AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Benjamin Sjöberg (Autre)
EAN : 978B088FFF98J
214 pages
Éditeur : (18/05/2020)

Note moyenne : 4.41/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Dans un futur plus ou moins proche, l’immortalité est devenue un service, un monopole détenu par la multinationale Backup. Les clients procèdent régulièrement à des sauvegardes de leur psyché - souvenirs, personnalité, tout ce qui les définit en tant qu’individu. Le jour où ils meurent, leur sauvegarde la plus récente est téléchargée dans l’un de leurs clones, prêt à être activé. L’immortalité à la portée de tous. Du moins des plus nantis.

Aiden Romes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  11 juin 2020
Un monde ultra-futuriste où la technologie joue des tours aux usagers, une IA aussi intelligente que redoutable, une chasse à l'homme et de nombreux complots politico-économiques ? J'adore ça ! Alors, lorsque Guy-Roger Duvert m'a gentiment contactée pour découvrir « Backup », je n'ai pas hésité, car il contenait ces nombreux éléments que j'apprécie. le cocktail a bien fonctionné, puisque je n'ai pas vu le temps passer et je me suis laissée embarquer par le rythme haletant du récit. J'ai beaucoup aimé suivre Aiden, un policier qui va se voir offrir un abonnement à Backup, une technologie permettant aux clients de ressusciter en cas de mort. Malheureusement pour lui, l'agent va déchanter en constatant que la copie de son âme s'est mal déroulée : il va se retrouver des années plus tard et dans un corps qui n'est pas le sien. Tout en essayant de survivre à des mercenaires lui voulant la peau, il va tenter de protéger cette famille qui n'est plus vraiment la sienne, tout déjouant une conjuration multinationale… Hélas, il ne pourra (presque) compter sur lui-même. Bien que je ne me sois pas attachée à lui, suivre Aiden m'a plu. Il était plaisant de voir ses choix ainsi que ses hésitations. le pauvre père de famille est véritablement tiraillé entre ses proches, ses principes et sa survie. On se demande jusqu'où il ira et s'il réussira ses nombreuses missions.
On sent que l'auteur baigne dans la culture cinématographique, notamment dans les blockbusters hollywoodiens. Son roman a tous les atouts réunis pour être adapté sur petit ou grand écran ! L'action est constante, il y a une course contre la montre, des fusillades avec des morts, des menaces qui mettent la pression et des courses-poursuites à travers une ville avec des immeubles volants sur différentes altitudes (un peu comme « le cinquième élément »). Les personnages correspondent assez à des archétypes. Toutefois, cela ne m'a pas spécialement dérangée, sauf pour les antagonistes. Ces derniers m'ont semblé trop stéréotypés et creux. J'ai tendance à préférer les « méchants » avec de la personnalité, du charisme et un passé développé. Néanmoins, je comprends ce choix, car dans les scripts de films, les ennemis ne sont pas spécialement creusés. On sait simplement qu'ils vont semer le chaos, faire souffrir le héros et affronter celui-ci dans un duel final épique. le grand rival d'Aiden rentre assez bien dans ce moule. En ce qui concerne les alliés, j'ai été surprise par Emera qui a réellement un tempérament mystérieux, fascinant et puissant. Natsuko, la collègue du héros, aurait pu être un peu plus développée cependant, j'ai aimé son personnage ainsi que les thématiques abordées par Guy-Roger Duvert grâce à elle. C'est une femme de caractère qui fera des étincelles à plusieurs reprises au fil de l'intrigue…
Bien que l'intrigue soit assez classique si on regarde souvent des films américains, l'histoire était vraiment prenante. Je ne me suis jamais ennuyée et j'ai tourné les pages avec frénésie ! En plus de son côté dynamique, « Backup » pousse le lecteur à réfléchir sur les technologies du futur, sur les sciences, sur l'immortalité ou les moyens de contourner la mort, sur les Intelligences Artificielles et sur l'avenir du monde. Bref, un bon page-turner que je recommande aux adeptes de la SF classique, mais efficace, avec une pluie de rebondissements ! Merci encore à l'auteur pour cette découverte.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
LesLivresdeFlo
  08 août 2020

Je remercie encore une fois l'auteur pour sa confiance et l'envoi de son roman :D.
Backup est un livre qui mêle cyberpunk, SF, technologie et thriller dans un univers très visuel que j'ai beaucoup apprécié.
Guy est un réalisateur en plus d'être écrivain, et j'ai trouvé que cela se ressentait dans sa plume. Backup est un livre très visuel, il n'y a pas trop de descriptions, et tout est décrit de manière efficace et impactante. La manière dont se déroulent les scènes m'ont immédiatement fait penser à un film, à des scènes d'actions, et c'est après que j'ai vu que l'auteur était aussi réalisateur, j'ai l'oeil ;p. du coup tout est très efficace, on va droit au but, et il n'y a pas de superflu. C'est un style très différent de ce que j'ai l'habitude de lire, mais c'était loin d'être désagréable, et j'ai aimé découvrir ce style différent.
D'ailleurs, et sans surprise pour le coup, je trouve que Backup ferait un super film XD.
L'histoire se déroule en quelques heures, le rythme est donc soutenu, il se passe toujours quelque chose et on ne s'ennuie jamais. L'alternance de points de vue dans les scènes est agréable, et tous les personnages sont intéressants à suivre. L'auteur nous démontre d'ailleurs que bien et mal n'ont pas souvent de limites bien précises au travers du traitement de ses différents personnages, principaux ou secondaires. C'est cohérent, crédible, j'ai bien aimé.
Le seul point négatif est pour moi la fin du roman. Tout s'accélère très vite, il y a pas mal de scènes intenses et rapides, de tirs, de morts... Cela m'a fait penser à un film d'action (désolée je répète beaucoup ce mot ^^), très rythmé, très rapide, avec beaucoup de violence... J'aurais aimé une fin un peu plus surprenante. Mais ce n'était pas dérangeant pour autant. le style très cinéma de ce roman lui confère un charme certain qui nous sort de notre zone de confort.
L'univers de Backup est très intéressant. L'évolution de la société décrite par l'auteur, les technologies futuristes utilisées, et leurs déviances posent de vraies questions et font écho à notre société actuelle et à notre avancée technologique. L'auteur nous fait nous questionner, souligne des points importants et sensibles sur le sujet, et c'est toujours appréciable. le principe du Backup aurait cependant pu être un peu plus développé. Je me suis posée pas mal de questions, comme par exemple la vieillesse : est-ce que les clones peuvent vieillir, est-ce que les enveloppes corporelles peuvent se dégrader ? A partir de quel âge les gens peuvent-ils utiliser cette technologie ? Les personnages secondaires auraient pu être un peu plus développés aussi. Natsuko par exemple, est une femme très intéressante, que j'aurais aimé voir davantage. Mais je pense que l'ambiance cinéma et la manière dont est construit le livre ont empêché l'auteur de développer ces éléments. Parce que dans un film on se concentre sur l'essentiel, et l'univers n'est pas toujours développé à l'extrême, comme le pourrait être un livre. Maintenant je trouve que c'est quand même que c'est un bon livre, et je l'apprécie pour ce qu'il est, dans sa différence, donc ces petites choses ne sont pas rédhibitoire pour ce roman.
Aiden est un personnage intéressant, dans son présent comme dans son passé, et je me suis attachée à lui. Il est efficace, pragmatique, dur, et pourtant sensible et attaché à ses proches, au point de tout sacrifier pour les sauver. C'était agréable de le suivre dans sa mission, une course contre la montre, et j'ai dévoré ce livre en deux jours, tellement j'avais hâte de connaître la suite à chaque fin de chapitre.
Backup est un roman très efficace, très visuel. le passé de réalisateur de l'auteur lui confère un style unique, qui rappelle le cinéma et les films d'actions. J'ai trouvé ça différent, et agréable. L'univers est cohérent, bien construit, j'y ai cru et je me suis plongée dans l'histoire très rapidement. Back up est un très bon one-shot qui m'a sorti de ma zone de confort, pour mon plus grand plaisir :D.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Auroreaupaysdeslivres
  28 juillet 2020
😊 A la découverte de 😊
Backup de Guy-Roger Duvert
Auto-Édition
Merci à l'auteur pour cette découverte.
Nous voici plongés dans un monde où accéder à l'immortalité se fait par un simple abonnement! La société Backup, pionnière dans de ce domaine, vous fait réaliser régulièrement des sauvegardes de votre esprit, et si un événement mortel devait survenir, un clone récupèrerait votre dernière sauvegarde. Bien évidemment ce service est extrêmement onéreux et réservé à une élite.
La fille du fondateur de Backup est ligotée et retenue prisonnière par plusieurs individus prêts à tout pour défendre leurs convictions. En la sauvant, les officiers de de police Aiden et Natsuko se font un puissant allié. Pour les remercier le PDG leur offre un abonnement aux services de son entreprise, l'immortalité !
Aiden s'installe pour la procédure de sauvegarde, et se réveille dans un autre lieu, dans un autre corps. Plus rien n'a de sens, sa vie, son métier, sa femme enceinte, toute sa vie ne lui appartient plus. A la place il se retrouve dans le corps d'un des directeurs exécutifs de Backup.
Aiden va devoir comprendre ce qu'il s'est passé et tenter de déjouer les pièges tendus par la multinationale pour retrouver sa propre vie.

On a un roman ici à l'image de son environnement : riche, coloré et ultra dynamique. L'action est présente dès le début du livre et ne faiblit jamais. Pour autant l'auteur prend tout de même le temps de poser et présenter ses personnages. D'ailleurs parfois ça coupe un peu le rythme du récit, mais au final ça nous permet d'avoir une bonne compréhension de l'histoire et des liens entre les personnages.
Je pensais lire une histoire de course poursuite du pauvre petit flic piégé par la grande méchante multinationale. Dans les grandes lignes effectivement il y a de ça, mais ce livre nous offre une intrigue beaucoup plus riche et complexe. J'ai été agréablement surprise et j'ai vraiment apprécié cette lecture.
Il nous offre une histoire sans temps mort et qui a su capter mon attention jusqu'à la toute fin. Sans forcément de surprises ou de retournements de situation, on se passionne pour les aventures d'Aiden à la fois poursuivi et poursuiveur. Une intrigue qui se déroule sur un laps de temps très court, ce qui renforce la tension du livre.
Dans ce monde la technologie règne en maître et tout semble possible y compris l'immortalité. Les hommes deviennent alors des machines dont la vie, les sentiments, les souvenirs sont stockés dans des clouds prêts à être rechargés si besoin. Bref, de la même façon que nous mettons à jour notre dernier iPhone, dans ce livre c'est carrément notre vie que nous pouvons réinstaller dans un corps tout neuf. Flippant d'assimiler l'humain à une machine consommable.
L'atmosphère futuriste est très bien retranscrite et on plonge très facilement dans ce roman. La vision de cette ville est à la fois très étonnante de part toutes les possibilités offertes et extrêmement inquiétante car les dérives sont nombreuses et très facilement exploitables.
Au-delà de l'histoire ce livre pose des questions plus sérieuses sur l'éthique et en particulier la bioéthique, la vie, la conscience, l'âme.
Mais j'ai apprécié que cela soit intégré au sein même du roman et non que ça devienne une partie majeure du livre. Apporter un peu de profondeur au livre c'est bien, mais il ne faut pas que cela pollue l'histoire.
Le sujet des Intelligences Artificielles toutes puissantes est aussi évoqué. Un sujet de plus en plus en vogue ces dernières années dans les romans comme par exemple Origine de Dan Brown ou M, le bord de l'abîme de Bernard Minier (j'ai beaucoup aimé le Minier, je me suis plus ennuyée à la lecture d'Origine). le point commun de tous ces romans est finalement la question qui reste en suspens: les IA sont elles un danger pour l'humanité qu'elles peuvent dominer à terme ou un formidable potentiel et garde-fou de la folie humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
online_reader
  08 août 2020
Imaginez que vous vivez dans un futur où votre vie pourrait ne jamais connaitre de fin, que votre psyché peut se balader de corps en corps qui vous ressemblent toujours traits pour traits.
~
Imaginez que vous devenez tous ce que vous détestez et haïssez par amour. Que vous le faites pour la survie de tous au point d'en abandonner votre identité.
~
Imaginez maintenant une cité futuriste où l'argent détient le pouvoir de vie et de mort, qu'il vous tient par la gorge. Une cité qui s'élève vers les nuages et où les "dieux perfides" sont prêt à tout pour conserver leur pouvoir de soumission... le sang va couler.
~
Le premier roman de l'auteur que j'ai eu l'occasion de lire. Je lui tire mon chapeau, il a su nous écrire un beau roman d'anticipation qui mélange actions et réflexions.
Les actions plus ou moins violentes et impressionnantes s'enchaînent les unes après les autres. Elles sont pour moi très bien introduites avec chacune leur importance dans la suite de l'aventure qui se joue sous nos yeux. Je n'aurais pas pu lâcher mon livre, les muscles tendus avant la fin de chacune d'entre elles.
Après coup, j'avais besoin d'un moment de tranquillité pour avoir le temps d'assimiler ce qui venait de se passer et les nouvelles information qui s'ajoutaient.
On est pris dans une course contre la montre qui déterminera qui survivra à la fin de la chasse à l'homme lancée dans toute la ville.
Avec d'un côté Aiden, flic droit et intègre qui va se retrouver à devoir suivre les ordres d'une IA pour sauver des vies. On a deux Aiden, deux facettes de sa personnalité.
Et de l'autre coté, un triangle infernal avec en ses mains une technologie désastreuse et des hommes de mains vengeurs.
~
Les plus gros points forts du roman c'est en premier les différents points de vues qui apparaissent au fur et à mesure. Cela crée parfois une sorte de surprise intrigante quand de nouveaux personnages apparaissent mais aussi une compréhension de certains actes car on se retrouve à comprendre les mentalités de tous. On n'en vient à s'apitoyer sur la situation de tout le monde, car chacun a un vécu et des blessures qui les amènent chacun à jouer leur rôle.
Le deuxième point fort se sont toutes les réflexions que posent le roman qu'on peut recontextualiser dans notre société actuelle. Des réflexions sur les nouvelles technologies qui s'octroient toujours plus de pouvoir, sur leurs dangers mais aussi leurs bons côtés. On a aussi des réflexions plus philosophiques sur les différentes versions de nous-mêmes, l'immortalité.
~
Un roman que je vous conseille vraiment. Il nous amène à beaucoup cogiter tout en nous bombardant de scènes dignes du meilleur films d'actions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lildrille
  03 juillet 2020
Le pitch de Backup rappelle les univers cyberpunks que l'on commence à avoir l'habitude de fréquenter et, pourtant, il fascine par ses péripéties endiablées, ses personnages intéressants et ses discours philosophiques bien construits. le roman fourmille d'actions, les enchaîne même à un rythme effréné, ne laissant pas de répit au lecteur. On a davantage l'impression de regarder un film d'actions que de lire un roman de science-fiction. L'ouvrage aurait mérité quelques dialogues profonds supplémentaires pour nous permettre de respirer et de mieux s'imprégner des décisions des personnages principaux. Malgré cela, l'intrigue s'avère prenante, comme tout ce qu'elle implique sur l'humanité, sa nouvelle immortalité et l'avènement des Intelligences Artificielles (IA).
Le décor du monde technologique et futuriste créé par l'auteur semble faire partie intégrante des héros du récit. Il est décrit en détails, à de multiples reprises, de sorte que cela nous permet de comprendre les inventions utilisées, les créations nouvelles, et la culture de ce monde accro à l'informatique. La narration externe, celle qui renvoie à la vue d'un observateur et non à celle des personnages, facilite la compréhension de certains passages, même si elle perturbe au démarrage. On ne sait pas très bien ce que le personnage sait ou voit à un instant Y, notamment à cause de cet observateur externe. Avec le temps et l'habitude, le lecteur s'y fait et ne se pose plus autant de questions.
Dans Backup, on retrouve des éléments classiques : des voitures volantes, des publicités invasives, des clones, des armes intelligentes, des implants cybernétiques, des villes gigantesques qui s'étendent à l'infini vers le ciel, des groupes terroristes extrémistes, et des entreprises au monopole sans nulle autre pareille. Les descriptions sont efficaces, usent de mots précis et donnent au roman une atmosphère sombre bienvenue. Cette dernière contraste bien avec la personnalité du héros de l'histoire, Aiden, un jeune homme qui rêve d'un monde meilleur et d'une justice idéale. On s'attache rapidement à lui, à ce caractère réfléchi et droit, qui essaie de lutter contre des forces qui le dépassent, et qui se sacrifie pour sa famille, pour ceux qu'il aime, même s'il les a perdus.
Aiden est en effet une image d'un autre Aiden, avec cinq années de retard. le roman ne développe que peu cette réflexion mais lance des pistes : qui est le véritable Aiden au final ? Etant donné que les deux êtres sont des clones de l'original, peuvent-ils se considérer, l'un ou l'autre, comme des Aiden légitimes ? A l'aide d'un groupe religieux, l'auteur approfondit nos questionnements : où se trouve l'âme ? Si celle-ci est liée au corps, peut-on alors penser que les clones n'en ont plus ? L'immortalité du monde de Backup, aussi malsaine que celle de la saga Altered Carbon, fait douter le lecteur sur ses bienfaits rêvés. L'humanité est-elle faite pour perdurer aussi longtemps ? Backup nous envoie des messages aux résonances variées et ouvre de nombreuses pistes de débat, sans pour autant les exposer plus avant.
Le roman est avant tout dédié à l'univers noir et à l'action. L'histoire nous prend réellement aux tripes à partir du moment où le nouvel Aiden naît. Avant cela, on ne voit pas très bien où l'auteur souhaite nous mener. Une fois le mystère embrayé, le lecteur ne peut plus s'arrêter jusqu'à ce que celui-ci soit dévoilé. le rythme rapide et soutenu nous tient en haleine jusqu'au bout. Les scènes endiablées sont haletantes, hautes en couleurs et bien menées. Elles ne s'avèrent pas trop longues, et ne lassent pas malgré le fait qu'elles se répètent inlassablement.
Explosions, carnages, incendies, destructions grandioses, meurtres crapuleux, tueries d'innocents… L'auteur parvient à nous faire apprécier sa démarche, grâce au fait que l'on soit profondément attaché aux personnages et que l'on ne sache pas s'ils vont s'en sortir. Aiden ne supporte pas ces massacres et partage avec nous sa peine. Il se bat pour sauver sa famille, et son amour transparaît dans tout le roman. Ses émotions nous touchent et donnent de sa force au roman. Même s'il ne l'a jamais désiré, il a tout du héros moderne que l'on suivrait sans réfléchir.
De plus, un autre mystère, qui s'étend sur tout le roman, mais qui reste discrètement en tâche de fond, permet à l'histoire de nous intriguer à chaque instant. Backup raconte une histoire palpitante, à la fin émouvante et satisfaisante. Les dernières pages laissent tout de même une légère ouverture, peut-être pour une suite ou pour amener le lecteur à se questionner davantage.
L'auteur parvient également à nous rapprocher des personnages les plus violents et les plus abjectes de l'ouvrage, grâce à des descriptions de passés douloureux, des ambitions qui pourraient être les nôtres, et des personnages gris, au caractère complexe et riche. le roman s'intéresse aussi bien aux héros, qu'aux supposés méchants. Connaître les plans de ces derniers ne gâche rien au suivi de l'histoire. Bien au contraire, cela nous permet de nous focaliser sur Aiden et son évolution.
Finalement, Backup nous décrit une humanité que l'on connaît bien, que l'on aime et déteste à la fois, qui nous fait envie, et qui nous dégoûte. Les pages s'enchaînent à une cadence endiablée, les explosions et les massacres parsèment ces pages, tout comme les idéaux de justice et de moralité d'un héros qui nous ressemble.
[Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=49159
J'ai mis la note de : 18/20]
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
SciFiUniverse   21 juillet 2020
Dans ce one-shot cyberpunk, Guy Roger Duvert aborde les technologies qui font rêver et effraient en même temps : clonage, transfert de données psychiques et flirte avec le transhumanisme à la façon d’un carbone modifié [...] Dynamique et fluide, ce roman est une bonne occasion de découvrir le genre cyberpunk !
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   11 juin 2020
Aiden aurait tout donné pour retrouver sa femme et sa fille, sauf si cela impliquait de les mettre en danger ou d'affecter leur bonheur. L'amour qu'il leur portait était réel, et quelle plus grande preuve d'amour que de faire passer l'autre avant soi ?
Commenter  J’apprécie          20
FungiLuminiFungiLumini   05 juillet 2020
Vous assistez en ce moment à une résurrection. Chacun de nos clients possède un traqueur Backup implanté dans son corps, qui transmet régulièrement différentes données à nos centres, par le cloud. Dès que nous recevons confirmation biométrique qu’un de nos abonnés est mort, nous lançons un réveil à partir de sa sauvegarde la plus récente.
Commenter  J’apprécie          10
Fanfan-DoFanfan-Do   05 juin 2020
Aiden était déjà policier lors de leur rencontre. Cela faisait partie du contrat dès le départ. Elle savait avec quelles contraintes elle acceptait de vivre. Mais la raison est une chose, les émotions en sont une autre.
Commenter  J’apprécie          10
FungiLuminiFungiLumini   05 juillet 2020
– Aucun être humain ne devrait avoir la possibilité d’accorder l’immortalité. Seul Dieu a ce droit !
Aiden ne sut que répondre. Elle regarda autour d’elle. Les tours urbaines massives, la multitude d’engins volants, le ciel lourd, et plus bas, la ruelle. Elle prit une profonde inspiration, puis, sans une once d’hésitation, elle se lança dans le vide.
Commenter  J’apprécie          00
SaiwhisperSaiwhisper   10 juin 2020
Backup. L'immortalité peut vous appartenir.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Guy-Roger Duvert (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy-Roger Duvert
Virtual Revolution Interview Guy-Roger Duvert
autres livres classés : immortalitéVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le lion de Joseph Kessel : partie 1

Comment se nomme l’enfant que rencontre le narrateur ?

Jules
Patricia
Romain
Pricila

18 questions
154 lecteurs ont répondu
Thème : Le lion de Joseph KesselCréer un quiz sur ce livre