AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221114728
Éditeur : Robert Laffont (04/04/2013)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Destinée à un large public, cette somme s'impose d'abord par le nombre et la qualité des spécialistes réunis ici pour la première fois pour parler du sujet. Quatre-vingts auteurs, théologiens, philosophes, écrivains, journalistes, historiens d'art, universitaires, chercheurs, nous livrent un éclairage nouveau sur la vie de ces femmes et leur expérience mystique et/ou spirituelle. L'ouvrage s'impose aussi par la richesse des angles retenus : théologique, philosophiqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
AuroraeLibri
  20 octobre 2014
Le nouveau livre d'Audrey Fella, il est sur mon bureau, çà y est!!!
"Pourquoi le lire?
Parce que, parmi les 500 femmes présentes dans ce dictionnaire - mystiques du passé comme Hildergarde de Bingen, Elisabethde Schonau, mystiques modernes, comme Elizabeth de la Trinité, Edith Stein, ou mystiques sauvages, comme Evelyn Undergill et Marie-Madelaine Davy -, il y en aura bien une qui partagera votre secret, vous interrogera et vous ouvrira de nouvelles pistes de réflexion. Et parce que, comme disait Goethe, "l'éternel féminin nous attire vers le haut", et que c'est peut-être vrai. "
Commenter  J’apprécie          90
Joop
  08 décembre 2018
Amantes de Dieu - le Point
12 avr. 2013 ... Pour la première fois réunies dans un dictionnaire, 500 femmes mystiques dévoilent leurs troublantes rencontres avec le divin. Édifiant ...
Pourquoi le lire ?
Parce que le terme de mystique est l'un des plus confus qui soient, qu'il veut tout et rien dire, pourvu que ce soit irrationnel, obscur, "prélogique" et si possible bizarre. Parce que la mystique fascine, et que c'est un peu dangereux. Parce que pour tenter d'en dessiner les contours, rien de mieux que l'histoire et le témoignage de celles qui en ont fait l'expérience. Parce qu'il faut à tout prix arrêter de dire que ce film, ce livre ou cette personne est "mystique" parce qu'on ne l'a pas compris.
Parce que, parmi les 500 femmes présentes dans ce dictionnaire - mystiques du passé comme Marguerite Porète, Hildegarde de Bingen, Élisabeth de Schönau, qui appartiennent à une tradition, religion ou sagesse particulière, mystiques plus modernes et contemporaines comme Thérèse de Lisieux, Élisabeth de la Trinité, Simone Weil, Marthe Robin et Édith Stein, ou "mystiques sauvages" (expériences spontanées) comme Etty Hillesum, Evelyn Underhill et Marie-Madeleine Davy -, il y en aura bien une qui partagera votre secret, vous interrogera et vous ouvrira de nouvelles pistes de réflexion. Et parce que, comme disait Goethe, "l'éternel féminin nous attire vers le haut", et que c'est peut-être vrai ...
Lien : https://www.lepoint.fr/cultu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bibliovegevore
  09 octobre 2015
Ce dictionnaire s'apparente à une galerie de portraits de femmes toutes plus différentes les unes que les autres, mais ayant toutes un point en commun : l'expérience mystique.
L'expérience mystique, qui se différencie de la théologie, de la religion et de la spiritualité, est présente dans tous les coins du monde et toutes les époques (inégalement, il est vrai). Mais c'est le christianisme qui a favorisé par de multiples facteurs l'émergence de mystiques féminines. Grâce à ce dictionnaire, j'ai pu apprendre le parcours de vie de certains noms familiers (Thérèse de Lisieux, Simone Weil, Hildegarde de Bingen, Virginia Woolf) mais également découvrir des femmes qui m'étaient totalement inconnues : Mechthild de Magdebourg, Hadewijch d'Anvers…La préface fut très utile.
Ce livre reste un dictionnaire donc il n'y a pas vraiment d'avis à donner. Les portraits de chaque femme sont assez équilibrés et synthétiques. Il y a suffisamment de contenu pour nous donner une idée de la vie de la personne, et pour nous pousser à mieux la connaitre… En conclusion, c'est une lecture peu courante, mais il est toujours intéressant d'ouvrir ce genre d'ouvrages : notre culture générale nous en remercie et notre liste de livres à lire s'allonge à vue d'oeil!
Lien : https://unoceandelecture.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
AuroraeLibriAuroraeLibri   20 octobre 2014
Evelyn Underhill. Ecrivain, poétesse et essayiste chrétienne.
Considérée de son vivant comme une figure de proue de la mystique chrétienne, Evelynn Underhill a contribué à renouveller celle-ci par une oeuvre quantitativement considérable (39 livres et plus de 350 articles), couvrant des domaines variés. Elle fut éduquée au King's College for Women de Londres, où elle étudia l'Histoire et la botanique, et commença dès l'adolescence sa carrière d'auteur de poèmes et de romans, publiés avant que ne s'affirme son intérêt pour la religion.
Mais c'est au moment -concomitant à celui de son mariage avec l'avocat Hubert Stuart Moore- où elle amorça une reconversion (résultant d'un long processus) au christianisme qu'elle se consacra à des thématiques religieuses qui l'absorbèrent ensuite totalement. Mariée à un protestant qui, bien que ne partageant pas sa foi, n'y fit pas obstacle, sans enfants, Evelyn Underhill eut l'opportunité de se dédier à l'écriture -sous son nom et sous le pseudonyme de John Cordelier, comme pour The Spiral Way (1912) -et à différents travaux de direction de conscience et d'enseignement. Bien que sa conversion l'ait liée au catholicisme, sous la direction de Friedrich von Hugel, son parcours est caractérisé par une grande curiosité à l'égard de différentes formes institutionnalisées du christianisme, parmi lesquelles l'anglicanisme, dont elle finit par se rapprocher, mais aussi l'Eglise grecque orthodoxe, ou différents groupes ésotériques comme la Golden Dawn ou les Rosicruciens. Cette recherche oecuménique constituait alors une pratique d'avant-garde, dans la mesure où elle incitait les protestants en particulier à examiner leurs racines communes avec le catholicisme.
Evelyn Underhill, quoique très indépendante dans ses écrits, fut memebre de plusieurs congrégations et groupes religieux, (...). Elle exerça des responsabilités religieuses : à partir des années 1920, elle conduisit des retraites et donna des cycles de conférences, qui furent par la suite publiées. Elle conserva un positionnement à la périphérie des institutions religieuses, en particulier en raison de son sexe -même si Evelyn Underhill eut accès à des honneurs réservés aux hommes jusque-là, comme le poste d'outside lecturer à Oxford ou un doctorat d'honneur à l'université d'Aberdeen.
Ses premières oeuvres, qui sont les plus connues -comme The Path of Eternal Wisdom. A Mystical Commentary on the Way of the Cross (1912) ou Pratical Mysticism. A little Book for Normal People (1914)-, jettent les bases de son approche de la mystique. Son livre Mysticism: A Study in the Nature and Development of Man's Spiritual Consciousness, publié en 1911 et régulièrement republié depuis, illustre la singularité de sa démarche: en effet, Evelyn Underhill s'écarte d'une approche scientifique du mysticisme en particulier, elle critique les thèses de William James qui, identifiant les facteurs psychologiques du mysticisme, lie dans son analyse mysticisme et maladie mentale, qu'il considère comme la face sombre ou "diabolique", du mysticisme. Elle n'adopte pas non plus une approche théologique classique, mais consacre plutôt son oeuvre à une exploration apologétique de l'expérience mystique en en identifiant les éléments fondamentaux, qui incluent la brièveté de l'expérience mystique ou encore l'impression que le moi est absorbé dans un ensemble plus vaste. Elle veille particulièrement à rendre la compréhension de l'expérience mystique accessible à tous et la présente comme à la mesure de chacun; pour elle, les mystiques ne sont pas des individus intrinsèquement exceptionnels, mais des personnes que leur expérience rend extraordinaires, expérience dont ils font bénéficier la société autour d'eux. Pour clarifier la spécificité du mysticisme, Evelyn Underhill s'efforce de le distinguer de ce à quoi il est souvent -selon elle, à tort- associé, comme la magie et l'occulte.
L'approche philosophique d'Evelyn Underhill, tout d'abord fortement idéaliste -elle est au départ proche d'Henri Bergson et adopte ensuite une position néoplatonicienne-, se rapprochera plus tard d'une vision réaliste critique dans laquelle " la prière et le travail deviennent une seule chose". cependant, son adhésion au mysticisme demeure totale tout au long de son oeuvre, dans la mesure où elle considère qu'il est l'état le plus élevé que la conscience humaine puisse atteindre. Malgré le rapprochement des institutions religieuses, perceptible dans ses oeuvres plus tardives comme Worship (1936), elle conserve une approche profondément subjective et personnelle, pourtant accessible, du mysticisme, qui caractérise sa définition de celui-ci.

Brigitte Beauzamy
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   15 septembre 2015
Quelques notes très sobres recueil­lies par une amie évoquent l'effet que produisit en elle l'expérience quali­fiée de « naissance » véritable : « Quelques jours après la rencontre de son Guru, nageant au milieu du Gange, elle s'arrête tout à coup, se laissant porter par le courant et là se produit la Merveille ! ce fut sa "vraie naissance". Péniblement sortie du Gange, elle va errer quinze jours dans la forêt [de Hardwar ; Haradvara, « la porte de Shiva »] sans faim ni soif ni fatigue, ivre de paix, de douceur, oubliant tout, se cachant dans les buissons sous les regards émerveillés des sadhou et des pèlerins.» Elle se trouva ainsi projetée d'emblée à un niveau d'expérience d'une très haute intensité ; son maître lui fit cependant refaire une à une les étapes de cette aventure intérieure, afin de la rendre capable de transmettre à son tour ce qui lui avait été donné. Dès lors, son seul but fut à la fois de vivre l'aven­ture de l'intériorité jusqu'à sa pléni­tude, et d'en transmettre la vie pro­fonde et universelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AuroraeLibriAuroraeLibri   16 avril 2015
Toutes les femmes de ce Dictionnaire en témoignent: la mystique est un cheminement intérieur et extérieur tout à la fois, une voie de l'être en quête de transformation, qui est appelé à la présence infinie. Elle aide à poser un regard renouvelé sur le monde, prêt à être transfiguré à chaque instant. Elle apprend à voir, non plus à croire ou à savoir. Elle ouvre à une dimension nouvelle, le réel, où se découvrent l'humanité de Dieu et la divinité de l'homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AuroraeLibriAuroraeLibri   17 juillet 2015
De son enfance, Angèle gardera le souvenir des lectures hagiographiques que lui faisait son père, et qui stimulèrent en elle le goût de la sainteté et de l'ascèse, mais aussi de la lecture.
Angèle Merici, sainte, visionnaire, fondatrice des Ursulines.
Commenter  J’apprécie          40
AuroraeLibriAuroraeLibri   01 mai 2015
"Si vous êtes déprimé, triste, disait-elle, touchez un arbre, il vous transmettra son énergie."
Mère Gabrielle, moniale orthodoxe et ""itinérante de Dieu".
Commenter  J’apprécie          31
autres livres classés : mystiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre