait renaître la mémoire vieille de 5 ans d'un homme déjà en vie, qui est l'original, qui est la copie ?
De nouveau, l'auteur nous interroge sur la valeur de la vie humaine, sur les défauts de l'Homme à vouloir toujours tout contrôler, même la mort. Et cette société divisée en castes de l'argent..
Mais pourtant, une vie sans fin, régentée par un esprit virtuel, vaut-elle d'être vécue ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
kateginger63
  11 septembre 2020
Quand la technologie te laisse une chance de réintégrer un nouveau corps
*
Un roman cyberpunk diablement maîtrisé de bout en bout.
Imaginez un monde futuriste (dans une cinquantaine d'années, je parie qu'on y sera!) qui permet de changer de corps (vive le clonage) en faisant un backup de sa mémoire peu de temps avant.
Le rêve de tout mortel, n'est-ce pas?
Enfin bon, l'immortalité n'est pas l'apanage de toute la société, juste une infime partie qui a les ressources financières. Et pour un policier, notre héros.
Tout commence par lui. Il se réveille en pleine conscience mais dans le corps cloné d'un des dirigeants de la firme multinationale.
Un sacré bug! Et si ce n'en était pas un? Justement, l'IA toute-puissante a décidé de lui refiler une mission. Celle de tuer les trois têtes pensantes de cette industrie.
*
Sur un rythme de folie, sans temps mort,notre héros va devoir déjouer des plans machiavéliques et surtout rétablir l'ordre du monde aidé par l'IA bienveillante et humaniste de son créateur.
*
Je me suis délectée de cet univers cinématographique et très visuel. L'immersion est totale et permet de passer complètement un moment hors de la réalité.
La réflexion sur la notion de l'immortalité et d'identité est bien amenée.
De plus, le concept d'intelligence artificielle (qui ne l'est plus vraiment à ce jour d'ailleurs) nous amène à des débats métaphysiques.
*
Une intrigue classique avec de multiples rebondissements, une ambiance cyberpunk visuellement maîtrisée, des personnages charismatiques. Si vous aimez la série TV "Carbone modifié", ce roman est fait pour vous.
A partir de 15 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          354
Saiwhisper
  11 juin 2020
Un monde ultra-futuriste où la technologie joue des tours aux usagers, une IA aussi intelligente que redoutable, une chasse à l'homme et de nombreux complots politico-économiques ? J'adore ça ! Alors, lorsque Guy-Roger Duvert m'a gentiment contactée pour découvrir « Backup », je n'ai pas hésité, car il contenait ces nombreux éléments que j'apprécie. le cocktail a bien fonctionné, puisque je n'ai pas vu le temps passer et je me suis laissée embarquer par le rythme haletant du récit. J'ai beaucoup aimé suivre Aiden, un policier qui va se voir offrir un abonnement à Backup, une technologie permettant aux clients de ressusciter en cas de mort. Malheureusement pour lui, l'agent va déchanter en constatant que la copie de son âme s'est mal déroulée : il va se retrouver des années plus tard et dans un corps qui n'est pas le sien. Tout en essayant de survivre à des mercenaires lui voulant la peau, il va tenter de protéger cette famille qui n'est plus vraiment la sienne, tout déjouant une conjuration multinationale… Hélas, il ne pourra (presque) compter sur lui-même. Bien que je ne me sois pas attachée à lui, suivre Aiden m'a plu. Il était plaisant de voir ses choix ainsi que ses hésitations. le pauvre père de famille est véritablement tiraillé entre ses proches, ses principes et sa survie. On se demande jusqu'où il ira et s'il réussira ses nombreuses missions.
On sent que l'auteur baigne dans la culture cinématographique, notamment dans les blockbusters hollywoodiens. Son roman a tous les atouts réunis pour être adapté sur petit ou grand écran ! L'action est constante, il y a une course contre la montre, des fusillades avec des morts, des menaces qui mettent la pression et des courses-poursuites à travers une ville avec des immeubles volants sur différentes altitudes (un peu comme « le cinquième élément »). Les personnages correspondent assez à des archétypes. Toutefois, cela ne m'a pas spécialement dérangée, sauf pour les antagonistes. Ces derniers m'ont semblé trop stéréotypés et creux. J'ai tendance à préférer les « méchants » avec de la personnalité, du charisme et un passé développé. Néanmoins, je comprends ce choix, car dans les scripts de films, les ennemis ne sont pas spécialement creusés. On sait simplement qu'ils vont semer le chaos, faire souffrir le héros et affronter celui-ci dans un duel final épique. le grand rival d'Aiden rentre assez bien dans ce moule. En ce qui concerne les alliés, j'ai été surprise par Emera qui a réellement un tempérament mystérieux, fascinant et puissant. Natsuko, la collègue du héros, aurait pu être un peu plus développée cependant, j'ai aimé son personnage ainsi que les thématiques abordées par Guy-Roger Duvert grâce à elle. C'est une femme de caractère qui fera des étincelles à plusieurs reprises au fil de l'intrigue…
Bien que l'intrigue soit assez classique si on regarde souvent des films américains, l'histoire était vraiment prenante. Je ne me suis jamais ennuyée et j'ai tourné les pages avec frénésie ! En plus de son côté dynamique, « Backup » pousse le lecteur à réfléchir sur les technologies du futur, sur les sciences, sur l'immortalité ou les moyens de contourner la mort, sur les Intelligences Artificielles et sur l'avenir du monde. Bref, un bon page-turner que je recommande aux adeptes de la SF classique, mais efficace, avec une pluie de rebondissements ! Merci encore à l'auteur pour cette découverte.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
LightandSmell
  18 août 2020
Appréciant la plume de l'auteur, je n'ai pas hésité très longtemps quand il m'a proposé de découvrir un autre de ses romans, Backup. Un roman que, sans surprise, j'ai de nouveau dévoré. On y retrouve ce qui caractérise le style de Guy-Roger Duvert : une plume immersive et dynamique, un imaginaire riche, mais accessible, un mélange parfaitement dosé de noirceur et de lumière et, surtout, une manière bien à lui de mélanger action et réflexion.
Bien que l'histoire soit très différente de celle de sa série Outsphere, j'ai, de nouveau, été conquise par les différentes réflexions d'ordre éthique et moral que l'auteur arrive à soulever tout au long de ce thriller d'action que j'ai lu d'une traite ou presque. Il faut dire qu'on n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer, la mise en place de l'univers et des personnages étant rapide et l'action ne se faisant pas attendre. On se retrouve ainsi plongés dans un monde futuriste où la technologie est bien plus avancée que la nôtre, mais dans lequel les inégalités semblent s'être creusées : quand les riches s'approprient les ressources sans vergogne du haut de leurs tours, les pauvres sont relégués dans des bas-fonds…
Une situation finalement pas si différente de celle que nous connaissons à la seule nuance qu'en plus d'avoir accès à ce qui se fait de mieux, les plus fortunés peuvent également devenir immortels. Et ce miracle est possible grâce à l'entreprise Backup qui propose, moyennant finance, de copier votre mémoire et de la transférer dans un clone créé à partir de vos cellules. Une possibilité qui a de quoi faire rêver cette humanité qui est depuis bien longtemps en quête d'immortalité.
Mais une fois le côté grisant de cette technologie passé, se pose toute une série de questions : est-ce vraiment juste que l'immortalité soit conditionnée au compte en banque d'une personne ? Au regard de leur capacité de destruction, est-il souhaitable que les êtres humains acquièrent l'immortalité ? Ne doit-on pas craindre des dérives d'un tel système, notamment de la part des personnes qui le maîtrisent et qui peuvent en dévoyer le but affiché ? Car si le créateur de Backup semble sincère dans ses intentions, qu'en est-il de ses directeurs qui ne partagent pas vraiment sa vision humaniste du droit à l'immortalité…
Des questions, parmi beaucoup d'autres, qui viendront se heurter violemment à une autre interrogation sur la notion d'individualité et d'identité. Je préfère vous laisser le plaisir de la découverte, mais j'ai adoré l'intelligence et la perspicacité avec lesquelles l'auteur amène le sujet. Pour ma part, je me suis posé un certain nombre de questions quasi philosophiques sans arriver vraiment à trouver de réponses satisfaisantes. Une situation assez déstabilisante, mais qui laisse entrevoir toute la complexité de la notion d'identité humaine, mais aussi de la place des souvenirs et des expériences dans la construction de sa personnalité. À cet égard, j'ai trouvé la fin cohérente et intelligente, mais n'ai pas pu m'empêcher de ressentir une certaine tristesse…
En plus de proposer une histoire pleine d'intelligence, l'auteur a veillé à offrir à ses lecteurs une intrigue bourrée d'action, ce dont se serait volontiers passé Aiden Romes. Ce policier intègre va se retrouver, bien malgré lui, dans une situation difficile à gérer, mais surtout, à appréhender dans son ensemble. Ce qui s'annonçait comme un cadeau inespéré, la possibilité d'accéder à l'immortalité gratuitement suite à service rendu, va ainsi se transformer en un véritable cauchemar qui va mettre ses nerfs à rude épreuve et faire vaciller tous ses repères ! Comment réagir quand vous vous réveillez dans le corps d'un autre sans comprendre ce qui se passe et sans pouvoir compter sur toutes les personnes qui constituaient le socle de votre vie et de votre bonheur ? Comment faire face aux révélations qui se succèdent et vous plongent dans un monde proche du vôtre sans en avoir la saveur ?
Pour le découvrir, il vous faudra lire le roman, mais ce qui est certain, c'est que l'auteur ne ménage pas son protagoniste qu'il pousse dans ses retranchements et conduit dans des situations extrêmes qui ne devraient pas manquer de susciter en vous quelques sueurs froides. Il faudra donc à Aiden tout son courage, son expertise, son abnégation, sa volonté et sa détermination pour garder la tête hors de l'eau et faire le point sur une situation dont il semble bien difficile de cerner tous les tenants et aboutissants.
J'ai apprécié de voir le personnage s'engager dans une course contre la montre et une lutte acharnée pour la survie, mais j'ai également trouvé intéressante la manière dont il se débat avec sa propre conscience. Petit à petit, il comprend qu'il s'avère parfois bien difficile de respecter ses idéaux quand les personnes qui comptent le plus pour vous sont en danger… Mais jusqu'où peut-on aller pour protéger les siens ? Une question à laquelle il va devoir répondre, sa femme et sa fille se retrouvant, malgré ses efforts, au milieu d'un complot mettant en jeu le destin de l'humanité et son indépendance…
D'abord intransigeant quant à ses valeurs et sa morale, Aiden va donc apprendre à faire des compromis et prendre des décisions difficiles. le personnage évolue, s'endurcit et se complexifie tout en gardant une étincelle d'humanité qui le rend attachant et qui nous permet de ressentir une certaine empathie pour tout ce qu'il traverse. Assez isolé, il pourra heureusement compter sur l'appui d'une alliée inattendue, une intelligence artificielle plus que performante, dont la toute-puissance ne manquera pas de l'inquiéter. Il faut dire qu'à mesure qu'il coopère avec cette dernière, il ne pourra que mesurer l'étendue de ses capacités et son esprit d'initiative dont il est bien difficile de cerner les limites.
Cette entité immatérielle constitue-t-elle vraiment une autre menace à gérer à plus ou moins long terme ou, au contraire, une lueur d'espoir ? Une intelligence artificielle n'est-elle finalement pas le moyen de préserver une humanité prompte à s'autodétruire que ce soit par appât du gain ou du pouvoir ? Chacun se forgera sa propre opinion, mais tout le monde devrait reconnaître l'efficacité du duo homme/intelligence artificielle dans ce thriller futuriste au rythme effréné qui soulève d'intéressantes réflexions sur, entre autres, les notions d'humanité et d'identité. Immersif, haletant et non dénué d'une certaine intelligence, voici un roman qui devrait vous offrir un divertissement à la hauteur d'un bon film, l'auteur possédant une plume très visuelle et cinématographique !
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Roupille
  18 août 2020
Je rattrape le corps avant qu'il ne s'effondre bruyamment sur le sol.
OK, j'en ai encore éliminé deux, mais cette fois ils ont failli me repérer. Ça se complique. Il s'agirait pas de mourir maintenant. Pas après tout ça…
Je vérifie mes munitions, recharge mon arme, ajuste mes lentilles infra - elles m'ont déjà sauvé la mise plus d'une fois - et me décide à avancer vers l'ascenseur. Je traverse le hall sans un bruit, même si je sais qu'il n'y a plus personne dans l'étage.
A mi-parcours, l'ascenseur s'active. Il descend vers moi. L'icône de sauvegarde s'allume en bas de l'écran.
Le message est clair : je vais en chier.
Je me cache derrière le comptoir juste au moment où les portes de l'ascenseur commencent à s'ouvrir. La lumière s'éteint dans tout l'étage, heureusement que j'ai mes lunettes infra. Je vise l'ouverture qui s'élargit progressivement, prêt à tirer, mais… il ne se passe rien ! Personne ne sort.
Je ne bouge pas, j'observe depuis ma cachette rudimentaire quand d'un coup, j'entends derrière moi :
"Trop lent, Roupille"
Et la détonation.
Je suis mort.
Plus qu'à recommencer…
Ce qui est pratique, avec les sauvegardes, c'est qu'on peut faire n'importe quoi, on peut toujours recommencer. Peut-être qu'un jour, ça sera possible. En tout cas, ça l'est dans le futur de Backup, de Guy-Roger Duvert, et c'est de ce futur dont on va parler.
Aiden son prochain
Aiden Romes est un flic honnête et droit. le jour où il sauve la fille du dirigeant de Backup, la célèbre multinationale qui permet aux plus riches de sauvegarder leur psyché et de leur faire accéder à l'immortalité, il se voit offrir la possibilité dont tous les flics rêvent : avoir accès à des sauvegardes à vie, lui permettant de faire son travail sans craindre d'abandonner sa femme et sa fille à naître. Enfin, ça, c'est ce qu'il croit… jusqu'à ce qu'il se réveille, cinq ans plus tard, dans un corps qui n'est pas le sien.
Aiden va donc devoir faire ce qu'il fait le mieux : enquêter, casser des bouches, et déjouer un vaste complot mondial.
Here comes a new challenger !
A son réveil, Aiden Romes va avoir à coeur de découvrir ce qui lui est arrivé, et ce qu'il est advenu de sa famille. Il découvre donc que sa femme Lucy a donné naissance à leur petite Nora, et vit avec… Aiden, ex-flic lessivé devenu homme de main de Backup.
Dans une copie du corps de Lucas Nielman, quadra beau gosse au comportement volontiers outrancier et accessoirement directeur exécutif de Backup, il va essayer de comprendre comment sa vie a pu lui être ainsi volée, avec l'aide de Natsuko, son ex-coéquipière, et va tenter de mettre à jour un complot impliquant la multinationale sous l'impulsion de sa nouvelle dirigeante, la redoutable femme d'affaires Alisson Filk, qui a pris les rênes de la firme à la mort de son fondateur, et de son n°2 le discret tout autant que brillant Sebastian Peele…
Fantôme dans le coquillage
J'ai découvert Guy-Roger Duvert avec son premier roman, Outsphere, planet-opera débridé, bourré d'action et au rythme effréné. Son troisième roman nous laisse en terrain connu avec toujours ce sens du rythme, cette recherche d'efficacité et ce style très visuel, tout en gommant les quelques défauts de son premier opus : un peu plus de temps pour respirer, un peu moins de personnages, qui ont donc davantage de temps pour être développés. On sent une réelle progression sur la forme, et c'est tant mieux !
L'univers est plus familier que celui d'Outsphere, peut-être un peu moins imaginatif aussi, avec une mégapole dans un futur que l'on imagine proche qui sert de cadre à une histoire policière empreinte de cyberpunk à l'ambiance proche d'un Altered Carbon, d'un Deus Ex, voire d'un Ready Player One.
On y retrouve les thèmes chers au genre - intelligence artificielle, transhumanisme, notion d'identité et définition de l'humain… -, abordés de manière simple, efficace et très accessible.
On aurait pu attendre une ambiance encore plus paranoïaque ou une intrigue un peu moins convenue, mais la lecture est suffisamment prenante pour que cela ne pénalise pas l'ensemble. Comme d'habitude avec l'auteur, on prend le livre pour passer un bon moment sans se prendre la tête, et le challenge est encore une fois relevé avec succès.
Assurément une jolie découverte, moins dépaysante que son précédent Outsphere, mais mieux maîtrisée, et qui fait encore une fois passer à son lecteur un très agréable moment.

Backup est pour toi si…
t'aimes Altered Carbon, Deus Ex... bref, les histoires cyberpunk mâtinées d'action
t'aimes pas les grosses multinationales qui veulent asservir l'humanité
J'ai aimé :
l'ambiance cyberpunk
le rythme maîtrisé
la richesse des thématiques abordées
J'ai moins aimé :
moins original qu'Outsphere
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
SciFiUniverse   21 juillet 2020
Dans ce one-shot cyberpunk, Guy Roger Duvert aborde les technologies qui font rêver et effraient en même temps : clonage, transfert de données psychiques et flirte avec le transhumanisme à la façon d’un carbone modifié [...] Dynamique et fluide, ce roman est une bonne occasion de découvrir le genre cyberpunk !
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   11 juin 2020
Aiden aurait tout donné pour retrouver sa femme et sa fille, sauf si cela impliquait de les mettre en danger ou d'affecter leur bonheur. L'amour qu'il leur portait était réel, et quelle plus grande preuve d'amour que de faire passer l'autre avant soi ?
Commenter  J’apprécie          20
FungiLuminiFungiLumini   05 juillet 2020
– Aucun être humain ne devrait avoir la possibilité d’accorder l’immortalité. Seul Dieu a ce droit !
Aiden ne sut que répondre. Elle regarda autour d’elle. Les tours urbaines massives, la multitude d’engins volants, le ciel lourd, et plus bas, la ruelle. Elle prit une profonde inspiration, puis, sans une once d’hésitation, elle se lança dans le vide.
Commenter  J’apprécie          10
FungiLuminiFungiLumini   05 juillet 2020
Vous assistez en ce moment à une résurrection. Chacun de nos clients possède un traqueur Backup implanté dans son corps, qui transmet régulièrement différentes données à nos centres, par le cloud. Dès que nous recevons confirmation biométrique qu’un de nos abonnés est mort, nous lançons un réveil à partir de sa sauvegarde la plus récente.
Commenter  J’apprécie          10
fantasticreadingsfantasticreadings   22 novembre 2020
Mais les intelligences artificielles ont un aspect radical que les hommes n'ont pas. Là où l'être humain est capable par ses travers de rabaisser la société, de la limiter à ses pires instinct, une machine ne risquerait-elle pas à terme de l'annihiler tout simplement ?
Commenter  J’apprécie          10
Fanfan-DoFanfan-Do   05 juin 2020
Aiden était déjà policier lors de leur rencontre. Cela faisait partie du contrat dès le départ. Elle savait avec quelles contraintes elle acceptait de vivre. Mais la raison est une chose, les émotions en sont une autre.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Guy-Roger Duvert (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy-Roger Duvert
Virtual Revolution Interview Guy-Roger Duvert
autres livres classés : futurVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3622 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..