AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782081385016
372 pages
Éditeur : Flammarion (27/04/2016)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 62 notes)
Résumé :
À dix-huit ans, j'ai quitté mon Québec, ma famille, mes amis, pour m'évader vers l'Afrique, lieu d'origine de mon prince charmant. Cette idylle a dégénéré, influencée en partie par les traditions et les coutumes d'une petite ville perdue à deux heures du Sahara. Mais elle a surtout été marquée par M. M comme Monstre, M comme Malade, M comme Manipulateur, M comme la première lettre de son prénom. Le prince est devenu bourreau, le chevalier est devenu vautour.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
celine85
  13 octobre 2018
Dans ce livre témoignage, Ingrid revient sur son histoire avec M, son prince charmant qui va devenir son bourreau.
Elle a eu un véritable coup de foudre pour cet homme, mais très vite, il va montrer un autre visage. Il va l'humilier, l'insulter, la manipuler mais elle reste, elle encaisse, elle accepte tout car elle est folle amoureuse.
Même quand il est en Afrique, il arrive à lui mettre la pression, il la fait surveiller par ses amis, la fait culpabiliser. Elle va s'isoler, commencer à changer sa façon de s'habiller, tout quitter , amis, famille pour le rejoindre.
Des choses auraient pu l'indigner comme le fait qu'il lui garde son passeport dans un lieu où lui seul connait, voir la joie qu'il a eu en apprenant l'attentat du 11 septembre 2001... mais non elle est totalement sous emprise de ce gourou. Elle finit même par l'épouser. Une nouvelle étape est franchit, les violences physiques commencent. On va continuer à assister à sa descente aux enfers, au combat de son entourage qui connait maintenant la vérité sur sa vie et qui tente de la sortir de là. Mais son coeur balance entre sa famille et M.
Après de nombreuses fausses ruptures, elle finira par écouter la petite voix au fond d'elle et trouvera la force de quitter ce manipulateur. Elle est aujourd'hui porte parole de SOS violence conjugale
Son histoire est touchante, bouleversante et révoltante. Comment ne pas détester M. Son témoignage est important car de nombreuses femmes tombent sous l'emprise de manipulateurs, on voit qu'ils savent bien s'y prendre.
Je restais un peu sur ma faim car la partie reconstruction est très vite racontée à la fin. Après quelques recherches, j'ai appris qu'il y avait justement une suite (Le monstre la suite) pour évoquer cette partie de sa vie en détails
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Bazart
  08 septembre 2016
Comment une telle histoire peut etre possible ? C'est la question que l'on ne peut s'empecher de poser en lisant le témoignage d'Ingrid Falaise comédienne québécoise reconnue chez nos cousins québécois, et pourtant cela arrive tous les jours.
Ce n'est pas le premier témoignage de femme battue que l'on lit, mais celui-ci apparait particulièrement violent. le triste personnage qu'est ce manipulateur pervers n'est jamais présenté autrement que par une initiale M. Comment une femme peut retourner volontairement plusieurs fos vers celui qui la martyrise, en gardant toujours l'espoir qu'il changera.
Cette dépendance est bien démontrée dans ce témoignage qui nous révolte à chaque page.Ce genre de livres est nécessaire car les mises en garde doivent toujours être renouvelées.
L'auteure est d'ailleurs devenue orte parole de SOS Violence Conjugale, mais que de souffrance avant de d'en arriver la et que 'on voudrait que plus aucune femme n'est cela à subir..
Pas de la grande littérature assurément, mais un témoignage interessant..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Sorello
  26 février 2018
je suis tombé sur ce livre un peu par hasard dans ma librairie, habituellement je suis un peu frileuse au sujet des témoignages, j'en lis pas mal mais je passe souvent un moment laborieux a cause des passage-fleuves assez récurent dans ce type de livre. le monstre fait office de claque en pleine poire à ce niveau, mais a bien d'autres aussi.
déjà, composé de chapitre court, on ne s'appesantit pas sur des détails ou des descriptions a rallonge, Ingrid falaise plonge immédiatement dans le vif du sujet et savoir qu'on lit son histoire, quelque chose de réel, qui a existé et qu'elle a vécu donne une tension presque dérangeante a la lecture du livre. pour dire, je n'ai pas décroché du livre du début à sa fin, happé par l'histoire de cette grande adolescente presque adulte qui se retrouve sous la coupe d'un amour violent et dévastateur.
Ingrid réussi le brio de raconter avec justesse une histoire douloureuse, avec précision mais sans fioritures. l'histoire d'une femme amoureuse, dépendante d'un homme qui la manipule. Son histoire. et outre la violence physique et psychologique difficile de ce livre, c'est surtout de voir les réactions de cette femme rabaissé et perdue qui est le plus difficile a lire. evidemment, on voudrait pouvoir la sauver de sa situation, surtout quand "Sophie" quitte M pour mieux y revenir, coincé dans la nécessité de se sauver - le départ - et le besoin d'être aimé par lui - le retour -. des allers et venus, sortir du trou pour y replonger qui font mal au coeur chaque fois qu'on les lit même si on comprend sa psychologie parce que là encore, Ingrid les raconte avec justesse.
Le monstre nous montre tout le désarroi d'une femme amoureuse qui est tombé sous le joug d'un homme qui ne l'aimait pas comme elle aimait. qui la manipule pour en tirer les ficelles, dans un univers ou l'homme est tout (trop) puissant et ou les femmes de son entourage (de celui de M) accepte l'inacceptable.
Ce livre finalement s'adresse a toute les femmes battus, maltraité. mais aussi a toute les femmes, comme l'auteur le dit si bien ça pourrait être notre histoire, celle de notre soeur ou de notre amie, voisine. ca peut être l'histoire de n'importe qui et c'est cette vérité-là qui est aussi poignante qu'effrayante.
Le monstre est un livre que je conseille vraiment, si on a pas peur d'une vérité sans fioriture. ingrid Falaise est une femme revenue du fond du gouffre avec une force incommensurable.
j'ai hate de lire sa suite, parce que finalement son histoire touche, son parcours émeut et qu'on a envie de voir comment elle a remonté la pente après l'horreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
OrlaneBooks
  03 novembre 2017
Je n'ai pas réussi à refermer ce livre avant de l'avoir terminé !
Ça parle de ❓
Dans le Monstre, Ingrid Falaise raconte sa propre histoire, le cauchemar qu'elle a vécu dans sa jeunesse.
Elle a 18 ans, elle est étudiante et elle aime sortir. A l'occasion d'une soirée elle fera la rencontre qui changera sa vie à jamais. Il suffit parfois d'un regard pour que frappe la foudre ! La foudre a un prénom qui commence par M. M comme Monstre. M comme Manipulateur. M comme Mari.
Pourtant loin d'elle l'idée du calvaire qu'elle va vivre pendant plusieurs années. A 18 ans on croit encore aux comptes de fées et aux princes charmants ! Elle est amoureuse de son M. Et c'est bien connu l'amour rend aveugle…
Au début d'une relation certaines séparations sont inévitables notamment pendant les vacances scolaires. Elle ira en Suède dans la famille de sa mère, M rentrera chez lui, en Afrique. Première séparation, première occasion de tester l'attachement à l'autre. Alors qu'elle pense sans cesse à M, elle pense que lui l'a oubliée. Et pourtant, ils renoueront rapidement dès la rentrée pour former officiellement un couple. Sans le savoir, elle glisse vers le danger.
Un manipulateur sait trouver en l'autre ses faiblesses et excelle dans l'art de faire culpabiliser une personne qui n'a rien à se reprocher. Ingrid s'est rendue trop tard de ce trait de caractère chez son M. A l'occasion d'un retour en Afrique, M ne peut plus retourner à Montréal à cause d'un problème de visa. Ingrid se démène pour le faire revenir. C'est difficile. Il ne revient pas. Ne supportant plus la séparation, elle finit par prendre un billet sans retour pour l'Afrique. Un billet vers une vie sans liberté. Souffrances morales et physiques deviennent son quotidien. Comment y échapper alors que l'amour est plus fort que tout ?
Qu'est-ce que j'en ai pensé ⁉️
J'ai commencé ce livre en me disant que j'allais lire quelques pages avant de m'endormir. A aucun moment je n'avais imaginé ne pas le relâcher avant de l'avoir fini !
J'ai eu l'occasion de lire plusieurs romans avec pour sujet les violences conjugales mais jamais un témoignage. D'ordinaire je suis déjà très touchée par les romans mais ce témoignage m'a littéralement bouleversée. C'est puissant.
Si elle préfère se cacher derrière le prénom de « Sophie », Ingrid Falaise raconte son histoire à la première personne. On devient elle. On tremble sous les coups de son mari. On a peur.
On a tellement envie de lui dire de s'enfuir, de se défaire des griffes de M. Il faut avouer que l'on va même jusqu'à ne pas la comprendre ! Pourquoi reste-t-elle dans cette relation toxique ? C'est tellement facile à dire quand on est extérieur à ce genre d'histoire.
Ce témoignage réussit à mettre en avant l'incapacité à fuir face au danger. Il reflète parfaitement les tiraillements auxquels doivent faire face les femmes victimes de souffrances conjugales. Grâce à ce témoignage il est possible de comprendre comment sans s'en rendre compte il est possible de sombrer dans une dépendance affective destructrice. Cette histoire c'est l'histoire d'Ingrid Falaise mais de combien d'autres femmes ?
J'ai particulièrement apprécié le fait qu'elle relate son calvaire tout en apportant une analyse prise avec du recul.
Ce témoignage apporte une vision de l'intérieur de la vie d'une femme violentée, enfermée dans une relation toxique.
En refermant le livre j'ai trouvé un peu dommage que ne soit pas plus détaillé le long chemin emprunté pour s'en sortir, pour se défaire de la relation, réussir à se reconstruire et reprendre goût à la vie. Ma déception a été de courte durée car j'ai découvert qu'un second livre existe : le Monstre – La Suite. Ingrid Falaise revient sur le chemin de la reconstruction. Inutile de préciser que j'ai bien envie de lire cette suite.
Lien : https://orlaneandbooks.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KarolyneB
  20 février 2016
Ce livre est tout simplement bouleversant! Je l'ai dévoré en une journée (ce qui est un exploit). Étais-ce la curiosité? Étais-ce le fait de savoir qu'il s'agit d'une histoire vécue par l'auteure? C'est bien plus que ça... l'héroïne est attachante et le désir de savoir comment elle a réussi à se sortir de cet enfer nous pousse à poursuivre la lecture à chaque chapitre. L'auteure a une très belle plume. Plusieurs citations sont fort touchantes. Je le recommande à tous, mais sachez qu'il vient avec une grande dose de frissons. Félicitations Ingrid pour ton courage.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   19 octobre 2015
Nous espérons revivre les six premiers mois, le paradis et l’osmose de la chair. Nous sommes les adeptes d’un gourou de secte et, dans mon cas, le gourou est mon conjoint. C’est la meilleure définition que j’ai pu trouver pour décrire cet homme…Un gourou de secte qui enlise les adeptes un à un, jusqu’à ce qu’ils soient complètement dépendants de son affection. Jusqu’à ce qu’ils croient que seul le gourou a la capacité de les comprendre, de les aimer pour ce qu’ils sont et de les élever au-dessus de la race. Les gourous de secte éloignent peu à peu les adeptes de leur entourage et méprisent leur passé en renforçant la croyance qu’ils sont mieux que la populace. Nous, les adeptes, finissons par croire si fort en ce que le gourou nous dicte que ses paroles deviennent la seule vérité et nous oublions notre identité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   19 octobre 2015
Ce mot prononcé en arabe a une résonance encore plus dure et plus forte. Ce mot tout en k et en h est un crachat direct au visage. À ce jour, un crachat au visage est pire qu’une baffe en pleine gueule ou un coup de bâton sur les tibias.
Lors de cet appel, il m’a craché ce mot en le prononçant telle une vomissure: kahba. Pute. Sale pute. Putain. Kahba. Je suis une pute, une pétasse, une salope. Je ne suis pas à ses côtés, il se sent prisonnier et, moi, je gambade, je sors et je baise sûrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 octobre 2015
J’ai cette envie de séduire et de jouer. J’ai soif d’être désirée et courtisée. J’ai faim d’amour et de passion. Mon air doux et angélique ainsi que mon côté naïf et candide sont des attraits pour ces jeunes hommes mystérieux et sombres, tout autant que le semblant d’estime que j’ai de moi-même et l’illusion de confiance que je dégage.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 octobre 2015
La femme parfaite est celle qui ne dit jamais non, qui comprend tout, qui acquiesce, qui ne demande rien, qui rit au bon moment, qui fait la fête et qui est aimée de la famille ainsi que de l’entourage. Je suis la femme que tous les amis de mes mecs rêvent d’avoir, car je ne suis pas exigeante et j’aime tout le monde.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 octobre 2015
Il me traite de nullité, d’invalide, de bonne à rien. Mais le pire, ce sont les injures prononcées en arabe. Au Québec, nous blasphémons en utilisant des mots d’église, mais, dans le pays de M, ce sont des mots liés au sexe qui insultent la personne visée ainsi que toute sa famille.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Ingrid Falaise (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
162 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre

.. ..