AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Laila Flink Thullesen (Traducteur)Christine Berlioz (Traducteur)
EAN : 9782264072733
504 pages
Éditeur : 10-18 (17/09/2020)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.85/5 (sur 108 notes)
Résumé :
L'amour à mort.
Caché dans l'obscurité, sous la pluie, Christian est assis au volant de sa camionnette. Il attend sa femme, Leonora. Tous deux sont mariés depuis vingt ans, ils ont un fils, tout semble leur réussir. Soudain, il voit la silhouette de Leonora qui court. Il serre le volant de toutes ses forces. Leur première rencontre, leur premier baiser, leur histoire d'amour... il essaie d'oublier. Il ne doit pas penser qu'elle est sa femme, ni même un être ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  10 octobre 2020
Me voici donc parvenu au terme d'un roman qui , je vous l'avoue , m'a fait passer un fort bon moment , un bien meilleur moment que ce titre un peu " étrange " ne le laissait supposer de prime abord . Et puis il y a aussi ce " feu de Saint Jean " allumé sur un lac qui se reflète dans l'eau . de quoi , vous en conviendrez , exciter la curiosité . Allons - y , lançons nous .Et ça commence fort , je cite " Salope , murmure Christian en épiant sa femme à travers les gouttes qui ruissellent sur le rétroviseur " . Là , si c'est ça , " l'amour entre adultes " , il serait temps d'y mettre un terme pour passer à autre chose , non ? Bon , allez , c'est la première ligne d'un roman qui , en poche , compte plus de 500 pages , ça promet et ça doit décoiffer !!! Passer à autre chose pour Christian ? Et pourquoi pas refaire sa vie avec Zénia , la belle et jeune collègue ? L'usure du couple qu'il forme avec Leonora semble consommée et même la présence de Johann , leur fils pour qui ils ont durement lutté ensemble , ne semble pas de nature à changer le cours des choses ....Il sera beaucoup question de l'histoire de ce couple dans lequel , finalement , chacun et chacune pourra ( ...un peu , ou plus , si affinités ) se retrouver .....Mais voilà, les " épisodes " de la vie de nos personnages principaux se déroulent sous les yeux d' Holger , le policier chargé de .....mais de quoi , oui , au juste ? Et pourquoi raconte - t - il tout ca à sa fille Josefine ? Un policier ? Se serait - il passé quelque chose qui serait venu perturber ce qui , m'a foi , n'est plus aujourd'hui qu'une péripétie ( grave certes... ) de la vie ??? Ben oui , gagné, il va s'en dérouler de ces choses imprévisibles , étonnantes , incroyables et ces rebondissements donnent une extraordinaire force à un texte bien écrit ( traduit ) , facile à lire et terriblement efficace . Que pèsent 20 ans de mariage lorsqu'un joli minois se " tape l'incruste ? " , lorsque l'amour semble avoir déserté ? Aller voir " ailleurs si l'herbe est plus verte " ? Tenter de recoller les morceaux ? Bof , bof , pas forcément glamour tout ça, trop commun , trop vécu , trop aléatoire ...Non , Anna Ekberg a bien plus de classe et ...de perversité.....vous allez voir . Enfin , pas facile , hein , l'amour entre adultes ? Mais au fait , l'amour , l'amour ...mais quel amour ?
Une très agréable surprise pour ma part , un roman vivant bien mené, plein de surprises .....
Vingt ans de mariage ? Ah , oui , quand même. Et vous hésitez...à lire (je précise ) . Vous avez peur de ... Ben oui , ça se comprend , mais j'dis ça , j'dis rien moi , ça fait 46 ans alors ces " gamineries " .....Lisez , ça peut vous aider à choisir .....mais ne me mêlez pas a vos décisions.....sauf pour la lecture de ce livre , " of course ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          724
Melou13
  09 mai 2019
Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les éditions «Cherche midi» pour la réception de ce livre dans le cadre d'une masse critique.
Soyons honnête, je n'aurais probablement jamais lu ce roman de moi-même pour deux raisons : la couverture qui n'est pas des plus séduisantes et le titre « Amour entre adultes » qui sonne plus comme un livre érotique d'un autre temps que comme un thriller alléchant.
Et pourtant…
L'histoire commence fort. Un homme est en chasse, tapi dans l'obscurité, il observe sa proie. Elle est là, à quelques pas, courant sous la pluie, seule dans la forêt. Elle approche, c'est le moment, le moment où tout va basculer car cette proie c'est sa femme et il va la tuer.
Dans cette famille, qui pourrait être la votre ou la mienne, la trahison, les mensonges accumulés et les non-dits vont provoquer une descente dans les abysses de l'âme humaine. La noirceur de l'âme va vouloir se venger et ne pourra s'arrêter que par un acte désespéré, un coup de folie.
Ce roman est avant tout un thriller psychologique qui décortique en profondeur les sentiments humains déclenchés par la peur de tout perdre.
Il apporte de nombreuses réflexions sur la passion amoureuse, la famille et tout ce que l'on est capable de faire pour sauvegarder ce cocon.
Les chapitres courts et percutants font monter le suspense crescendo pour nous tenir en haleine du début à la fin.
Le tout est sublimé par l'ambiance danoise et ses fjords, un livre parfait pour une bouffée d'air frais.
Une belle surprise à découvrir pour vous refroidir cet été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          323
Ogrimoire
  23 mai 2019
Disons le d'abord : ce livre est écrit de façon très efficace. Les retournements de situation sont clairement préparés, et le but est, tout aussi évidemment, de placer le lecteur dans un état de sidération. Et ça marche bien ! Pourtant, ce roman me laisse un petit goût d'inachevé, assez difficile à expliquer… mais je vais tout de même essayer.
La construction de ce roman intercale, dans l'histoire originelle, celle de la discussion entre Holger, l'un des policiers qui a participé à toute l'enquête – et qui pense savoir ce qui s'est passé, mais n'a jamais pu le prouver – et sa fille. Il lui raconte toute l'histoire telle qu'il l'a comprise.
Cela pourrait couper le fil narratif, l'élan de l'histoire principale, mais cela ne m'a pas du tout dérangé. Au contraire, je trouve que cette façon d'intégrer l'oeil du policier, avec sa propre histoire, et à la fois sa frustration de ne jamais avoir réussir à prouver les choses, donne un contrepoint plutôt réussi.
En revanche, il y a un passage, juste avant la moitié du livre, dans lequel je trouve que l'on piétine un peu. Les versions de Christian et de Leonora, qui se succèdent, m'ont paru un peu répétitives, voire redondantes. Peut-être est-ce pour mieux préparer l'un des retournements de situation qui survient juste après dans le livre ? En tout cas, il y a une cinquantaine de pages dans lesquelles j'ai trouvé que ça moulinait un peu dans le vide.
Non, ce qui me semble le plus curieux, dans la dimension psychologique de Christian, en particulier, c'est qu'il semble être prêt à aller très loin, sauf que, après un point culminant que je ne préciserai pas pour ne pas spoiler, il retombe comme un soufflet. Et, pour des raisons que je ne saurais pas expliquer, autant sa montée en pression me semblait assez crédible, autant son attitude après me semble beaucoup moins réaliste. Mais, évidemment, c'est infiniment discutable : chacun pourra avoir un ressenti différent.
Il y a par contre un élément extrêmement intéressant dans ce livre : il nous parle du Danemark, et d'une période de l'histoire de ce pays. En effet, les deux adultes se rappellent de leur enfance et adolescence, à l'aventure de Christiana, quartier de Copenhague autoproclamé « ville libre de Christiana » et qui a fonctionné comme une communauté autogérée de 1971 à 2013. Et certains passages ne sont pas sans résonner avec notre actualité…
« Déjà à cette époque, on avait pu observer, à l'occasion de la manifestation contre la Banque mondiale devant l'hôtel d'Angleterre, que la violence était trop présente, que les jeunes étaient très en colère, et que l'abîme s'était creusé. le travail de policier ne consistait plus à arrêter les quelques personnes malveillantes envers la communauté, il consistait désormais à faire tampon, écran, entre différentes fractions de la société, entre ceux d'en haut et ceux d'en bas, entre le fond et le sommet. »
Toute ressemblance avec une situation récente n'est évidemment que pure coïncidence… Mais cela ne donne pas de solutions pour autant…
Lien : https://ogrimoire.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
ValerieLacaille
  09 août 2019
« Ça ne se passe jamais comme on s'y attendait, mais en même temps cela dépasse toutes nos attentes. C'est comme ça, l'amour entre adultes. » Il s'agit de la dernière phrase de ce roman, et je trouve qu'elle résume bien, à elle seule, la relation du couple formé par les principaux protagonistes de cette histoire, Christian et Leonora.
Nous sommes au Danemark. le récit s'ouvre sur une scène peu banale : Christian attend que sa femme passe sur la partie la plus reculée de son habituel parcours de jogging afin de l'écraser sous les roues de sa camionnette. Que s'est-il dont passé entre eux pour qu'il en arrive à une telle extrémité ?
C'est alors que débute la double narration de ce roman. D'un côté, Holger, le flic qui a dirigé l'enquête concernant le meurtre perpétré par Christian, va raconter à sa fille Josefine ce qu'il a compris du fonctionnement du couple. de l'autre, le récit prend un point de vue extérieur et narre l'histoire de Christian et Leonora avant, pendant et après le meurtre.
Un couple qui avait tout pour être heureux : une bonne situation sociale, une jolie maison, un fils en bonne santé malgré une leucémie infantile, sauf que Christian a succombé depuis peu au charme d'une jeune architecte missionnée pour oeuvrer dans l'un des projets de son entreprise de construction. Un sms en pleine nuit et Leonora découvre cette infidélité. C'est alors le point de départ d'une succession de décisions dans lesquelles la jalousie et la rancoeur accumulée depuis des années vont donner naissance à des actes machiavéliques.
Anna Ekberg a imaginé des personnages vraiment complexes, un couple dans lequel chaque membre veut prendre le dessus sur l'autre puis se retrouve rattrapé par le passé. Entre Christian et Leonora, c'est une véritable foire d'empoigne, à qui sera plus rusé que l'autre mais aussi mentalement plus fort.
Au final, j'ai trouvé le roman très intéressant, souvent captivant. J'ai seulement regretté la longueur de certains passages, voire les répétitions engendrées par la double narration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Titania
  09 janvier 2021
Je désespérais de trouver un bon polar, lorsque dans ma médiathèque préférée Je suis tombée sur ce livre mal classé avec un titre improbable.
Pourtant, Il suffit juste d'en lire quelques lignes pour comprendre de quoi il s'agit. On démarre en effet sur les chapeaux de roues par un crime abominable qui laisse une victime en crêpe sur le bitume. On connaît la victime , on connaît l'auteur, facile ! se dit-on, le défi c'est de le coincer au bout de 400 pages, le temps de comprendre pourquoi...et bien non, mes amis, vous serez comme moi surpris de la tournure que prendra l'histoire au fur et à mesure que notre « Scheherazade », Holger, un vieux flic danois à la retraite la raconte à sa fille avec détours et digressions, comme une de ses enquêtes loupées.
La construction est magistrale, pas simpliste comme ces romans qui alternent les points de vue ou racontent deux histoires en parallèle. l'écriture est agréable et malicieuse, pour un polar animé de références culturelles intéressantes . On se laisse prendre à la psychologie torturée des personnages, des gens a priori ordinaires qui se mettent à faire des choses monstrueuses.
Après ça vous pouvez être vaccinés contre la vie de couple , mais ce n'est pas si simple non plus ...bref, je n'en dis pas plus. Il ne fait pas chaud, je m'en suis rendue compte pieds nus sur mon balcon ce matin, alors, si vous avez du temps à tuer ce week-end ? Un plaid, un thé, de la bonne musique et lancez-vous dans ce polar danois, bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
Steven_FoxSteven_Fox   12 juin 2019
Il y a quelques vérités désagréables concernant l’amour que nous préférons occulter. Non ? Que l’amour est soumis à des conditions. A beaucoup de conditions. Plus nous avançons dans la vie, plus ces conditions sont nombreuses. » …« Dans la guerre qui est la plus violente de toutes, la guerre de l’amour, Christian a frappé une innocente. C’est une guerre incroyable, qui se livre dans chaque café, à chaque coin de rue, des gens qui cherchent à voler mutuellement épouses et maris, à détruire les autres uniquement pour apparaître plus séduisants. La guerre de l’amour se tient sur des si nombreux fronts que l’on a renoncé à légiférer, sinon les tribunaux passeraient leur temps à juger des hommes et des femmes pour vol réciproque de petits amis, d’épouses et de maris. Mais on a renoncé, même si il n’y a plus cruel larcin que celui qui vous arrache la personne que vous aimez
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ManonlitetvadrouilleaussiManonlitetvadrouilleaussi   01 mars 2020
« Salope », murmure Christian en épiant sa femme à travers les gouttes qui ruissellent sur le rétroviseur. La pluie d’été transperce avec violence les feuillages touffus de la forêt et projette de petites branches et des feuilles sur le toit et le pare-brise du véhicule. Christian s’apprête à actionner les essuie-glaces pour chasser les feuilles, mais il y renonce. Le mouvement suffirait peut-être à alerter et à attirer son attention sur la camionnette. D’ailleurs, est-ce bien elle ? Là-bas, au bout de la route, un petit point noir dans la pluie. C’est sûr, c’est elle, c’est sa façon de courir, vite, d’une manière agressive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RomansNoirsEtPlusRomansNoirsEtPlus   12 mai 2019
Pourquoi adore- t-on répéter encore et encore ces anecdotes sans âge quand on est vieux ? C’est peut être comme pour la Bible. On écoute toujours les mêmes radotages parce que c’est un récit fondateur.Nous n’existons que si nous sommes racontés.Holger aimerait bien expliquer cette vérité à sa fille .Les jeunes ne la comprennent pas . Ils n’ont pas encore trouver leur place dans la tapisserie infinie des destins humains.qui se tissent les uns dans les autres.Chaque être doit trouver son fil et bien le tenir .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   02 juin 2019
Nous apportons tous les jours du bois à brûler au bûcher de l’amour. Une remarque odieuse de temps en temps, des rejets, on se dispute avec l’autre en société, on perd le désir, toute tendresse disparaît des regards. Pour finir il ne reste que des cendres de l’amour qu’on éprouvait autrefois.
Commenter  J’apprécie          40
LishbksLishbks   06 mai 2019
Fouiller son passé. C'est une sorte de cambriolage, comme celui qu'ils avaient subi alors qu'ils revenaient des Carpates. Les voleurs étaient entrés par le jardin, avaient fouillé tous les tiroirs et toutes les cachettes. Ils avaient pris leur temps, avaient bu du vin, étaient allés aux toilettes, avaient mangé des biscuits et du fromage - des voleurs gastronomes. Pour Leonora, les choses, ce n'était pas grave. Si elle avait su qu'ils venaient, elle leur aurait volontiers préparé la télé, l'ordinateur et l'argenterie devant la maison, elle leur aurait même tout livré à leur adresse. Mais le pire, c'était le vol de leur intimité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : littérature danoiseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Anna Ekberg (1) Voir plus





.. ..