AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2013213468
Éditeur : Hachette Jeunesse (16/09/1998)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Mohandas karamchand gandhi fut assassiné par un brahmane fanatique en 1948. son crime? avoir fait de sa vie un exemple en respectant, à tout instant, les principes de non-violence qu'il a sans cesse prônés. cet être d'exception, qui se rangea toujours aux côtés des opprimés, fit de l'indépendance de son pays l'enjeu même de son existence. il a laissé une empreinte indélébile dans l'histoire de l'inde moderne et dans cette du monde.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
JunoR
  10 janvier 2017
J'ai trouvé ce livre très paradoxal et indécis, autant dans son style d'écriture que dans le récit à proprement parler.
Il semble s'adresser à un public jeune par la large police d'écriture et le texte aéré, mais à côté de ça emprunte un style littéraire confus, utilise bon nombre d'allusions, de sauts dans le temps difficiles à suivre et de métaphores parfois complexes. Il semble se vouloir une vue d'ensemble pour le néophyte mais est incompréensible pour quelqu'un qui n'a pas déjà une bonne idée de l'histoire de Gandhi, des fait historiques et acteurs de l'indépendance de l'Inde, et enfin des moeurs et coutumes des différents protagonistes. Par contre, il est trop partiel et manque d'informations cruciales pour le connaisseur qui s'attend à un travail sérieux et complet.
Je déplore donc ces choix littéraires qui font de ce petit livre - pourtant amplement documenté - un ouvrage long, ennuyeux, indigeste et inutile. Quel gâchis!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   04 février 2019
« Je dois me séparer de vous »
« Dix minutes ! Dix minutes de retard ! Je n'aime pas être en retard. J'aurais dû être là-bas à 5 heures précises. »
Le mahâtma Gandhi est mécontent. Ils sont quelque cinq cents dans le champ de prières. Fait-on attendre toute une foule ? D'ailleurs, fait-on attendre une seule personne ?
Tout à l'heure, un peu avant 16 h 30, il a pris le repas que lui a apporté Abha : légumes crus et cuits, lait de chèvre, oranges, et une compote de gingembre, de citrons et de beurre battu, avec du jus d'aloès. Pendant qu'il mangeait, il s'est entretenu avec Vallabhbhaï Patel. Patel a parlé, parlé, et Abha a hésité à l'interrompre : coupe-t-on la parole au Premier ministre adjoint du gouvernement indien ?
Abha est une cousine par alliance du Mahâtma. Elle est l'un des deux « bâtons de vieillesse " de Gandhi, le second étant Manou, petite-fille d'un autre cousin.
On n'arrête pas le temps, pas plus qu'on ne le tue. À un moment, silencieuse, Abha s'est penchée pour que Gandhi, assis sur le sol de sa chambre, puisse lire l'heure sur la montre de nickel qu'elle lui tendait. Le Mahâtma a froncé les sourcils, il s'est levé en disant à Patel :
« Je dois me séparer de vous. »
Après un rapide passage par la salle de bains, Gandhi est sorti de Birla House — sa maison, à New Delhi — pour rejoindre cette foule d'un demi-millier de personnes qui l'attendait...
Gandhi s'appuie sur les épaules d'Abha et de Manou. Le pas est vif et les quelques marches menant au parc sont gravies sans peine.
Dans un instant, le Mahâtma aura rejoint l'estrade de bois sur laquelle il prendra place pour les offices. On se lève, on vient vers lui, on se prosterne aux pieds de l'homme aux sandales de cuir, enveloppé dans un châle de laine d'un blanc immaculé.
Gandhi joint les mains pour le salut, oui, rapproche ses paumes en souriant afin de bénir cette foule au premier rang de laquelle se trouve son assassin.
Car Nathouram Godsé joue des coudes, s'approche de Gandhi, sort de sa poche un revolver automatique. Effrayée, Manou veut intervenir, mais l'homme au blouson kaki l'écarte brutalement.
Trois balles, trois, pour que le temps s'arrête de lui-même. Trois balles, trois, pour tuer un homme.
Au premier coup de feu, le Mahâtma est resté debout. Au deuxième, le sang a giclé, tachant le châle blanc.
« Hey ! Râma ! » (« Ah ! mon Dieu ! »)
À la troisième balle, Gandhi glisse, tombe sur la terre de ce champ de si nombreuses fois foulé par tant de femmes et d'hommes.
Le temps s'écoule à nouveau. Abha et Manou se sont accroupies auprès du corps si frêle ; maintenant, tout s'accélère : des mains anonymes emportent le Mahâtma vers sa chambre, Patel prend le pouls de Gandhi, on ouvre une boîte de médicaments, un docteur accourt.
Efforts dérisoires. Peine perdue.
Une balle a touché le cœur, une autre a atteint une artère, la dernière s'est logée dans les intestins.
Vibrants hommages et messages de circonstance.
Pleurs sincères.
Et larmes de crocodile.
Gandhi est mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : gandhiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
79 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre